Coup d’état à Santiago - Les Derniers jours de Salvador Allende

Un film de Michael Trabitzsch

 2007  France  Documentaire  52 min  N&B et Couleur  DVCAM  Mode de production : Télévision  VOSTF (espagnol, français)

 Image : Bernd Meiners  Son : Fernando Mecklembourg  Montage : Eduardo Delgado Lopez, Anja Neeral, Isabelle Collin

Producteur :
ICTV Solferino (17, rue du Colisée, 75008 Paris, Tél : 01 64 03 70 98, Fax. : 01 64 03 71 01, contact@ictv-solferino.com)
Distributeur :
ICTV Solferino (17 rue du Colisée, 75008 Paris, Tel. 01 64 03 70 98, Fax. 01 64 03 71 01)
 Éditeurs :
Harmattan TV (L’) (5-7 rue de l’École Polytechnique, 75005 Paris, Tel. 09 51 87 28 37, Fax. 01 48 97 28 37, GSM : 06 84 37 77 75, contact@harmattantv.com)
ICTV Solferino (17 rue du Colisée, 75008 Paris, Tel. 01 64 03 70 98, Fax. 01 64 03 71 01)

C’est dans les premières heures du 11 septembre 1973 que démarre le Coup d’État tant attendu des militaires du Chili, sous le commandement du général Pinochet, contre Salvador Allende, élu Président de la République trois ans auparavant. Avec quelques fidèles, Allende se réfugie à la Moneda, nom donné au palais présidentiel de Santiago du Chili. Il réfute les appels à la démission des putschistes et, dans une allocution radiophonique, s’adresse une dernière fois aux Chiliens. Puis, quand l’armée ordonne le bombardement du palais, il demande à ces fidèles de se rendre, alors que pour lui-même, il décide de mettre fin à ses jours. Dans ce film remarquable et émouvant, le réalisateur a pu réunir des images d’archives impressionnantes, souvent inédites. Mais surtout, et c’est une véritable gageure, il a réussi à réunir, parmi ceux qui sont encore vivants, tous les amis et collaborateurs qui étaient avec Allende pendant ces dernières heures. Le général Pinochet, chef de la junte militaire, lui, régna en dictateur sur le Chili pendant 17 longues années, jusqu’en 1990. Beaucoup lui reprochent le retour de la torture et des assassinats politiques sous son régime. Il a fallu l’entêtement et le courage du juge espagnol Baltazar Garzon pour lancer des poursuites contre lui dans le but de mettre fin à l’impunité. Mais c’est dans son lit que le dictateur trouvera la mort, âgé de 91 ans et suite à une crise cardiaque, en décembre 2006.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :