De jour comme de nuit

Un film de Renaud Victor

 1991  France  Documentaire  104 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

Producteur :
13 Productions (La Bastide, 1 rue Elie Pelas, 13016 Marseille, Tél : 04 91 09 14 23, Fax : 04 91 13 73 24, @ : contact@13productions.fr)
Distributeurs :
Images de la culture (CNC) (291 boulevard Raspail, 75014 Paris, Tél : 01 44 34 34 40, Fax : 01 44 34 37 25, @ : idc@cnc.fr)
13 Productions (La Bastide, 1 rue Elie Pelas, 13016 Marseille, Tél : 04 91 09 14 23, Fax : 04 91 13 73 24, @ : contact@13productions.fr)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

Les Baumettes, Marseille 1991. La prison, telle une « caisse de résonnance », amplifie les problèmes de société : entrer ou sortir, être dedans ou dehors, les ressemblances priment les différences. De son immersion dans ce monde carcéral, Renaud Victor rapporte un film sur les hommes enserrés dans les murs. Ils parlent de ce dont ils ont envie de parler, avec dignité, émotion et humour…

La nécessité d’instaurer un climat de confiance, tant avec les détenus qu’avec les surveillants, a conduit le réalisateur à partager, durant un mois, leur vie en prison. C’est cette longue approche qui permet sans doute aux uns et aux autres de dépasser le stade du simple témoignage inhérent à l’univers carcéral et de révéler, à travers le miroir déformant qu’est la prison, les mécanismes qui régissent notre société. Rendre leur dignité aux détenus, c’est d’abord leur donner la parole. Une parole terrible de vérité, sans garde-fou, formidable revanche sur le langage du pouvoir et l’insupportable langue de bois (exemple de cette avocate venue s’entretenir avec son client). Un acte de vie dans un univers où, comme le dit l’un des détenus, « on craint de perdre des mots. »

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :
Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :