Comme une ligne rouge dans la mer

Un film de Chantal Gresset, Richard Volante

 2008  France  Documentaire  52 min  Couleur

 Image : Richard Volante  Son : Richard Volante  Montage : Richard Volante

Producteurs :
Candela productions (3 rue d’Estrées, 35000 Rennes, Tel. 02 99 78 26 67, Fax. 02 99 78 26 80, GSM : 06 62 38 50 02, candela.prod@laposte.net)
Théâtre de l’arpenteur (16 rue Guillaume le Jean, 35000 Rennes, Tel. 02 99 36 89 98)
TV Rennes - Rennes cité media (19 rue Quintaine, 35000 Rennes, Tél : 02 99 30 58 58, Fax : 02 99 31 06 50)
Distributeur :
Candela productions (3 rue d’Estrées, 35000 Rennes, Tel. 02 99 78 26 67, Fax. 02 99 78 26 80, GSM : 06 62 38 50 02, candela.prod@laposte.net)

Le film de Chantal Gresset et Richard Volante, proposition artistique accueillant la parole sensible de descendants d’immigrés autour de l’origine, de ses traces, de l’acclimatation et de la frontière est contribution à la diversité culturelle.
Il interroge la trace intime de l’origine, de l’histoire particulière, par où le réel et l’Histoire apparaissent peut-être plus nettement encore. Redonner une part de la mosaïque qui nous constitue pour nourrir le « ici et maintenant » : C’est cette mosaïque - au sens de mélange et non de juxtaposition - qui est le sujet du film.

Le -très- relatif éloignement géographique des participants dessine une carte sensible et transparente. Il permet de replacer les paroles confiées dans un espace mental et géographique élargi et ouvert, et permet au spectateur d’interroger la nature de sa propre identité.
Par un autre regard que sociologique ou psychanalytique, à cette place d’artistes inscrits dans le monde contemporain, Richard Volante et Chantal Gresset interrogent notre commune situation.
A partir des sensations intimes des personnes filmées, les images habituellement affichées et véhiculées sont re-questionnées par le biais de ces ‘choses’ ténues: la trace et la sensation, plutôt que le factuel.

Avec ce film, s’imagine une forme de proximité avec ceux qui nous fondent. Côtoiement et échanges de paroles libres autour de l’origine et de ses traces parfois minces, ou fragiles ; il fait la part belle à la sensation. La part personnelle, qui compose l’individualité, nourrit la relation à l’autre et l’ensemble de la société. « Quelle part invisible d’étranger perdure en vous ? »: Les réponses à cette question posée à chaque participant donnent le ton et la couleur du film.

Comme une ligne rouge dans la mer est un film à l’esthétique affirmée. Ce parti pris concourt à une mise en lumière accrue de la parole poétique de citoyens sur leur origine étrangère. Il permet de ‘marcher au plus près de l’empreinte de cette parole, de marcher avec l’étranger en nous’. Et compose une forme de conversation entre inconnus, à partir de la position particulière du descendant.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :

Le film dans la base

Chemin d’accès :