Futur de l’imparfait (Le)

Un film de Sylvie Ditmann

 2002  France  Documentaire  110 min  Couleur  Béta SP  Mode de production : Télévision  VF

Producteur :
INA productions (4, avenue de l’Europe, 94366 BRY-SUR-MARNE, Tél : 01 49 83 26 90 / 01 44 23 11 22, Fax : 01 49 83 25 97, Mail : sdec@ina.fr)
Distributeur :
Ina (4, avenue de l’Europe, 94366 BRY-SUR-MARNE, Tél : 01 49 83 20 00, Fax : 01 49 83 31 82, mail : dpcr@ina.fr)

Animée par le désir de mieux comprendre les mécanismes qui engendrent l’échec scolaire et la violence, la réalisatrice a filmé une classe d’adolescents de 13 ans durant une année scolaire dans une classe spécialisée. Tous sont en grande difficulté, scolaire, sociale ou affective. Au-delà d’un documentaire sur l’école, ce film est un huis clos dans lequel on tente de mesurer l’impact et les conséquences de chaque geste et de chaque parole.

« Pendant la dernière campagne présidentielle [celle de 2002, NDLR], tous les partis politiques se sont rejoints autour de la question sécuritaire, de la violence des jeunes. J’ai voulu savoir qui sont ces jeunes, enfants ou adolescents qui font si peur, quel est leur rapport à la société, au travail ou à l’autorité ?

J’ai été accueillie dans ces termes par le directeur de l’école quand je lui ai parlé de mon projet de filmer pendant un an dans son établissement: « c’est très bien que vous veniez faire un film sur nous. Personne ne sait ou ne veut savoir, comment ça se passe ici. On n’en peut plus, on sait qu’on fait des bêtises mais on ne sait plus quoi faire. Regardons-nous, regardez-nous et réfléchissons ensemble ».

Dans cette aventure, c’est la réalité qui a pris le pas sur le projet initial du film. Je ne me trouvais pas face à l’école qui éduque et qui protège comme je l’avais envisagé, mais face à la « maladie » de cette institution, quand toutes les bonnes volontés sont piégées, quand enseignants et élèves ne peuvent plus se sortir de la spirale de l’échec et quand le système, à défaut de solution, génère sa propre violence.

Le film: LE FUTUR DE L’IMPARFAIT ne montre pas l’école mais ce qu’il montre de l’école existe aussi et dans ce contexte difficilement soutenable, mon engagement de cinéaste était d’être là, de regarder vraiment ce qui se jouait devant moi.

Filmer pour voir et donner à voir cette réalité afin de la soumettre à la réflexion la plus large possible. »

Sylvie Ditmann

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :
Sur internet :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :