Gens des baraques (Les)

Un film de Robert Bozzi

 1995  France  Documentaire  88 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Robert Bozzi  Image : Robert Bozzi  Son : Robert Bozzi  Montage : Brigitte D’ornes

Producteurs :
JBA production (52 rue Charlot, 75003 Paris, Tél : 01 48 04 84 60, Fax : 01 42 76 09 67, Mail : jbaprod@club-internet.fr)
Arte France (8, rue Marceau, 92785 Issy-les-Moulineaux cedex 9, Tél : 01.44.30.46.00)
Distributeurs :
Images de la culture (CNC) (291 boulevard Raspail, 75014 Paris, Tél : 01 44 34 34 40, Fax : 01 44 34 37 25, @ : idc@cnc.fr)
Doc & Film International (13, rue Portefoin, 75003 Paris, Tél : 01 42 77 56 87, Fax : 01 42 77 36 56)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)
 Éditeur :
Médiathèque des Trois Mondes (La) (63 bis rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris, Tél : 01 42 34 99 00, Fax : 01 42 34 99 01, Mail : mtm@cine3mondes.com)

En 1970, les bidonvilles aux portes de Paris. A cette époque, des immigrés, pour la plupart Maghrébins et Portugais, s’y entassaient, dans des taudis boueux sans confort ni hygiène. Vingt-cinq ans après, le réalisateur retourne sur les lieux, là où les cités HLM ont remplacé les baraques, et où vivent toujours les mêmes communautés.

En 1970, plus de cent bidonvilles encerclaient encore Paris. A Saint-Denis, Robert Bozzi tourne alors un documentaire sur ces taudis pour le PCF. A l’époque, il regardait les habitants comme un groupe social particulièrement exploité par le capital. Obsédé par les images qu’il a tournées, il décide 25 ans après de retrouver ces gens des baraques et de savoir qui ils sont devenus.

« En 1970, j’ai filmé la communauté portugaise du bidonville de Franc-Moisin, à Saint-Denis. Je la voyais en danger de mort ; pourtant, au fond d’une baraque, il y avait une mère et son nouveau-né. Leurs regards amoureux ne m’ont jamais quitté. Vingt-cinq ans plus tard, j’ai cherché à retrouver ceux que j’avais filmés pour leur rendre des images qui leur appartiennent. »

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :
Autres chemins :
Projeté dans le festival :