13 Productions

http://www.13productions.fr

 La Bastide  1 rue Elie Pelas  13016 Marseille  Tél : 04 91 09 14 23  Fax : 04 91 13 73 24  @ : contact@13productions.fr

13 Productions est née du rapprochement de deux sociétés de productions 13 production et 13 au sud. Deux sociétés aux profils différents mais complémentaires et compatibles en terme de ligne éditoriale. Fusionnant l’expérience et la modernité, 13 Productions explore et enrichit le cinéma documentaire, tout en assumant sa présence singulière dans le domaine de la fiction. Questionner le monde, enquêter sur ses rouages, souligner les points de fracture et les lignes d’utopie en partageant la vie d’hommes et de femmes engagés, voilà ce qui dynamise l’enthousiasme de 13 productions.

(source : 13 productions)

Films dans la base

Zaineb n’aime pas la neige

Kaouther Ben Hania, 2016

Ce documentaire couvre six ans de la vie de Zaineb, petite fille tunisienne de neuf ans qui va partir vivre au Canada avec sa mère. Le film relate une initiation à la vie, au monde des adultes, racontée à travers les yeux d’une enfant qui grandit physiquement et mûrit émotionnellement…

Après le brouillard

Luis Ortas, 2014

Une histoire de résilience… Celle de Siegfried Meir, déporté enfant à Auschwitz, où il perd la trace de son père et assiste à la mort de sa mère. Un républicain espagnol le prend sous son aile et, à la Libération, lui permet de se reconstruire de multiples vies. Animé d’une rage de vivre étonnante, il devient à Paris un chanteur à succès proche de Georges Moustaki. Mais il sera dépassé par la vogue des yé-yé, et on le retrouvera roi de la nuit à Ibiza, styliste de renom, restaurateur, sculpteur, avant qu’il perde tout.

Aristocrates du cuir (Les)

Laurence Generet, 2012

Et pourtant l’histoire du gant en cuir invite à un voyage insolite dans le temps. Raconter le gant de Saint-Julien, c’est replonger dans l’épopée industrielle française de la fin du 19ème siècle, dans ces petits ateliers crasseux côtoyant des usines flambantes, dans ce Limousin anarcho-syndicaliste, champion des mouvements sociaux, dans cette lutte des classes en modèles réduits avec ses « aristos » (les gantiers), ses « domiciles » (les paysans coupeurs de cuir) et ses « chercheurs d’or » (les misérables ramasseurs d’excréments).

Mots droits (Les)

Raymond Achilli, 2012

Qu’est-ce que la justice  ? Comment se construit un verdict  ? Que ressent-on quand on juge  ? Qu’est-ce que la vérité  ? Les Mots droits répond à ces questions en brossant le portrait d’un homme à la personnalité inattendue, Régis Cayrol. En effet cet ancien commissaire de police devenu juge, partage sa vie entre justice et culture : il est à la fois président de cour d’assises de la cour d’appel de Montpellier, passionné de littérature et président de la scène nationale Le-Cratère-Théâtre d’Alès.

Tissage d’humanité

Isabelle Ros, Florence Maunier, 2011

En inscrivant la Tapisserie de basse-lisse, spécialité ancestrale d’Aubusson, sur sa liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, l’UNESCO a mis la Creuse en ébullition. Fin 2010, une Cité internationale de la Tapisserie et de l’Art tissé est née, la formation des artisans de la Tapisserie a été relancée, de très jeunes artistes sont venus du monde entier proposer leurs œuvres aux manufactures creusoises.

Union de Limoges (L’)

Isabelle Ros, 2011

Prétextant les cent ans d’un vieux bâtiment de Limoges, le film fait revivre l’Union de Limoges, ce temple de l’histoire sociale et culturelle de la région, en traversant les différentes phases et « occupations » qu’il a subies.

Mai 68, esprit es-tu là ?

Karine Bonjour, Philippe Cahn, 2008

Que reste-t-il de l’esprit de Mai 68 ? À travers les témoignages d’anonymes ou d’inconnus de l’époque, le film dresse le portrait de la société française d’avant les événements et mesure l’impact de la « Révolte de mai » sur la vie de chacun d’eux.

Pieds-noirs, histoires d’une blessure (Les)

Gilles Perez, 2007

Ce documentaire est principalement composé de témoignages personnels et d’archives familiales. L’histoire des Pieds Noirs, c’est, avant tout, celle de l’Algérie française : une histoire de conquête, de colonie créée sur une terre étrangère, par les Pieds Noirs, une population composée de Républicains espagnols, d’Italiens fuyant le fascisme, de Maltais fuyant la pauvreté, ou encore d’ouvriers parisiens.

Guerre et paix dans le potager

Jean-Yves Collet, 2006

Un conte original et humoristique sur les aventures extraordinaires des créatures du potager de la famille Aublanc-Fiche, situé au cœur du bocage breton.

Génie du mal (Le)

Hélène Chatelain, Iossif Pasternak, 2003

Le 29 mai 2002, a eu lieu à Moscou la première représentation publique du « Requiem » composé par Alexandre L. Lochkine en 1949. Jamais sa musique n’avait été jouée : celui-ci avait été banni de la communauté des intellectuels, soupçonné d’avoir collaboré avec le KGB et accusé d’avoir dénoncé.

Nos deux marseillaise

Jean-Louis Comolli, 2002

C’est l’histoire de Nadia et Samia, femmes d’origine maghrébine, militantes associatives, qui incarnent une manière nouvelle de faire de la politique aux cantonales 2001.

Théorie du fantôme (La)

Pascal Kané, 2001

Découvrant dans le coffre-fort de l’appartement familial des lettres conservées par son père jusqu’à sa mort, Pascal Kané entreprend, de Paris à Varsovie, d’enquêter sur son histoire paternelle et de retrouver la trace de ses tantes et de sa grand-mère polonaise, mortes en déportation.

Affaire Sofri (L’)

Jean-Louis Comolli, 2001

Ce film est né de la lecture d’un livre, Le Juge et l’Historien, de Carlo Ginzburg à la suite du premier procès du leader d’extrême gauche Adriano Sofri et de ses camarades, en 1991. Avec Carlo Ginzburg, Jean-Louis Comolli, s’appuyant sur le cas Sofri, analyse ici le travail du juge, explore les rapports entre le droit, l’histoire et la raison d’État.

Rêves de France à Marseille

Jean-Louis Comolli, 2001

Mars 2000, commence la campagne des municipales, la troisième pour nous : qu’en est-il de ce nouvel esprit qui semble souffler sur la vie politique marseillaise ? Rêves de France à Marseille est le 7ème et dernier film de la série documentaire Marseille fait son cinéma réalisée par Jean-Louis Comolli et Michel Samson.

Birdwatcher (Le)

Gabriel Auer, 2000

En octobre 1975, comme chaque automne avant le début de la migration des oiseaux, le Pays Basque attire un grand nombre de chasseurs. Charles Williamsen, un ornithologue américain, est lui aussi au Pays Basque à ce moment-là, pour des missions d’observation. Il est confondu avec un dangereux terroriste basque et fait échouer, par hasard, l’assassinat de l’un des chasseurs, Rafael Fernandez, un proche du Général Franco. Un étrange ballet s’engage alors entre ces personnages, auxquels s’ajoute Miranda, la fille de Rafael Fernandez, qui s’éprend de Charles Williamsen…

Commune : Paris, 1871 (La)

Peter Watkins, 2000

La Commune de Paris 1871, événement majeur dans les annales du mouvement ouvrier, reste pourtant l’une des pages les plus singulièrement méconnue de l’histoire de France.

Goulag

Hélène Chatelain, Iossif Pasternak, 2000

Des images terribles, bouleversantes. Dans ce film en deux parties, le Temps de l’Eau (1920-1930) et le Temps de la Pierre (1930-1950), des extraits d’archives sont mêlés à des entretiens avec des survivants des camps.

Jeux de rôles à Carpentras

Jean-Louis Comolli, 1998

1990 : profanation du cimetière juif de Carpentras. Sans refaire le «  procès Carpentras  », Jean-Louis Comolli pointe les contradictions, les doutes, et nous donne les clés d’une affaire complexe, à l’enjeu politique national.

Armand Gatti

Stéphane Gatti, 1997

Portrait d’Armand Gatti

Désir d’école

Chloé Ouvrard, Pierre Barougier, 1997

Une année scolaire dans la classe de CP et CE1 de Lucette Agostini qui pratique la pédagogie Freinet au sein de l’école publique du village de Ceyreste dans les Bouches du Rhône

Question des alliances (La)

Jean-Louis Comolli, 1997

La Droite et l’Extrême Droite aux législatives 1997 dans les Bouches-du-Rhône. Sixième film de la Série « Marseille contre Marseille » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

Marseille contre Marseille

Jean-Louis Comolli, 1996

Marseille, élections municipales de 1995. Cinquième episode, en forme de fable politique, d’une saga marseillaise commencée en 1989.

Nestor Makhno, paysan d’Ukraine

Hélène Chatelain, 1996

Peu de cinéastes ont permis un véritable travail d’introspection de l’histoire russe contemporaine, à l’instar d’Hélène Châtelain et Iossif Pasternak…l’occasion d’une réflexion en profondeur sur la Russie passée et présente.

La Cité des savants… ou le principe d’incertitude

Iossif Pasternak, 1994

En 1957, l’URSS crée une expérience-phare : un centre de production intellectuelle : Akademgorodok est un paradis socialiste qui rassemble les gens les plus cultivés et les savants. 40 ans après, tous désabusés, exposent leur vision pessimiste de cette expérience.

Marseille en mars

Jean-Louis Comolli, 1994

Mars 1993, Marseille, les élections législatives, quatrième film de la Série « Marseille contre Marseille » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

Cinéphile et le Village (Le) : Entretien sur la télévision avec Serge Daney

Pascal Kané, 1993

Serge Daney parle de la télévision en France, du rôle social qu’elle joue et de celui qu’elle pourrait jouer, de sa capacité d’accueillir, voire d’intégrer l’« autre » à un système de valeurs dont elle est encore – malgré tout – dépositaire.

Campagne de Provence (La)

Jean-Louis Comolli, 1992

De juin 1991 à mars 1992, neuf mois d’une bataille politique violente et angoissante, en Provence, à l’occasion des élections régionales. Troisième film de la Série « Marseille contre Marseille » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

De jour comme de nuit

Renaud Victor, 1991

Un film documentaire tourné à la maison d’arrêt des Baumettes à Marseille. Approche distante et discrète à la fois, franche et pudique, loin des clichés du milieu carcéral. Renaud Victor s’est immergé dans la vie de la prison, il a pris le temps qu’il fallait pour regarder, avant même de filmer, ceux qui sont «  dedans  », pour longtemps ou proches de sortir, pour de bonnes ou mauvaises raisons, de jour comme de nuit.

Qui suis-je ?

Hélène Chatelain, 1991

Treize “portraits” de stagiaires ayant participé à l’expérience marseillaise d’Armand Gatti.

Toutes les couleurs

Abraham Ségal, 1990

Un portrait filmé de Gérard Fromanger, une des principales figures de la «  Nouvelle Figuration  », mouvement né dans les années 60. Ancien élève des Beaux-Arts de Paris, le peintre a beaucoup travaillé sur les couleurs. Il revient avec passion sur ses principales œuvres et livre sa conception de la peinture.