TV Tours

http://www.tvtours.fr/

 232 Av. de Grammont  bp 51911  37019 Tours  Tel. 02 47 60 63 00

Films dans la base

Floris

Jacqueline Kalimunda, 2016

Floris est l’un des derniers vrais magasins de fleurs de Kigali, capitale du Rwanda. Les habitants de toute la ville y viennent pour organiser un mariage et d’autres, quelque fois les mêmes, pour fleurir un enterrement ou un mémorial. Alors que la question de la survie du magasin se pose, ce documentaire raconte comment on s’aime dans un pays qui oscille entre le poids d’un passé traumatisant et l’appel de la vie.

Samir dans la poussière

Mohamed Ouzine, 2015

L’histoire des aspirations et peurs d’un jeune trafiquant algérien qui transporte du pétrole par mule de son village à la frontière marocaine. A travers son portrait, émerge la relation ambigüe du réalisateur avec ce territoire, lui qui vit en France.

Ma cité au féminin

Johanna Bedeau, 2014

Bagnolet. La caméra de Johanna Bedeau suit trois femmes, Emma, Aïcha, et Fatou. Elles ont 12, 17 et 32 ans mais toutes à leur manière ont intégré le code non écrit des hommes de la cité.

J’ai pas fait l’ENA, j’ai fait la campagne

Christian Argentino, 2013

D’une saison à l’autre, le portrait d’un médecin de campagne exerçant dans une petite commune du centre de la France : son quotidien au cabinet, en visites, en institutions, et son rôle essentiel dans la communauté d’une campagne désertifiée.

Histoires du carnet anthropométrique

Raphaël Pillosio, 2012

En interrogeant la permanence d’une exception juridique au cœur de la République Française, ce film propose de réfléchir à la situation passée et actuelle des Gens du Voyage.

Ladies’Turn. Le Défi d’un tournoi de foot féminin au Sénégal, sur les terrains de quartier

Hélène Harder, 2012

Organiser un tournoi de football féminin est le défi de l’association sénégalaise «  Ladies’ Turn  ». Investir le terrain en bravant tabous et préjugés est le pari que Seyni, pionnière du foot féminin au Sénégal et ancienne capitaine de l’équipe nationale, propose aux filles des quartiers. À travers le suspense de la compétition et les différentes histoires des personnages, apparaît une société africaine et musulmane en pleine mutation. Au-delà du désir de remporter la finale se joue peut-être l’aspiration à une autre victoire. En s’appuyant sur la magie du football, c’est l’histoire d’un combat et des solidarités qui en découlent que raconte le film.

Au prix du gaz

Karel Pairemaure, 2011

Le matin du 15 juillet 2009, en écoutant les informations nationales à la radio, j’apprends l’ultimatum des ouvriers de l’usine New Fabris, dont je savais qu’elle se situait à quelques kilomètres de chez moi. J’ai décidé de passer les voir et j’ai découvert, sidéré, la situation.

Mali, les paysans veillent au grain

Jean-Louis Saporito, 2010

Au Mali, le monde paysan se syndique et s’organise pour participer aux politiques publiques. Tantôt partenaires de l’État, tantôt contestataires, les paysans et leurs leaders défendent une agriculture durable, familiale, moderne, bien loin de la Révolution verte.

Sou Hami, la crainte de la nuit

Anne-Laure de Franssu, 2010

Mory Coulibaly, réfugié politique de Côte d’Ivoire, se trouvait à Cachan au moment de l’évacuation du bâtiment F. ; c’est là qu’il a commencé à filmer les traces d’une Lutte qui donne sens à sa vie. Il revient aujourd’hui au Mali, où il a transité en fuyant la Côte d’Ivoire, pour y projeter son film à ceux qui au début de l’évacuation de Cachan ont été placés en centre de rétention, puis expulsés. Chaque nuit, d’autres expulsés continuent d’arriver et chaque nuit leurs paroles résonnent en Mory, l’interrogent et révèlent d’autres destins.

Merceron SCOP-SA

Romain Lardot, Gabrielle Gerll, 2010

Licenciés suite à la cessation d’activités de leur entreprise, 28 ouvriers décident de racheter leur outil de travail pour reprendre à leur compte leur activité de carrosserie industrielle.

Parures pour dames

Nathalie Joyeux, 2010

En saris ou en jeans, décolletées ou voilées, douze femmes participent à « l’atelier de la désobéissance » proposé par la créatrice de mode Sakina M’sa.