Ladies’Turn. Le Défi d’un tournoi de foot féminin au Sénégal, sur les terrains de quartier

Un film de Hélène Harder

 2012  France  Documentaire  65 mn  Couleur  Mode de production : Télévision

 Scénario : Hélène Harder  Image : Hélène Harder, Matthieu Cupillard  Son : Mouhamet Thior , Codou Sène  Montage : Laurence Manheimer

Producteurs :
Wendigo films (43 avenue Gambetta, 75020 Paris, Tél : 01 43 15 00 62 ou 06 84 55 07 05, @ : info@wendigofilms.com)
TV Tours (232 Av. de Grammont, bp 51911, 37019 Tours, Tel. 02 47 60 63 00)
Distributeurs :
Centre audiovisuel Simone de Beauvoir (28 place Saint-Georges, 75009 Paris, téléphone : 01 53 32 75 08, mail : distribution@centre-simone-de-beauvoir.com)
Wendigo films (43 avenue Gambetta, 75020 Paris, Tél : 01 43 15 00 62 ou 06 84 55 07 05, @ : info@wendigofilms.com)
 Éditeur :
Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir (28, place Saint-Georges, 75009 Paris, Tél. : 01 53 32 75 08, distribution@centre-simone-de-beauvoir.com)

« Si le tournoi Ladies’ Turn s’avère une aventure singulière au Sénégal, c’est qu’il rend soudain visible une pratique sportive jusqu’alors cachée et cherche à la promouvoir haut et fort dans les quartiers. Il pousse les femmes à occuper un espace social dont elles sont habituellement exclues.

Mais ce déplacement de territoire ne va pas sans conflits ou malaise. C’est justement qui m’a intéressée dans cette histoire : cette nouvelle visibilité provoque en effet des questions, des résistances et traduit surtout des évolutions qui vont bien au-delà du football. Mais s’il est difficile pour les filles de jouer au football au Sénégal, cela en reste tout autant le cas en Europe.

Loin de stigmatiser une société et ses crispations si bien partagées ici comme là, j’ai plutôt voulu, à travers Seyni et l’histoire du tournoi, faire le portrait de jeunes femmes qui nous apprennent quelque chose par leur combativité, leur liberté et leur plaisir à jouer. En jouant un sport traditionnellement réservé aux hommes, elles affirment et inventent d’autres manières d’être, de s’occuper, de se montrer, en dehors des rôles assignés, en négociation permanente entre leur société et le mouvement du monde. Le film ne décrit pas seulement leur engagement et ses enjeux ; en étant partie prenante de leur aventure, il se nourrit de leur force et espère la partager. » Hélène Harder

(source : centre audiovisuel Simone de Beauvoir)

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans les festivals :