Et la vie

Un film de Denis Gheerbrant

 1991  France  Documentaire  95 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Image : Denis Gheerbrant  Son : Denis Gheerbrant  Montage : Catherine Gouze, Denis Gheerbrant

Producteurs :
INA productions (4, avenue de l’Europe, 94366 BRY-SUR-MARNE, Tél : 01 49 83 26 90 / 01 44 23 11 22, Fax : 01 49 83 25 97, Mail : sdec@ina.fr)
Les films d’ici (62 bld Davout, 75020 Paris, téléphone : 01 44 52 23 23, fax : 01 44 52 23 24, mail : courrier@lesfilmsdici.fr)
Arte France (8, rue Marceau, 92785 Issy-les-Moulineaux cedex 9, Tél : 01.44.30.46.00)
Distributeurs :
Documentaire sur grand écran (52 avenue de Flandres, 75019 Paris, Tél : 01 40 38 04 00, Fax : 01 40 38 04 75, @ : hmasson@documentairesurgrandecran.fr)
Images de la culture (CNC) (291 boulevard Raspail, 75014 Paris, Tél : 01 44 34 34 40, Fax : 01 44 34 37 25, @ : idc@cnc.fr)
Celluloïd Dreams (2 rue Turgot, 75009 Paris, Tél : 01 49 70 03 70, Fax : 01 49 70 03 71, @ : info@celluloid-dreams.com)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

“Durant une année, de Marseille à Charleroi, à travers des banlieues du bout du monde et des territoires à redessiner, Denis Gheerbrant a suivi les lignes de rupture qui anticipent notre époque. Dans ces paysages incertains, friches d’après l’industrialisation, des personnages viennent à sa rencontre : une syndicaliste, une collégienne, un jeune ouvrier, une sage-femme, un clochard, des jeunes sans travail, des sidérurgistes sans usine et bien d’autres encore. Ils nous parlent d’un monde qui disparaît et de leur rêve d’une autre humanité. Corps et décors, paroles et paysages tissent une cartographie sensible d’un pays ignoré des médias : la France telle qu’elle advient.

Les territoires traversés par Denis Gheerbrant sont fortement marqués par la mort. Paysages d’après les batailles, d’après les crises, d’après la catastrophe. Mais ce n’est jamais la mort à l’oeuvre qui intéresse le cinéaste, toujours soucieux de filmer celles et ceux qui lui survivent. Par sa manière de tirer beaucoup de l’essentiel (un humain, une caméra, l’exercice d’un regard travaillé par l’expérience du voyage et des rencontres), par son art de faire voir au-delà des apparences ce que peu perçoivent, Denis Gheerbrant filme les rêves qui reviennent et la vie qui reprend, pleine de dangers certes, mais toujours immense.”

Patrick Leboutte

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :