Côte d’Ivoire, journal intime

Un film de Samir Benchikh

 2008  Côte d'Ivoire, France  Documentaire  52 min  Couleur

 Image : Oscar Irié  Son : Julien Recassa  Montage : Samir Benchikh

Producteur :
Docker films (33 rue Robert et Sonia Delaunay, 75011 Paris, info(@)dockerfilms.com, sbenchikh@dockerfilms.com - 06.26.82.23.58)
Distributeur :
Docker films (33 rue Robert et Sonia Delaunay, 75011 Paris, info(@)dockerfilms.com, sbenchikh@dockerfilms.com - 06.26.82.23.58)

« Je m’appelle Samir Benchikh et j’ai 24 ans. Alors étudiant en cinéma et désireux de me lancer dans le monde associatif, j’ai décidé de partir en Côte d’Ivoire. Cette envie de voyage, je l’avais en moi depuis longtemps. Aussi loin que je me souvienne, j’avais toujours voulu voir l’Afrique. Mais malgré mes diverses rencontres ici en France, je n’arrivais pas à m’expliquer ce qui devenait une obsession. Il m’était donc évident que ce ne serait que sur place que je trouverais les raisons de ce voyage…

D’Abidjan à Bouaké, en passant par Yamoussoukro, Kohrogo ou Man, des zones rebelles aux zones gouvernementales, j’ai traversé la Côte d’Ivoire afin d’aller à la rencontre de chacun. Hors des sentiers battus, je suis parti découvrir la réalité des populations locales et seuls les Ivoiriens pouvaient m’aider à répondre à ma question… »

À 24 ans, Samir Benchikh découvre l’Afrique en arpentant la Côte d’Ivoire d’Abidjan à Bouaké, en passant par Yamoussoukro ou Man. Le voyage est émaillé de rencontres avec des responsables associatifs, des jeunes de son âge dévoilant leur quotidien, des enfants des rues, un patriarche se souvenant qu’Houphouët-Boigny avait promis la fin des bidonvilles, etc.

Dans les zones rebelles, qui échappent au pouvoir central depuis 2002, il recueille des témoignages de personnes ayant connu la guerre dans toute son absurdité. Tout au long de son récit, Samir Benchikh s’interroge sur sa place de voyageur et de témoin.

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :

Le film dans la base

Chemin d’accès :