Enfance d’Ivan (L’)

Un film de Andreï Tarkovski

 1962  Russie  Fiction  90 min  Noir & Blanc  35 mm  Mode de production : Cinéma  VOSTF (russe)

 Scénario : Vladimir Bogomolov, Mikhail Papava  Image : Vadim Yusov  Son : Inna Zelentsova  Montage : Lyudmila Feiginova

 Distribution : Nikolai Bourliaev, Nikola Grinko, Andrei Konchalovski…

Producteur :
Mosfilm (Moscou, RUSSIE, Tel : +7 (495) 143-9785, Fax: +7 (495) 705-9303, @ : referent@mosfilm.ru)
Distributeur :
Arkéion Films (12, rue de Chartres, 92 200 Neuilly sur seine, Tél : 01 46 43 23 59, Fax : 01 46 43 23 50, Mail : arkeion.films@wanadoo.fr)
 Éditeur :
MK2 (55 rue Traversière, 75012 PARIS FRANCE, Tél : 01 44 67 30 00, Mail : boutique@mk2.com)

Premier film d’Andreï Tarkovski, qui remplaçait alors derrière la caméra Eduard Abalov, licencié sans ménagement, L’Enfance d’Ivan contient en son sein les germes de la grande oeuvre à venir, sans atteindre la perfection esthétique des chefs-d’ouvre du créateur russe. Comme dans Le Miroir ou Andreï Roublev, Tarkovski lie un destin individuel, ici celui d’un petit garçon de 12 ans à une grande tragédie humaine et historique qui contamine peu à peu le premier plan. Malgré la candeur et l’innocence d’Ivan, tous pressentent le drame à venir, l’inéluctable mort du garçon lors d’une mission de reconnaissance. La violence de la guerre est atténuée par la douceur des songes de l’enfant, visions pastorales d’une Russie idéale, filmées dans un noir et blanc sublime qui n’est pas sans évoquer La Nuit du chasseur de Charles Laughton (notamment le premier plan sur la toile d’araignée). Tarkovski travaille également la narration, refusant la linéarité pour jouer sur les différentes temporalités et la confusion entre les rêves et la réalité. Lion d’or au Festival de Venise en 1962, L’Enfance d’Ivan n’est pas un témoignage sur la seconde guerre mondiale de plus, mais un poème filmique au dénouement magnifique.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :