Bataille sur le grand fleuve

Un film de Jean Rouch

 1951  France  Documentaire  35 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

Distributeur :
CNRS-Images (1, place Aristide Briand, 92195 MEUDON Cedex, tel : 01 45 07 59 69, mel : deswarte@cnrs-bellevue.fr)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

En 1951, 21 « grands pêcheurs » Sorko se rassemblent sous la direction du chef Oumarou pour lutter contre les hippopotames sur le grand fleuve du Niger. Pendant plusieurs mois, Jean Rouch suit ces pêcheurs avec sa caméra d’ethnologue-cinéaste. De la fabrication des barques au retour de l’expédition, le commentaire de Rouch guide notre regard sur cette pêche dangereuse.

Cette pêche demandera la mobilisation de tous les corps de métiers du village : construction d’une pirogue plus solide, capable de résister à la charge d’un hippopotame, de harpons avec flotteurs pour suivre l’animal une fois touché et de lances, armes de la mise à mort. Cette préparation technique s’accompagne d’une dimension rituelle : avant la pêche, on appelle les esprits Aoukas qui viennent posséder les corps de certains pêcheurs. La flotille remonte le Niger à la recherche d’un troupeau. Une fois celui-ci repéré, la lutte s’engage et peut prendre des jours. Les règles de pêche n’ont pas été respectées, un vieil hippopotame charge la barque. Cette année-là, les pêcheurs ont perdu la bataille.

«  La fin de Bataille sur le grand fleuve est proprement poignante : les pêcheurs Sorko sont arrivés à acculer un vieil hippopotame énorme qu’ils poursuivent pendant plusieurs jours, mais, malgré les liens et les coups, l’animal réussit à gagner.

Ce Moby Dick du Niger, lardé de harpons et recouvert d’herbes, s’enfuit. Alors les pêcheurs Sorko mettent leurs vêtements à l’envers : ils ont perdu la bataille sur le grand fleuve.  »

F. Porcile

Film programmé dans le cadre du mois du film documentaire 2007 à la BPI du Centre Pompidou à Paris du 10 au 25 novembre : « Avant le direct », l’anthologie du documentaire des années 30 aux années 50

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :