Destinées sentimentales (Les)

Un film de Olivier Assayas

 2000  France, Suisse  Fiction  180 min  Couleur  35 mm  Mode de production : Cinéma

 Adapté de : l’ouvrage de Jacques Chardonne  Scénario : Jacques Fieschi, Olivier Assayas  Image : Eric Gautier  Son : Jean-Claude Laureux  Montage : Luc Barnier

 Distribution : Emmanuelle Béart, Charles Berling, Isabelle Huppert, Olivier Perrier, Dominique Reymond, André Marcon, Alexandra London, Julie Depardieu

Producteur :
Arena Films (20, avenue Franklin-Roosevelt, 75008 Paris, Tél 01.56.88.20.30, Fax 01.56.88.01.88, Email info@arenafilms.fr)
Distributeur :
Pathé Distribution (2 rue Lamennais, 75008 Paris, Tél : 01 71 72 30 00, Fax : 01 71 72 33 10)
 Éditeur :
Fox Pathé Europa (241 bd Péreire, 75838 PARIS CEDEX 17, Tel. 01 58 05 58 00, fax. 01 58 05 58 01)

Au début du siècle, Jean Barnery, issu d’une grande lignée de fabriquants de porcelaine implantée à Limoges, est pasteur en Charente. Là, il rencontre Pauline, parente de l’autre branche familiale, productrice d’une éminente marque de cognac. A la suite de déboires avec sa première femme (Isabelle Huppert), il cause le départ de Pauline.

Quelques années plus tard, alors que Jean a abandonné le culte et la fortune familiale, ils se retrouvent et partent vivre en Suisse, loin de tout.

Mais bientôt Jean est rappelé à la tête de l’entreprise familiale qui périclite. La première guerre mondiale transforme les êtres et l’économie : le couple semble se défaire et la fabrique de porcelaine commence à sombrer. Jean consacre la fin de sa vie à l’élaboration d’un service ivoire apprécié seulement des plus fins connaisseurs et fabriqué à perte. La question historique est : l’homme doit-il renoncer à ce qu’il a de plus beau et de meilleur au nom d’un hypothétique progrès ? La question individuelle : le couple doit-il renoncer au monde pour se vivre pleinement ou s’y ouvrir au risque de s’y perdre ? A la croisée des deux, il y a ce que l’on perd et ce que l’on réussit à sauver : Jean et Pauline vivent côte à côte et semble-t-il sans se voir pendant des années pour se retrouver à la fin de leur existence, au seuil d’une époque à laquelle ils n’appartiennent plus, n’ayant plus rien d’autre qu’eux-mêmes.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :