Trains de plaisir

Un film de Henri Storck

 1930  Documentaire  8 mn  Noir & Blanc  Mode de production : Cinéma

Dans le diptyque fondateur qu’Henri Storck a consacré à sa ville natale, alors qu’Images d’Ostende est une immersion dans les éléments marins, « Trains de plaisir » s’attache à l’élément humain. La plage et les baigneurs, attitudes et gestes…

« Tout ceci constitue un ensemble de scènes prises sur le vif qui témoignent d’un sens aigu de l’observation narquoise et qui ne sont pas sans évoquer la cocasserie des tableaux de James Ensor qui, lui aussi, fut inspiré par les foules d’Ostende »

J. Polet, Revue belge du cinéma, août 1979

Film programmé dans le cadre du mois du film documentaire 2007 à la BPI du Centre Pompidou à Paris du 10 au 25 novembre : « Avant le direct », l’anthologie du documentaire des années 30 aux années 50

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :