François Maspero, Les chemins de la liberté

Un film de Jean-François Raynaud, Bruno Guichard, Yves Campagna

 2014  France  Documentaire  92 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma

Producteur :
Les films du zèbre (4 rue Marcellin Blanc, 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon, Tél : 04 27 18 54 93, @ : lesfilmsduzebre@sfr.fr)
Distributeur :
Images de la culture (CNC) (291 boulevard Raspail, 75014 Paris, Tél : 01 44 34 34 40, Fax : 01 44 34 37 25, @ : idc@cnc.fr)

Ce film portrait parcourt à nouveau les voies de traverse qu’a tout au long de sa vie empruntées François Maspero. Son enracinement dans une famille où il apprit tôt le sens du mot résistance a façonné sa position d’homme libre défendant la liberté de parole de celles et ceux que l’oppression voulait réduire au silence. L’engagement d’une vie au-delà des frontières, le combat de l’éditeur d’hier coulent dans les mots de l’écrivain d’aujourd’hui. François Maspero est un nomade que l’on aborde comme un voyageur de l’histoire contemporaine. Et comme aux marcheurs de conscience, il convient, avec lui, de marcher en silence, de savoir écouter et regarder les paysages.

En septembre 2009, est inaugurée au musée de l’imprimerie à Lyon, une exposition François Maspero et les paysages humains portée par la Maison des Passages et les Éditions À plus d’un Titre. Elle comporte, entre autres, 60 panneaux retraçant le parcours de l’éditeur puis écrivain qu’est François Maspero. À cette occasion, Yves Campagna et Jean-François Raynaud vont alors rencontrer François Maspero pour filmer les entretiens qui viendront renforcer l’exposition. De cette rencontre, est née l’idée d’un film. Faire un film portrait de François Maspero, suivre son regard poétique sur le monde, intensément, comme il le porte dans son livre Des saisons au bord de la mer (2009) lorsqu’il écrit « la mémoire elle ne cesse de se transformer et de se reconstruire en se mélangeant jour après jour au présent. ». Le film offre au spectateur une découverte, une rencontre ou une redécouverte d’un homme qui fut un centre de gravité de la société française. Il demeure un lien entre le passé et l’avenir possible de notre humanité en interrogeant toujours les discours dominants. Homme de la fidélité, à ses idées, à ses camarades de lutte et de combat, à la conviction qu’une autre humanité plus fraternelle est possible.

(source : Peuple et culture Corrèze)

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Film en lien :