Statues meurent aussi (Les)

Un film de Chris Marker, Alain Resnais, Ghislain Cloquet

 1953  Documentaire  30 mn  Noir & Blanc  Mode de production : Cinéma

 Scénario : Chris Marker  Musique : Guy Bernard, orchestre dirigé par André Hodeir  Image : Ghislain Cloquet  Son : André Louge  Montage : Alain Resnais, Henri Colpi

Producteur :
Présence Africaine (25 bis, rue des écoles, 75005 Paris, Tél : 01 43 54 13 74, Fax : 01 43 25 96 67, Mail : presaf@club-internet.fr)
Distributeur :
Présence Africaine (25 bis, rue des écoles, 75005 Paris, Tél : 01 43 54 13 74, Fax : 01 43 25 96 67, Mail : presaf@club-internet.fr)

A travers l’art africain et plus spécialement les statues et les masques nègres, Alain Resnais filme une virulente diatribe contre les insoupçonnables méfaits du colonialisme des créations authentiques, liées à la spécificité de la culture panthéiste et magique de ces régions pour la remplacer, petit à petit, par une activité artistique commerciale mercantile et de série…

Le film est resté interdit pendant dix ans et amputé d’un tiers.

« On nous avait commandé un film sur l’art nègre. Chris Marker et moi sommes partis de cette question : pourquoi l’art nègre se trouve-t-il au Musée de l’Homme, alors que l’art grec ou égyptien est au Louvre ?  »

Alain Resnais

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Incontournable dans la période :
Dans la sélection filmographique :
Projeté dans les festivals :