Thermes de pierre (Les)

Un film de Stan Neumann

 2001  France  Documentaire  27 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

 Scénario : Copans Richard, Neumann Stan

Producteurs :
Les films d’ici (62 bld Davout, 75020 Paris, téléphone : 01 44 52 23 23, fax : 01 44 52 23 24, mail : courrier@lesfilmsdici.fr)
Arte France (8, rue Marceau, 92785 Issy-les-Moulineaux cedex 9, Tél : 01.44.30.46.00)
Distributeurs :
Images de la culture (CNC) (291 boulevard Raspail, 75014 Paris, Tél : 01 44 34 34 40, Fax : 01 44 34 37 25, @ : idc@cnc.fr)
Les films d’Ici (62 Bd Davout, 75020 Paris, Tél : 01 44 52 23 23, Fax : 01 44 52 23 24, Mail : courrier@lesfilmsdici.fr)

Présentation d’un bâtiment minimaliste ancré depuis 1996 à Val-les-bains sur les flancs d’une montagne suisse, dans le canton des Grisons. L’austérité apparente de ce monolithe entièrement dévolu au thermalisme disparaît à l’exposition de son plan par son architecte, Peter Zumthor. De bassin en bassin, la caméra de Richard Copans observe la richesse des plaisirs offerts aux curistes.

Pour redonner vie à un thermalisme quelque peu endormi, la commune décide de construire, là où jaillit la source d’eau chaude, un nouvel établissement à côté des deux hôtels déjà existants. Elle confie les travaux à un architecte bâlois peu connu. À moitié enterré dans la pente, le bâtiment, tout en pierre gris foncé (gneiss) à l’extérieur comme à l’intérieur, est constitué de quinze volumes de formes et de dimensions variées, s’emboîtant les uns dans les autres. Les toits en béton sont traités en auvents et laissent passer la lumière par des interstices de 8 cm. Chaque bloc permet une circulation riche et variée et décline une mise en scène particulière des expériences de l’eau : bains à 14°, à 32° puis à 42°, à remous ou parfumés aux pétales de fleurs, piscine découverte, massages, etc. ; l’acoustique transforme les mots chuchotés par les nageurs en oms bouddhiques. Certains espaces s’ouvrent par de grandes baies sur une montagne reposante.

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :