Mémoire d’un saccage - Argentine, le hold-up du siècle (Memoria del saqueo - la oscura trama de la corrupcion)

Un film de Fernando Solanas

 2003  Argentine, Suisse, France  Documentaire  114 min  Couleur  35 mm  Mode de production : Cinéma  VOSTF (espagnol)

 Musique : Gerardo Gandini  Image : Alejandro Fernández Mouján, Fernando E. Solanas  Montage : Juan Carlos Macías, Fernando E. Solanas, Sebastián Mignona

Producteurs :
ADR productions (53 rue des 2 communes, 93100 Montreuil, Tél : 01 79 63 17 20, @ : adr@adr-productions.fr)
Thelma Film AG (Herrenbergstrasse 7, Postfach 1716, CH - 8033 ZÜRICH, Suisse, tel. 00 41 44 363 04 33, fax. 00 41 44 363 04 49)
Distributeur :
Ad Vitam (71, rue de la Fontaine au Roi, 75011 PARIS, Tél : + 33 1 46 34 75 74, Fax : + 33 1 46 34 75 09, @ : contact@advitamdistribution.com)
 Éditeur :
Blaq out (52, rue Charlot, 75003 Paris, tél : 01 42 77 88 20, fax : 01 42 77 88 19, mail : info@blaqout.com)

Durant ces 25 dernières années, de la dictature militaire à aujourd’hui, l’Argentine a subi l’un des effondrements économique et social les plus brutaux qu’un pays ait pu connaître en temps de paix. Ce pays riche et sa population ont vécu l’ensemble des traumatismes dénoncés par les altermondialistes. Tout cela avec l’aide et la connivence de multinationales occidentales et sous le regard complice des institutions internationales.

Cette politique de la terre brûlée a abouti à un véritable « génocide social », un cataclysme inouï fait de famine, de maladies et de vies humaines sacrifiées. Mémoire d’un saccage dénoue un à un les mécanismes qui ont conduit à cette catastrophe.

Ce film est dédié à tous ceux qui résistent avec dignité et courage. Les chemins de la misère sont encore plus inacceptables lorsqu’ils sont prévisibles et qu’ils se passent en terre abondante.

« Répondre aux questions posées par la catastrophe sociale ou revoir les chapitres honteux de l’histoire récente serait impossible dans les marges limitées d’un film : il en faudrait beaucoup plus, avec des enquêtes, des débats et des études pour rendre compte de l’ampleur de cette catastrophe. Ce film est né pour faire vivre la mémoire contre l’oubli, reconstruire l’histoire d’une des étapes les plus graves de l’Argentine, pour inciter à dénoncer les causes qui ont provoqué la mise à sac économique et le génocide social »

Fernando Solanas

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :
Autres chemins :
Incontournable dans la période :
Film en lien :