Bobines rebelles : des documentaires politiques et sociaux

Bobines rebelles est le festival du documentaire politique et social, qui se tient depuis 2008 chaque année dans la Creuse. Cette sélection vous propose quelques films qui ont été programmés au cours des différentes éditions de ce festival, qui traitent de nombreux thèmes développés également dans notre base de films.

Le monde du travail est très présent dans les films sélectionnés à Bobines Rebelles, sous toutes ses formes : les luttes pour les conditions de travail, documentaires sur des entreprises solidaires, présentation de métiers atypiques… Une partie de ces films entre directement en résonance avec un autre sujet de films cher au festival : notre système économique et ses failles, dont il est également question dans cette sélection.

Le portrait sociétal dressé par Bobines rebelles laisse également une grande place aux films autour du Vivre ensemble : savoir vivre avec l’autre, même s’il est différent, s’il nous est étranger, à travers des films qui traitent des conflits ou du sort fait à certaines populations (conflit israélo-palestinien, racisme, vie des populations nomades…). Non éloignée de ces problématiques se trouve la question de l’émancipation des peuples, traitée dans cette filmographie avec des exemples en Grèce, en Égypte, et au Mexique.

L’environnement est également très présent dans les films de cette sélection, avec des films «  signaux d’alarme  », notamment sur le nucléaire, et d’autres plus optimistes sur des solutions trouvées pour préserver notre environnement, comme l’agriculture biologique par exemple.

Et bien d’autres thèmes qui dressent le portrait de nos sociétés à découvrir dans cette sélection ou à venir apprécier les 14 et 15 juin prochain dans la Creuse  !

Blanche là-bas, noire ici

Diane Dègles, 2013

Blanche Là-bas, Noire Ici nous dit l’obstination de l’Histoire à se répéter. Dans la violence du colon sur le colonisé, dans la violence faite aux femmes jusque dans leurs corps, dans la violence des silences familiaux, l’Histoire et les histoires couvrent les êtres de silence et les condamnent à l’errance. Entre Madagascar et la Normandie, de 1895 à nos jours, il est de ces films qui soulèvent le voile de la honte par la parole entre femmes, pour qu’une mémoire collective soit enfin possible.

Desnudos (Los) (Série Notre corps est une arme)

Clarisse Hahn, 2012

Des paysans Mexicains sans terre inventent une nouvelle forme de lutte en utilisant leur corps comme un lieu de résistance politique et sociale : Ils manifesteront entièrement nus dans les rues de la ville de Mexico, deux fois par jours, jusqu’à obtenir gain de cause.

Court-circuit : association dionysienne pour le maintien d’une agriculture paysanne

(Michel et Elsa) Court-circuit, 2012

Court-Circuit - Association dionysienne pour le Maintien d’une agriculture Paysanne (AMAP) - s’inscrit dans une réflexion globale sur les alternatives en actes. Lepropos est de fédérer plusieurs centaines de personnes autour d’un projet touchant un acte essentiel de l’activité humaine : se nourrir.

Dédale. Un fil vers la démocratie

Emmanuel Borgetto, Alice Tabart, Laurent Lhermite, Christian Vialaret, 2012

Partant d’une immersion, dans le courant de l’année 2012, dans la population athénienne malmenée par les mesures d’austérité et agressée par un État de plus en plus policier, ce documentaire ne se contente pas de montrer la souffrance à l’œuvre si près de nous. Il prend le temps au contraire d’écouter les pulsions de reconstruction, d’observer la cicatrisation en cours d’un lien social mis à mal par des années d’individualisme et l’élaboration d’actions ou de pensées qui pourraient permettre non seulement la sortie de crise mais également la gestion de l’après crise.

Stèle pour les mutins de la Courtine (Une)

Télé Millevaches, 2012

En 2012, inauguration dans le cimetière de la Courtine (23) d’une stèle sur laquelle est inscrit en russe « À bas la guerre ! ». En 1917, l’armée française écarte du front quelques 10300 soldats russes qui réclament leur retour au pays. Cantonnés au camp militaire de La Courtine, les mutins refusent de rendre leurs armes et s’organisent en soviet.

Histoires du carnet anthropométrique

Raphaël Pillosio, 2012

En interrogeant la permanence d’une exception juridique au cœur de la République Française, ce film propose de réfléchir à la situation passée et actuelle des Gens du Voyage.

Logique de la peur

Camille Robert, 2012

En donnant la parole aux Israéliens, le film ne suit pas les lignes des clivages surdéterminés par la représentation internationale du conflit israélo-palestinien. Véritables coulisses du conflit, il fait parler des Israéliens sur ce qu’ils ne voient pas, ce qu’ils ne connaissent pas, ce qu’il leur est donné à vivre au quotidien.

Secrets des champs ou le potentiel du végétal

Honorine Périno, 2012

Ce film illustre sans opposition ni polémique la manière dont les plantes cultivées s’associent, coopèrent, communiquent et cohabitent avec les êtres vivants qui les entourent : les insectes, les champignons du sol, et les autres plantes.

Mouton 2.0. La puce à l’oreille

Florian Pourchi, Antoine Costa, 2012

La modernisation de l’agriculture d’après guerre portée au nom de la science et du progrès ne s’est pas imposée sans résistances. L’élevage ovin, jusque là épargné commence à ressentir les premiers soubresauts d’une volonté d’industrialisation

Ne pas s’avouer vaincu

Susana Arbizu, Henri Belin, 2012

Exilé républicain à Bobigny Daniel Serrano, aujourd’hui âgé de 91 ans, se bat depuis son pavillon de banlieue pour réhabiliter la mémoire de son frère Eudaldo, fusillé en 1941 à l’issue de la Guerre Civile Espagnole. Malgré les démarches répétées de Daniel, la figure de ce frère, maire-adjoint du Front Populaire, n’est toujours pas reconnue dans ce village tolédan où la mairie socialiste se refuse aussi à débaptiser les rues et édifices publics qui exhibent encore une toponymie franquiste..

Cinq caméras brisées

Emad Burnat, Guy Davidi, 2011

Il y a cinq ans, au milieu du village de Bil’in, en Palestine, Israël a élevé un " mur de séparation » qui exproprie les 1700 habitants de la moitié de leurs terres, pour « protéger » la colonie juive de Modi’in Illit. Les villageois de Bil’in s’engagent dès lors dans une lutte non-violente pour obtenir le droit de rester propriétaires de leurs terres, et de co-exister pacifiquement avec les Israéliens. Dès le début de ce conflit, et pendant cinq ans, Emad, paysan palestinien filme les actions entreprises par les habitants de Bil’in.

Pot de thé, pot de fer

Claude Hirsch, 2011

Les ouvriers de l’usine Fralib de Gémenos, groupe Unilever, sont en lutte contre la menace de fermeture pour délocalisation. Ils parlent de leurs conditions de travail, de leur révolte contre le patron et le capitalisme, de leur lutte pour continuer à travailler ici, maintenant, collectivement, pour eux, pour leurs enfants. Ils s’interrogent Ils résistent Ils s’affirment…

Vol spécial

Fernand Melgar, 2011

Pour la première fois en Europe, une équipe de cinéma peut pénétrer dans un centre de détention pour sans-papiers. Dans ce huis clos carcéral, la tension monte au fil des jours dans l’attente de l’expulsion.

Disparaissez les ouvriers !

Christine Thépénier, Jean-François Priester, 2011

Le vain combat des 140 ouvriers de l’usine de Legré-Mante, leader sur le marché mondial d’acides tartriques…

Gueule de l’emploi (La)

Didier Cros, 2011

À la fois évaluation de compétences et entreprise de déstabilisation, l’entretien d’embauche est souvent une véritable épreuve. Mais que recherche-t-on au juste en voulant savoir si vous êtes dynamique et enthousiaste  ? Votre faculté d’adaptation ou votre capacité de soumission

Tahrir

Stefano Savona, 2011

Le Caire, février 2011. Sur la place Tahrir on résiste, on apprend à discuter et à lancer des pierres, à inventer des slogans et à soigner les blessés, à défier l’armée et à préserver le territoire conquis — un espace de liberté où l’on s’enivre de mots…

Territoire de l’amour

Alexandre Kouznetsov, 2010

Un photographe suit la tournée à travers la Russie d’une troupe de chansons créée au sein d’un hôpital psychiatrique.

Bateau en carton (Le)

José Vieira, 2010

Au bord de l’autoroute à Massy-Palaiseau, des baraques de fortune abritent une centaine d’enfants, de femmes et d’hommes venus de Roumanie. Dans la Roumanie libérale et européenne, les Roms sont devenus plus que jamais des parias. Pour José Vieira, ce n’est que l’actualité d’une histoire qui n’en finit pas, celle de gens obligés de tout quitter pour conjurer la pauvreté. Ce bidonville de Massy n’est qu’à 300 m de celui où il a grandi. Comprendre cet exode, d’où viennent les gens qui habitent là, qui sont ces « étranges étrangers », comme l’ont été jadis les Portugais ou les Algériens, avec la volonté de nous les rendre familiers et de détruire les préjugés que nous avons à leur égard est l’ambition de son film.

Gai savoir (Le)

Stéphane Xhroüet, 2010

Septembre 2008, dans une ferme des Ardennes s’ouvre une nouvelle école : Pédagogie Nomade. Élèves et professeurs veulent créer et expérimenter un contexte pédagogique radicalement neuf. Dès le départ, projets et rêves de liberté fusionnent… mais ici tout est à construire au propre comme au figuré… « Et toi que fais-tu de ta liberté ? »

Roses noires (Les)

Hélène Milano, 2010

La réalisatrice rencontre des jeunes filles beurres ou noires dans les banlieues, les questionnant sur la manière de vivre leur féminité au sein de la cité.

D’égal à égales

Corinne Mélis, Christophe Cordier, 2010

Ce film s’intéresse à des pionnières. Elles sont migrantes ou filles d’immigrants, et syndicalistes. Elles ont choisi de s’engager face à la dureté des conditions de travail et à la précarité des salariés dans les secteurs du nettoyage, du commerce, des services aux particuliers, d’industries à l’agonie, où l’on retrouve nombre de femmes issues de l’immigration.

Lutter pour continuer à vivre

Christophe Harrison, Joffrey Rossi, 2009

Le quotidien des membres de la communauté Mapuche de Temucuicui au sud du Chili, qui lutte pour la restitution de ses terres ancestrales aujourd’hui entre les mains d’un grand propriétaire terrien. Le coût a payer est terrible pour ceux qui osent défier l’État chilien et le pouvoir économique : violences policières, procès politiques, peines de prison à répétition, vie en clandestinité et stigmatisation médiatique.

Déchets, le cauchemar du nucléaire

Éric Guéret, 2009

Talon d’Achille de l’industrie nucléaire, la question des déchets n’avait jamais été explorée par une enquête de cette envergure. Les auteurs décortiquent implacablement les réseaux, les accords, les filières, au grand dam d’Areva qui essaye de glisser les déchets sous le tapis, en priant pour que les «  générations futures  » sachent s’en dépêtrer.

Larmes de l’émigration (les)

Alassane Diago, 2009

Le réalisateur, Alassane Diago, raconte l’histoire de sa mère qui attend son mari, parti il y a plus de vingt ans. Il raconte aussi l’histoire de sa sœur qui attend son mari depuis cinq ans. Et celle de sa nièce qui ne connaît pas son père…

Lakota Land, terre de survie

Sophie Gergaud, Edith Patrouilleau, 2009

Après plus d’un siècle de politique fédérale visant à déposséder les Amérindiens de leur territoire, les Lakota décident de mettre le passé douloureux de la colonisation de côté et de regarder de manière constructive vers l’avenir.

Monde sans fous ? (Un)

Philippe Borrel, 2009

Faute de trouver une prise en charge adéquate dans les services psychiatriques, les malades psychotiques chroniques se retrouvent souvent exclus de la société… Sur fond de réforme gouvernementale, Philippe Borrel dresse un état des lieux d’une psychiatrie privée de moyens…

Mise à mort du travail (La)

Jean-Robert Viallet, 2009

Dans un monde où l’économie n’est plus au service de l’homme mais l’homme au service de l’économie, les objectifs de productivité et les méthodes de management poussent les salariés jusqu’au bout de leurs limites.

Ceux de la colline

Berni Goldblat, 2009

Autour d’une mine d’or improvisée sur la colline de Diosso au Burkina Faso vivent des milliers de personnes : orpailleurs, dynamiteurs, marchands, prostituées, enfants, guérisseurs, coiffeurs et marabouts composent cette ville éphémère.

Sur les traces de Boimondau

Michel Chaudy, 2008

Sur les traces de BOIMONDAU, la communauté de travail autogérée fondée à Valence par Marcel Barbu… Un voyage à travers la mémoire des anciens compagnons de cette entreprise horlogère pas comme les autres qui voulait faire du travail un outil d’émancipation collectif…

Paroles de marins

Jocelyne Mallet, 2008

Des marins amoureux de leur métier ont la parole, une parole bien vivante et humaine : leur quotidien, les rapports humains, les inquiétudes et les joies sans oublier les différences de conditions et de salaires, d’heures de travail et de mois de congés… selon leur nationalité. Pourtant tous travaillent ensemble : la loi le permet, il y a une différence entre naviguer à l’abri d’une législation française ou sous une législation dite internationale quasi inexistante, et incontrôlable.

Avant que les murs tombent

Eve Duchemin, 2008

À Charleroi, rue de la fraternité, il n’y a pas de grosses bagnoles, pas de nanas séduisantes, seulement la pauvreté, le chômage et des rêves. Dans une maison insalubre, Colin écrit du rap avec ses potes. Du rap comme exutoire et comme nécessité.

Pistés par nos gènes

Philippe Borrel, 2007

Des entreprises qui veulent pister les employés grâce à leur gènes,on tente de dresser le portrait-robot d’un individu à partir d’un simple échantillon de sang ou de salive. La génétique serait-elle l’ultime outil de surveillance ?

Argentine, le soja de la faim

Marie-Monique Robin, 2005

L’Argentine est le deuxième producteur mondial d’OGM et le soja transgénique couvre la moitié de ses terres cultivables, soit quatorze millions d’hectares. L’ampleur du phénomène est telle que la presse parle d’un véritable «  processus de sojisation  » du pays, entraînant de multiples conséquences, économiques, sociales et environnementales.

Border

Laura Waddington, 2004

En 2002, Laura Waddington a passé plusieurs mois dans les champs autour du camp de la Croix-Rouge à Sangatte avec des réfugiés afghans et irakiens qui essayaient de traverser le tunnel sous la Manche pour rejoindre l’Angleterre.

Guerre et bâillon

Classe de 1ère service du lycée Marcel Pagnol de Limoges, 2000

Comment un acte symbolique et spontané de soutien à une protestation pacifiste de rappelés le 7 mai 1956 à la Villedieu, déclencha les foudres de l’armée et de la justice

Uranium en limousin

Thierry Lamireau, 1995

Ce film retrace l’histoire de l’exploitation minière en Limousin, depuis l’après-guerre jusqu’aux projets très actuels de stockage et d’entreposage de déchets radioactifs tels que le thorium ou l’uranium « appauvri » sur les sites miniers en voie d’abandon.

Cochon qui s’en dédit

Jean-Louis Le Tacon, 1979

Ce film est une forme d’exutoire riche de violences et d’excès.

Kashima paradise

Yann Le Masson, Benie Deswarte, 1973

Entre Kashima et Tokyo, se construit vers 1970 l’aéroport de Narita : les paysans refusent de vendre leurs terres et affrontent les gardes mobiles envoyés pour les expulser. Portrait sociologique d’une nation au début des années mille neuf cent soixante-dix.

J’ai huit ans

Yann Le Masson, 1961

Film réalisé à partir de dessins d’enfants algériens recueillis dans un camp en Tunisie.

Statues meurent aussi (Les)

Chris Marker, Alain Resnais, Ghislain Cloquet, 1953

A travers l’art africain et plus spécialement les statues et les masques nègres, Alain Resnais filme une virulente diatribe contre les insoupçonnables méfaits du colonialisme.

Aubervilliers

Eli Lotar, 1945

Un film réalisé dans la banlieue parisienne au cours de l’été 1945 et dont le but est d’attirer l’attention sur les conditions d’existence des habitants des grandes villes.

Du côté des festivals

Bobines rebelles

Royère de Vassivière / juin

http://www.bobinesrebelles.org

Pour aller plus loin