Mémoire de sauvageons

Un film de Thierry De Lestrade, Sylvie Gilman

 2002  France  Documentaire  51 mn  Couleur  Béta numérique  Mode de production : Télévision  VF

Producteur :
Zaradoc / Les films du village (31 rue de Vincennes, 93100 Montreuil Sous Bois, Tel Portable : 06 22 88 76 46, Tel Fixe : 01 48 59 08 62, Mail : contact@zaradoc.com)
Distributeur :
Zaradoc (ex : Les Films du village) (Bureaux, 31 rue de Vincennes, 93100 Montreuil, Siège Social, 63 rue de Menilmontant, 75020 Paris, Mobile : 06.22.88.76.46, @ : contact@zaradoc.com)

C’était en 1950, autant dire à des années lumières. Un foyer est créé à Vitry sur Seine, un foyer de semi liberté pour accueillir 20 à 30 mineurs. Des jeunes placés par décision du juge. Jeunes en danger, ou jeunes caractériels, ayant commis des actes de délinquance. Des sauvageons dirait-on aujourd’hui.

Très vite, le foyer de Vitry, par sa philosophie, ses méthodes, va devenir un centre à part. Sous l’impulsion de son directeur Joe Finder, il se veut un lieu d’épanouissement et de liberté, à l’opposé des centres fermés de l’époque.

Stanislas Tomkiewicz, psychiatre à la renommée internationale y viendra travailler pendant 23 ans ; soutien actif et engagé au nom d’une certaine vision de l’homme : un jeune agressif est d’abord un jeune qui souffre. Il faut donc l’aider à se réconcilier avec lui-même grâce à des moyens d’expression comme le dessin, la photo, le sociodrame…grâce aussi à la psychothérapie.

Plus tard arrive le cinéma. Les jeunes écrivent des histoires, se filment. Images rares d’une expérience unique et périlleuse. Pendant 30 ans , plus de 300 jeunes sont passés par Vitry. C’est leur histoire que nous racontons. L’histoire de mal partis qui arrivent quelque part.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :
Projeté dans le festival :
Traces de vies (Vic Le comte)