Cette France qui file à l’anglaise

Un film de Xavier Gasselin

 2005  France  Documentaire  53 min  Couleur  Béta SP  Mode de production : Télévision

Producteurs :
France 3 (7, esplanade Henri de France,, 75907 Paris Cedex 15, Tél: 01 56 22 30 30, Fax: 01 56 22 73 39)
Beta Prod (41 Rue Moyenne, BP 282, 8006 Bourges cedex, Tel. 02 48 24 42 30, Fax. 02 48 24 82 37, Email. contact@betaprod.fr)
Distributeur :
Beta Production (41 Rue Moyenne, BP 282, 8006 Bourges cedex, Tel. 02 48 24 42 30, Fax. 02 48 24 82 37, Email. contact@betaprod.fr)

A population égale, le Royaume-Uni est deux fois plus petit que la France. Du coup, de nombreux sujets de Sa Très Gracieuse Majesté sont tentés de venir chez nous trouver l’espace dont la tectonique des plaques les a cruellement dépourvus. La France présente à leurs yeux bien des attraits : des campagnes riantes et tranquilles, une gastronomie et une qualité de vie exceptionnelles, des prix immobiliers incomparables avec ceux pratiqués outre-Manche, sans parler du climat et de la Sécurité sociale.

C’est donc animés des meilleures intentions que, depuis vingt ans, nos voisins investissent nos campagnes, à commencer par les territoires que les hasards des unions princières médiévales leur avaient (indument bien sûr) un temps dévolus : la Dordogne, la Charente-Maritime, la Normandie, la Bretagne… nonobstant le Lubéron mais aussi aujourd’hui le Berry, l’Indre et la Creuse.

Encore faut-il distinguer les Anglais qui s’installent définitivement de ceux qui acquièrent une résidence secondaire où couler éventuellement une paisible retraite.

« Ils ont réalisé leur rêve : devenir propriétaire. Mais souvent, ils ne passent qu’un mois par an chez nous. » Les volets restent désespérément clos onze mois de l’année n’apportant pas d’animation aux centre-bourgs. Les anglais réalisant des travaux de restauration importent bien souvent matériaux et même main d’oeuvre d’outre-manche.Sans parler de l’inflation de l’immobilier qui n’encourage pas les jeunes à rester au pays.

Ce documentaire donne tour à tour le point de vue des " anglophiles " et des " anglophobes ». Comment une municipalité s’érige contre cette " invasion " et comment d’autres communes, au contraire, espèrent des nouveaux venus le moyen de retrouver prospérité et richesse.

Quelque 8 millions d’Anglais nourriraient le projet de venir habiter en France.

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :