Avoir vingt ans dans les Aurès

Un film de René Vautier

 1972  Algérie  Fiction  97 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma

 Scénario : René Vautier  Image : Pierre Clément, Daniel Turban  Son : CÉRÉSI, Antoine Bonfanti, Michel Desrois, J.F. Chevalier  Montage : S. Nedjma Scialom, Hamid Djellouli, Jacques Michel

 Distribution : Alexandre Arcady, Yves Branellec, Philippe Brizard, Jacques Causelier, Hamid Djelloli, Philippe Léotard, Jean-Michel Ribes

Distributeur :
Coopérative DHR (Direction Humaine des Ressources) (95 avenue du Président Wilson, 93100 Montreuil, Tél : 06 28 65 09 90, @ : cooperative(@)d-h-r.org)
 Éditeur :
Les Mutins de Pangée (BP 90 808, 75828 Paris Cedex 17, Tél : 07 60 02 44 88, @ : contact@lesmutins.org)

1961, dans le Sud algérien. Pris dans une embuscade, un commando de l’armée française se réfugie dans une grotte avec un blessé dans ses rangs et un couple de fellaghas prisonniers.

En attendant l’hélicoptère qui doit venir les chercher, ces jeunes appelés du contingent, soudés autour de leurs copains « l’instit » et « le curé », se remémorent la façon dont ils ont été pris en main par le lieutenant Perrin.

Celui-ci a réussi à faire d’un groupe de jeunes Bretons anti-militaristes, persuadés que personne ne réussirait « à faire faire des saloperies aux fils de prolétaires », un « commando de chasse » apte à tuer, à passer à tabac, à violer – un sort que subira leur prisonnière.

Alors qu’à Alger a lieu le putsch des généraux, les soldats, qui suivent les événements à la radio et n’aspirent qu’à la quille, neutralisent le lieutenant favorable aux putschistes. Une fois la menace du coup d’État écartée, Perrin retrouve son autorité et le commando rejoint son campement. Là, le lieutenant ordonne à Nono, qui ne s’est jamais servi de son arme, d’emmener un jeune Algérien détenu à une « corvée de bois »…

Le film sera à nouveau en salles à partir du 3 octobre 2012 dans une version restaurée.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :
Sur internet :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :
Incontournable dans la période :
Projeté dans les festivals :
Clair de luttes (Creissels (Plateau du Larzac))
Films en lien :