Terra mia

Un film de Donato Rotunno

 1998  Luxembourg  Documentaire  52 mn  Couleur  Béta numérique  Mode de production : Cinéma  VO, VOSTF (français, italien)

 Image : Alain Marcoen, Jean-Paul De Zaetijd, Jacques Raybaut  Son : Dimitri Haulet, Hélène Lamy-au-rousseau  Montage : Pia Dumont

Distributeur :
Tarantula Luxembourg (83 rue de Hollerich, L-1741 Luxembourg, Luxembourg, Tél : 352 26 49 61 1, Fax : 352 26 49 61 20, Mail : email@tarantula.lu)

Au Grand-Duché de Luxembourg, une partie de la population est d’origine immigrée, la communauté italienne en est une des composantes importantes. Issu de celle-ci, né à Luxembourg, le réalisateur part à Montemilone en Italie, d’où est venu son père et où celui-ci a toujours une maison.

Il y interroge ceux qui sont restés, ceux qui sont partis et reviennent pour les vacances ou la retraite, ceux qui sont nés au Luxembourg et ne connaissent de Montemilone que la saison estivale et ceux, les jeunes de Montemilone, qui aimeraient bien partir à leur tour.

Il montre la terre des ancêtres, non comme un endroit idéal mais comme une terre à la fois réelle et imaginée par les émigrés.

« Terra mia » n’est pas un hymne aux parents mais un film sensible sur cette vie nouvelle que les enfants de la deuxième génération revendiquent comme étant la leur.

Revendiquant le côté ‘film de famille’ et ‘expérience vécue’ de ce film, le jeune réalisateur s’interroge et interroge sa famille sur ce que devient l’identité pour ceux qui sont tiraillés entre deux pays. Mais il n’idéalise pas la terre des ‘ancêtres’, constate tout au contraire que les jeunes générations, qui ne sont pas nées là-bas, n’ont plus la même relation avec le pays d’origine. De leur côté, les jeunes de Montemilone ne rêvent que de partir. Ainsi s’élabore une réflexion personnelle, dénuée de tout pathos nationaliste, sur la question de l’identité et sur les liens complexes qui peuvent se nouer entre une personne et l’endroit dont elle est issue.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :