Après le brouillard

Un film de Luis Ortas

 2014  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Dvd  Mode de production : Télévision

 Musique : Miguel Angel Aguiló  Image : Luis Ortas  Son : Luis Ortas  Montage : Sabine Simtob-Koenig

Producteur :
13 Productions (La Bastide, 1 rue Elie Pelas, 13016 Marseille, Tél : 04 91 09 14 23, Fax : 04 91 13 73 24, @ : contact@13productions.fr)
Distributeur :
13 Productions (La Bastide, 1 rue Elie Pelas, 13016 Marseille, Tél : 04 91 09 14 23, Fax : 04 91 13 73 24, @ : contact@13productions.fr)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)
 Éditeur :
13 productions (La Bastide, 1 rue Elie Pelas, 13016 Marseille, Tél : 04 91 09 14 23, Fax : 04 91 13 73 24, @ : contact@13productions.fr)

Ce documentaire raconte une histoire de résilience : celle de Siegfried Meir, déporté à dix ans à Auschwitz et Mauthausen. Dans le chaos des camps, il rencontre un républicain espagnol qui le prend sous son aile. Cet homme, Saturnino Navazo, deviendra après la guerre son père adoptif. Il le rassurera, lui permettra de rebondir, de traverser les épreuves et de se reconstruire de multiples vies.

Débordant d’amour et de reconnaissance pour son père adoptif, Siegfried poursuivra son chemin avec une rage de vivre étonnante, comme pour prouver à cet homme qu’il a eu raison de le sauver. À Paris, il devient chanteur à succès et ami proche de Georges Moustaki. Quelques disques plus tard, on le retrouve roi de la nuit à Ibiza, styliste de renom, restaurateur, sculpteur…

Un incroyable exemple de résilience, commenté par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. qui, au fur et mesure des propos de Siegfried, apporte son éclairage sur le fonctionnement de la mémoire traumatique.

Chez moi, je volais du sucre et je le mettais sous mon oreiller pour le manger la nuit. Je pouvais le prendre, mais il fallait que je le vole. Navazo ne m’a jamais engueulé. Il me disait écoute : tout ça c’est fini, maintenant tu n’en as plus besoin. Il faut que tu sois conscient. Tu dois aller à l’école et bien apprendre le français. Tu dois avoir un certificat pour pouvoir travailler.

Siegfried Meir

Fondation pour la mémoire de la Shoah

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :