Donka : radioscopie d’un hôpital africain

Un film de Thierry Michel

 1996  France, Belgique  Documentaire  59 mn  Couleur  Dvd  Mode de production : Télévision

Producteurs :
Les Films de la passerelle (62 rue de Renory, B-4031 Liège, Belgique, Tel. 32 4 342 36 02, Fax. 32 4 343 07 20, Mail. films@passerelle.be)
Zeaux productions (49 rue du Faubourg Poissonnière, 75009 Paris, Tel: 01 53 24 67 00, Fax: 01 53 24 67 68, @ : zeaux@free.fr)
RTBF (52, boulevard Auguste Reyers, 1044 Bruxelles, BELGIQUE, Tél : 32.2.737.21.11)
Canal Plus (21 rue Leblanc, Le Ponant B - 9e étage, 75906 Paris CEDEX 15, Tel. 01 58 49 55 41, Fax. 01 58 49 55 36)
Distributeurs :
Images de la culture (CNC) (291 boulevard Raspail, 75014 Paris, Tél : 01 44 34 34 40, Fax : 01 44 34 37 25, @ : idc@cnc.fr)
Les Yeux doc - Catalogue national de films documentaires de la Bpi (Centre Georges Pompidou, 25 rue du Renard, 75197 Paris CEDEX 04, @ : aurelie.solle@bpi.fr)
CBA (Centre de l’audiovisuel à Bruxelles) (19 F avenue des Arts, B-1000 Bruxelles, Belgique, Tél : 32 2 227 22 30, Fax : 32 2 227 22 39, Mail : cba@skynet.be)

Cette plongée dans le quotidien du plus grand hôpital de Guinée témoigne de la terrible contradiction existant entre le coût de la médecine occidentale et le niveau de vie africain. Les patients souffrent et meurent car leurs familles ne peuvent les prendre en charge financièrement. Dans ce documentaire, Thierry Michel prend le parti de la compassion et d’aider les malades qu’il filme.

Cet hôpital construit sur le modèle européen en 1959, à la fin de la décolonisation, manque aujourd’hui de matériel et de médicaments. Afin de palier aux carences, les frais liés à une hospitalisation sont payables à l’entrée ; ils représentent entre un cinquième et un quart du revenu mensuel d’un Guinéen. Les malades y arrivent donc seulement après avoir épuisé toutes les ressources de la médecine parallèle traditionnelle et il est bien souvent trop tard. Le réalisateur s’attache plus particulièrement à deux enfants en pédiatrie. Il finit sur une note d’espoir : grâce à l’aide de la banque islamique et des fonds saoudiens, le département de gynécologie est complètement modernisé. La technologie occidentale peut aider maintenant à mettre au monde de nouvelles générations.

(source : Images de la culture)

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :

Le film dans la base

Chemin d’accès :