Vivre sous les bombes

Un film de Gustavo Cortes Bueno

 2003  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

Producteur :
Zaradoc (31 rue de Vincennes, 93100 Montreuil Sous Bois, Tel Portable : 06 22 88 76 46, Tel Fixe : 01 48 59 08 62, Mail : contact@zaradoc.com)
Distributeur :
Zaradoc (ex : Les Films du village) (Bureaux, 31 rue de Vincennes, 93100 Montreuil, Siège Social, 63 rue de Menilmontant, 75020 Paris, Mobile : 06.22.88.76.46, @ : contact@zaradoc.com)

“ Nous t’offrons notre vie et notre sang. Vive Saddam, vive le drapeau islamique !” Avec un bel entrain, sans doute dopé par la présence de la caméra étrangère, les écolières martelent les slogans.

Esquissant dans un fulgurant raccourci l’état des lieux irakien, jadis pays laïc l’un des plus modérés du Moyen-Orient, fier de ses technologies de pointe, de son développement économique, de ses universités… Mais huit ans de guerre avec l’Iran, le conflit du Golfe, douze ans d’embargo, le népotisme du pouvoir, la dictature du maître de Bagdad sont venus à bout du rêve mésopotamien.

Alors désormais les gamins ânonnent les versets du culte obligatoire voué au tyran, récemment réélu avec 100% des voix. Et la liberté de parler, de penser, de créer ne se peut qu’en exil.

Derrière les frappes chirurgicales à nouveau promises par Bush, se cachent des victimes potentielles. Des Irakiens qui, en dépit de la misère, de la répression, des traumatismes tentent de survivre…

L’idée originale de « Vivre sous les bombes » réside dans l’illustration de deux situations: la vie quotidienne et l’angoisse des Irakiens aujourd’hui, confrontés aux menaces d’une guerre annoncée.

Le film donne la parole à une mosaïque de personnages anonymes, mais représentatifs d’un peuple livré à l’incertitude. « Vivre sous les bombes » a été tourné à Bagdad, Bassora, Babylone et Kerbala. Chaque personnage devient le symbole d’une situation à nulle autre pareille, la peur du futur, le sentiment d’impuissance, l’impression d’une invasion qui s’approche.

En paraphrasant Goya, on pourrait dire « Ce sera une lutte de Titan dans laquelle les plus faibles n’auront aucun pouvoir. »

Pour découvrir ce film

Vidéo :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Incontournables dans les périodes :