Cercle des noyés (Le)

Un film de Pierre-Yves Vandeweerd

 2007  Belgique  Documentaire  71 min  Noir & Blanc  Mode de production : Cinéma  VOSTF ()

 Image : Pierre-Yves Vandeweerd  Son : Alain Cabaux  Montage : Philippe Boucq

Producteurs :
Cobra Films (Boîte Postale : Boulevard Emile Bockstael, 88, Accès : Porte cochère nº 114, 1020 Bruxelles, BELGIQUE, Tél : 32 (0) 2 544 19 69, @ : contact@cobra-films.be)
Gsara (26 rue du Marteau, B-1210 Bruxelles, Belgique, Tél : 32 2 218 58 85, Fax : 32 2 217 29 02, Mail : info@gsara.be)
Zeugma films (7 rue Ganneron, 75018 Paris, Tél : 01 43 87 00 54, Fax : 01 43 87 34 72, @ : production@zeugma-films.fr)
Distributeur :
Zeugma films (7 rue Ganneron, 75018 Paris, 01 43 87 00 54, distribution(@)zeugma-films.fr)

« Le Cercle des noyés » est le nom donné aux prisonniers politiques noirs en Mauritanie, enfermés à partir de 1986 dans l’ancien fort colonial de Oualata. Ba Fara est l’un de ceux-ci. Il a co-écrit avec Pierre-Yves Vandeweerd le récit d’une des pages les plus sombres de l’histoire contemporaine de la Mauritanie. Ce récit, en langue peule, donne au film son intensité et sa dignité. Comme Abdellatif Laabi, le narrateur évoque avec une puissance visionnaire la vie de forçat qu’il partagea avec ses compagnons d’infortune. Aucune humiliation ne leur fut épargnée. Les travaux forcés, les tortures, la faim et la maladie leur furent infligés au cours des années passées sans aucun contact avec le monde extérieur. Les images filmées par Pierre-Yves Vandeweerd soutiennent ce texte sobre et émouvant et s’y superposent, l’épaulent, sans jamais le répéter. Tournées en 2006, elles en constituent l’écho, en restituent les menaces, en dressent le décor. Leur force évocatrice nous mène aux confins de la solitude humaine, au désert, à l’enfermement sans issue. Le travail sur le temps affine ce témoignage et lui confère une valeur universelle. Nulle impuissance à dénoncer le crime en toute lucidité, même si Ba Fara conclut son récit en disant qu’aujourd’hui, les bourreaux d’hier croisent son chemin sans un regard, « comme si d’ailleurs, rien de tout cela n’avait existé ». » (Serge Meurant)

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :

Le film dans la base

Chemin d’accès :