Erik Bullot

http://www.lecinemadeerikbullot.com/

Après des études à l’École nationale supérieure de la photographie (Arles) et à l’IDHEC (Paris), Érik Bullot réalise des films à mi-chemin du film d’artiste, du documentaire et du cinéma expérimental. Ses films explorent les puissances poétiques et formelles du cinéma.

Son travail a été présenté dans de nombreux festivals et musées, notamment le Jeu de Paume (Paris), le Centre Georges Pompidou (Paris), le FIDMarseille, la Biennale de l’image en mouvement (Genève), le MAMCO (Genève), le CCCB (Barcelone), le MICEC 08 (Barcelone), La Enana Marrón (Madrid), La Casa Encendida (Madrid), le New Museum of Contemporary Art (New York).

Ses films sont représentés dans différentes collections : Musée national d’art moderne (Centre Georges Pompidou, Paris), Collection départementale d’art contemporain (Seine-Saint-Denis), CCCB (Barcelone).

Membre du collectif pointligneplan, il a coordonné l’ouvrage pointligneplan, Cinéma et art contemporain (Éditions Léo Scheer, 2002). Il a publié plusieurs ouvrages : Tombeau pour un excentrique (Deyrolle, 1996), Jardins-rébus (Actes Sud, 1999), Le Singe de la lumière (Le Crédac, 2002), Érik Bullot, monographie accompagnée d’un DVD, avec un texte de Jacques Aumont (Léo Scheer, 2003), Sayat Nova (Yellow Now, 2007), Renversements 1. Notes sur le cinéma (Paris Expérimental, 2009), Sortir du cinéma. Histoire virtuelle des relations de l’art et du cinéma (Mamco, 2013), Renversements 2. Notes sur le cinéma (Paris Expérimental, 2013). Un DVD, édité en 2006 par la revue Vertigo et Capricci, rassemble ses journaux filmés et le film Glossolalie. Son film Trois faces est sorti en salle à Paris en octobre 2008.

Il a enseigné le cinéma et la photographie dans différentes écoles d’art : Marseille, Le Fresnoy, Arles, Avignon. Il fut professeur invité à l’Université de New York à Buffalo (États-Unis) de 2009 à 2011 et artiste invité en 2013 par le Centro de Investigaciones Artísticas (CIA) à Buenos Aires (Argentine). Il enseigne le cinéma à l’École nationale supérieure d’art de Bourges (France) et dirige le post-diplôme Document et art contemporain à l’École européenne supérieure de l’image (Angoulême-Poitiers, France).

(source : site web d’Érik Bullot)

Films dans la base

Trois faces

Ce documentaire se propose d’observer trois villes portuaires de la Méditerranée (Barcelone, Gênes et Marseille), en s’attachant, pour chacune d’entre elles, à un angle d’attaque précis : la question du bilinguisme à Barcelone, le droit des étrangers à travers l’existence d’un centre de rétention à Marseille, les travaux récents d’urbanisme à Gênes. Autant de manières d’interroger la frontière. Frontière entre deux langues, deux pays, deux quartiers.