Italianamerican (Italianamerican)

Un film de Martin Scorsese

 1974  États-Unis  Documentaire  48 mn  Couleur  35 mm, 16 mm  VOSTF (anglais)

 Scénario : Lawrence D. Cohen, Mardik Martin  Image : Alec Hirschfeld  Montage : Bert Lovitt

 Participants : Catherine Scorsese, Charles Scorsese, Martin Scorsese

Producteur :

Dans l’appartement familial d’Elizabeth Street, Charles et Catherine Scorsese sont interviewés par leur fils  : leurs vies, celles de leurs parents siciliens, la condition d’immigrés… L’histoire familiale n’est cependant qu’un prétexte pour les mettre en lumière  : Charles se moque tendrement de Catherine, toujours en mouvement, entre la préparation de la sauce pour les pâtes et le rangement des meubles. Dans Italianamerican, Scorsese montre, à travers leur dialogue plein de force et d’humour, l’influence que ses parents ont pu avoir sur ses personnages et ses dialogues de films. Pourquoi l’auteur de New York, New York, de La Couleur de l’argent, des Affranchis, ressent-il le besoin cette année-là d’enregistrer ce «  home movie  », la radiographie familiale de ses parents  ? A cause de son angoisse, précisément, de son obsession à rester fidèle à ses racines, sa hantise de perdre son identité. Elevé dans la crainte des tabous catholiques, dans le culte de la famille, de la pizza et du fameux jus de tomates touillé aux boulettes dont Catherine nous révèle sa recette secrète. La sauce italienne est un mode d’identification : chaque famille a sa façon de la préparer. A l’instar de tant d’autres qui ont perdu leur âme à Hollywood, il veille sans cesse à ne pas abdiquer sa personnalité, ne pas succomber aux vertiges du show business. C’est cette culpabilité du petit-fils d’Italiens qui hante ses films.

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Films en lien :