Monsieur Klein

Un film de Joseph Losey

 1976  France  Fiction  Prise de vue réelle  120 min  Couleur  Mode de production : Cinéma

 Musique originale : Pierre Porte, Egisto Macchi  Image : Gerry Fisher  Son : Jean Labussière, Maurice Dagonneau  Montage : Henri Lanoë, Marie Castro-Vazquez, Michèle Nény

Distributeur :
Tamasa Distribution (5 rue de Charonne, 75011 Paris, Tél : 01 43 59 01 01, Fax : 01 43 59 64 41)

En 1942, dans le Paris de l’occupation allemande, Robert Klein, quadragénaire riche et séduisant, est de ces hommes pour qui la persécution des juifs par le régime pétainiste est une source de profits. Ainsi le voit-on acheter à l’un d’entre eux un tableau de maître à un prix fort bas. Ce même jour, il trouve sous sa porte un exemplaire du bulletin « Les Information juives », portant son nom et son adresse. Inquiet, il enquête et découvre que son nom figure sur le fichier de la Préfecture. Alors que les autorités voient en lui un suspect, il découvre de façon sûre que le Robert Klein en question n’est qu’un homonyme, dont il parvient à trouver l’adresse. Mais cet homme demeure introuvable, son entourage affirme ignorer où il se trouve, que ce soit la concierge de son immeuble ou Florence, femme au charme étrange, rencontrée au cours d’une soirée dans un château de banlieue. Impossible également de rencontrer la jeune maîtresse de Klein, que différentes personnes disent avoir connue sous des prénoms différents. L’appartement et les biens de Robert Klein sont saisis par la police, ce à quoi Pierre, son avocat et ami, ne peut rien… pour autant, du reste, qu’il le veuille réellement. Robert Klein n’a, alors, d’autre choix que de s’enfuir.

Meilleur film, 1976 au Césars du Cinéma Français

Vous souhaitez organiser une projection non commerciale du film ?

Découvrir les catalogues d’organismes de diffusion spécialisés sur le site d’Autour du 1er mai

Le film dans la Base cinéma & société

Chemin d’accès :
Période :