12 ans d’images du DAL

Un film de Michael Hoare

 2002  France  Documentaire  3 x 52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision

 Image : Michaël Hoare  Son : Michaël Hoare  Montage : Agnès Denis

Producteur :
Distributeurs :
Avenir Vivable (35 Boulevard des Batignolles, 75008 Paris, Tél : 01 42 93 27 67, avenir.vivable@libertysurf.fr)
Voir & Agir (119 rue Pierre Sémard, 93000 Bobigny, Tél : 01 42 45 50 87, Port : 06 07 94 46 14, mail : voireagir@wanadoo.fr)
 Éditeurs :
Avenir vivable (35 Boulevard des Batignolles, 75008 Paris, Tél : 01 42 93 27 67, avenir.vivable@libertysurf.fr)
Voir & Agir (119 rue Pierre Sémard, 93000 Bobigny, Tél : 01 42 45 50 87, Port : 06 07 94 46 14, mail : voireagir@wanadoo.fr)

Fondée en octobre 1990, l’association Droit au Logement a profondément modifié la manière dont les « sans », sans-droits, sans-papiers, sans-emplois et surtout les sans-logis et les mal logés interviennent sur la scène publique.

Ce film relate l’histoire du DAL à travers les yeux et les paroles de ceux et de celles qui en ont fait des images. Il montre comment l’association, en se rendant accessible aux regards les plus divers, a permis à l’action collective d’avoir une « communication » efficace, et ce faisant, à une mémoire de se construire.

1ère partie : L’apprentissage d’une méthode

A partir des actions de son prédécesseur immédiat, le « Comité des Mal Logés », et l’occupation de la Place de la Réunion en 1990, l’association « Droit au Logement » est née.

Lors de l’occupation du Quai de la Gare en compagnie de l’Abbé Pierre, elle a acquis une maîtrise grandissante des rapports aux médias et de son interaction avec le calendrier politique. Pourtant la fin de la lutte fut difficile.

La squatt de la rue René Coty pendant les élections législatives de 1993 fut une lutte longue et ardue. Pourtant il a permis de mesurer l’impact des images pour attirer l’attention de l’opinion publique et des politiques sur les mauvaises conditions de logement subies par les pauvres et les exclus de la région Parisienne.

 

2ème partie : Le Dragon et le monde

A partir de 1994, la campagne pour la réquisition des logements vides prend de l’ampleur.

Avec l’élection présidentielle de 1995, l’occupation du 7, rue du Dragon au cœur du quartier latin, a un énorme impact.

Droits Devant!!, association qui étend la bataille des droits aux domaines de la santé, de l’éducation, de la culture, est née.

En même temps, le DAL tisse des liens avec d’autres acteurs de la lutte « contre la mondialisation libérale ».

 

3ème partie : Résistances et épilogue

Depuis 1997, la répression se durcit. Les grands médias se désintéressent de l’exclusion par le logement, perçu comme un sujet « vieux ».

La police tente d’écraser jusqu’à la possibilité de faire des images de leur action.

Et les faiseurs d’images se trouvent confrontés à un double problème : comment résister à la répression policière ? Comment contourner l’étouffement exercé par les grands médias?

Est-ce qu’une partie de la réponse se trouve dans les télés alternatives ?

Un épilogue tire quelques conséquences de ces douze années d’expériences politiques et filmiques.

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :
Dans la sélection filmographique :