Magazine populaire

Un film de L’équipe technique de la société La Marseillaise

 1938  France  Documentaire  34 mn  Noir & Blanc  Dvd  Mode de production : Cinéma  VF

Distributeur :
Ciné-archives (2 place du colonel Fabien, 75019 Paris, tél : 01 40 40 12 50 ou 48, fax : 01 40 40 13 99, mail : contact@cinearchives.org)

Durant l’été 1938, naquit l’idée de réaliser un magazine d’actualités populaires. Un seul numéro vit le jour, il comprenait des courts sujets, parmi lesquels :

La foule parisienne fête le 14 juillet : Cette séquence évoque la fraternité célébrée par quatre hommes serrant le même drapeau. Suivent ensuite une délégation de personnalités du Parti communiste (Marcel Cachin, Benoît Frachon, Marcel Gitton, Maurice Thorez), l’association des Maisons de la culture représentée par Louis Aragon et Georges Sadoul, le syndicat des métaux, l’Union des aéro-clubs populaires, menée par des aviatrices, les familles des amis et l’Amicale des volontaires de l’Espagne républicaine, des officiers républicains en tenue. Cette évocation s’achève par des plans d’un bal musette à Paris.

Les paysans de France au travail : à travers la valorisation du labeur des travailleurs agricole, est rappelée une revendication concernant le monde paysan : la création d’une caisse de secours contre les calamités agricoles.

A Paris, les vieux travailleurs réclament leur retraite : en direct, Charles Besse, secrétaire général du Comité de liaison et d’action des vieux travailleurs, Léon Bru, maire de Draveil, en région parisienne, et Jacques Duclos , pour le Parti communiste. (Pas « français » à cette époque ! )

Paris, les congés payés : après des images de départ en vacances dans les gares, et sur les routes, en tandem, est évoquée l’arrivée des « congés payés » au bord de la mer. Sont filmés les vacanciers de Préfailles (Loire Inférieure) dont le casino a été racheté par l’Union des syndicats de la Seine, pour y loger ses adhérents.

Paris, pour la défense des 40 heures : à l’initiative de la CGT et de l’Union des syndicats de la région parisienne, mobilisation le 2 septembre pour la défense des quarante heures et des lois sociales menacées, au Vel d’hiv, bondé. Interviennent Julien Racamond, pour la CGT, Gaston Allemane pour la SFIO, Jacques Duclos pour le PC.

Réalisé selon les codes narratifs et les conceptions des actualités filmées de l’époque, produites par Gaumont ou Pathé, qui étaient montrées en première partie de programme, dans les salles de cinéma, ce magazine populaire s’adresse à différentes couches de la société française : ouvriers, paysans, vieux travailleurs.

A travers ces petits sujets, brillent les derniers feux du Front populaire : en effet à l’exception des congés payés, les acquis du Front populaire, tels que les augmentations de salaire, s’estomperont. Il faudra attendre la Libération pour voir se créer des maisons de la Culture ou arriver des avancées significatives pour les retraites.

Film restauré par les Archives du film du CNC

Film programmé lors des rencontres « Autour du 1er mai » 2006 sur le Front Populaire

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :
Autres chemins :
Incontournable dans la période :