Bobines rebelles

Royère de Vassivière – juin

http://www.bobinesrebelles.org

 @ : bobines.rebelles@laposte.net

Un festival du documentaire politique et social en Creuse

Festival : En programmant en continu, pendant une journée et une soirée, une série de films documentaires nous voulons proposer un moment fort permettant de créer une véritable dynamique de réflexion. Un moment qui facilite le contact et la discussion entre le public, les réalisateurs et les organisateurs.

Documentaire : En revendiquant un point de vue clairement affirmé, le documentaire éclaire des aspects singuliers du réel. Il favorise une démarche critique et l’émergence d’une conscience politique plus affirmée.

Politique/Social : À l’heure où les tenants du pouvoir nous imposent une pensée unique associée à une fausse bipolarisation politique, nous voulons partager nos interrogations, confronter nos dissidences. Plus qu’un simple militantisme, nous souhaitons susciter une réflexion qui puisse aboutir à un engagement cohérent. Indépendance politique et autonomie de pensée sont aujourd’hui une exigence sociale.

Creusois : Les « élites » et les médias dominants nous affirment que la culture et la réflexion politique ne sont qu’ urbaines. Nous sommes convaincus que rien n’est réservé à un territoire précis. C’est où l’on demeure, travaille… que l’on se doit d’agir.

Que chacun suive son chemin et que fleurissent cent festivals documentaires  !  »

Source : Site internet du festival

Films dans la base

Un Paese di Calabria

Shu Aiello, Catherine Catella, 2016

À Riace, une ville calabraise vidée par l’émigration, est née une utopie. Riace a décidé d’accueillir les migrants débarquant sur les côtes italiennes.Aujourd’hui, les maisons abandonnées sont à nouveau habitées, et la ville est revenue à la vie.

En équilibre

Anna Rok, 2014

Depuis qu’elle vit en France, c’est la première fois que Zaïnaba traverse un moment difficile. Parmi d’autres démarches, elle a besoin d’apprendre à faire du vélo, pour être plus libre et plus indépendante.

Rebel Menopause

Adele Tulli, 2014

La vie des femmes commence avec la ménopause. À quatre-vingt cinq ans, Thérèse Clerc, militante féministe de longue date dont la passion pour la politique et pour le droit des femmes a conduit toute sa vie, est à l’initiative de la maison des «  Babayagas  » de Montreuil. Portrait intime d’une femme extraordinaire qui fait de la vieillesse un moment de paix et de grande liberté pour les femmes.

Espace

Éléonor Gilbert, 2014

À l’aide d’un croquis, une petite fille explique comment l’espace et les jeux se répartissent lors de la récréation, en particulier entre les garçons et les filles, et en quoi cela lui pose un problème au quotidien. Malgré ses différentes tentatives pour régler ce problème, elle ne trouve pas de solutions, ceci d’autant plus qu’il passe inaperçu pour les autres, enfants comme adultes, qui ne semblent pas être concernés. On découvre alors les subtilités d’une géopolitique de l’espace public à l’échelle d’une cour d’école.

Messagers (Les)

Hélène Crouzillat, Laëtitia Tura, 2014

Du Sahara à Mellila, des témoins racontent la façon dont ils ont frôlé la mort, qui a emporté leurs compagnons de route, migrants littéralement et symboliquement engloutis dans la frontière.

No gazaran

Doris Buttignol, Carole Menduni, 2014

Carnet de route d’une mobilisation citoyenne imprévue autour du mouvement de résistance contre l’exploitation du gaz de schiste.

¡ GARI !

Nicolas Réglat, 2013

Espagne, septembre 1973. Cinq membres du M.I.L. (Mouvement Ibérique de Libération) risquent d’être condamnés à mort par la justice franquiste. En France, plusieurs groupes d’activistes décident alors d’unir leurs forces dans un réseau appelé G.A.R.I (Groupes d’Action Révolutionnaire Internationalistes). Ce film retrace une histoire incroyable racontée par ses «  acteurs  » qui ne cuisinent pas que du lapin  !

Escale (L’)

Kaveh Bakhtiari, 2013

Ce documentaire nous plonge dans l’univers de la clandestinité parmi les migrants en «  escale  » en Grèce.

Dans un jardin je suis entré

Avi Mograbi, 2013

Avec son ami Ali al-Azhari, Arabe israélien qu’il connaît depuis trente ans et qui est son professeur d’arabe, le réalisateur Avi Mograbi rêve d’un Moyen-Orient où juifs et Arabes vivraient en harmonie. Les communautés ne seraient plus séparées par des frontières ethniques et religieuses. Chacun se remémore le Moyen Orient de leur enfance. Avi et Ali échangent histoires et documents familiaux. Parmi leurs découvertes, un Indicateur Gédéon, annuaire professionnel du Moyen-Orient qui mêle des noms juifs et arabes. Une époque où la cohabitation était possible.

Il a plu sur le grand paysage

Jean-Jacques Andrien, 2012

Documentaire sur le monde des agriculteurs de l’est de la Belgique qui luttent pour leur survie, Il a plu sur le grand paysage est aussi un poème cinématographique sur une culture paysanne aujourd’hui menacée de disparition. Neuf agriculteurs nous disent ce qu’ils ont sur le cœur.

Madame la France, ma mère et moi

Samia Chala, 2012

En revisitant les stéréotypes qui collent à la femme arabe depuis l’histoire coloniale, Madame la France, ma mère et moi interroge le regard que portent les Français sur les femmes d’origine maghrébine.

Công Binh la longue nuit indochinoise

Lam Lê, 2012

À la veille de la 2nde Guerre Mondiale, 20 000 Vietnamiens étaient recrutés de force dans l’Indochine française pour venir suppléer dans les usines d’’armement les ouvriers français partis sur le front allemand. Pris à tort pour des soldats, bloqués en France après la défaite de 1940, livrés à la merci des occupants allemands et des patrons collabos, ces ouvriers civils appelés Cong Binh menaient une vie de parias sous l’Occupation. Le film a retrouvé une vingtaine de survivants au Viet Nam et en France.

Into Eternity

Michael Madsen, 2010

Que faire des déchets radioactifs  ? En Finlande, pour la première fois, un lieu de stockage permanent est en cours d’installation. Des milliers de kilomètres de tunnels sont creusés avant d’y déposer les déchets nucléaires, qui doivent être isolés de toute forme de vie pendant 100 000 ans. Mais comment s’assurer que ce lieu ne contaminera jamais personne  ? Comment prévenir les générations futures des dangers que représente cette cargaison mortelle  ? S’adressant aux générations futures, Michael Madsen livre un documentaire en forme de film de science-fiction fascinant et vertigineux.

Domination masculine (La)

Patric Jean, 2009

Il s’agit d’un tour d’horizon du sexisme contemporain : des rôles suggérés aux filles et aux garçons dès la petite enfance, à des cas de violence meurtrière (le massacre de 14 étudiantes à l’école Polytechnique de Montréal en 1989). À travers des séquences drôles, ahurissantes et parfois dramatiques, le film nous oblige à nous positionner sur un terrain où chacun pense détenir une vérité.

Petites et grandes soustractions

Christine Thépénier, 2008

D’un côté, un allocataire du RMI venu demander une aide ponctuelle ou un conseil, de l’autre côté, l’assistant du service social, calculette à la main, cherche des solutions… Des travailleurs sociaux, des étudiants et un sociologue dénoncent ces contrôles pour limiter les dépenses qui cachent le manque de moyens…

Videomappings : Aïda, Palestine

Till Roeskens, 2008

Six récits de réfugiés palestiniens du camp d’Aïda. Des narrateurs, on n’entendra que les voix, illustrées simultanément par une cartographie en cours.

Fagor et les Brandt (Les)

Anne Argouse, Hugues Peyret, 2007

En 2005, l’entreprise espagnole Fagor rachète Brandt et devient un des leaders du secteur de l’électroménager européen. Les salariés français sont inquiets et redoutent les licenciements. Mais Fagor n’est pas une entreprise comme les autres, c’est une coopérative. Que va-il se passer  ?

Réquisitions de Marseille (mesure provisoire)

Luc Joulé, Sébastien Jousse, 2004

Sous l’impulsion du programme du Conseil National de la Résistance, Raymond Aubrac et les ouvriers marseillais instaurent à la libération une forme de «  gestion participative  » de 15 000 salariés à leurs entreprises.

Diego

Frédéric Goldbronn, 1999

La guerre civile espagnole (1936-1939) fut aussi une tentative inédite libertaire. Diego Camacho,l’un des derniers témoins de cette expérience qui a marqué toute sa vie, revient sur ces évènements à travers une sélection de photos.

Hommes du port (Les)

Alain Tanner, 1994

Un long panoramique du port de Gênes et une voix-off ouvrent « Les hommes du port ». Le commentaire nous apprend le passage en ville en 1947 d’Alain Tanner. Il a 17 ans et assouvit son envie de connaître un pays dont les films néo-réalistes avaient éveillé en lui son intérêt pour le 7ème art. Nous sommes maintenant en 1995 et le cinéaste suisse revient avec sa caméra. Le documentaire dévoile une phase sociale et historique méconnue de l’Italie.

Appelez-moi Madame

Françoise Romand, 1986

Dans un petit village normand, un militant communiste, marié et père d’un adolescent, devient transsexuel à 55 ans, aidé par sa femme.

Ambassade (L’)

Chris Marker, 1973

Dans l’ambassade anonyme d’un pays anonyme, des réfugiés politiques vivent les heures et les jours difficiles qui suivent un coup d’état militaire.

Techniquement si simple

René Vautier, 1970

Essai préalable au tournage d’Avoir vingt ans dans les Aurès. Un technicien coopérant, bourreau ordinaire, se remémore son « travail technique ». Durant la guerre d’Algérie, il installait des mines qui tuent encore de nombreux civils.

Hêtre et avoir

Paul-Aurélien Combre, Samuel Ruffier, 2014,

Promeneurs, bûcherons, scieurs ou scientifiques, chacun a son avis sur la forêt. Mais qui décide à quoi doit ressembler une forêt  ? Quel rôle les propriétaires peuvent-ils jouer  ? Un documentaire pour poser des questions et une balade interactive pour mieux comprendre le rôle des acteurs de la forêt.