MetalEurop Germinal 2003

Un film de Jean-Michel Vennemani

 2003  France  Documentaire  95 mn  Couleur  DV  Mode de production : Télévision  VF

Producteur :
Malavida films (Malavida Films, 6, rue Houdon, 75018 PARIS, T : 01 42 81 37 62 - F : 01 42 81 37 32, annelaure.breneol(@)noos.fr)
Distributeur :
Compagnie des phares & Balises (108, avenue Ledru Rollin, 75011 Paris, France, Tel: + 33.(0)1.44.75.11.33, Fax: +33.(0)1.44.75.11.35, info@phares-balises.fr)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)
 Éditeur :
Compagnie des Phares et Balises (108, avenue Ledru Rollin, 75011 Paris, France, Tel: + 33.(0)1.44.75.11.33, Fax: +33.(0)1.44.75.11.35, info@phares-balises.fr)

Janvier 2003 : MetalEurop, la plus grande fonderie d’Europe fondée en 1894, est sur le point de fermer. Sur la décision d’une poignée d’actionnaires, ce seront bientôt 830 métallos qui seront au chômage. Parmi eux, Jean-Pierre Bertrand, 48 ans, lutte et tente de sauver sa famille du naufrage.

« On liquide et on s’en va »

Cette fois, il s’agit de Metaleurop, la plus grande fonderie d’Europe fondée en 1894 et située dans le Nord-Pas-de-Calais, une région déjà fortement touchée par les restructurations.

« Germinal 2003 » ne raconte pas une énième fermeture d’entreprise. Ce film s’intéresse à ce qu’on appelle aujourd’hui « les dommages collatéraux ». Comment des familles, qui vivaient de et pour l’usine découvrent qu’on hypothèque leur futur.

La « tribu » des Bertrand refuse qu’on tire un trait sur son identité en faisant disparaître cette région industrielle. Sur trois générations, les hommes de la famille ont donné leur vie, leur santé à Metaleurop. Comment une poignée d’actionnaires suisses peut-elle décider de « suicider » 830 metallos dont les Bertrand ?

Jean-Pierre, 48 ans, aimerait organiser la résistance. Mais Roberta, son épouse freine.

Elle ne veut plus se battre. Elle ne se fait plus d’illusions sur le devenir d’une classe ouvrière promise à une inéluctable extinction.

La résignation va-t-elle l’emporter sur la lutte ? Le climat suscité par l’annonce de la fermeture rouvre des plaies au sein de la famille. Un drame humain s’amorce sous nos yeux.

Côté usine : Jean-Pierre veut y croire parce qu’on s’accroche à un éventuel repreneur qui sauverait l’activité. La réalité sera tout autre.

Côté famille : Roberta veut quitter Jean-Pierre qui a peur de tout perdre.

Le jour de ses 49 ans tout bascule.

On sait comment ça commence, on ne sait pas comment ça finira.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Sur internet :

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :
Autres chemins :