ADAV

http://www.adav-assoc.com/

 41 rue des Envierges  75020 Paris  Tél : 01 43 49 10 02  Fax : 01 43 49 25 70  @ : contact@adav-assoc.com

L’ADAV (Ateliers Diffusion Audiovisuelle) est une centrale d’achat de programmes audiovisuels réservée exclusivement aux secteurs culturels et éducatifs non-commerciaux, pour une consultation sur place ou un prêt à domicile (Association Loi 1901 non-subventionnée).

Depuis 1985, l’ADAV fournit le réseau des bibliothèques et des médiathèques, les établissements scolaires (écoles, collèges, lycées, universités), les centres culturels à l’étranger, les associations socioculturelles ou socio-éducatives, etc. qui ont - ou mettent en place - des vidéothèques de prêt et/ou de consultation sur place.

Sachez également que l’ADAV propose un catalogue ADAVEUROPE, pour louer des droits de projections publiques. Par conséquent, si vous souhaitez organiser une projection d’un film via l’ADAV, c’est dans la catalogue ADAVEUROPE qu’il faut chercher.

Films dans la base

Floris

Jacqueline Kalimunda, 2016

Floris est l’un des derniers vrais magasins de fleurs de Kigali, capitale du Rwanda. Les habitants de toute la ville y viennent pour organiser un mariage et d’autres, quelque fois les mêmes, pour fleurir un enterrement ou un mémorial. Alors que la question de la survie du magasin se pose, ce documentaire raconte comment on s’aime dans un pays qui oscille entre le poids d’un passé traumatisant et l’appel de la vie.

Mer est mon royaume (La)

Marc Picavez, 2015

Une immersion à bord de l’African Forest, cargo de la marine marchande, en compagnie de son équipage cosmopolite, le fil d’allers-retours entre l’Europe et l’Afrique.

Au bout de leur peine

Mathilde Syre, 2015

Un documentaire qui nous entraîne dans le quotidien de deux conseillères pénitentiaires d’insertion et de probation (CPIP), qui chaque jour, écoutent les détenus et les aident de leur incarcération à leurs sorties.

Chemins arides (Les)

Arnaud Khayadjanian, 2015

Les chemins arides, c’est l’histoire d’une marche à travers l’Anatolie. Arnaud Khayadjanian entame un périple en Turquie, sur la terre de ses ancêtres, rescapés du génocide arménien. À partir d’un tableau, de ses rencontres et de témoignages familiaux, il explore la situation méconnue des Justes, ces anonymes qui ont sauvé des vies en 1915.

Tout est écrit

Sonia Ben Slama, 2015

Il y a 70 ans, à Ksour Essaf, au centre de la Tunisie, une jeune femme s’échappait de la maison de son mari et s’élevait pour la seule fois de sa vie contre le maktoub. Aujourd’hui, au même endroit, une jeune fille s’apprête à se marier.

Au risque d’être soi

Jean-Jacques Rault, 2015

Un documentaire sur le sénateur Joël Labbé : homme politique, élu EELV, fils de paysans et maire de St Nolff qui est connu pour son franc parler et son look de rockeur. Il a entrepris un travail avec une femme metteur en scène, pour mieux gérer ses émotions lors de ses prises de paroles, et c’est ce travail que nous dévoile ce film.

Howard Zinn - Une histoire populaire américaine. Premier volet : Du pain et des roses

Olivier Azam, Daniel Mermet, 2015

Tant que les lapins n’ont pas d’historiens, l’histoire est racontée par les chasseurs. Du pain et des roses est le premier long métrage d’une trilogie qui va parcourir l’histoire populaire des États-Unis de Christophe Colomb à nos jours, à travers l’histoire personnelle extraordinaire de Howard Zinn, historien des lapins…

Or rouge (L’)

Philippe Baron, 2014

Juin 1944. Les armées alliées débarquent en Normandie. Dans leurs soutes et leurs frigos, des dizaines de milliers de litres de sang humain. Pour la première fois de l’histoire, une extraordinaire chaîne logistique permet à des centaines de milliers de dons de sang effectués à New York et Londres d’être transfusés une semaine plus tard à des soldats sur des plages normandes. En partant de cet épisode méconnu du Débarquement, ce film propose un éclairage original sur un aspect des conflits de la première moitié du 20e siècle : les enjeux du sang et de la transfusion sanguine.

Après le brouillard

Luis Ortas, 2014

Une histoire de résilience… Celle de Siegfried Meir, déporté enfant à Auschwitz, où il perd la trace de son père et assiste à la mort de sa mère. Un républicain espagnol le prend sous son aile et, à la Libération, lui permet de se reconstruire de multiples vies. Animé d’une rage de vivre étonnante, il devient à Paris un chanteur à succès proche de Georges Moustaki. Mais il sera dépassé par la vogue des yé-yé, et on le retrouvera roi de la nuit à Ibiza, styliste de renom, restaurateur, sculpteur, avant qu’il perde tout.

Il s’agit de quitter la terre

Virginie Meunier, 2014

25 ans après la parution de Métamorphoses du travail d’André Gorz, la réalisatrice revisite et interroge la pensée du philosophe, à travers des entretiens avec 6 personnes aux parcours professionnels différents.

Eugène Gabana le pétrolier

Camille Plagnet, Jeanne Delafosse, 2014

Chronique de la débrouille, manuel de survie au Burkina-Faso, ce documentaire raconte une certaine jeunesse pauvre aujourd’hui à Ouagadougou, à travers le quotidien d’Eugène, petit «  affaire man  » de quartier, qui tente de se faire une vie entre petites embrouilles et grande débrouille.

Toto et ses sœurs

Alexander Nanau, 2014

Au cœur d’une famille rom en pleine désintégration, émerge la figure de Totonel, 10 ans, dit Toto. Avec passion il apprend à lire, écrire et danser. Surtout danser et gagner le grand concours de Hip Hop.

Bhoutan : au pays du bonheur national brut

Marie-Monique Robin, 2014

Niché au cœur de l’Himalaya, le petit royaume du Bhoutan refuse «  la dictature du produit intérieur brut (PIB)  » et de la croissance économique à tout prix, en proposant un nouvel indicateur de richesse : le bonheur national brut (BNB).

Temps de quelques jours (Le)

Nicolas Gayraud, 2014

Pour la première fois, une caméra est entrée dans l’un des ordres les plus hermétiques de France : l’ordre cistercien de la stricte observance. Loin des clichés, les sœurs de l’Abbaye de Bonneval se confient et surprennent par leurs réflexions sur la société, la consommation, le rapport au temps. Au cœur d’une abbaye-chocolaterie, se révèlent des femmes à la philosophie étonnamment moderne.

Complexe de la salamandre (Le)

Serge Steyer, Stéphane Manchematin, 2014

Dans les Vosges où il vit en retrait du monde de l’art, un artiste façonne, à son rythme, une oeuvre énigmatique et singulière, à la fois contemporaine et sans âge. Au fil des saisons, entre travail concret et oeuvres rêvées, entre précision du geste et économie de mots, entre promenades en forêt et brefs allers retours à la capitale, Patrick Neu relie l’art des maîtres anciens à la création contemporaine.

Edgar Morin, chronique d’un regard

Olivier Bohler, Céline Gailleurd, 2014

Paris, à la tombée de la nuit. Les murs de la ville s’animent de projections immenses. Des films russes, allemands ou français des années 1930, comme une mélodie profonde et lointaine, hantent les souvenirs d’Edgar Morin, ses premières émotions de spectateur. Tout en arpentant les rues, les conférences et les musées, en France et à l’étranger, le philosophe revient sur la place essentielle que l’étude du cinéma a joué dans sa vie et dans sa formation d’intellectuel, jusqu’à la réalisation en 1960, avec Jean Rouch, du film «  Chronique d’un été  ». Grâce à l’utilisation, pour la première fois, du son direct sur les caméras, ce film bouleversa l’histoire du cinéma, tant documentaire que de fiction.

Jimmy’s hall

Ken Loach, 2014

1932. Après un exil de dix ans, Jimmy rentre au pays. L’Irlande qu’il retrouve s’est dotée d’un nouveau gouvernement. Tous les espoirs sont permis… Jimmy décide de rouvrir le Hall, un foyer ouvert à tous où l’on se retrouve pour danser, étudier, ou discuter. À nouveau, le succès est immédiat. Mais l’influence grandissante de ses idées progressistes ne sont toujours pas du goût de l’église ou des propriétaires terriens.

Eau argentée

Ossama Mohammed, Wiam Simav Bedirxan, 2014

Homs - 2011, le siège d’une ville au XXI e siècle, filmé de l’intérieur par des centaines d’anonymes et vécu à distance sur YouTube par Ossama Mohammed, réalisateur syrien exilé en France. 103 minutes d’images fragiles, arrachées au chaos, filmées à bout de bras par des manifestants mais surtout par Wiam Simav Bedirxan, jeune co-réalisatrice du film restée sur place. Un film à deux voix, témoin d’une humanité qui résiste, coûte que coûte.

Edward Snowden, ennemi d’État (autre titre : À la poursuite d’Edward Snowden)

John Goetz, Heilbuth Poul-Erik, 2014

Juin 2013, la Maison Blanche donne l’ordre de retrouver Edward Snowden qui a révélé les détails des programmes de surveillance de masse américains. Une offensive diplomatique sans précédent est lancée pour capturer le «  traître  » à Hong Kong. Mais, 50 jours plus tard, c’est en homme libre que Snowden sort de l’aéroport de Moscou et Washington doit s’avouer vaincu. Les manœuvres et pressions du gouvernement américain et les épisodes rocambolesques de cette chasse à l’homme sont racontés par son principal acteur.

On est vivants

Carmen Castillo, 2014

Un film sur l’engagement politique aujourd’hui à la lumière d’un dialogue sensible avec la pensée de Daniel Bensaïd, philosophe et militant, récemment disparu. Avec Daniel, présent en image, et avec ses textes, la réalisatrice voyage dans l’espace et dans le temps, à la rencontre de ces inconnus indispensables qui font la grandeur de la politique. Avec ses désarrois, ses doutes mais aussi ses convictions, elle cherche inlassablement une réponse à la question : qu’est-ce qui fait avancer, quand tant d’autres se découragent, ceux qui persistent à vouloir changer le cours du monde  ?

Sacrée croissance !

Marie-Monique Robin, 2014

Face à la crise et aux risques écologiques, il faut repenser de fond en comble notre modèle de société fondé sur la croissance. Locales et solidaires, des solutions alternatives existent. Ce documentaire témoigne de celles qui vont – peut-être – orienter notre futur.

He Bû Tune Bû

Oz Kasim, 2014

Comme tous les ans, une famille kurde quitte Batman (Anatolie) pour travailler la terre près d’Ankara. Le quotidien ingrat du labeur saisonnier est chamboulé lorsque le fils aîné tombe amoureux. Le documentaire raconte, au fil des saisons, les migrations économiques qui touchent le Kurdistan agricole.

Urgence de ralentir (L’)

Philippe Borrel, 2014

Aux quatre coins de la planète des citoyens refusent de se soumettre aux diktats de l’urgence et de l’immédiateté, pour privilégier un rapport attentif, patient et fertile au temps. En Europe, aux États-Unis, en Amérique Latine ou encore en Inde, Philippe Borrel est allé à la découverte d’alternatives, individuelles et collectives, qui contribuent à façonner le monde de demain.

Tentation du schiste (La)

Hervé Nisic, 2014

Face à la réduction de la production pétrolière, là les sables bitumineux, ailleurs les gaz et huiles de schiste, apparaissent comme la solution. Ce film propose de peser la réalité de l’alternative énergétique des «  hydrocarbures de roche-mère  » (dits pétroles et gaz non conventionnels), et d’interroger dix ans d’exploitation à travers le monde sur leur rentabilité écologique, climatique, énergétique, financière. Et si nous étions moins dépendants de la croissance économique et énergétique que de notre environnement  ?

Règles du jeu (Les)

Claudine Bories, Patrice Chagnard, 2014

Le documentaire suit pendant six mois plusieurs jeunes de vingt ans, sans diplôme et à la recherche d’un emploi. Il sont suivis par des coachs d’un cabinet de placement, qui leur enseignent le comportement et le langage qu’il faut avoir aujourd’hui pour décrocher un emploi.

Spartacus & Cassandra

Ioanis Nuguet, 2014

Deux enfants rroms sont recueillis par une jeune trapéziste dans un chapiteau à la périphérie de Paris. Un havre de paix fragile pour ce frère et sa sœur de 13 et 10 ans, déchirés entre le nouveau destin qui s’offre à eux, et leurs parents vivant dans la rue.

No gazaran

Doris Buttignol, Carole Menduni, 2014

Carnet de route d’une mobilisation citoyenne imprévue autour du mouvement de résistance contre l’exploitation du gaz de schiste.

Avenir de la mémoire (L’) - De l’argentique au numérique

Diane Baratier, 2013

Quand son père le cinéaste Jacques Baratier meurt, sa fille Diane découvre que l’un des trente films qu’il avait réalisés était perdu et que certains étaient en passe de disparaître. Ce constat amène une réflexion sur la disparition du cinéma.

Todisoa et les Pierres noires

Michael Andrianaly, 2013

Pour nourrir sa famille, Todisoa parcourt chaque jour les 7 km qui séparent son village malgache de Tamatave, 2 sacs de charbon posés sur les épaules. À Vohitrambato, pour le projet d’extraction minière d’Ambatovy, certains comme Todisoa ont été expropriés de leurs terres tandis que d’autres ont été déportés.

Fifi hurle de joie

Mitra Farahani, 2013

Fifi hurle de joie témoigne des deux derniers mois de la vie de Bahman Mohassess, légende de l’art moderne iranien. Ce curieux Diogène contemporain, après un exil volontaire d’une trentaine d’années, s’apprête à réaliser son œuvre ultime. Celle-ci lui est commandée par deux admirateurs, artistes eux-mêmes, venus d’Iran. L’intrigue se dirige progressivement vers l’histoire de ce «  chef-d’œuvre inconnu  ».

Gangster backstage

Teboho Edkins, 2013

À l’occasion d’un casting en Afrique du Sud, Teboho Edkins demande à des gangsters de mettre en scène leur propre image.

Visages d’une absente

Frédéric Goldbronn, 2013

L’absente, c’est la mère disparue du réalisateur, une figure qu’il convoque en interrogeant la mémoire de ses enfants, nés de pères différents et qui n’ont pas grandi ensemble. Il confronte ces mémoires aux traces que sa mère a laissées, lettres ou photos sans légendes. Il retourne sur les lieux qu’elle a traversés, découvre l’histoire douloureuse de son enfance sous l’Occupation. Au fur et à mesure, ces fragments s’assemblent, restituant l’unité d’une vie qui, dans son désordre même, dit quelque chose de la liberté d’une femme du vingtième siècle.

Adela

Avril Besson, 2013

Adela et son mari Georges, sont tous les deux Roms, originaires d’un village au Nord-Ouest de la Roumanie. Ils sont arrivés en France il y a dix ans et ont été ballottés de bidonvilles en hôtels sociaux avant de s’installer il y a quelques mois, au bord de la Nationale 7, au Sud de Paris. Adela évoque, face à la caméra d’Avril Besson, son quotidien, ses craintes et ses difficultés. Chaque jour, Adela construit l’avenir de ses enfants.

Love in Siberia

Andzhela Abzalova, 2013

Une jeune fille cherche par tous les moyens à rencontrer son prince charmant. Une réalisatrice décide de faire le point sur son couple. De la rencontre de ces deux histoires se dessine un tableau cinglant et drôle des vies et idéaux des deux femmes – issues de deux générations différentes – dans la Sibérie d’aujourd’hui, au cœur d’une société cruelle et avide.

Au temps des litchis

Julie Anne Melville, 2013

Une journée de récolte de litchis à Mangarivotra, un petit village malgache. Une journée différente de la plupart des autres jours de l’année car après le travail et la vente de la cueillette vient le temps de la fête.

Je n’oublierai jamais

Mariam Chachia, 2013

La grand-mère de la réalisatrice, une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase victimes du régime soviétique durant la seconde guerre mondiale, raconte son histoire…

Europe des écrivains : Juan Goytisolo, Manuel Rivas et Bernardo Atxaga

Carmen Castillo, 2013

Pour évoquer la réalité complexe et changeante de l’Espagne et de ses fortes régions, on a croisé les regards de trois écrivains mondialement connus, et ayant chacun obtenu le prix national de littérature espagnole.

Garçon boucher

Florian Geyer, 2013

Miguel, 17 ans, tombe dans la boucherie après un échec scolaire. Au programme de son apprentissage, à l’école et en boutique, une «  rééducation  » quasi militaire : port de l’uniforme, polissage du langage, maîtrise de l’anatomie et des techniques de découpe. Miguel devra surmonter différentes épreuves pour être admis dans les ordres de la corporation. Échec ou réussite, sa métamorphose est en marche.

Quand je serai dictateur

Yaël André, 2013

À travers la figure d’un ami disparu et les morceaux récupérés de vieux films d’amateurs en super-huit, Yaël André signe d’éblouissantes variations sur le deuil, le temps qui passe, le cinéma et les vies qu’il permet d’inventer.

Garçons de Rollin (Les)

Claude Ventura, 2013

Claude Ventura part sur les traces des fantômes qui hantent encore le lycée Rollin. Il y a ceux qui, déjà résistants, passent de la photo de classe à la photo anthropométrique, avant les pelotons d’exécution. D’autres entrent dans la milice ou la Waffen-SS. Et puis il y a dans les classes ces chaises vides au lendemain des rafles…

Chante ton bac d’abord !

David André, 2013

Documentaire social, film musical, Chante ton bac d’abord raconte l’histoire tumultueuse et poétique d’une «  bande  » de copains de dix-sept ans. Imaginées par les adolescents, mises en musique, en paroles et en images par l’équipe du film, les chansons font basculer le propos réaliste du film dans la magie, dans l’humour et dans le rêve…

Cherche zone blanche désespérément

Marc Khanne, 2013

Le combat des personnes électro-hypersensibles dans un monde de plus en plus exposé aux ondes électromagnétiques de la téléphonie mobile

Conversation animée avec Noam Chomsky

Michel Gondry, 2013

À travers une série d’entretiens, Michel Gondry illustre, au sens propre comme au figuré, les théories de Noam Chomsky, ainsi que les moments personnels que Chomsky révèle, dans un film d’animation, où la créativité et l’imagination de Gondry se mettent au service de la rigueur intellectuelle de Chomsky.

Dormir, dormir dans les pierres

Alexe Poukine, 2013

L’oncle de la réalisatrice est mort de froid il y a trois ans. Il était sans-abri. Comment a-t-il pu en arriver là  ? Pour essayer de comprendre «  l’itinéraire de son naufrage  », elle filme pendant trois ans le quotidien de deux «  SDF  », Joe et Bart.

Être sans avoir

Christophe Ferrux, 2013

Il y a 35 ans, Jean-Paul Grospélier abandonne son travail de dessinateur dans un cabinet d’architecte et, à 21 ans, se lance, comme beaucoup à cette époque, dans le rêve d’un retour à la terre. Il déniche dans le Haut-Jura la ferme idéale : isolée, sans eau ni électricité et surtout sans loyer. 35 ans après, Jean Paul habite toujours sans confort, cette presque ruine, alors que beaucoup des candidats à la vie nouvelle des années 70 ont remballé leurs rêves. Lui a tenu bon, toujours décidé à être pauvre et heureux à la fois.

Madame Lee

Pier-Emanuel Petit, 2013

À Montreuil, en lisière d’une petite cité ordinaire, brille une échoppe coréenne, un petit resto animé par une femme combattante et attentive : Madame Lee, qui raconte : «  Je suis sociologue et j’ai choisi d’être cuisinière  ». C’est un voyage inattendu, ordinaire et fabuleux, dans un lointain ici où se mêlent traditions et questionnements, féminité et féminisme, cuisines et cultures.

Cour de Babel (La)

Julie Bertuccelli, 2013

La réalisatrice suit le quotidien d’une classe d’accueil d’un collège parisien : 24 élèves, 24 nationalités… Dans ce petit théâtre du monde s’expriment l’innocence, l’énergie et les contradictions de ces adolescents qui, animés par le même désir de changer de vie et de vivre ensemble, bouleversent nos idées reçues et nous font croire en l’avenir…

Se battre

Jean-Pierre Duret, Andrea Santana, 2013

Aujourd’hui, pour plus de 13 millions de Français, la vie se joue chaque mois à 50 euros près. Derrière ces statistiques, se livrent au quotidien des combats singuliers menés par des hommes et des femmes qui ont la rage de s’en sortir et les mots pour le dire. À leurs côtés, des bénévoles se donnent sans compter pour faire exister un monde plus solidaire.

Nous vieillirons ensemble, la saga des Babayagas

Jean-Marc La Rocca, 2013

La Maison des Babayagas est une alternative aux maisons de retraite traditionnelles. Cette structure d’habitation autogérée, créée à Montreuil-sous-Bois, accueille des femmes âgées aux revenus modestes. Jean-Marc La Rocca a suivi les futures pensionnaires dès leur emménagement.

À ciel ouvert

Mariana Otero, 2013

À la frontière franco-belge, existe un lieu hors du commun qui prend en charge ces enfants psychiquement et socialement en difficulté. Jour après jour, les adultes essaient de comprendre l’énigme que représente chacun d’eux et inventent, au cas par cas, sans jamais rien leur imposer, des solutions qui les aideront à vivre apaisés. Au fil de leurs histoires, ce documentaire nous ouvre à leur vision singulière du monde.

Escale (L’)

Kaveh Bakhtiari, 2013

Ce documentaire nous plonge dans l’univers de la clandestinité parmi les migrants en «  escale  » en Grèce.

My sweet Pepper Land

Hiner Saleem, 2013

Au carrefour de l’Iran, l’Irak et la Turquie, dans un village perdu, lieu de tous les trafics, Baran, officier de police fraîchement débarqué, va tenter de faire respecter la loi. Cet ancien combattant de l’indépendance kurde doit désormais lutter contre Aziz Aga, caïd local. Il fait la rencontre de Govend, l’institutrice du village, jeune femme aussi belle qu’insoumise…

Patria Obscura

Stéphane Ragot, 2013

Un photographe part sur les traces de ses grands-pères militaires morts depuis longtemps, Pierre le légionnaire et Paul le parachutiste. Il explore avec eux l’histoire de sa famille, une histoire bornée par les guerres, rongée par les silences et les non-dits. Il dévoile dans un film impudique le roman d’un pays, la France, en guerre avec elle-même.

C’est eux les chiens

Hicham Lasri, 2013

L’histoire de Majhoul, emprisonné en 1981 pendant les émeutes du pain au Maroc, qui ressort 30 ans plus tard, en plein printemps arabe. Une équipe de télévision publique qui réalise un reportage sur les mouvements sociaux au Maroc décide de le suivre dans la recherche de son passé.

Grandir (Ô heureux jours !)

Dominique Cabrera, 2013

pendant sept ans, Dominique Cabrera a filmé sa famille. Elle a cherché à filmer ce qu’est une famille, ce qui se transmet dans sa famille depuis les ressemblances et les prénoms jusqu’aux insomnies et à la bonne cuisine. Ô heureux jours se déploie dans le temps mais aussi dans l’espace. Entre la France, les États-Unis où vit un de ses frères et l’Algérie où elle a été avec sa sœur chercher les traces du passé.

Retour à Chicago

Roxane Frias, 2012

Il y a 4 ans Barack Obama est apparu sur la scène du Grant Park dans la ville qui lui a tant donné : Chicago. À la veille des élections de 2012, la réalisatrice a voulu savoir ce qu’a en fait été accompli par le président Obama depuis ce moment porté par l’espoir et l’optimisme ?

Lois de Mathieu (Les)

Marc Schmidt, 2012

Marc Schmidt a choisi de filmer Matthew, un ami d’enfance atteint d’autisme. À cause de sa maladie, Matthew se livre un combat intérieur pour tenter de mettre un peu d’ordre dans le chaos qui l’entoure. Mené avec des règles qu’il fixe lui-même, son combat quotidien a des conséquences désastreuses

Peuple, un bus, une foi (Un)

Simplice Ganou, 2012

Le «  car rapide  » est ce qu’on peut appeler le taxi-brousse de la ville. Symboles du Sénégal, ces camionnettes de couleur orange, bleue et blanche sont des œuvres d’art roulantes. Ce court-métrage nous fait voyager avec eux…

Aïda la bouchère

Rakia Laminou Kader, 2012

Ce court-méatrge suit Aïda, bouchère sénégalaise, qui suit les traces de ses parents.

1945. L’ouverture des camps en Allemagne. (Série Mystères d’archives)

Serge Viallet, 2012

Ce nouveau de la série Mystères d’archives évoque la découverte des camps de concentration, et le rôle majeur de l’image en cet évènement dramatique.

Enfer vert des bretons (L’)

Mathurin Peschet, 2012

Depuis plus de 30 ans, chaque été, les algues vertes reviennent envahir de nombreuses plages bretonnes. Les programmes anti-pollution se succèdent sans jamais réussir à endiguer leur prolifération. L’agriculture et les élevages intensifs sont souvent désignés comme responsables de ces marées vertes… Mais est-ce si simple  ?

Âge adulte (L’)

Eve Duchemin, 2012

Femme de ménage, serveuse, apprentie strip-teaseuse sur le Vieux Port de Marseille, Sabrina décide de reprendre ses études pour avoir une vie «  stable  ». Personne ne pourra lui dire que 20 ans est le plus bel âge de la vie.

Bismarck est foutu

Carole Equer-Hamy, Martine Scemama, 2012

À Cherbourg en 1942, l’arrestation d’une faiseuse d’anges, de ses pourvoyeuses, de ses «  patientes  », mobilise le temps et l’énergie des policiers et des juges dans cette ville la plus occupée de France. Cette traque conduira à la mise à mort de l’avorteuse par une juridiction politique mise en place par Vichy : le Tribunal d’État.

Lebanese Rocket Society (The)

Joana Hadjithomas, Khalil Joreige, 2012

Au début des années soixante, pendant la Guerre froide et avant la Guerre des 6 Jours, un groupe de chercheurs utopistes entre dans la course à l’espace. Parfois, les rêves peuvent surmonter les tragédies de l’Histoire…

État commun, conversation potentielle

Eyal Sivan, 2012

Vingt ans après les accords d’Oslo, la «  solution des deux États  » en Palestine-Israël est dans l’impasse. Le concept révolutionnaire d’État commun est d’abandonner la notion de partition du territoire pour embrasser celle du partage. Par le truchement du montage et de la division de l’écran en deux parties égales, Eyal Sivan provoque une rencontre entre Arabes palestiniens et Juifs israéliens. Vingt entretiens parallèles sur le thème d’un État commun avec des responsables politiques et des colons, des juristes et des artistes, des vieux et des jeunes, des juifs israéliens séfarades et ashkénazes, des Arabes palestiniens d’Israël et des territoires occupés…

Home Sweet home

Enrica Colusso, 2012

Elephant & Castle est un grand ensemble urbain majoritairement constitué de logements sociaux destiné à disparaître en 2011 pour laisser place à un renouveau du quartier dans le cadre d’une restructuration du centre de Londres. Loin d’être la chronique d’une disparition, ce film se veut une épopée immobilière contemporaine où se racontent les différents acteurs dans la transformation des grandes villes.

Dossier 332 (Le)

Noëlle Pujol, 2012

L’histoire du Dossier 332 est construite à partir de documents issus du dossier d’archives personnelles de la réalisatrice à la DDASS. Ces documents révèlent la description de vies qui se jouent en quelques phrases, mais également l’histoire d’une écriture qui se donne à entendre : le portrait d’une bureaucratie constitutive de l’État contemporain.

Destin de l’Inde (Le)

Laurent Jaoui, 2012

Comment l’Inde est-elle devenue l’une des premières puissances mondiales, dotée de l’arme nucléaire alors que jadis un homme comme Churchill lui promettait un effondrement fracassant sans la présence des colons anglais ? La famille Agrawal de New Delhi nous fait découvrir l’histoire indienne, telle qu’elle l’a vécue depuis l’indépendance de 1947.

Honneur des Gueules noires (L’)

Jean-Luc Raynaud, 2012

Le combat de mineurs de fond et de leurs familles pour obtenir réparation après leur licenciement, emprisonnement et expulsion en 1948 parce qu’ils étaient syndicalistes, grévistes ou communistes.

Ventre des femmes (Le)

Mathilde Damoisel, 2012

Entre 1995 et 2000, plus de 330 000 femmes et près de 30 000 hommes, Quechuas pauvres et analphabètes du Pérou, ont été stérilisés de force par le gouvernement d’Alberto Fujimori, soutenu par les instances internationales : parce qu’ils représentaient aux yeux des dirigeants péruviens et des décideurs du monde occidental la nouvelle grande menace pour l’avenir de l’humanité… Ce documentaire revient sur cette tragédie.

Être là

Régis Sauder, 2012

Elles sont psychiatres, infirmières ou ergothérapeutes à la maison d’arrêt des Baumettes à Marseille et reçoivent des détenus devenus patients le temps du soin. Être là, c’est rejoindre cet espace unique - celui de l’écoute - une poche d’air derrière les murs de la prison.

Invisibles (Les)

Sébastien Lifshitz, 2012

Des hommes et des femmes, nés dans l’entre-deux-guerres ; ils n’ont aucun point commun sinon d’être homosexuels et d’avoir choisi de le vivre au grand jour, à une époque où la société les rejetait. Ils ont aimé, lutté, désiré, fait l’amour.

Jean de la Lune

Stephan Schesch, 2012

Jean de la Lune s’ennuie tout seul sur la Lune. Il décide de visiter la Terre. Un jour, il s’accroche à la queue d’une comète et atterrit chez nous. Le Président du Monde, persuadé qu’il s’agit d’un envahisseur, le pourchasse. Pour lui échapper, Jean de la Lune va devoir compter sur les enfants et ses amis…

Homopoliticus

Aleksandar Dzerdz, 2012

Ce documentaire propose donc de revenir sur 50 ans de combats opposant militants homosexuels et élus français.

Ernest et Célestine

Benjamin Renner, Stéphane Aubier, Vincent Patar, 2012

Une histoire d’amitié entre un ours et une souris, que tout semble opposer…

Siècle de Cartier-Bresson (Le)

Pierre Assouline, 2012

Une évocation thématique, subjective et sans commentaire du sicle de Cartier-Bresson, en ne puisant que dans ses images et des ses mots.

Cinéphiles de notre temps

Laurent Chollet, 2012

La cinéphilie : une histoire d’amitiés et de « bandes », d’influences et de filiations, racontée dans ce film par tous les « passeurs de cinéma » et autres « ciné-fils » qui en furent les artisans et les témoins privilégiés.

De Hollywood à Nuremberg – John Ford, Samuel Fuller, George Stevens

Christian Delage, 2012

Fondé sur le travail de trois réalisateurs ( John Ford, George Stevens, Samuel Fuller), ce documentaire raconte le déroulement des tournages et interroge le rôle politique de ces productions, pendant la seconde guerre mondiale.

Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde

Jérôme Fritel, Marc Roche, 2012

Depuis 2007, Goldman Sachs incarne les excès et les dérives de la spéculation financière. Anatomie d’un pouvoir qui ne connaît ni frontières ni limites et menace directement les démocraties.

Noire finance

Jean-Michel Meurice, 2012

Une enquête au cœur d’un capitalisme financier que plus personne ne maîtrise, et qui a plongé le monde dans de graves turbulences.

Âmes dormantes (Les)

Alexander Abaturov, 2012

Le réalisateur filme la camagne présidentielle à Atchinsk, ville sibérienne où les dissidents soviétiques ont été déportés et avant eux, les opposants au tsarisme.

Plaine de Sodome (La)

Yaël Perlman, 2012

À moins 398m sous le niveau de la mer, frontière Israëlo-jordanienne, Neot Hakikar est un village agricole coupé du monde dans la plaine désertique de Sodome. Dans ce microcosme, se croisent le mythe ancien de Sodome, la désillusion du rêve sioniste, et le travailleur venu de l’étranger.

Hygiène raciale

Guillaume Dreyfus, 2012

« Hygiène raciale » fut le nom donné à l’eugénisme, en Allemagne, dans les années 1930. Ce film veut raconter l’histoire de cette idéologie, en se concentrant sur l’eugénisme négatif : son but était d’empêcher la propagation de certaines maladies, que la science de l’époque estimait alors héréditaires. L’eugénisme fut l’un des piliers idéologiques du nazisme. Toutefois, cette idéologie n’a pas seulement été appliquée dans l’Allemagne nazie, mais aussi dans d’autres pays occidentaux, et notamment aux États-Unis - avant 1933 et après 1945. L’un des objectifs du film est de faire apparaître certaines continuités : on oublie combien la pensée eugéniste, qui triompha dans une partie du monde occidental avant la Seconde Guerre mondiale, marqua un jalon capital dans le cheminement vers le crime de masse.

Couleur de peau : miel

Jung, Laurent Boileau, 2012

Ils sont 200.000 enfants coréens disséminés à travers le monde depuis la fin de la guerre de Corée. Né en 1965 à Séoul et adopté en 1971 par une famille belge, Jung est l’un d’entre eux. Adapté du roman graphique «  Couleur de peau : Miel  », le film revient sur quelques moments clés de la vie de Jung : l’orphelinat, l’arrivée en Belgique, la vie de famille, l’adolescence difficile…

Mbëkk mi, le souffle de l’océan

Sophie Bachelier, 2012

Mbëkk mi… Deux mots wolof qui évoquent l’émigration clandestine. L’expression claque telles ces pirogues qui se cognent aux vagues de l’océan et se fracassent souvent au bout de leur errance. Mais Mbëkk mi, c’est avant tout le refus de se résigner aux coups meurtriers du destin. Si ces jeunes Sénégalais dans la force de l’âge affrontent mille périls, c’est dans l’espoir d’une vie meilleure. Que se passe-t-il de l’autre côté du désastre  ?

Ceuta, douce prison

Jonathan Millet, Loïc H Rechi, 2012

Ceuta, douce prison inscrit la con­di­tion de cinq jeunes hommes dans les grandes prob­lé­ma­tiques actuelles de l’immigration. Camer­ounais, Soma­lien et Indien, ils ont tout quitté pour ten­ter leur chance en Europe mais se retrou­vent enfer­més dans une prison à ciel ouvert, l’enclave espag­nole de Ceuta, au Nord du Maroc.

Décrochages(s)

Mireille Hannon, 2012

Le Microlycée de Sénart à Lieusaint, en Seine-et-Marne, est un établissement public qui accueille des jeunes en décrochage scolaire complet, et qui les mène au baccalauréat en utilisant une méthode pédagogique assez détonante…

El Gusto

Safinez Bousbia, 2012

El Gusto, raconte avec émotion et… bonne humeur comment la musique a réuni ceux que l’Histoire a séparés il y a 50 ans, au cœur de la Casbah d’Alger.

Pierre Rabhi : la reconquête du songe

Marie-Dominique Dhelsing, 2011

Un portrait de Pierre Rabhi : agriculteur, penseur, écrivain, précurseur de l’agroécologie.

Libraire de Belfast (Le)

Alessandra Celesia, 2011

Ce film dresse des portraits originaux, à Belfast, ville meurtrie par trois décennies de «  troubles  » inter-communautaires. Au cœur de ces portraits, celui de John Clancy, libraire sans librairie…

Île perdue (L’)

Caroline Rubens, 2011

C’est l’histoire d’une île, d’un rêve de bonheur, d’un rêve d’ailleurs. L’histoire d’une famille réunionnaise avec ses destins réinventés, ses violences et ses secrets. L’histoire d’un paradis perdu. La réalisatrice nous embarque dans sa quête personnelle, et avec elle ses proches, sur les pas de ses ancêtres…

Âme en sang (L’)

Olivier Morel, 2011

Partis en Irak dans un esprit patriotique, nombre de jeunes soldats américains en sont revenus brisés. Récits intimes – et bouleversants – d’une Amérique blessée.

Bons baisers de la colonie

Nathalie Borgers, 2011

Ce documentaire exhume le secret lié à l’existence de la tante de la réalisatrice, née au Rwanda et ramenée en Belgique dans les années 30

Sens de l’âge (Le)

Ludovic Virot, 2011

Six octogénaires témoignent de leurs tentatives à s’adapter aux difficultés physiques et à accepter les désirs qui changent. Leur longue expérience et leur soif de vie les incitent à se détacher des contraintes quotidiennes pour savourer un temps pour soi.

Fils de la terre (Les)

Édouard Bergeon, 2011

Le film d’Edouard Bergeon nous propose de faire la connaissance d’un jeune producteur de lait, Sébastien Itard, possédant un cheptel de 80 vaches laitières dans le département du Lot, et qui, si tout se déroule comme le prévoient les carnets de comptes au début du film, va devoir partir… Pour aller où  ? Et pour faire quoi  ?

À te regarder, ils s’habitueront

Raphaël Girardot, Maxime Sassier, 2011

L’atelier du lycée Jean Renoir de Bondy (93) prépare des élèves volontaires au concours que Sciences-Po Paris a créé pour les élèves défavorisés. Il est au cœur d’une politique de discrimination positive encore balbutiante…

Khmer rouge et le non-violent (Le)

Bernard Mangiante, 2011

En 2009, à Phnom Penh, Douch, l’ex-directeur du terrible centre de détention S21, est le premier haut dignitaire du régime khmer rouge à être jugé pour crimes contre l’humanité. François Roux, un avocat adepte de la non-violence, accepte de le défendre. Ce film suit le face-à-face entre le disciple de Pol Pot et celui de Gandhi, de la préparation du procès au verdict.

Neiges du Kilimandjaro (Les)

Robert Guédiguian, 2011

Bien qu’ayant perdu son travail, Michel vit heureux avec Marie-Claire. Ces deux-là s’aiment depuis trente ans. Leurs enfants et leurs petits-enfants les comblent. Ils ont des amis très proches. Ils sont fiers de leurs combats syndicaux et politiques. Leurs consciences sont aussi transparentes que leurs regards. Ce bonheur va voler en éclats avec leur porte-fenêtre devant deux jeunes hommes armés et masqués qui les frappent, les attachent, leur arrachent leurs alliances, et s’enfuient avec leurs cartes de crédit… Leur désarroi sera d’autant plus violent lorsqu’ils apprennent que cette brutale agression a été organisée par l’un des jeunes ouvriers licenciés avec Michel.

Hugo Cabret

Martin Scorsese, 2011

Paris, années 1930. La rencontre entre un jeune orphelin qui erre dans la gare Montparnasse et Georges Méliès, le premier cinéaste de fiction du monde.

Hommes libres (Les)

Ismaël Ferroukhi, 2011

Paris, 1942. Younes, une jeune immigré algérien vit du marché noir et se fait coincer par la police. Le voilà obligé, pour rester libre, d’aller jouer l’espion et le traître à la Mosquée de Paris. ce lieu saint, qui collabore avec les Allemands et les sbires de Pétain, est soupçonné d’être passé du côté des résistants. Ce que va faire Younes peu à peu.

Chants de Mandrin (Les)

Rabah Ameur-Zaïmeche, 2011

Bélissard perpétue la geste de Mandrin après sa mort et débute une nouvelle campagne de contrebande… Sorte de manifeste mêlant histoire et politique, un récit poétique et actuel d’une grande beauté formelle…

Langue de Zahra (La)

Fatima Sissani, 2011

La réalisatrice filme sa mère, et, à travers elle, pose un regard sur la langue Kabyle. Cette langue, c’est l’ultime bagage que des milliers d’émigrants kabyles ont emporté avec eux… Une langue pour se construire un ailleurs qui ne soit pas que l’exil.

De l’autre côté de la route

Laurence Doumic, 2011

La cinéaste montreuilloise Laurence Doumic décide un jour de traverser sa rue pour aller à la rencontre d’une famille Rom de Roumanie et de filmer des tranches de leur quotidien… Au-delà des clichés et des polémiques, ce film humaniste nous fait découvrir la condition des Roms en France…

Changer la vie. Mitterrand 1981-1983

Serge Moati, 2011

François Mitterrand, élu président de la République après plus de vingt ans passés dans l’opposition, veut « changer la vie ». Il croit à la suprématie du politique sur l’économique et à ses 110 propositions, ainsi que tout le peuple de gauche derrière lui, pour réaliser ses ambitions.

Tchernobyl forever

Alain de Halleux, 2011

Vingt-cinq ans après, et alors que la crise au Japon ravive le débat sur l’avenir du nucléaire, enquête sur les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl et sur ses représentations chez la jeune génération.

Serment (Le)

Peter Kosminsky, 2011

Le film relate le parcours de deux personnages : Erin, une Londonienne de 18 ans, qui se rend pour la première fois en Israël, et Len, son grand-père, un soldat des forces britanniques de maintien de la paix dans la Palestine des années 1940.

Menace sur les droits de l’homme

Patrick Cabouat, 2011

La dérive financière des économies mondiales, la spéculation boursière, la crise de la dette menacent les Droits de l’Homme. Le combat d’aujourd’hui prend en compte la revendication du respect des droits économiques et sociaux des peuples du monde. C’est à cette condition que la mondialisation pourra prendre visage humain.

Goulag, la mémoire enfermée

Stéphane Fernandez, 2011

Sibérie, Magadan. Les derniers survivants du goulag stalinien vivent encore à deux pas des anciens camps où des centaines de milliers de leurs semblables sont morts, de faim, de froid, d’épuisement. Ces rescapés, libérés après la mort de Staline, sont restés à Magadan parce qu’ils n’avaient nulle part où aller.

Français d’août (Les)

Cédric Defert, 2011

Une traversée de la France à une période où celle-ci tourne traditionnellement au ralenti. Un road movie subjectif et plastique, décliné en une multitude de tableaux fixes pour approcher au plus près les réalités de notre société : les Français mangent, les Français boivent, les Français chantent, etc.

Bataille des musées (La)

Philippe Tourancheau, 2011

Quatre musées français, et non des moindres, sont confrontés à des demandes pressantes de restitutions d’œuvres d’art. Les demandes se multiplient et la polémique fait rage. Violation du principe d’inaliénabilité des collections nationales pour les uns, juste réparation à l’égard des victimes de la colonisation pour les autres.

Guerre est déclarée (La)

Valérie Donzelli, 2011

Un couple, Roméo et Juliette. Un enfant, Adam. Un combat, la maladie. Et surtout, une grande histoire d’amour, la leur…

Rendez-vous chez Lacan

Gérard Miller, 2011

Connaissez-vous Lacan, que beaucoup considèrent comme le plus grand psychanalyste depuis Freud ? Au-delà du mythe, des légendes et parfois des anathèmes, ce film de Gérard Miller nous permet de découvrir son œuvre et sa personnalité, grâce aux témoignages de ses patients, de ses élèves, mais également de ses proches.

Couchorama

Jacqueline Farmer, 2011

Investigation très documentée sur l’impact environnemental et sociologique des couches culottes jetables, ce film retrace le développement de cette invention emblématique de notre monde moderne et par là notre rapport à la saleté et au malodorant.

Corps du métier (Le)

Gwennaël Bolomey, Alexandre Morel, 2011

Dans les hauts de Lausanne, en Suisse, se déroule un chantier peu ordinaire, dont l’objectif est est la construction d’une maison en paille porteuse et en terre… Pas de contremaîtres ni d’ouvriers pour le gros œuvre : les architectes sont aidés par des hommes et des femmes de tous horizons venus échanger leur travail contre la (re)découverte de cette technique de construction pourtant centenaire…

Exercice de l’État (L’)

Pierre Schoeller, 2011

L’odyssée d’un homme d’État dans un monde toujours plus complexe et hostile. Vitesse, lutte de pouvoirs, chaos, crise économique…Tout s’enchaîne et se percute. Une urgence chasse l’autre.

Conquête (La)

Xavier Durringer, 2011

Le film évoque l’ascension au pouvoir de Nicolas Sarkozy, de sa nomination au poste de ministre de l’Intérieur en 2002 à son élection à la tête de l’État français en 2007.

Carole Roussopoulos, une femme à la caméra

Emmanuelle de Riedmatten, 2011

Portrait de Carole Roussopoulos (1945-2009), pionnière de la vidéo légère en France. Extraits de films, images d’archives et entretiens retracent l’itinéraire de cette battante qui a filmé les combats des femmes et des prostituées, les grèves ouvrières, les revendications homosexuelles, et qui a toujours donné la parole aux « sans voix », témoins indispensables des luttes sociales et des émancipations des minorités.

Normal !

Merzak Allouache, 2011

Après les émeutes de décembre et les premières marches pacifiques, alors que le printemps arabe commence en Tunisie et en Egypte, Fouzi veut réunir ses comédiens pour leur montrer le montage inachevé du film qu’il a réalisé deux ans auparavant sur la désillusion d’une jeunesse qui cherche à exprimer ses idées artistiques…

Interdit

Amal Ramsis, 2011

Un documentaire tourné juste avant la révolution en Egypte. Il permet de comprendre ce qui a poussé le peuple à envahir la place Tahrir et pourquoi le chemin vers la liberté et la démocratie risque d’être parsemé d’embûches…

De mémoires d’ouvriers

Gilles Perret, 2011

Ce film commence par une histoire locale et finit par raconter la grande histoire sociale française ! De la naissance de l’électrométallurgie, en passant par les grands travaux des Alpes et la mutation de l’industrie, jusqu’au déploiement de l’industrie touristique, c’est l’histoire ouvrière en général que racontent les hommes rencontrés par Gilles Perret.

Octobre à Paris

Jacques Panijel, 2011

Documentaire retraçant la préparation, l’organisation et les conséquences de la manifestation parisienne du 17 octobre 1961.

Ici on noie les algériens. 17 octobre 1961

Yasmina Adi, 2011

A l’appel du Front de Libération Nationale (F.L.N.), des milliers d’Algériens venus de Paris et de toute la région parisienne, défilent, le 17 octobre 1961, contre le couvre-feu qui leur est imposé. Cette manifestation pacifique sera très sévèrement réprimée par les forces de l’ordre. 50 ans après, la cinéaste met en lumière une vérité encore taboue.

Fragments d’une révolution

Anonyme, 2011

«  Un citoyen, un média  » : vues par des Iraniens à l’étranger, les vidéos amateur du soulèvement iranien de 2009 ont l’allure d’un puzzle dont certaines pièces manquent

Au prix du gaz

Karel Pairemaure, 2011

Le matin du 15 juillet 2009, en écoutant les informations nationales à la radio, j’apprends l’ultimatum des ouvriers de l’usine New Fabris, dont je savais qu’elle se situait à quelques kilomètres de chez moi. J’ai décidé de passer les voir et j’ai découvert, sidéré, la situation.

Territoire de l’amour

Alexander Kuznetsov, 2010

Un jour, Alexandre Kouznetsov se rend dans un institut psychopédagogique, à quatre cents kilomètres de Krasnoïarsk où il réside. Régulièrement, il y retourne : «  Au milieu de ces gens, déclarés fous, inadaptés, j’ai découvert un territoire d’une authenticité, d’une vérité dans les rapports, inimaginable dans le monde «  normal  ». Et cela grâce au projet défendu par celui qui dirige aujourd’hui cet établissement.  » C’est ce visage-là, cette image-là de la Russie qu’il a voulu transmettre.

Mon combat pour un toit

Stephan Moszkowicz, 2010

Gérard, Fabienne, Dominique et papy Jacquot sont sans-abri à La Rochelle. Avec l’aide de Muriel Dumont, fondatrice de l’association Le Toî Kétatous, ils reprennent espoir : avoir un toit pour réapprendre à exister.

Ricercar

Henry Colomer, 2010

Pendant huit mois, Henry Colomer a filmé le travail de deux facteurs de clavecins exceptionnels, Philippe Humeau et Emile Jobin. Un film sur la musique baroque, sur l’écoute intérieure du son d’un instrument à venir, et sur l’écoute mutuelle de musiciens qui s’enrichissent de leurs expériences partagées.

Prix du sang (Le)

Anne Elisabeth Ngo Minka, 2010

Ce film interroge un concept, ou plutôt une abstraction : la virginité. Pour la représenter, la réalisatrice utilise des symboles et des voix. Et parce que cette question est au centre de plusieurs religions, elle interroge l’islam et le catholicisme, mais aussi la tradition et le point de vue scientifique.

Merci Ovide !

Catherine Harnois, Jacques Meaudre, 2010

Depuis plus de 60 ans l’école Decroly de Saint-Mandé dans le Val de Marne propose, de la maternelle à la fin du collège, une pédagogie différente qui respecte le rythme de l’enfant et ses centres d’intérêt, afin qu’il ait du plaisir à apprendre et à découvrir. Enfants, parents et enseignants y vivent une scolarité riche et épanouie. Jour après jour, l’équipe enseignante y mène un véritable travail de prévention au décrochage scolaire. Un documentaire au cœur de cette école.

Koukan Kourcia ou le Cri de la tourterelle

Sani Elhadj Magori, 2010

Un long voyage du Niger à la Côte d’Ivoire, à la rencontre des Nigériens poussés à l’exil il y a vingt ans par les chants d’une cantatrice, qui les incitaient à quitter leur pays pour trouver du travail et subvenir aux besoins de leur famille.

Cleveland contre Wall Street

Jean-Stéphane Bron, 2010

janvier 2008. Poursuivie par les huissiers, victime d’expulsions massives, la population réclame justice et intente un procès aux banquiers de Wall Street.

Ma ville est un songe

Dominique Bertou, 2010

Un documentaire qui rend hommage à la poétesse chrétienne Madeleine Delbrêl, ainsi qu’à la ville d’Ivry. Images et témoins d’hier et d’aujourd’hui racontent avec pédagogie et tendresse quatre-vingts ans d’histoire sociale.

En pleine forme

Pierre Étaix, 2010

Pierre tente l’expérience du camping sauvage.

Albert Camus. Le journalisme engagé

Joël Calmettes, 2010

Dans ce documentaire, le réalisateur s’intéresse à la figure de l’intellectuel engagé qu’a incarnée Albert Camus de la montée du nazisme à la guerre d’Algérie, en passant par le seconde guerre mondiale.

Territoire de l’amour

Alexandre Kouznetsov, 2010

Un photographe suit la tournée à travers la Russie d’une troupe de chansons créée au sein d’un hôpital psychiatrique.

Avenue de la liberté

Fiorentino Julien, 2010

Prison de Fresnes en 2010 : des hommes racontent l’enfer de la maison, d’arrêt à la française, l’une des prisons les plus dures de l’hexagone. Pourtant, un programme d’actions culturelles est développé : ateliers, spectacles et formations sont mis en place en concertation avec des artistes venant de l’extérieur.

Mon oncle de Kabylie

Chloé Hunzinger, 2010

La réalisatrice enquête sur son oncle, un kabyle venu, en 1948, étudier en France avec 3 de ses cousins. En 1962, alors que les trois cousins sont rentrés en Algérie, lui a fait le choix de rester en France.

Bateau en carton (Le)

José Vieira, 2010

Au bord de l’autoroute à Massy-Palaiseau, des baraques de fortune abritent une centaine d’enfants, de femmes et d’hommes venus de Roumanie. Dans la Roumanie libérale et européenne, les Roms sont devenus plus que jamais des parias. Pour José Vieira, ce n’est que l’actualité d’une histoire qui n’en finit pas, celle de gens obligés de tout quitter pour conjurer la pauvreté. Ce bidonville de Massy n’est qu’à 300 m de celui où il a grandi. Comprendre cet exode, d’où viennent les gens qui habitent là, qui sont ces « étranges étrangers », comme l’ont été jadis les Portugais ou les Algériens, avec la volonté de nous les rendre familiers et de détruire les préjugés que nous avons à leur égard est l’ambition de son film.

Lessiveuses (Les)

Yamina Zoutat, 2010

Ce sont des femmes, des épouses, des mères et elles font la lessive pour leurs hommes qui sont en prison… Ces femmes simples et dignes, issues de tous les milieux sociaux, passent des heures à toucher, caresser, manipuler, contrôler, parfumer le linge… Des heures volées à la justice, à la prison, à la société…

État d’élue

Luc Decaster, 2010

C’est un voyage peu commun auquel nous sommes conviés : suivre durant plus d’un an le cheminement d’une élue, Françoise Verchère, maire et vice présidente du conseil général de Loire Atlantique chargée de l’environnement.

Demain c’est loin

Natacha Sautereau, 2010

À Graulhet, les 120 usines de cuir ont fermé les unes après les autres. Le chômage a transformé la coté tarnaise en décor déserté. Refusant la fatalité, Fouad, 26 ans, entend bien jouer un rôle dans la destinée de sa ville natale.

Arbre et la forêt (L’)

Jacques Martineau, Olivier Ducastel, 2010

Être homosexuel, être déporté pour celà, et le cacher presque toute une vie… Un film sur le silence et la honte.

Port à l’anglais

Thierry Scharf, 2010

Vitry-sur-Seine. Port à l’Anglais : un vieux quartier de banlieue ouvrière. Avant la désindustrialisation, avant les boutiques fermées, avant le racisme. Au bout de la rue, on allait à l’usine, à la baignade, au marché, au bal, au jardin ouvrier, au ciné… La vie a changé, la ville a changé. Et si la nostalgie était une forme avancée de l’utopie ?

My land

Nabil Ayouch, 2010

Deux paroles : celles de vieux réfugiés palestiniens qui vivent dans des camps au Liban depuis soixante ans et celle de jeunes Israéliens de 20 ans qui construisent leur pays et se sentent viscéralement attachés à cette terre. Une réalité, celle de deux peuples qui se battent pour la même terre… Une mise en perspective humaine…

Grande invasion (La)

Stéphane Horel, 2010

Notre quotidien est farci de produits chimiques. Incrustés dans les plastiques et les détergents, nichés dans les aliments, les boîtes de conserve, les jouets, ils sont invisibles et partout à la fois, y compris dans nos corps. Le constat, plutôt grave, n’empêche pas le film de prendre le parti du second degré, entre humour grinçant et poésie.

Insurgés de la Terre (Les)

Philippe Borrel, 2010

Pour protéger la planète, certains jeunes militants écologistes vont très loin dans leur engagement. Mais leurs actions radicales servent de prétexte aux États pour criminaliser la désobéissance civile.

Berlin 1885, la ruée sur l’Afrique

Joël Calmettes, 2010

26 Février 1885. À Berlin, le Palais Radziwill est en liesse. On y fête la fin des travaux de la « Conférence sur l’Afrique » qui aura duré quatre mois. Quatre mois pendant lesquels les plus grands diplomates Occidentaux ont décidé de l’avenir de l’Afrique, l’ont découpée en zones d’influence, y ont tracé arbitrairement des frontières. Et pourtant aucun Africain n’a été consulté !

Oulipo, mode d’emploi (L’)

Jean-Claude Guidicelli, 2010

L’esprit oulipien, rencontre facétieuse entre maths et littératur,e souffle sur ce documentaire qui évite l’écueil du cours magistral. Un beau voyage dans l’univers de ces explorateurs intrépides de la langue d’hier (Queneau, Pérec) et d’aujourd’hui (Le Tellier, Fournel)

Afriques (s), une autre histoire du 20ème siècle

Alain Ferrari, 2010

Jalonnée d’images d’archives inédites et de témoignages de personnalités africaines, cette série en quatre volets revient sur cent ans d’histoire du continent noir, à travers la voix de ceux qui, de près ou de loin, ont pris part à son réveil et l’ont fait entrer dans le XXIe siècle.

Profs sur le fil

Rebecca Houzel, 2010

Ce film est l’occasion de se pencher sur les conditions et les méthodes de travail des enseignants français. Tiraillés entre des exigences contradictoires, les profs doivent jouer les équilibristes.

Tous ensemble

Éric Guéret, 2010

Quel pouvoir les syndicats ont-il réellement ? Pour répondre à cette question, le film suit au quotidien l’action de la première centrale syndicale française, la CGT : sur le terrain, lors de trois conflits sociaux exemplaires (Goodyear, Molex, Total) comme dans l’intimité des dirigeants, Bernard Thibault et Maryse Dumas. En pleine mutation, tiraillée entre radicalité et réformisme, la CGT saura-t-elle se montrer à la hauteur des enjeux ?

Appel du 18 juin (L’)

Félix Olivier, 2010

Un téléfilm qui restitue, au-delà de la légende, les vrais enjeux de l’appel du 18 juin.

39-40, la guerre des images

Jean-Christophe Rosé, 2010

Le film décrit cette période de l’histoire à travers la mise en place et la montée en puissance des propagandes françaises, britanniques et allemandes.

France des camps, 1938-1946 (La)

Jorge Amat, 2010

Dès 1938, bien avant d’être vaincue et occupée par les nazis,et jusqu’en 1946, la France a interné ceux qu’elles jugeait « potentiellement » dangereux pour l’État…

Zahia Ziouani, une chef d’orchestre entre Paris et Alger

Valérie Brégaint, 2010

Portrait de Zahia Ziouani qui, à 32 ans, est la plus jeune chef d’orchestre française et dirige, en plus de sa carrière internationale, le Conservatoire de musique et danse de Stains (93). Ce portrait est emblématique de l’aventure contemporaine d’une femme et d’une région, ainsi que des aléas de sa diversité.

Solutions locales pour un désordre global

Coline Serreau, 2010

Dépassant la simple dénonciation d’un système agricole perverti par une volonté de croissance irraisonnée, Coline Serreau nous invite dans Solutions locales pour un désordre global à découvrir de nouveaux systèmes de production agricole, des pratiques qui fonctionnent, réparent les dégâts et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pérenne.

Nous, princesses de Clèves

Régis Sauder, 2010

L’action se déroule en 1558, à la cour du roi Henri II. Mademoiselle de Chartres, devenue Princesse de Clèves après son mariage, rencontre le Duc de Nemours. Naît entre eux un amour immédiat et fulgurant, auquel sa mère la conjure de renoncer. Aujourd’hui à Marseille, des élèves du Lycée Diderot s’emparent de La Princesse de Clèves pour parler d’eux. A 17 ans, on aime intensément, on dissimule, on avoue. C’est l’âge des premiers choix et des premiers renoncements.

Alice (L’)

Anne Comode, 2010

Elle s’appelle Alice. Bientôt 80 ans, elle est veuve. Au milieu de ses volailles, de ses amis, de ses colères et de ses enthousiasmes, nous la suivons au fil des saisons dans sa ferme du Morvan.

Correspondances

Laurence Petit-Jouvet, 2010

Des femmes de la diaspora malienne vivant à Montreuil en Seine-Saint-Denis, s’adressent dans une « lettre filmée » à une personne de leur choix, réelle ou imaginaire. Des femmes de Bamako et de Kayes au Mali s’en inspirent ensuite librement, pour réaliser à leur tour leur « lettre filmée ».

Métal hurlant

Jin Huaqing, 2010

Dans une ville chinoise au sud de Shanghaï, une armée de « soldats verts » démantèle, souvent au prix fort, des déchets métalliques importés par le Japon, les USA, mais aussi l’Europe.

Squat, la ville est à nous

Christophe Coello, 2010

À Barcelone, pendant six ans, l’aventure d’un groupe politique engagé dans le quotidien des luttes collectives, au moment d’une crise majeure de nos sociétés contemporaines : Squat.

Le cinéaste est un athlète, conversations avec Vittorio De Seta

Vittorio De Seta, Vincent Sorrel, Barbara Vey, 2010

Avec ce portrait d’un cinéaste à part, il s’agit de saisir l’essentiel du rapport de Vittorio de Seta à ceux qu’il a filmés, les plus humbles, qu’il a portés avec élégance et en couleurs, dès les années 1950, sur le grand écran du Cinémascope.

Inside job

Charles Ferguson, 2010

La dépression mondiale, dont le coût s’élève à plus de 20 000 milliards de dollars, a engendré pour des millions de personnes la perte de leur emploi et de leur maison. Au travers d’enquêtes approfondies et d’entretiens avec des acteurs majeurs de la finance, des hommes politiques et des journalistes, le film retrace l’émergence d’une industrie scélérate et dévoile les relations nocives qui ont corrompu la politique, les autorités de régulation et le monde universitaire.

Notre poison quotidien

Marie-Monique Robin, 2010

Au cours des 30 dernières années, le cancer, les maladies neurologiques (Parkinson et Alzheimer) ou auto-immunes, le diabète et les dysfonctionnements de la reproduction n’ont cessé de progresser. Comment expliquer cette inquiétante épidémie, qui frappe particulièrement les pays dits «  développés  »  ? C’est à cette question que répond Notre poison quotidien, fruit d’une enquête de deux ans en Amérique du Nord, en Asie et en Europe.

Koundi et le jeudi national

Ariane Astrid Atodji, 2010

Situé à 22 km de Bertoua, chef-lieu de la région de l’Est Cameroun, Koundi est un grand village de 1200 habitants. Conscients de leur richesse forestière, les villageois ont eu l’idée de l’utiliser pour lutter contre la pauvreté. C’est ainsi qu’ils s’organisent en GIC (groupement d’intérêt communautaire) et ont finalement obtenu l’autorisation de créer une forêt communautaire.

Françafrique, 50 années sous le sceau du secret

Patrick Benquet, 2010

Il y a 50 ans, en 1960, les quatorze colonies françaises d’Afrique noire devenaient indépendantes. Mais, indépendance ne signifie pas liberté : le général de Gaulle confie à Jacques Foccart la mise en place d’un système qui vise à garder, par tous les moyens, légaux et illégaux, le contrôle de nos anciennes colonies dont les matières premières sont vitales pour la France. Ce système va s’appeler la Françafrique.

D’égal à égales

Corinne Mélis, Christophe Cordier, 2010

Ce film s’intéresse à des pionnières. Elles sont migrantes ou filles d’immigrants, et syndicalistes. Elles ont choisi de s’engager face à la dureté des conditions de travail et à la précarité des salariés dans les secteurs du nettoyage, du commerce, des services aux particuliers, d’industries à l’agonie, où l’on retrouve nombre de femmes issues de l’immigration.

Hommes debout (Les)

Jérémy Gravayat, 2010

Histoires fragmentaires, réelles ou imaginées, de trois personnages ayant vécu et travaillé dans un ancien quartier populaire et industriel de Lyon.

Nosotros del Bauen (Nous autres du Bauen)

Didier Zyserman, 2010

Le film plonge au cœur de l’autogestion et rend compte de l’Argentine d’aujourd’hui, avec l’hôtel Bauen, construit au moment du mondial de football en Argentine, qui a accueilli pendant 25 années l’élite argentine, et qui est aujourd’hui autogéré par ses salariés.

Water Makes Money

Leslie Franke, Herlodor Lorenz, 2010

Water makes money est un documentaire sur la privatisation croissante de l’eau, mais aussi sur les collectivités résistantes qui œuvrent pour se réapproprier ce bien commun.

Shaman tour

Laetitia Merli, 2009

La Mongolie qui est restée longtemps fermée aux voyageurs, s’ouvre aujourd’hui au marché libéral et est visitée par des touristes du monde entier. Quelles sont les interactions entre les touristes et les éleveurs nomades, les uns rêvant d’un monde «  authentique  » peuplé de rennes et de chamanes, les autres s’ouvrant au capitalisme et rêvant de la société de consommation  ?

Boul Fallé, la voie de la lutte

Rama Thiaw, 2009

En 1988, la jeunesse sénégalaise descend dans la rue pour contester la réélection du président Abdou Diouf. Ces manifestations ont été les premiers signes d’une rupture générationnelle. C’est dans ce contexte qu’est né le mouvement «  Boul Fallé  », qui signifie «  se foutre de tout et tracer sa route  ». Le film nous entraîne dans le rythme de ceux qui ont choisi de redevenir ce qu’ils sont : de nobles guerriers.

Collier et la perle (Le)

Mamadou Sellou Diallo, 2009

Le Collier et la Perle est une lettre d’un père à sa fille. Une lettre filmée qui visite le mystère de la femme. De la femme corps de souffrance pour donner la vie, de la femme corps objet de séduction, à la femme corps toujours mutilé.

Voix rebelles, récits populaires des Etats-Unis (Des)

Howard Zinn, Anthony Arnove, Chris Moore, 2009

Autour du livre de Howard Zinn Une Histoire populaire américaine, les plus grands acteurs hollywoodiens et les grandes stars de la chanson prêtent leurs voix aux rebelles de l’histoire américaine qui luttèrent pour les changements sociaux.

Sevrapek City

Emmanuel Broto, Fabienne Tzerikiantz, 2009

En novembre 2006, les membres de l’expédition «  Santo 2006  » sont venus inventorier la biodiversité de l’île de Santo au Vanuatu. Pour accueillir ces scientifiques, un camp de base a été construit par la population locale, au cœur de la forêt, et à quelques kilomètres du petit village de Penaoru. Quelques mois plus tard, les villageois relatent leur implication dans cette mission et nous livrent leurs sentiments contrastés sur cet événement sans précédent.

Domination masculine (La)

Patric Jean, 2009

Il s’agit d’un tour d’horizon du sexisme contemporain : des rôles suggérés aux filles et aux garçons dès la petite enfance, à des cas de violence meurtrière (le massacre de 14 étudiantes à l’école Polytechnique de Montréal en 1989). À travers des séquences drôles, ahurissantes et parfois dramatiques, le film nous oblige à nous positionner sur un terrain où chacun pense détenir une vérité.

1929

William Karel, 2009

Une investigation historique sur le déraillement généralisé de l’économie mondiale en 1929 et les conséquences dramatiques qui suivirent : la Grande Dépression et la Seconde Guerre mondiale.

Maison de Jean (La)

Valérie Garel, 2009

Déambulation à travers un ancien site industriel, propriété familiale en Ardèche. Au dix-neuvième siècle, cette fabrique de soie rayonnait dans toute la région. Aujourd’hui, elle est en état de délabrement avancé. Au travers d’une voix off, la réalisatrice Valérie Garel, raconte l’histoire de son père, dernier patron anticonformiste du lieu et leur incompréhension mutuelle grandissante.

Cambodge 80 projection

Lucas Vernier, 2009

Un an après la chute du régime Khmer rouge, l’anthropologue français Jean Ellul retourne dans cet ancien pays qu’il avait quitté dans la précipitation. Le film met en scène la redécouverte de ces images tournées en super 8, vingt ans après leur captation.

Mur à Berlin (Un)

Patrick Rotman, 2009

réalisé à l’occasion des 20 ans de la chute du Mur de Berlin, ce film retrace les circonstances de la construction du Mur, ses conséquences mondiales et sa destruction en 1989’

Kérity, la maison des contes

Dominique Monféry, 2009

Natanaël a bientôt 7 ans, mais il ne sait toujours pas lire… Lorsque sa tante Eléonore lui lègue sa bibliothèque contenant des centaines de livres, Natanaël est très déçu  ! Pourtant, chacun de ces contes va livrer un merveilleux secret : à la nuit tombée les petits héros, la délicieuse Alice, la méchante fée Carabosse, le terrible capitaine Crochet, sortent des livres…

Ariane Mnouchkine, l’aventure du théâtre du soleil

Catherine Vilpoux, 2009

Catherine Vilpoux retrace dans ce film le parcours emblématique d’Ariane Mnouchkine : ses inspirations, son rêve de théâtre, son amour du cinéma, le lien exceptionnel qu’elle a tissé avec le public.

Inconnu, présumé français

Philippe Rostan, 2009

Après la défaite de Dien Bien Phu, en 1954, 4500 eurasiens issus des amours entre colonisateurs et colonisés ont été rapatriés en France. Ils évoquent de façon poignante leur déchirure d’enfants écartelés entre deux cultures.

Déchets, le cauchemar du nucléaire

Éric Guéret, 2009

Talon d’Achille de l’industrie nucléaire, la question des déchets n’avait jamais été explorée par une enquête de cette envergure. Les auteurs décortiquent implacablement les réseaux, les accords, les filières, au grand dam d’Areva qui essaye de glisser les déchets sous le tapis, en priant pour que les «  générations futures  » sachent s’en dépêtrer.

Larmes de l’émigration (les)

Alassane Diago, 2009

Le réalisateur, Alassane Diago, raconte l’histoire de sa mère qui attend son mari, parti il y a plus de vingt ans. Il raconte aussi l’histoire de sa sœur qui attend son mari depuis cinq ans. Et celle de sa nièce qui ne connaît pas son père…

Food, inc.

Robert Kenner, 2009

Comment est fabriqué ce que nous mettons dans nos assiettes ? Ce documentaire décortique les rouages d’une industrie qui influence chaque jour notre environnement et notre santé au profit du rendement… Une œuvre salutaire, véritable plaidoyer pour une meilleure consommation…

Bio-utopie (La)

Nathalie Maufras, David Sorin, 2009

Que recouvre le label bio ? Constitue-t-il une véritable alternative à la mainmise de l’industrie agro-alimentaire ? Des acteurs de terrain, convaincus par ce mode de production, présentent le monde concret de l’agriculture… Chercheurs, producteurs, consommateurs préservent l’espoir d’un développement durable…

Bienvenue dans la vraie vie des femmes

Agnès Poirier, Virginie Lovisone, 2009

Dans les têtes, dans la loi, c’est l’égalité, mais dans la pratique, ce n’est pas la même chose. Aujourd’hui, les femmes sont plus diplômées que les hommes mais, elles ne sont pas aux postes de responsabilités. C’est le paradoxe français. Entre inégalités et tensions : radiographie de la société française.

Physilogie de l’effort

Amélie Labourdette, Benjamin Baudet, 2009

Originaires du Daghestan, Nariman, Aïda et leurs enfants, sont demandeurs d’asile. Ils attendent la décision qui leur permettra ou non de rester en France. Derrière la condition instable de personnes en attente, c’est la prégnance du statut d’exilé avant celui de demandeur d’asile qui se révèle progressivement, pudiquement.

Atlantiques

Mati Diop, 2009

À la nuit tombée, autour du feu, Serigne, jeune dakarois, âgé d’une vingtaine d’années, raconte à ses deux amis son odyssée clandestine, récit épique de la traversée de l’Atlantique.

Après les camps, la vie

Virginie Linhart, 2009

Pour la première fois, les survivants des camps d’Auschwitz racontent ce que fut leur vie après les camps. Ils le font à la première personne, accompagnés d’archives personnelles extraites des albums de famille qui égrènent 65 ans d’une vie reconstruite après le génocide.

Invictus

Clint Eastwood, 2009

1994 - L’élection de Nelson Mandela consacre la fin de l’apartheid, mais l’Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour réconcilier son pays avec lui-même et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela fait un pari risqué : présenter la petite équipe sud-africaine de rugby à la Coupe du Monde…

Écologie : ces catastrophes qui changèrent le monde

Virginie Linhart, 2009

Le documentaire retrace en images l’émergence de la prise de conscience écologiste : depuis 1945, avec l’accélération de l’industrialisation du monde, des catastrophes écologiques majeures secouent la planète. Leurs conséquences, les réactions et engagements qu’elles suscitent font naître un nouveau combat : l’écologie. Le film comporte des archives exceptionnelles et des interviews tournées de témoins-clé connus et d’experts.

Darwin (R)évolution

Philippe Tourancheau, 2009

Un docu-fiction qui donne l’occasion de se souvenir que non, l’homme n’est pas le centre de l’univers ni celui du vivant…

Vague à l’âme paysanne

Jean-Jacques Rault, 2009

Trois paysans du Centre Bretagne livrent leur quotidien fait de travail, de plaisir, de contraintes, de doutes… entre dépendance à la manne européenne et fluctuations des cours. Le film explore ce « vague à l’âme », mais aussi la passion de ces hommes pour leur vie paysanne.

Petites mains (Les)

Edie Laconi, 2009

La déficience et le handicap mental sont-ils solubles dans le travail ? Ici, à l’institut médicoéducatif, de jeunes pensionnaires apprennent à travailler. Rétifs, dociles, mutiques, tendres, violents, ils se forment, ils produisent, ils se soignent, cependant qu’ils rêvent, qu’ils aiment ou se révoltent.

Saison comme une autre (Une)

Zhang Wenqing, 2009

En Chine, des travailleurs saisonniers en quête de moyens de survie en terre lointaine.

Tribunal itinérant (Le)

Zhang Wenqing, 2009

Dans les villages isolés des hautes montagnes de Chine, la tradition des juges de paix est bien vivante, grâce à un système de justice ambulante.

Trois cordes pour deux conteurs

Zhang Wenqing, 2009

En Chine, un couple original tente de perpétuer la tradition millénaire des spectacles de rue

D’un patient à l’autre

Zhang Wenqing, 2009

Le quotidien d’un médecin dans les contrées désolées du grand Nord de la Chine.

Enfer au paradis (L’)

Franck Garbely, 2009

Les agro-carburants : de la recette miracle au scénario d’horreur, en Colombie, ou des populations sont déplacées pour faire pousser des palmiers africains.

Petits pas (Les)

Agnès Nassery, 2009

Dans la cité des Francs-Moisins, à Saint-Denis, six femmes d’origine différente suivent un stage d’alphabétisation et de couture avec l’espoir de devenir autonomes, travailler, exister enfin, et aider leurs enfants à réussir…

Gaza-Strophe, Palestine

Samir Abdallah, Mabrouck Khéridine, 2009

Samir Abdallah et Kéridine Mabrouk arrivent à Gaza au lendemain de la dernière guerre israélienne contre Gaza, ils y découvrent l’étendue de la « Gaza Strophe ».

Cuisine en héritage (La)

Mounia Meddour, 2009

Des mères marocaines transmettent oralement le savoir faire de la cuisine traditionnelle, avec les Dadas (esclaves domestiques), devenus les dépositaires d’un trésor inestimable et savoureux.

Passée la peine

Florence Mary, 2009

Un documentaire sur la sortie de prison et la réinsertion sociale de plusieurs personnes, alors accueillies au sein de familles.

Monde sans fous ? (Un)

Philippe Borrel, 2009

Faute de trouver une prise en charge adéquate dans les services psychiatriques, les malades psychotiques chroniques se retrouvent souvent exclus de la société… Sur fond de réforme gouvernementale, Philippe Borrel dresse un état des lieux d’une psychiatrie privée de moyens…

End of the line (The)

Rupert Murray, 2009

Un documentaire majeur sur les méfaits de la pêche à outrance à travers le monde. Imaginons une mer sans poissons, une nourriture sans produits de la mer, imaginons les conséquences globales… Voilà notre futur si nous n’arrêtons pas, si nous ne pensons pas, si nous n’agissons pas.

Mise à mort du travail (La)

Jean-Robert Viallet, 2009

Dans un monde où l’économie n’est plus au service de l’homme mais l’homme au service de l’économie, les objectifs de productivité et les méthodes de management poussent les salariés jusqu’au bout de leurs limites.

Sous les pavés, la terre !

Pablo Girault, Thierry Kruger, 2009

Navigant entre constats alarmants et propositions réalistes dans les domaines de l’agriculture, du transport et de l’habitat, Sous les pavés, la Terre traite des réalisations écologiques concrètes et incite à la réflexion pour une profonde re-fondation de nos modes de vie.

Armée du crime (L’)

Robert Guédiguian, 2009

Inspiré de l’Affiche rouge, ce film évoque les actes de résistance commis par le groupe Manouchian des FTP-MOI et son arrestation par la police française, groupe composé d’un Arménien, de Juifs d’Europe centrale, de républicains Espagnols, d’Italiens anti-fascistes, tous très jeunes.

Barack Obama, l’homme qu’on n’attendait pas

Roxane Frias, 2008

Ce film retrace le parcours - à la fois surprenant et si américain - qui a conduit une moitié de l’Amérique à se donner pour président potentiel un métis nommé Barack Obama, inconnu du grand public encore quelques années auparavant. Ce parcours est à la fois celui d’un homme, mais aussi celui de tout un peuple : cette partie non négligeable de l’Amérique qui se sera retrouvée en lui.

Notre pain capital

Sani Elhadj Magori, 2008

Dans les rues de Saint-Louis du Sénégal, Sani Elhadj Magori, alors étudiant en Master documentaire à l’Université Gaston Berger, s’attache à filmer la chaîne alimentaire qui gravite autour du pain, de sa fabrication jusqu’au marché noir qui irrigue les réseaux de la mendicité.

Profils paysans, chapitre 3 : la vie moderne

Raymond Depardon, 2008

Raymond Depardon revient sur les routes des Cévennes qu’il emprunte depuis des années Il y retrouve ceux qu’il connait bien mais aussi de nouveaux paysans. Il recueille leur parole, rare et précieuse, évoque le devenir des gens de la terre et dresse le portrait de familles qui tentent tant bien que mal de transmettre, de résister.

Sylt à perte de vue

Samuel Bester, 2008

L’île de Sylt est en sursis. Chaque année, les tempêtes de la Mer du Nord grignotent un peu plus les morceaux d’un paysage austère mais précieux comme un joyau. Au drame de la disparition annoncée de l’île répondent alors les gestes frénétiques et obsessionnels des hommes.

École nomade (L’)

Michel Debats, 2008

En Sibérie orientale, des clans evenk, soucieux de préserver leur culture, aidés par l’anthropologue française Alexandra Lavrillier, ont mis en place un école nomade, homologuée par le ministère de l’Éducation russe. Outre un cursus scolaire classique, les enfants y étudient la culture, l’histoire et la langue evenk, mais surtout y apprennent la forêt et la vie nomade, l’objectif étant de leur donner les éléments pour qu’ils puissent assimiler modernité et tradition. L’école nomade est une belle réponse à ce défi.

Petites et grandes soustractions

Christine Thépénier, 2008

D’un côté, un allocataire du RMI venu demander une aide ponctuelle ou un conseil, de l’autre côté, l’assistant du service social, calculette à la main, cherche des solutions… Des travailleurs sociaux, des étudiants et un sociologue dénoncent ces contrôles pour limiter les dépenses qui cachent le manque de moyens…

Robert Badinter : la justice et la vie

Joël Calmettes, 2008

Un documentaire sur la vie et les combats de Robert Badinter, alternant séquences tournés sur le vif, images d’archives et entretiens tournés dans l’intimité. Le film révèle la cohérence d’un homme dont les engagements trouvent en partie leurs origines dans le drame d’une jeunesse heureuse brisée par les horreurs de la guerre.

Surveillante en prison, le contre-champ des barreaux

Hélène Trigueros, 2008

Le milieu carcéral vu par les surveillantes de prison.

Affaires de grandes familles

Samuel Gantier, 2008

Ce film est un portrait de la grande bourgeoisie du Nord de la France qui, au XIXe siècle, a bâti une puissance industrielle colossale.

Versailles

Pierre Schoeller, 2008

A travers la rencontre d’un sans-abri et d’un enfant, le réalisateur filme, dans cette fiction, les exclus de Versailles.

Drôle de mai. Chronique des années de boue

José Vieira, 2008

Lorsque se déclenchent les événements de mai 68, l’immigration portugaise commence à peine à s’installer en France. La plus grande vague migratoire que la France ait jamais connue s’est amorcée en 1963. En 1968, ils sont déjà 500 000. Mai 68 va les surprendre dans les années provisoires, quand ils ne pensent qu’à économiser pour construire la maison au pays.

Cameroun, autopsie d’une indépendance

Valérie Osouf, Gaëlle Le Roy, 2008

Derrière l’imagerie officielle de l’indépendance du Cameroun, se cache une autre réalité, une guerre qui n’osa jamais dire son nom et fit pourtant plusieurs centaines de milliers de victimes.

Au tribunal de l’enfance

Adrien Rivollier, 2008

À travers le travail de deux juges pour enfants, un plaidoyer pour la protection des mineurs.

Entre les murs

Laurent Cantet, 2008

François est un jeune professeur de français d’une classe de 4e dans un collège ordinaire du 19e arrondissement de Paris. Il devra « affronter » ses élèves : Esméralda, Souleymane, Khoumba et les autres. François n’hésite pas à sortir du cadre académique et à pousser les adolescents jusqu’à leurs limites afin de les motiver. Quitte à prendre parfois le risque du dérapage.

Harvey Milk

Gus Van Sant, 2008

L’histoire vraie de Harvey Milk, le premier homme politique gay qui fit assassiné à San Francisco dans les années 1970 pour s’être battu pour la tolérance et l"intégration des communautés gay.

89, avenue de Flandre

Allessanda Celesia, 2008

Accrochés à leur immeuble depus sa construction dans les années 1970, les plus anciens habitants d’une tour parisienne se sont laissé filmer, entre solitude et sentiment d’appartenance à une drôle de communauté.

Médicamenteurs (Les)

Annick Redolfi, Stéphane Horel, Brigitte Rossigneux, 2008

Le médicament : enfin un domaine où personne ne détrônera la France. Les Français sont-ils vraiment plus malades que le reste de l’humanité  ? Ou bien y a-t-il d’autres explications à cette boulimie  ?

Profession : femmes de ménage

François Chilowicz, 2008

Leur métier est indispensable mais mal considéré, et d’autant plus difficile à exercer qu’il est, souvent, plus subi que choisit. À travers cinq portraits plein d’empathie, le réalisateur fait parler celles que l’on n’entend jamais et met en lumière le courage que requiert la lutte quotidienne contre la précarité.

Liberté

Tony Gatlif, 2008

En 1943, dans un petit village français de la zone occupée, les contrôles d’identité imposés par le régime de Vichy se multiplient. Une famille de bohémiens est harcelée, forcée à la sédentarisation, puis arrêtée. Les maire et l’institutrice du village décident de les aider.

It’s a free world

Ken Loach, 2008

Une jeune femme, qui vient de se faire licencier, décide d’ouvrir une boîte d’intérim et emploie des immigrés. Très vite, elle devient elle même celle qui exploite les ouvriers…

Fracture chinoise (La)

Antoine Roux, 2008

Entre la Chine du miracle économique qui s’enrichit et celle du monde rural qui s’enfonce dans la misère, le fossé est de plus en plus profond. Une enquête édifiante sur les gagnants et les perdants de la croissance.

Dessous des cartes (Le) - Chine, lendemain de croissance

Frédéric Lernoud, 2008

Une personne sur cinq est chinoise. Or l’évolution de sa démographie et la fragilité sociale, dessinent une future Chine vieille avant d’être riche.

Plages d’Agnès (Les)

Agnès Varda, 2008

En revenant sur les plages qui ont marqué sa vie, Varda invente avec Les Plages d’Agnès une forme d’auto-documentaire. Agnès se met en scène au milieu d’extraits de ses films, d’images et de reportages. Elle nous fait partager avec humour et émotion ses débuts de photographe de théâtre, puis de cinéaste novatrice dans les années 1950, sa vie avec Jacques Demy, son engagement féministe, ses voyages à Cuba, en Chine et aux États-Unis, son parcours de productrice indépendante, sa vie de famille et son amour des plages.

Diplômés (Les)

Gao Song, 2008

En Chine, en 2004, trois diplômés tentent de trouver leur place dans le monde du travail.

Autre 8 mai 1945 (L’)

Yasmina Adi, 2008

Une enquête sur le 8 mai 1945 en Algérie, jour où les algériens, dans la liesse de la fête de la victoire, ont commencé à manifester leur propre volonté d’indépendance, ouvrant la voie à une terrible répression.

Avec un seul poumon

Michèle Seutin, 2008

Ce film nous fait découvrir, au fil des interviews de travailleurs, de chefs d’entreprises, de militants d’ONG palestiniens, une économie tant agricole qu’industrielle complètement ravagée par les dispositifs de l’occupation en Palestine.

Citronniers (Les)

Eran Riklis, 2008

Parce que son voisin est le ministre israélien de la Défense, Salma doit de raser ses citronniers… Un beau portrait de femme, doublé d’une fable généreuse sur l’absurdité du conflit israélo-palestinien…

Cité des abeilles (La)

Marion Boé, 2008

Ce film retrace l’histoire de la Cité des Abeilles : un projet utopique, né à Quimper dans les années cinquante, de la volonté d’une centaine de couples déterminés à travailler ensemble et à franchir les obstacles administratifs, financiers et culturels pour créer leur environnement de vie…

Israël-Palestine : l’emprise des images

Antonio Wagner, Jérôme Bourdon, 2008

A l’occasion du 60ème anniversaire de la création de l’état d’Israël, un film sur le conflit le plus médiatique de l’histoire du XXè siècle, qui mobilise toujours autant d’émotion et de passion.

Chomsky & compagnie

Olivier Azam, Daniel Mermet, 2008

A l’heure où impuissance et résignation l’emporte, le travail de Noam Chomsky est un antidote radical pour tous ceux qui veulent en finir avec la fabrique de l’impuissance et ses chiens de garde intello-médiatiques…

Videomappings : Aïda, Palestine

Till Roeskens, 2008

Six récits de réfugiés palestiniens du camp d’Aïda. Des narrateurs, on n’entendra que les voix, illustrées simultanément par une cartographie en cours.

Nora

Alla Kovgan, David Hinton, 2008

La danseuse Nora Chipaumire, née au Zimbabwe en 1965, revient vers les paysages de son enfance et entreprend un voyage à travers quelques souvenirs vivaces de sa jeunesse. Grâce aux représentations et à la danse, elle fait revivre son histoire.

D’un mur l’autre

Patric Jean, 2008

Du nord au sud, Patric Jean part avec humour et tendresse à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont migré des quatre coins du monde et qui composent cette nouvelle société, y participant avec énergie et générosité.

Nos enfants nous accuseront

Jean-Paul Jaud, 2008

La courageuse initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d’introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération

Valse avec Bachir

Ari Folman, 2008

N’ayant aucun souvenir de son expérience lors de la 1ère guerre du Liban au début des années 80, Ari Folman décide de partir à la rencontre de ses anciens camarades de guerre.

Auroville, histoire d’une utopie

Hélène Risser, 2008

La réalisatrice, avec les témoignages des premiers Aurovilliens, explore la réalité économique et sociétale de la ville d’aujourd’hui.

Candidats pour du beur ?

Samir Abdallah, 2008

Au regard de l’histoire des luttes pour une égalité réelle, nous suivons les filles et fils d’ouvriers immigrés investis comme candidats de la « diversité » dans les différentes campagnes électorales depuis la Présidentielle 2007.

1968, un monde en révolte

Michèle Dominici, 2008

Plus qu’un évènement historique, 1968 est un héritage. Un héritage dont les comptes n’ont pas été soldés. Les héros de cette année-là ne sont pas uniquement français, ils sont aussi américains, allemands, tchèques ou anglais.

68

Patrick Rotman, 2008

De Washington à Saïgon, de Rome à Mexico, de Paris à Prague, une vague de révolte secoue le monde. 68 propose un travelling arrière dans le Vietnam en guerre, Prague en liberté et occupé, Paris en contestation, l’Amérique en rébellion.

Alexandra

Alexandre Sokourov, 2007

La république de Tchétchénie de nos jours, dans un campement de régiments russes. Alexandra Nikolaevna vient rendre visite à son petit-fils, l’un des meilleurs officiers de son unité. Elle passe ici quelques jours et découvre un autre monde. Il n’y a, dans ce monde d’hommes, ni femmes, ni chaleur, ni confort.

Trois faces

Erik Bullot, 2007

Ce documentaire se propose d’observer trois villes portuaires de la Méditerranée (Barcelone, Gênes et Marseille), en s’attachant, pour chacune d’entre elles, à un angle d’attaque précis : la question du bilinguisme à Barcelone, le droit des étrangers à travers l’existence d’un centre de rétention à Marseille, les travaux récents d’urbanisme à Gênes. Autant de manières d’interroger la frontière. Frontière entre deux langues, deux pays, deux quartiers.

Saga des immigrés (La)

Édouard Mills Affif, Anne Riegel, 2007

La Saga des immigrés raconte trente ans de présence des immigrés sur le petit écran. Pour relater les histoires croisées de la télévision de l’immigration, les auteurs explorent les archives audiovisuelles, tous genres confondus. Une immersion dans la mémoire qui nous en apprend autant sur les immigrés que sur la France.

Je ne pleure pas , je peins !

Jamshid Golmakani, 2007

Portrait de Maryam Hosseinzadeh, qui peint depuis son enfance. Ses tableaux sont le reflet de son vécu. Ils témoignent du passé de Maryam, de son point de vue sur la vie politique, sociale et culturelle de l’Iran. Son mari, poète et écrivain, a été assassiné par les agents du Ministère iranien de l’Information. Depuis, elle préfère dire : « Je ne pleure pas, je peins » !

On the rumba river

Jacques Sarasin, 2007

C’est en sillonnant le majestueux fleuve Congo pendant une dizaine d’années, les mains sur les cordages et dans le cambouis que « Wendo » a composé à la guitare ses premières chansons. Son premier succès fut excommunié par l’Église belge pour satanisme et Antoine Kolosoy, dit Wendo du fuir à Kisangani. Ses compatriotes le considèrent aujourd’hui comme le père fondateur de la rumba congolaise, cette musique exporté à Cuba par la traite négrière.

Homme de Saint-Rion (L’)

Gaëlle Douël, 2007

Guillaume a 55 ans et il est paysan. Il cultive des patates sur une petite île dont il est aujourd’hui l’unique occupant. Le film fait le portrait d’un homme et du rêve qui l’a porté et qu’il a porté.

Volem rien foutre Al Païs

Pierre Carles, Christophe Coello, Stéphane Goxe, 2007

Dans cette guerre économique qu’on nous avait promise il y a bien des années et qui avance comme un rouleau compresseur, existe-t-il encore un sursaut d’imagination pour résister  ?

Pistés par nos gènes

Philippe Borrel, 2007

Des entreprises qui veulent pister les employés grâce à leur gènes,on tente de dresser le portrait-robot d’un individu à partir d’un simple échantillon de sang ou de salive. La génétique serait-elle l’ultime outil de surveillance ?

Jesus Camp

Heidi Ewing, Rachel Grady, 2007

Les familles présentées dans ce film représentent une force électorale influente qui fait de plus en plus entendre sa voix dans la vie culturelle et politique américaine. Elles préparent non seulement le retour de Jésus, mais elles s’apprêtent également à « reprendre le pouvoir en Amérique au nom du Christ », entraînant avec elles leurs enfants.

El Ejido, la loi du profit

Jawad Rhalib, 2007

L’exploitation des ouvriers agricoles immigrés dans le sud de l’Espagne, un esclavage moderne qui garnit les assiettes de l’Europe. Autrefois déserte, la région d’Almeria, dans le sud de l’Espagne, produit aujourd’hui un tiers de la consommation européenne hivernale des fruits et légumes et engrange les deux tiers des profits agricoles du pays. Un « miracle économique » sous serre qui repose sur le travail de près de 80 000 immigrés, pour moitié des sans-papiers.

Épopée de l’or noir (L’)

Jean-Pierre Beaurenaut, Yves Billon, 2007

Pour le meilleur et pour le pire, le pét­role a bouleversé les don­nées de l’histoire du monde et les modes de vie des sociétés con­tem­po­raines. Le film raconte cette fab­uleuse épopée plané­taire de plus d’un siè­cle et demi, en 6 épisodes.

Service social, tout contre l’exclusion

Carole Tresca, 2007

Chronique en deux volets au cœur d’un service social départemental… En compagnie d’une équipe d’assistants sociaux en prise avec les réalités du terrain et ses limites, les espoirs à préserver et les combats à ne pas lâcher…

Parlez-moi de la pluie

Agnès Jaoui, 2007

À l’occasion des prochaines échéances électorales, Agathe Villanova, engagée en politique et féministe, revient dans la maison de son enfance, dans le sud de la France. Dans cette maison vivent sa sœur Florence, son mari et ses enfants. Mimouna est la femme de ménage qui au moment de l’indépendance de l’Algérie, a suivi les Villanova jusqu’ici. Le fils de Mimouna, Karim, et son ami Michel Ronsard tournent un documentaire sur Agathe, dans le cadre d’une collection sur « les femmes qui ont réussi ». Ce mois d’août anormalement gris leur réserve bien des surprises.

Pour l’empire

Amy Carroy, 2007

La solitude du veilleur de nuit, les mots épars d’une vie décalée.

Ils ont choisi l’Algérie

Jean Asselmeyer, 2007

Film consacré à des personnes qui vivaient en Algérie au moment de la guerre de libération.

Algérie, histoires à ne pas dire

Jean-Pierre Lledo, 2007

Le cinéaste Jean-Pierre Lledo explique les liens entre le déroulement de la guerre d’indépendance algérienne et les problèmes que rencontre l’Algérie aujourd’hui.

Toucher Terre

Myriam Rivière, Régis Roine, 2007

Brigitte et Patrick Baronnet vivent depuis plus de trente ans dans une maison totalement autonome près de Nantes… Pas de factures d’eau, pas de réseau EDF, l’énergie provient du soleil et du vent, la nourriture du jardin et l’eau de la pluie… Ils ont bâti un univers sensé, cohérent, équitable, autonome et heureux…

Téléphone portable de Halima (Le)

Olga Prud’homme Farges, 2007

Histoire d’une femme qui a utilisé un micro crédit pour acheter un téléphone portable.

Pratique d’utopie

Stéphanie Drelon, Sylvain La Porte des Vaux, 2007

En Argentine, une économie sociale appelée troc a trouvé un large écho auprès des populations depuis la crise économique de 2001.

We feed the world

Erwin Wagenhofer, 2007

En s’appuyant sur des documents et des témoignages inédits de scientifiques, victimes de ses activités toxiques, avocats, hommes politiques et de représentants de la Food and Drug Administration ou de l’Environmental Protection Agency des Etats Unis, le documentaire montre comment, derrière l’image d’une société propre et verte décrit par la propagande publicitaire, se cache un projet hégémonique menaçant la sécurité alimentaire du monde, mais aussi l’équilibre écologique de la planète.

Monde selon Monsanto (Le)

Marie-Monique Robin, 2007

Le film retrace l’histoire de Monsanto, une multinationale américaine, aujourd’hui leader mondial des OGM, et considéré comme l’un des plus grands pollueurs de l’ère industrielle.

Au loin des villages

Olivier Zuchuat, 2007

Un essai filmé dans un camp de réfugiés à l’Est du Tchad

Or bleu (L’)

Damien De Pierpont, 2007

La problématique de l’eau à Marrakech

Algérie tours / détours

Oriane Brun-Moschetti, Leïla Morouche, 2007

Départ en Algérie en compagnie de René Vautier, cinéaste militant, considéré là-bas comme le papa du cinéma algérien.

Homo Amapiens

Bénédicte Mourgues, 2007

Christian et Mireille Disant sont agriculteurs « bio » depuis 25 ans, à Cadenet, dans le Lubéron. Il y a 10 ans, ils ont tout perdu, ferme et terre…

F comme ruffin

Martin Hardouin duparc, 2007

François Ruffin est le fondateur de FAKIR, journal indépendant d’information, créé en opposition à l’indigence de la presse régionale picarde en général, et à celle du journal municipal en particulier. Ruffin nous propose son point de vue sur la parole publique, les médias dominants.

Cuba, l’art de l’attente

Eduardo Lamora, 2007

Cuba, la Havane 1977 : un vendredi d’août, j’ai pris le chemin de l’exil. Ce film retracera l’expérience du retour dans mon village natal après trente années d’absence.

1917, la révolution russe

Paul Jenkins, 2007

Une évocation inspirée de la révolution d’Octobre - sa genèse, son déroulement, ses conséquences immédiates, mais aussi l’édification de son mythe - qui synthétise avec fluidité et rigueur l’état des connaissances historiques.

À côté

Stéphane Mercurio, 2007

Au centre de détention de Rennes, comme à côté de presque toutes les prisons françaises, il y a un lieu d’accueil pour les familles de détenus. On vient là avant et après le parloir. Et l’on attend. A côté…

Elle s’appelle Sabine

Sandrine Bonnaire, 2007

Un portrait sensible de Sabine Bonnaire, autiste de 38 ans, réalisé par sa sœur aînée. À travers des archives personnelles et des séquences tournées aujourd’hui, le film évoque une personnalité singulière dont le développement et les dons multiples ont été entravés par une prise en charge défaillante.

Nécessaire(s) Territoire(s)

Benoît Perraud, 2007

À travers des rencontres à Limoges et à La Rochelle, des images et des sons glanés ici ou là, une recherche de ce qu’est et ce que peut être le squat, les alternatives, et par là même, l’utopie. Dans sa recherche, le réalisateur s’interroge aussi sur comment générer, au travers d’un film, cette utopie…

Une histoire galicienne

Patrick Séraudie, 2007

Chonchiña et Francisco se sont rencontrés en 1931. Aujourd’hui, Chonchiña se raconte dans ce film qui évoque le parcours de quelques républicains en lutte contre le fascisme dans les heures les plus sombres d’un conflit préfigurant la seconde guerre mondiale.

Hair, Let The Sun Shine in

Philippe Garrel, Pola Rapaport, 2007

À l’occasion des 40 ans du « Summer of love », l’INA a édité un DVD comprenant : un documentaire de Pola Rapaport sur la comédie musicale Hair (Hair, Let the Sun Shine in, 54mn 2007) ; un film de Philippe Garrel conçu à partir de sujets tournés en 1966 et 1967 sur le Living Theatre.

Silence dans la vallée

Marcel Trillat, 2007

Les Ateliers Thomé-Génot, qui employaient 317 salariés à Nouzonville dans les Ardennes, ont été liquidés à l’automne 2006. Avec Silence dans la vallée, Marcel Trillat complète utilement l’état des lieux de la condition ouvrière entrepris dans ses précédents films.

Beurre et l’argent du beurre (Le)

Philippe Baqué, Alidou Badini, 2007

Le beurre de karité, produit par les femmes les plus pauvres du Burkina Faso, est de plus en plus apprécié en Europe. En partageant la vie de ces femmes, le film nous conduit au cœur des problèmes de survie de l’Afrique. Mais, à qui profite vraiment l’argent du beurre  ? Qui se cache derrière l’étiquette  ? Quelle répartition des richesses pour les petits producteurs  ?

Momo le doyen

Laurent Chevallier, 2007

Ce documentaire fait revivre le véritable roi du swing et de l’improvisation, Momo Wandel Soumah qui était le doyen du jazz africain.

12h08 à l’est de Bucarest

Corneliu Porumboiu, 2007

Une petite ville de province roumaine s’apprête à fêter Noël seize ans après la Révolution. C’est la période que Virgile Jederescu, patron de la télévision locale, choisit pour confronter ses concitoyens à leur propre histoire.

LIP, l’imagination au pouvoir (Les)

Christian Rouaud, 2007

«  On fabrique, on vend, on se paie  », tel était le slogan des LIP, les ouvriers qui avaient récupéré en 1973 la gestion de leur usine horlogère qui avait déposé le bilan . Une épopée ouvrière qui a marqué la France et le mouvement autogestionnaire.

Terre révolutionnaire Mexique Sud

François Caron, 2006

Le film nous propose une enquête au cœur de la mémoire du monde révolutionnaire du Sud du Mexique. Par la parole du monde paysan humble et celle de «  chroniqueurs  », nous nous immergeons dans l’histoire de la première Révolution moderne qui eut lieu de 1910 à 1920. Mêlant la grande Histoire aux petites histoires individuelles, il s’agit de mettre en lumière la vie d’Emiliano Zapata (Général de l’armée du Sud), la pensée de Ricardo Flores Magon (le théoricien anarchiste de l’insurrection) et le quotidien villageois avant, pendant et après la Révolution.

Iran, le rêve d’une démocratie

Jamshid Golmakani, 2006

Les événements politiques majeurs des 8 années de présidence de Mohammad Khatami font l’objet d’une analyse, permettant de comprendre la complexité de la situation politique iranienne. Le film interroge : Un état islamique peut-il garantir la démocratie ?

Tour du monde (La)

Alice Diop, 2006

La réalisatrice nous conduit à la Rose des vents, immense quartier constitué de plusieurs barres HLM construites en 1973 dans la banlieue nord de Paris. Ic,i il y a autant de paraboles accrochées aux fenêtres que de nationalités. Plus de quatre-vingts pour quinze mille habitants. À travers la cage d’escalier d’un immeuble de cette rue, nous nous immergeons d’étage en étage dans les vestiges des habitudes et traditions culturelles de plusieurs familles. Ce périple nous mène du Sri Lanka au Mali en passant par la Turquie et le Congo, sans jamais quitter l’immeuble.

Danse de Jupiter (La)

Renaud Barret, Florent de la Tullaye, 2006

Un voyage musical dans le ghetto de Kinshasa à la rencontre de ses innombrables musiciens.

Nous sommes nés pour marcher sur la tête des rois

Vincent Sorrel, 2006

La petite île d’Eigg en Écosse a toujours appartenu à un Landlord. En 1997, les îliens ont récolté des fonds pour acheter la terre et leur liberté. Alors que certains pensaient ainsi acheter aussi leur tranquillité, ils doivent désormais construire une société pour l’île…

Je prends ta douleur

Jean-Marie Barbe, Joëlle Janssen, 2006

Deux portraits : Jimmy, 23 ans, en prison, et Galès, qui a choisi de le visiter une fois tous les deux ou trois mois.

Vent se lève (Le)

Ken Loach, 2006

Irlande, 1920. Des paysans s’unissent pour former une armée de volontaires contre les redoutables Black and Tans, troupes anglaises envoyées par bateaux entiers pour mater les velléités d’indépendance du peuple irlandais. Par sens du devoir et amour de son pays, Damien abandonne sa jeune carrière de médecin et rejoint son frère Teddy dans le dangereux combat pour la liberté…

Paysages manufacturés

Jennifer Baichwal, 2006

Lors d’un voyage en Chine, le photographe canadien Edward Burtynsky documente les effets néfastes de la pollution et de l’industrialisation sur les paysages naturels. Ce documentaire est à la fois une oeuvre d’art et une réflexion sur l’industrialisation, la mutation des paysages et la condition humaine.

Vie des autres (La)

Florian Henckel Von Donnersmarck, 2006

Synthèse entre un film politique très documenté et et un drame sentimental palpitant où un espion de la Stasi réalise la vacuité de sa vie et falsifie ses rapports à force d’écouter la voix d’une actrice.

Thank you for smoking

Jason Reitman, 2006

Lobbyiste séduisant et ambitieux, Nick Naylor met son charme, son talent et son sourire carnassier au service de la société Big Tobacco pour contrer les ravages de la politique de prévention contre le tabagisme. De conférence de presse en talk-show télévisé, il défend l’indéfendable, mais a du mal à convaincre son ex-femme qu’il peut être un père modèle pour son fils.

MIL

Martina Loher Rodriguez, 2006

A travers l’histoire de la famille Solé Sugranyes, le film retrace l’existence d’une cellule révolutionnaire catalane sous la dictature franquiste… Ce groupe soutenait le mouvement ouvrier autonome à travers des expropriations de banques et des impressions clandestines…

Made in China

Jean-Yves Cauchard, Mathias Lavergne, Charlotte Cailliez, 2006

À travers le portrait de Fan et Zhao, un couple de paysans mingong, travailleurs migrants attirés vers les lumières de la ville, «  Made in China  » dévoile l’envers du miracle chinois. Une armée de petites mains qui cousent, troussent, agrafent à la chaîne, fait la fortune de l’Empire du Milieu.

Temps des frontières (Le)

Gulya Mirzoeva, 2006

Avant l’effondrement de l’Union soviétique, les frontières du Tadjikistan, de l’Ouzbékistan, du Kirghizstan et du Kazakhstan étaient quasiment virtuelles. Depuis la chute de l’empire, elles sont devenues des barrières presque infranchissables. Ce film cherche à en comprendre les raisons et à savoir comment les gens de cette région vivent ce bouleversement.

Du sucre et des fleurs dans nos moteurs

Jean-Michel Rodrigo, 2006

Les réserves de pétrole s’épuisent, la consommation augmente de façon vertigineuse, le prix du baril flambe… L’avènement des biocarburants semble inéluctable… Les agriculteurs français deviennent « énergie-culteurs », mais la fièvre de l’or vert a ses limites infranchissables… Constats et questions…

Poison d’avril

William Karel, 2006

La campagne pour les présidentielles de 2002 vue depuis la rédaction d’une chaîne de télé ou la radiographie de la manipulation de l’opinion publique… Une fiction politiquement incorrecte…

Traque de l’affiche rouge (La)

Jorge Amat, 2006

À la manière d’une enquête documentaire, le film propose une reconstitution historique croisée de la traque du groupe de l’Affiche Rouge à partir des archives judiciaires et policières de l’époque et des archives de combattants.

Ado d’ailleurs

Didier Cros, 2006

Être forcé de venir d’ailleurs ne veut pas dire que l’on vient de nulle part, «  Ado d’ailleurs  » donne la parole à un enfant venu du bout du monde.

Bled number one

Rabah Ameur-Zaïmeche, 2006

A peine sorti de prison, Kamel est expulsé vers son pays d’origine , l’Algérie. Cet exil forcé le contraint à observer avec lucidité un pays en pleine effervescence, tiraillé entre un désir de modernité et le poids de traditions ancestrales.

Pêche d’enfer (Une)

Vincent Bruno, 2006

Au large des côtes africaines, d’énormes chalutiers draguent les fonds marins. Ils proviennent pour la plupart des pays du Nord : du japon, des Etats-Unis, et surtout d’Europe…

Bio attitude sans béatitude

Olivier Sarrazin, 2006

Sans passéisme ni béatitude, le propos du film est de battre en brèche quelques rumeurs infondées qui voudraient cantonner le bio à une consommation élitiste ou marginale.

J’ai très mal au travail

Jean-Michel Carré, 2006

Le travail est le carrefour de valeurs contradictoires. Quels sont ses enjeux ? Pour répondre à quels objectifs opposés ? Au bénéfice de qui ? Quelles sont les nouvelles méthodes de management ?

Guerre et paix dans le potager

Jean-Yves Collet, 2006

Un conte original et humoristique sur les aventures extraordinaires des créatures du potager de la famille Aublanc-Fiche, situé au cœur du bocage breton.

Putain d’usine

Rémy Ricordeau, 2006

Des ouvriers d’une usine chimique s’interrogent sur le sens et la finalité du salariat en général et de leur travail en particulier.

Vive les vacances

Alain Pitten, 2006

Vietnam : un pays émergeant où l’on travaille beaucoup en raison d’une main d’oeuvre bon marché. Dans une usine de fabrication de sacs dédiés à l’exportation, les 300 ouvrières attendent leurs 4 jours de vacances…

Questions à la terre natale

Samba Félix NDiaye, 2006

Où va le continent noir  ? En quête de réponses, le documentariste sénégalais Samba-Félix Ndiaye, exilé depuis près de 40 ans à Paris, parcourt l’Afrique de l’Ouest, glanant des éléments de réponses auprès d’économistes, d’hommes politiques et d’intellectuels.

Au-delà de la haine

Olivier Meyrou, 2006

Par une nuit de septembre 2002, François Chenu, 29 ans, est battu à mort dans un parc par trois skinheads, parce qu’il est homosexuel

Il était une fois le salariat

Anne Kunvari, 2006

De 1906 à aujourd’hui, le film raconte cent ans d’histoire du salariat. Partie 1 : 1906-1975 : Le temps de l’espoir. Partie 2 : 1976-2006 : Le temps du doute.

Mao, une histoire chinoise

Adrian Maben, 2006

Portrait de l’homme qui arracha la Chine à sa torpeur moyenâgeuse, mais qui fut aussi l’un des plus grands despotes du XXe siècle.

Bataille de Tchernobyl (La)

Thomas Johnson, 2006

L’explosion du réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl constitue, le 25 avril 1986, la plus grande catastrophe nucléaire civile. Sept mois, d’une intensité phénoménale, que les survivants ne sont pas prêts d’oublier…

Bamako

Abderrahmane Sissako, 2006

Melé est chanteuse dans un bar, son mari Chaka est sans travail, leur couple se déchire… Dans la cour de la maison qu’ils partagent avec d’autres familles, un tribunal a été installé. Des représentants de la société civile africaine ont engagé une procédure judiciaire contre la Banque mondiale et le FMI qu’ils jugent responsables du drame qui secoue l’Afrique.

Romper el cerco

Réalisation collective, 2006

Ce film analyse les événements qui se sont déroulés à San Salvador Atenco durant les premiers jours de mai 2006, et dénonce les graves violations des droits de l’homme commises par les forces de police de l’État de Mexico et fédérales contre la population civile.Il dénonce la façon d’opérer des mass médias officiels, responsables de la création d’un climat de peur…

Soleil et la Mort, Tchernobyl et après…(Le)

Bernard Debord, 2006

Le 26 avril 1986, une explosion nucléaire dégagea un nuage toxique à Tchernobyl dans le nord de l’Ukraine. Depuis, vingt ans se sont écoulés, et la Biélorussie, théâtre unique de ce film, est accablée par l’ingestion sur le long terme de petites doses de radioactivité. L’ambition de ce film est de témoigner du processus de mort lente, de révéler l’imminence de la catastrophe génétique, de dénouer les fils de la conspiration internationale du silence, qui accablent ce pays.

Traversée (La)

Élisabeth Leuvrey, 2006

Chaque été, ils sont nombreux à transiter par la mer entre la France et l’Algérie. Certains vont en France pour la première fois, d’autres terminent de brèves vacances au “bled”. Les plus âgés transportent avec eux les récits de la vie en France et ceux de l’histoire. Les plus jeunes disent l’Algérie, celle du manque de travail et de l’espoir de trouver un avenir.

Indigènes

Rachid Bouchareb, 2006

En 1943, alors que la France tente de se libérer de la domination nazie, le parcours de quatre « indigènes », soldats oubliés de la première armée française recrutée en Afrique.

Lettre scellée du soldat Döblin (La)

Jürgen Ellinghaus, Hubert Ferry, 2005

La courte vie de Wolfgang Döblin, mathématicien de génie, fils du célèbre écrivain Alfred Döblin, qui avait fui en 1933 le nazisme. Naturalisé français, Alfred est mobilisé en 1939 et sert comme soldat dans les Ardennes et en Lorraine, tout en continuant ses recherches sur les «  mouvements aléatoires  » en probabilités. Face à la défaite en juin 1940, il préfère se donner la mort, sorte d’acte de résistance. Il a 25 ans. Une lettre de lui, scellée, est découverte en 2000, et révèle l’ampleur de ses découvertes sur ces «  mathématiques du hasard  » que sont les probabilités.

Fenêtre ouverte (Une)

Khady Sylla, 2005

Comment dire la folie  ? Comment exprimer la souffrance qui l’accompagne  ? En 1994, alors qu’elle basculait dans la maladie, Khady Sylla, la réalisatrice, a rencontré Aminta Ngomqui exhibait alors sa folie librement sans craindre la provocation. Pendant les années de souffrance de Khady, Aminta fut sa fenêtre sur le monde.

In democracy we trust

Jean-Pierre Garrabos, 2005

Histoire et portrait du Committee on Public Information, premier organe de propagande médiatique mis en place aux Etats-Unis en 1917 pour promouvoir la guerre… Des techniques de manipulation de masse qui sont encore aujourd’hui utilisées par tous les gouvernements du monde…

Mahaleo

Cesar Paes, Raymond Rajaonarivelo, 2005

En malgache, « Mahaleo » signifie libre, indépendant et autonome. Les sept musiciens du groupe ont toujours refusé le show-business malgré trente ans de succès, et ont choisi de s’engager dans le développement de leur pays. Ces précurseurs du blues malgache sont aussi médecins, chirurgien, agriculteur, sociologue ou député… Guidé par la force et l’émotion de leurs chansons, le film est un portrait de Madagascar d’aujourd’hui.

Taïsa

Sébastien Balanger, 2005

Un été passé avec Taïsa et sa famille qui décident de reprendre la route du voyage après des années passées à habiter le même terrain. Leur chemin se frotte à la haine et aux préjugés : quand ce n’est pas la police, ce sont les voisins qui chassent la famille.

Pays où l’on ne revient jamais (Le)

José Vieira, 2005

Documentaire sur le retour au pays de père du réalisateur, qui a migré en France, puis qui est revenu au Portugal, après 16 ans passés en France. Il est devenu un étranger dans son pays.

Promeneur du Champ de Mars (Le)

Robert Guédiguian, 2005

Ce film raconte l’histoire d’une fin de règne et d’une fin de vie : celle de François Mitterrand.

Camping à la ferme

Jean-Pierre Sinapi, 2005

Six jeunes en difficulté de la banlieue parisienne débarquent au fin fond de la campagne française pour effectuer des travaux d’intérêts généraux…

Figures humaines

Rose Lallier, Élisabeth Logak, 2005

1939-1945 - Que savaient les Français des mesures prises contre les juifs et comment se sont-ils comportés ?

Nathalie perd le Nord

Frédéric Compain, 2005

C’est l’histoire de Nathalie, 45 ans. Elle a été mariée, a eu des enfants, une carrière… Après un licenciement et une séparation, elle a voulu essayer de changer de vie, ses indemnités de licenciement aidant, c’était le moment ou jamais…

0,01 (Visages du commerce équitable)

Sandra Blondel, Pascal Hennequin, 2005

A travers l’histoire de trois organisations du Sud, ce documentaire raconte l’histoire du commerce équitable et de son impact pour les producteurs et artisans qui y participent.

Argentine, le soja de la faim

Marie-Monique Robin, 2005

L’Argentine est le deuxième producteur mondial d’OGM et le soja transgénique couvre la moitié de ses terres cultivables, soit quatorze millions d’hectares. L’ampleur du phénomène est telle que la presse parle d’un véritable «  processus de sojisation  » du pays, entraînant de multiples conséquences, économiques, sociales et environnementales.

Chasse au miel à Socotra

Richard Hamon, 2005

Au Sud du Yemen, l’île de Socotra est un paradis de nature dont la végétation unique au monde lui vaut d’être classée « réserve mondiale de Biosphère » par l’UNESCO. Elle se retrouve néanmoins confrontée à deux problèmes majeurs : la pauvreté de sa population et la difficulté de reproductions de ses plantes. Attirés au Yemen par sa culture du miel, dont la valeur là-bas est celle du caviar pour nous, Camille et Thierry Sergent, apiculteurs et botanistes français, ont découvert par hasard ce bout de terre à l’écart du monde.

Following Sean

Ralph Arlyck, 2005

En 1969, Ralph Arlyck filmait un petit garçon de 4 ans, enfant de «  beautiful people  » qui explorait San Francisco pieds nus. Retrouver Sean, ses parents, et revoir sa propre vie conduisent le cinéaste à s’interroger sur la liberté, les sentiments, et le devenir des utopies.

Premier Noël dans les tranchées

Michael Gaumnitz, 2005

A travers leurs lettres et journaux intimes, la première guerre mondiale du point de vue des simples soldats.

Filmeur (Le)

Alain Cavalier, 2005

À partir de son journal intime filmé en vidéo entre 1994 et 2005, Alain Cavalier nous invite avec humour et sensiblité à une méditation sur la vieillesse, la vie, la mort…

Maison neuve (La)

Ariane Doublet, 2005

Ariane Doublet retrouve Philippe, le personnage central de son film Les Terriens, qui quitte sa ferme pour faire construire un pavillon juste à côté. Une chronique tendre et cocasse sur la disparition d’un vieux monde.

Génocide arménien (Le)

Laurence Jourdan, 2005

Il y a 90 ans, le 24 avril 1915, l’arrestation de plus de 600 notables et intellectuels arméniens, lors d’une rafle ordonnée à Constantinople par les nationalistes Jeunes-Turcs alors au gouvernement dans l’Empire Ottoman, scellait le destin des Arméniens d’Anatolie.

Assassinat d’une modiste

Catherine Bernstein, 2005

Entre la date de sa naissance, le 2 juillet 1901, et celle de sa déportation à Auschwitz le 18 juillet 1943, par un convoi parti de Drancy, la vie d’Odette Bernstein a laissé peu de traces… Grand-tante de la réalisatrice, cette jeune femme indépendante crée avant-guerre son atelier de modiste et prend le nom de Fanny Berger.

Blessure (La)

Nicolas Klotz, 2005

Blandine est blessée sur le tarmac de Roissy lors d’un retour à l’avion où un groupe d’Africains résiste à l’embarquement. Bien qu’elle soit sur le sol français, sa blessure, sa présence, son être sont niés par la police aux frontières à qui elle demande l’asile.

The yes men

Chris Smith, Dan Ollman, Sarah Price, 2005

Les «  Yes Men  », un petit groupe d’activistes, créent un faux site internet affilié à l’Organisation Mondiale du Commerce.

Forever Lénine

Xavier Villetard, 2005

L’idée de momifier Lénine appartient à Staline. C’est le premier coup de théâtre d’une idéologie qui s’invente un Dieu vivant. Les aventures de la momie à travers le siècle reflètent le destin de l’Union Soviétique.

Mechti, le dernier combat

Jean-Claude Cheyssial, 2005

Ce film dresse le portrait de Mohammed Mechti, ancien combattant marocain, engagé à 18 ans dans l’armée française, ayant servi toutes nos guerres depuis 39-45, et qui finit sa vie, ici, à Bordeaux loin des siens.

Alimentation générale

Chantal Briet, 2005

Pendant 4 ans, Chantal Briet a installé sa caméra à l’épicerie de la Source… À la cité de la Source à Epinay-sur-Seine, dans un centre commercial vétuste menacé de destruction, l’épicerie d’Ali reste l’unique lieu d’échange, un refuge où peuvent se retrouver les habitants du quartier.

Femmes précaires

Marcel Trillat, 2005

En travaillant, aujourd’hui en France, les femmes sont paradoxalement héritières des conquêtes d’un siècle de luttes féministes et victimes de la persistance de discriminations, parfois de leur aggravation, dans un contexte de montée du chômage et de la précarité, de dérèglementation généralisée, de flexibilité, de travail à temps partiel imposé.

Survivants (Les)

Patrick Rotman, 2005

Ce sont quelques survivants, les uns « déportés raciaux », les autres « politiques » et parfois les deux à la fois, Juifs et résistants, résistants et Juifs qui relatent la dernière année, la plus terrible peut-être…

Papy-Mamie

Michaël Lheureux, 2005

Le Havre, une petite maison de deux étages, les grand-parents habitent là depuis 50 ans. Aujourd’hui Papy déraille et Mamie s’éteint…et leurs 6 enfants organisent le départ pour la maison de retraite. Un moment tragi-comique de la vie d’une famille.

Pour un seul de mes deux yeux

Avi Mograbi, 2005

Les mythes de Samson et de Massada enseignent aux jeunes générations israéliennes que la mort est préférable à la domination. Alors que la seconde Intifada bat son plein, les Palestiniens subissent quotidiennement les humiliations de l’armée israélienne…

Désentubages cathodiques

Olivier Azam, Alain-Gilles Bastide, Pascal Boucher, Christophe Del Debbio, Michel Fiszbin, Pierre Merejkowsky, 2005

Désentubages cathodiques présente une sélection de décryptages en images des arnaques en tous genres du petit écran. Du mensonge à la mystification en passant par la manipulation et la fausse impartialité, c’est toute la logique de la désinformation et de l’abrutissement qui est mise à jour.

Champ des Paysannes (Le)

Suzanne Chupin, 2005

Le champ des paysannes explore la difficulté d’être une femme dans le monde agricole. Car, même si Marie, Claudine et Véronique ont le statut d’agricultrice, il leur reste du chemin à parcourir pour imposer leurs projets sur la ferme et être reconnues par un milieu traditionnellement masculin.

Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés

Marc-Antoine Roudil, Sophie Bruneau, 2005

Chaque semaine, dans trois hôpitaux publics de la région parisienne, une psychologue et deux médecins reçoivent des hommes et des femmes malades de leur travail.

Monde moderne (Un)

Sabrina Malek, Arnaud Soulier, 2005

Saint-Nazaire, 2003, les Chantiers de l’Atlantique. Recours massif à la sous-traitance, fragmentation des équipes de travail, afflux de travailleurs de multiples nationalités… Un film remarquable sur la réorganisation du travail dans nos sociétés contemporaines.

Enracinés (Les)

Damien Fritsch, 2005

Yvette, Arlette, Léon, Catherine et Jean ont entre 70 et 80 ans. Ils sont d’origine paysanne, ont connu une vie faite du dur labeur de la terre et de l’élevage.

Affaire Valérie (L’)

François Caillat, 2004

Qui se rappelle de Valérie, disparue dans les Alpes en 1983 ? Qu’est devenue cette jeune serveuse soupçonnée d’avoir assassiné un touriste canadien ? Le cinéaste revient sur les lieux où il avait séjourné vingt ans plus tôt. Comment disparaît-on ? Comment est-ce possible que cette jeune femme n’ait pas laissé la moindre trace ? Rien sur sa vie, aucun souvenir de son passage. A-t-elle même existé ?

Embarras du choix (L’)

Isabelle Taveneau, 2004

Il y a des femmes sans enfants. Est-ce un choix, un hasard ? Est-ce une décision liée à un événement particulier, ou le résultat d’un parcours personnel ? Cinq femmes entre 45 et 55 ans abordent ces questions avec la réalisatrice.

Rêve algérien (Un)

Jean-Pierre Lledo, 2004

L’auteur du film, exilé algérien en France depuis 1993, demande à Henri Alleg, auteur de La Question de retourner en Algérie pour y retrouver ses anciens compagnons, 40 ans après son départ forcé, suite au coup d’État de 1965, avec l’espoir de ressusciter la fraternité multiethnique dont enfant il a été le témoin, mais qui aujourd’hui semble n’avoir même jamais existé.

Intégrations

Michèle Massé, 2004

Ce documentaire raconte les histoires de trois femmes chinoises exilées à Paris. Au plus proche d’elles, il est témoin de leurs sentiments et de leurs pensées profondes et permet de voir par leurs yeux le quotidien d’une femme chinoise à Paris.

J’ai serré la main du diable

Peter Raymont, 2004

Révélations sur l’action humanitaire pendant la guerre au Rwanda En avril 2004, pour le dixième anniversaire du génocide rwandais, le lieutenant-général Roméo Dallaire revient pour la première fois au Rwanda et affronte les souvenirs qui le hantent depuis une décennie. Mandaté par l’ONU en 1993, Dallaire a assisté, impuissant, au massacre de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants en l’espace de quelques semaines…

Passeurs (Les)

Laëtitia Moreau, 2004

Depuis dix ans, près de quatre mille immigrés clandestins, pour la plupart marocains, sont morts en tentant la traversée du détroit de Gibraltar. Touchés par ces effroyables destins, deux frères, Martin et Angel Zamora, ont mis leur entreprise au service des défunts. Responsables d’une entreprise de pompes funèbres, prés d’Algeciras, ils identifient les corps, préviennent les familles, s’occupent des formalités et rapatrient les dépouilles de ces hommes et ces femmes jusque dans les villages les plus reculés du Maroc.

Amandiers de l’histoire (Les)

Jaco Bidermann, Valentin Lagard, 2004

Quarante ans après le débarquement des harkis à Largentière, l’anniversaire est célébré. L’occasion de se remémorer et surtout de donner la voix aux enfants de harkis qui stigmatisent leurs problèmes de société autour d’une identité qu’ils ont du mal à reconnaître.

Mur

Simone Bitton, 2004

A la fois française, israélienne et marocaine, la réalisatrice signe une méditation cinématographique belle et humaniste sur le conflit israélo-palestinien en filmant la vie quotidienne des deux côtés du mur de séparation des territoires juif et palestinien… Un film généreux, pacifiste et indispensable…

Au nom du maire

Isabelle Ingold, 2004

Communiste depuis plus de 30 ans, ouvrière à la chaîne, puis présidente de la fédération du Nord, conseillère régionale, Annick Mattighello est depuis 2001, maire du Val-de-Sambre, 7 000 habitants, canton parmi les plus sinistrés du Nord… Un engagement au quotidien…

Viva Ladjérie

Nadir Moknèche, 2004

Alger, hiver 2003. La maman,ancienne danseuse de cabaret, la fille émancipée et l’amie, prostituée, sont installées, depuis le début des violences terroristes, dans un hôtel du centre ville. Et même si la mort les poursuit, elles lui disent : non !

Salvador Allende

Patricio Guzmán, 2004

«  Je me souviens du 11 septembre 1973, jour sombre où l’Amérique fomenta un coup d’Etat pour abattre la révolution pacifique et démocratique qui se construisait dans mon lointain pays, le Chili, éliminant son président de la République, Salvador Allende, ce «  fils de p..  » comme se plaisait à le dire Richard Nixon.«  P. Guzman

Chant public devant deux chaises électriques

Hélène Chatelain, 2004

À Los Angeles, en septembre 2001, 40 personnes, venues d’horizons les plus divers, (communautés noires, chinoises, mexicaines, comédiens, SDF…) ont répété pendant trois mois un texte d’Armand Gatti «  Chant public devant deux chaises électriques  » qu’ils présentent en septembre, en pleine crise, au centre de Los Angeles, capitale et d’Hollywood et des sans abris.

Traversée (La)

Patrice Dubosc, 2004

En traitant de L’hôpital Avicenne, à Bobigny, ce film évoque la précarité des exilés, des sans-papiers…

Simone Veil, une histoire française

David Teboul, 2004

Au travers de ses propres confidences ou de celles de ses proches, ce portrait de Simone Veil révèle la façade profonde d’une femme hantée par le souvenir des mois passés en déportation et de sa mère absente

Routes du silence (Les)

Jean-Luc Cohen, Arnaud Jouve, Louis Bastin, 2004

Enquête sur la probable toxicité du bitume qui recouvre nos routes : un problème de santé publique recouvert du sceau du secret par les intérêts en jeu

10ème chambre : instants d’audiences

Raymond Depardon, 2004

De mai à juillet 2003, Raymond Depardon et son équipe ont obtenu l’autorisation exceptionnelle de filmer le déroulement des audiences de la 10ème Chambre Correctionnelle de Paris.

Head on

Fatih Akin, 2004

Cahit sait ce que signifie « commencer une nouvelle vie ». Drogue et alcool endorment son mal de vivre. La jeune et jolie Sibel est, comme Cahit, turco-allemande et aime trop la vie pour une musulmane convenable.

Couperet (Le)

Constantin Costa-Gavras, 2004

Bruno Davert est un cadre très supérieur dans une usine de papier. S’étant fait licencier avec quelques centaines de ses collègues pour cause de délocalisation, il est prêt à tout pour retrouver un poste à son niveau, même à tuer ses concurrents.

Cauchemar de Darwin (Le)

Hubert Sauter, 2004

Les rives du plus grand lac tropical du monde, considéré comme le berceau de l’humanité, sont aujourd’hui le théâtre du pire cauchemar de la mondialisation.

Esquive (L’)

Abdellatif Kechiche, 2004

Abdelkrim, alias Krimo, découvre au travers de la fougue de la blonde Lydia le théâtre classique (Marivaux) et surtout l’amour, le vrai, celui qui vous fait oublier le reste du monde, les copains, le père en prison et la cité…

Camarades : il était une fois les communistes français (1944-2004)

Yves Jeuland, 2004

De la Libération à la chute du mur de Berlin, de 28,6 % à 3,37 %, des hommes et des femmes, responsables communistes et simples militants, ex ou actuels, se souviennent et racontent. Ils parlent des espoirs et des désillusions, des combats, des aventures et des colères de leur vie en rouge.

Ma vie est mon vidéo-clip préféré

Lee Show-Chun, 2004

La vie d’une jeune Chinoise sans-papiers qui vit et travaille à Paris, comme beaucoup de clandestins, dans la fabrication du prêt-à-porter.

Réparation(s)

Christine Vedel, Mahmoud Chokrollahi, 2004

Réparation(s) est le récit intime et croisé de trois hommes qui mènent un combat pour leur dignité devant le tribunal des prud’hommes parce qu’ils refusent la discrimination syndicale dont ils sont l’objet depuis des années.

Sucriers de Colleville (Les)

Ariane Doublet, 2004

Fermera ? Fermera pas ? À la petite sucrerie de Colleville, on attend la décision avec un mélange de colère et de résignation.

Chats perchés

Chris Marker, 2004

Avec « Chats Perchés », Chris Marker retrouve le Paris de « Joli Mai », entre septembre 2001 et l’automne 2003. Son guide, entre les événements qui ponctuent cette nouvelle chronique poétique et politique : M. Chat.

Odessa odessa

Michale Boganim, 2004

À travers les histoires de différents personnages qui nous emmènent à Odessa, New York et Israël, le film évoque l’exil et l’errance d’une communauté particulière : les juifs d’Odessa.

Ces brevets me rendent malade

Rony Brauman, Gérard Lafont, Anne-Christine Roth, 2003

En 2002 on comptait déjà 42 millions de séropositifs dont 30 millions en Afrique. Si les antirétroviraux (ARV) sont disponibles dans les pays du Nord, très rares sont les malades africains à pouvoir se les offrir. Plusieurs ONG internationales se sont élevées contre cette injustice en remettant en cause le système des brevets qui garantit aux industries pharmaceutiques de considérables profits. Sur le terrain, dans les pays où l’épidémie fait des ravages, malades, médecins et ONG se battent pour obtenir les médicaments essentiels. Le film, tout en démontant les arguments des grands laboratoires, retrace la lutte des ONG et de certains gouvernements, le Brésil tout particulièrement, pour l’accès aux médicaments vitaux.

Iran, résistance d’un peuple opprimé

Jamshid Golmakani, 2003

Que connaît le public de la République Islamique d’Iran ? Comment les dirigeants du pays imposent-ils leurs règles politico-islamiques à la population, depuis la chute du Shah en 1979 ? Cette enquête d’investigation a pour point de départ une série d’assassinats d’intellectuels en automne 1998 à Téhéran. La population se révolte. Un mois plus tard, pour la première fois, le Ministère Iranien de l’Information et de la Sécurité avoue sa responsabilité. Le film décrit les tactiques employées par les autorités iraniennes pour que les commanditaires ne soient pas nommés : les Ayatollahs au pouvoir, qui ont lancé la Fatwa à mort à l’encontre des intellectuels-opposants

Il était une fois en France

Dahmane Bouaziz, 2003

Au début des années 80, de jeunes étudiants maghrébins posent les premiers jalons du Mouvement Beur. Baignée par la mouvance gauchiste, cette Seconde Génération tente de s’émanciper et de sortir du ghetto social et mental dans lequel elle survit depuis longtemps. Ce mouvement a aujourd’hui 20 ans : quel est son héritage ?

Orphelins du Condor (Les)

Emilio Pacull, 2003

Une minutieuse enquête qui dessine les portraits croisés de 3 enfants enlevés à leurs parents puis adoptés par d’autres familles lors des dictatures en Amérique du Sud.

Dessous des cartes (Le) - Le Barrage des trois gorges. Une hydropolitique

Natacha Nisic, 2003

Au cœur de la Chine, le « plus grand barrage du monde » : titanesque projet hydraulique et énergétique, mais aussi politique. Les cartes permettent d’en mesurer les fonctions, les enjeux et les conséquences, à plusieurs échelles et au niveau économique, politique, humain et écologique.

Just a kiss

Ken Loach, 2003

Loin de cet univers ouvrier qui caractérise habituellement le cinéma de Ken Loach, Just A Kiss est avant tout une romance contrariée grâce à laquelle le réalisateur anglais dénonce le racisme et le communautarisme religieux.

Lion volatil (Le)

Agnès Varda, 2003

Courte aventure entre 3 personnages : Clarisse, apprentie-voyante, Lazare, employé aux Catacombes de Paris et le Lion de Belfort, en bronze.

Peau trouée (La)

Julien Samani, 2003

C’est l’histoire de cinq pêcheurs de requins-taupe au large de l’Irlande.

Dean Tavoularis, le magicien d’Hollywood

Clara Kuperberg, Robert Kuperberg, 2003

Dean Tavoularis est l’un des « production designers » les plus courus d’Hollywood. À partir de sa carrière, Clara et Robert Kuperberg s’emploient à définir ce qu’englobe aujourd’hui cette profession. Extraits de films et témoignages de collaborateurs complètent ce portrait.

Hôpital au bord de la crise de nerfs

Stéphane Mercurio, 2003

Plongée au coeur de l’institution hospitalière croisera deux niveaux de perception de la crise : d’un côté la direction, de l’autre, les soignants en prise directe avec les malades. Entre les deux réunions sans fin, discussions, incompréhension et un même discours : l’hôpital est au bord de la rupture.

Immeuble, des histoires (Un)

Emmanuel Laborie, 2003

93 appartements ont été investis par des candidats au logement social qui ont fait un double pari : celui de vivre dans un quartier en friche, chantier à ciel ouvert, mais aussi celui d’habiter une architecture originale dont la manifestation la plus spectaculaire est la présence de sérigraphies sur la façade.

Nos inquiétudes

Judith Du Pasquier, 2003

Le film est parti d’une idée très simple : donner la parole, à propos de la psychanalyse, à ceux qui en ont fait ou font l’expérience  ; ceux qu’on appelle les «  analysants  ». Des gens ordinaires, comme vous et moi, qui souffrent dans leurs têtes, dans leurs corps, comme tout le monde.

Histoire d’un secret

Mariana Otero, 2003

Après 25 ans de silence, le père de la réalisatrice Mariana Otéro lui révéla, à elle et à sa soeur, les véritables circonstances du décès de leur mère, artiste-peintre.

Route 181: Fragments d’un voyage en Palestine-Israël

Michel Khleifi, Eyal Sivan, 2003

Pendant plus d’un an, l’Israélien Eyal Sivan et le Palestinien Michel Khleifi se sont consacrés à la réalisation de ce qu’ils considèrent comme un acte de foi cinématographique. À l’été 2002, pendant deux mois, ils ont voyagé ensemble du sud au nord de leur pays. Pour accomplir ce voyage en terre natale, ils ont tracé leur parcours sur une carte routière et l’ont intitulé " route 181 « .

Dix-sept ans

Didier Nion, 2003

Jean-Benoît a dix-sept ans. Tourné pendant trois ans, le film fait partie de son parcours, pour restituer la difficulté, la délicatesse, d’un passage vers l’âge adulte.

Bonne longueur pour les jambes (La)

Christian Rouaud, 2003

C’est l’histoire de Patrick et Nathalie, un couple de « personnes de petite taille », et d’Éric, un autiste dont Patrick est le tuteur depuis 24 ans. Dans notre société « normale » où le geste vers autrui est souvent furtif et chargé de bonne conscience, Patrick et Nathalie présentent l’image dérangeante d’un engagement vital vers l’autre.

Plafond de verre (Le)

Yamina Benguigui, 2003

C’est le tout premier documentaire sur la discrimination raciale à l’embauche. Ces témoignages, habilement mis en perspective par les propos de sociologues et de représentants du monde associatif et de l’entreprise, stigmatisent l’intégration républicaine.

MetalEurop Germinal 2003

Jean-Michel Vennemani, 2003

Après la fermeture sauvage de l’usine Metaleurop, ce documentaire est un des plus beaux témoignages sur les souffrances des ex salariés et de leurs proches. C’est aussi le portrait d’un homme, exsalarié, militant syndicaliste et politique qui refuse d’abdiquer et se reconstruit en créant avec quelques ex salariés une coopérative ouvrière.

Lutte du Larzac (La)

Philippe Cassard, 2003

L’histoire de la lutte contre l’extension du camp militaire du Larzac (France 1971-1981) racontée par un montage d’images super 8 d’époque et commentées par ceux qui les ont tournées.

Hommes du Labici B. (Les)

François Chilowicz, 2003

Un cargo appareille de France, pour livrer du sucre en Algérie. À son bord, 11 marins de 7 nationalités différentes, sous pavillon de complaisance… Les ennuis sont au bout du voyage…

En quête d’asile

Anne Georget, 2003

A l’OFPRA, des fonctionnaires instruisent les demandes d’asile politique en France. Comment savoir si une demande est fondée au regard des critères de la Convention de Genève ? En scrutant le travail des fonctionnaires, leurs entretiens avec les demandeurs, leurs questions et leurs doutes, le film porte un regard indispensable sur la question des réfugiés.

Déserteurs de la Wehrmacht (Les)

Guillaume Dreyfus, 2003

Ce film raconte l’histoire de plusieurs déserteurs pendant et, surtout, après la guerre, où, dans la société ouest-allemande, ils étaient stigmatisés par un casier judiciaire et considérés jusque dans les années 1980 comme des « traîtres » et des « lâches » .

Attention danger travail

Pierre Carles, Stéphane Goxe, Christophe Coello, 2003

Une dizaine de chômeurs et chômeuses racontent pourquoi et comment ils ont décidé de ne plus aller travailler.

Mimi

Claire Simon, 2002

Claire Simon pointe sa caméra sur Mimi Chiola, l’une de ses amies. Anecdotes, souvenirs, lieux marquants, la cinéaste retrace le parcours de cette Niçoise d’origine, de cette femme qui aime les femmes. Mimi se raconte, se dévoile, revient sur la façon dont elle s’est construite, sur ses parents, son enfance et sur tout ce qui l’a aidée à s’assumer…

Opération Lune

William Karel, 2002

Ce faux documentaire s’impose encore comme un canular redoutable. L’idée de William Karel : mettre sur un pied une faux documentaire, témoins à l’appui et montrer par A plus B que les images d’Armstrong foulant le sol lunaire sont effectivement truquées. L’objectif : prouver qu’avec un peu de sens historique et une maîtrise de la réalisation cinématographique on peut faire avaler absolument n’importe quoi à n’importe qui.

Swing

Tony Gatlif, 2002

Max, un garçon de dix ans, se découvre une passion pour le jazz manouche. Il se rend dans un quartier gitan pour faire l’acquisition d’une guitare. Le temps d’un été, Max fera, auprès de Miraldo, un musicien virtuose, l’apprentissage de la musique et de la culture manouche.

Au cul des bêtes

Olivier Plagnard, 2002

Vivre au cul des bêtes, c’est vivre contraint, voire soumis au rythme, aux aléas des nécessités du troupeau. Ce documentaire raconte la vie de ces « pays-ans » et pose la question de la transmission.

Mouchoir de mon père (Le)

Farid Haroud, 2002

Le réalisateur revient, à partir d’un mouchoir brodé, sur l’histoire de son père, qui fut un harki, emprisonné à la libération de l’Algérie.

Astronome et l’Indien (L’)

Carmen Castillo, Sylvie Blum, 2002

Au cœur de l’Atacama, au Chili, des observatoires astronomiques ultraperfectionnés sont installés près de villages centenaires… Comment coexistent ces deux visions du ciel : celle, rationnelle, des scientifiques et celle, magique, des Indiens…

Nu Shu

Yang Yue-Qing, 2002

Dans la région Jiang-Jong, en Chine, des paysannes illettrées ont développé leur propre langue secrète, nommée Nu-Shu, ce qui veut dire « écriture féminine ». Ce documentaire bouleversant, centré sur Huan-Yi Yang, une femme de 86 ans, la seule personne vivante qui sait encore lire et écrire le Nu Shu, dévoile une culture née de la résistance à la domination masculine.

Triplettes de Belleville (Les)

Sylvain Chomet, 2002

Champion est un petit garçon mélancolique adopté par sa grand-mère, Madame Souza. Remarquant sa passion pour le cyclisme, Madame Souza fait suivre à Champion un entraînement acharné. Les années passent. Champion est devenu un as de la «  petite reine  », à tel point qu’il se retrouve coureur au célèbre Tour de France.

Être et avoir

Nicolas Philibert, 2002

Le film suit pendant une année scolaire un instituteur et sa classe unique d’enfants de 4 à 11 ans dans une école communale située à Saint-Étienne-sur-Usson, en Auvergne.

Enfin pris

Pierre Carles, 2002

Le personnage de justicier incarné par Pierre Carles dans «  Pas vu Pas pris  » reprend du service.

Respiro

Emanuele Crialese, 2002

L’intrigue de Respiro est inspirée d’une légende de l’île sur laquelle se déroule le film. Une jeune mère de famille y était considérée comme folle parce qu’elle ne se pliait pas aux règles sociales de la communauté.

Bowling for Columbine

Michaël Moore, 2002

Michael Moore enquête sur la violence provoquée par les armes à feu aux Etats-Unis. Son point de départ est la tragédie du lycée Columbine dans le Colorado en 1999. Des dizaines de lycéens avaient alors été assassinés par deux de leurs camarades.

Tout l’or de la montagne noire

Catherine Pozzo Di Borgo, 2002

À travers les témoignages de ceux qui subissent les pollutions, le film retrace un siècle d’industrialisation débridée et tente de comprendre comment une telle situation catastrophique a pu se produire.

Août avant l’explosion

Avi Mograbi, 2002

Avi Mograbi, documentariste israëlien, s’interroge sur les raisons du regain de violence que connaît son pays depuis l’arrivée au pouvoir d’Ariel Sharon.

Good Bye, Lenin !

Wolfgang Becker, 2002

Une Allemande de l’Est, mère de famille, tombe dans le coma avant que l’Allemagne ne soit réunifiée. Lorsqu’elle se réveille, après la chute du mur de Berlin, son fils décide de lui masquer la vérité et de continuer à vivre comme si de rien n’était…

Vie rêvée d’Amanda (La)

Jill Emery, 2002

Amanda a vingt-six ans. Mais c’est encore une enfant. Elle est autiste. Sa maladie s’est déclenchée peu à peu. " Elle était caractérielle et faisait beaucoup de crises d’épilepsie  » , raconte Jill Emery, sa mère qui est aussi la réalisatrice.

Quoi après ?

Yannick Coutheron, 2002

Etienne est mort le 6 janvier 1999. Il avait 16 ans. Il était mon unique frère, handicapé physique et mental suite à l’opération d’une tumeur au cerveau à l’âge de 4 mois. Je revisite les traces qu’il me reste de lui. Je reviens sur cette expérience familiale et accompagne mes parents dans le travail de deuil. Affronter l’absence pour mieux l’assimiler puis repartir dans la vie.

1974, une partie de campagne

Raymond Depardon, 2002

Ce document d’archive retrace la campagne du candidat Valéry Giscard d’Estaing aux élections présidentielles de 1974. Une fois élu Président de la République, celui-ci s’était opposé à la diffusion du film jusqu’2002…

Nadia, Naïma, Fatima, Djamila, et les autres

Fadhila Djardem, Anne Brillot, 2002

Quatre jeunes femmes issues de l’immigration maghrébine se racontent et s’interrogent sur leur identité.

J’ai rêvé d’une grande étendue d’eau

Laurence Petit-Jouvet, 2002

Dans sa consultation d’ethnopsychanalyse à l’Hôpital Avicenne de Bobigny, Marie Rose Moro reçoit des familles migrantes, venues d’Afrique, d’Asie, du Moyen Orient et d’ailleurs. Là, les patients peuvent exprimer ce qui leur arrive, sans se couper de leurs croyances, de leurs coutumes, ni de leur histoire. Lieu d’invention autant qu’espace clinique d’exception, ce service a accepté qu’une caméra témoigne du travail sensible qui s’y déroule.

On n’est pas des steaks hachés

Anne Galland, Alima Arouali, 2002

Hiver 2001 à Paris, au Mc Donald’s du Faubourg Saint-Denis… Pendant 115 jours, les 40 jeunes employés du McDo, vont tenir tête au géant de la restauration rapide, jusqu’à la victoire !

Bénéfice humain

Anne Kunvari, 2002

Une imprimerie contribue à la réinsertion de personnes en difficulté tout en fonctionnant avec les même contraintes qu’une entreprise ordinaire.

Voyage à la mer (Le)

Denis Gheerbrant, 2001

Un voyage au bord de la mer, de l’Espagne à la Camargue, dans les campings, sur les plages et le soir dans les stations : en vacances, tout est possible. L’envers d’une société comme un jeu de cartes mélangées : ils et elles viennent de partout, ont tous les âges et toutes les cultures. Ils offrent l’image d’un peuple, d’une société ou d’une époque. Pas «  pour de vrai  » bien sûr, puisque les vacances ne sont qu’une parenthèse  ; et les désirs, c’est pas pour de vrai  ? Un voyageur est parmi eux avec une caméra.

Canton, la chinoise

Robert Cahen, Rob Rombout, 2001

Canton, c’est la ville la plus chinoise, dit-on. C’est aussi une mégalopole du huit millions d’habitants. Une ville sans limites, sans structure apparente, en perpétuelle reconstruction, où les traces du passé disparaissent sous le béton et le macadam, où le chaos gouverne l’organisation du temps et de l’espace….

Enfants de la dioxine (Les)

Dierk Ludwig Schaaf, 2001

Reportage sur l’« Agent Orange », une arme chimique redoutable répandue par les Américains durant la guerre du Vietnam, et ses ravages encore actuels…

Chambre noire de Jérusalem (La)

Akram Safadi, 2001

Le portrait intime d’une ville au cœur de l’actualité contemporaine à travers le quotidien de trois Palestiniens, leurs passions, leurs ambitions et la douleur du renoncement… Un film personnel sur l’occupation et la recherche d’identité…

Bonheur économique (Le)

Patric Jean, 2001

L’économie sociale est l’alternative mise en pratique en Europe pour instaurer un système économique plus équitable au service d’un développement plus humain… Rencontre avec ceux, entrepreneurs et travailleurs, qui ont choisi cette voie…

Images oubliées de Germaine Tillion (Les)

François Gauducheau, 2001

A 92 ans l’ethnologue et résistante retrouve dans ses archives des clichés pris dans le Massif des Aurès en Algérie, où elle effectua ses premières missions dans les années 30. Ces photos témoignent d’un monde disparu, mais surtout elles éclairent la vie, la pensée et la personnalité de cette femme qui fut un des grands témoins du 20ème siècle.

Part du ciel (Une)

Bénédicte Lienard, 2001

Une part du ciel met en scène la résistance de femmes détenues et d’un groupe d’ouvrières dans une usine.

Dans le miroir de la mémoire

Jorge Amat, 2001

Tout de suite, la défaite de juin 1940 hélas acquise, des hommes et des femmes ont refusé d’être « coupables », « repentants » et collectivement responsables comme le voulait Pétain.

Profils paysans, chapitre 1 : l’approche

Raymond Depardon, 2001

Le cinéaste-photographe Raymond Depardon propose ici un voyage dans le monde rural.

Pianiste (La)

Michael Haneke, 2001

Erika Kohut, la quarantaine, est un honorable professeur de piano au Conservatoire de Vienne. Jusqu’au jour où Walter, un élève d’une vingtaine d’années, tombe amoureux d’elle.

Calle 54

Fernando Trueba, 2001

Passionné par le jazz latino, le réalisateur Fernando Trueba s’est lancé sur les traces des maîtres encore vivants de ce genre : Gato Barbieri, Tito Puente, J. Gonzalez, Paquito de Riviera…

Arbres

Marc-Antoine Roudil, Sophie Bruneau, 2001

Filmer un arbre, des arbres, sans vouloir filmer la forêt, en gardant la diversité de chacun comme autant de petites histoires, comme autant de récits singuliers d’un pays où l’arbre et l’homme ne font qu’un, où entre l’homme et l’arbre il n’y a pas de frontière mais une permanence de sujet, une complicité d’égaux.

Rêves de France à Marseille

Jean-Louis Comolli, 2001

Mars 2000, commence la campagne des municipales, la troisième pour nous : qu’en est-il de ce nouvel esprit qui semble souffler sur la vie politique marseillaise ? Rêves de France à Marseille est le 7ème et dernier film de la série documentaire Marseille fait son cinéma réalisée par Jean-Louis Comolli et Michel Samson.

Ouvriers de la terre (Les)

Jean-Marie Barbe, 2001

Dans les vignes et les vergers de l’Ardèche, le réalisateur a filmé ses voisins ouvriers agricoles, tour à tour vendangeurs, coupeurs de bois et de foin etc…En équilibre précaire, ils oscillent entre désarroi devant la modernité subie et nostalgie du passé.

S21, la machine de mort khmère rouge

Rithy Panh, 2001

Vingt-cinq ans après la chute du régime khmer rouge, Rithy Panh réunit les victimes et les tortionnaires dans les lieux mêmes de l’horreur, le camp S-21 où 17 000 prisonniers ont été torturés et exécutés.

Prix du boeuf (Le)

Jean Marie Bertineau, 2001

En filmant des éleveurs du plateau de Millesvaches, en Limousin, le réalisateur a voulu comprendre si le bonheur et la fierté des éleveurs a-t-il encore un sens à l’ère de la politique agricole commune et de la globalisation ?

Profit et rien d’autre (Le) !

Raoul Peck, 2001

Partant de l’hypothèse que « la quête du profit mène le monde », le réalisateur explore les conséquences que ce paradigme génère sur les rapports humains. Un essai poétique et engagé dans lequel Raoul Peck remet en cause le capitalisme néolibéral présenté comme l’unique vérité.

Cuba Feliz

Karim Dridi, 2000

L’histoire d’un chanteur des rues de Cuba qui s’appelle El Gallo (Miguel des Morales). Une histoire d’amour entre un homme et la musique, celle qui réchauffe le cœur.

Elles du Hip hop (Les)

Larbi Benchiha, Boutibi Abdelali, 2000

Présentation de quelques uns des premiers groupes de filles du Hip-Hop

Saudade Do Futuro

Cesar Paes, 2000

Au rythme des «  repentes  », des rimes et des joutes musicales improvisées, les migrants du Nordeste racontent Saõ Paulo. Ou comment les troubadours nordestins inventent la culture urbaine du futur :«  Avec ou sans complice A Sao Paulo je me sens bien .Nous les paysans métis venons du Nordeste lointain.Sao Paulo te coute ta chemise mais on peut rafler la mise.  »

Managers, encore un effort

Bernard Bloch, 2000

Ce film veut témoigner d’une nouvelle catégorie de victimes de la guerre économique. Les " malades du travail " sont souvent des victimes consentantes, qui se trouvent surtout dans des cadres employés par le management. Ils ont pour objectif la course au rendement.

Sur la trace des parents sauvages

Marioussa Louradour, 2000

« En 1976, ma mère passait une petite annonce dans Libération. Elle cherchait d’autres parents pour bâtir un lieu de vie et d’éducation non autoritaire, ouvert aux jeunes enfants jusqu’à six ans. C’est ainsi qu’est née une des premières crèches parentales de Paris.

Vie contaminée (La)

David Desramé, Dominique Maestrali, 2000

La Biélorussie est le territoire le plus touché par l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Guidé par le témoignage de sa population, le film propose de dresser l’état des lieux d’un pays où la catastrophe est encore à venir.

Autre mondialisation (L’)

François Christophe, Frédéric Castaignède, 2000

En décembre 1999, 40 000 manifestants envahissaient les rues de Seattle pour dénoncer l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Depuis quelques années, les mouvements de protestation se multiplient.

Billy Elliot

Stephen Daldry, 2000

Angleterre du Nord, 1984. Billy Elliot, jeune garçon de onze ans, devient adepte des cours de ballet alors que ses amis prennent des leçons de boxe et que son père et son frère sont engagés dans la grève des mineurs, Billy se bat de son côté pour faire admettre à son entourage sa passion pour la danse.

Robert doisneau, tout simplement

Patrick Jeudy, 2000

Les photographies de Robert Doisneau se succèdent pendant tout le film, séparées l’une de l’autre par un léger noir… Une simple succession dont le fil rouge est la voix off du photographe.

Lucie Aubrac, en plein cœur

Emmanuel Laborie, 2000

Depuis son engagement dans la Résistance, Lucie Aubrac n’a eu de cesse de chercher à transmettre son expérience, en sillonnant les lycées et collèges de France. Ce jour-là, elle venait parler aux élèves tailleurs de pierre du lycée Saint-Lambert à Paris.

Commune : Paris, 1871 (La)

Peter Watkins, 2000

La Commune de Paris 1871, événement majeur dans les annales du mouvement ouvrier, reste pourtant l’une des pages les plus singulièrement méconnue de l’histoire de France.

Ce vieux rêve qui bouge

Alain Guiraudie, 2000

Un jeune technicien débarque dans une usine pour démonter une machine. L’établissement est sur le point de fermer, définitivement. Reste une poignée d’ouvriers qui errent dans l’usine, boivent l’apéro et font la sieste, à l’ombre de parasols multicolores. Peu à peu, autour du « nouveau », commence un ballet amoureux qui entraîne plusieurs des protagonistes…

Goulag

Hélène Chatelain, Iossif Pasternak, 2000

Des images terribles, bouleversantes. Dans ce film en deux parties, le Temps de l’Eau (1920-1930) et le Temps de la Pierre (1930-1950), des extraits d’archives sont mêlés à des entretiens avec des survivants des camps.

Zinat, une journée particulière

Ebrahim Mokhtari, 2000

Zinat est la première femme de l’île de Geshm, dans le sud de l’Iran qui retira le voile traditionnel pour exercer sa profession d’infirmière. Responsable du dispensaire du village elle s’implique dans des activités sociales et politiques. Aujourd’hui, elle est candidate lors des premières élections locales organisées en Iran sous l’impulsion du président Khatami.

Glaneurs et la glaneuse (Les)

Agnès Varda, 2000

Agnès Varda rencontre ceux qui, pour vivre, ramassent ou récupèrent les «  restes  » des autres : déchets de fin de marchés, objets abandonnés sur les trottoirs…Ceux qu’elle appelle les glaneurs de notre temps.

Mon travail, c’est capital

Marie-Pierre Brêtas, Laurent Salters, Raphaël Girardot, 2000

En juillet 1997, le site « Moulinex » de Mamers dans la Sarthe ferme ses portes. Nicole, Pascale, Josianne, Maurice et Dominique ont tous travaillé plus de 20 ans dans l’usine. Du jour au lendemain tout bascule.

Filles de la sardine (Les)

Marie Hélia, 2000

Elles sont encore 500 sardinières à travailler dans la dernière et la plus ancienne conserverie douarnez qui compta plus d’une vingtaine d’usines. Thon, sardine, maquereau, les boîtes défilent : tandis que la caméra observe la routine des chaînes, la cadence et la précision des gestes, jeunes recrues ou ouvrières chevronnées racontent leur quotidien dans ce port de pêche en crise.

Temps/Travail

Johan Van der Keuken, 1999

Ce film constitue un objet filmique ludique et expérimental. Les images de plusieurs films de Johan van der Keuken y sont montées de manière rythmée et circulaire pour souligner la répétition et la similitude des gestes qu’elles donnent à voir : les gestes quotidiens d’hommes et de femmes au travail, à travers le monde.

Iran, le foot, un enjeu pour tous

Jamshid Golmakani, 1999

L’équipe nationale iranienne du football a participé à la Coupe du monde 1998 en France. Elle est restée pendant trois semaines à Yssingeaux, une petite ville dans la région d’Auvergne. Le film suit de près toutes les manifestations organisées autour de la venue de cette équipe. Nous voyons l’importance de cet événement sportif, comme un enjeu unique auquel chacun participe en vue d’en tirer des profits.

Le Familistère de Guise. Une cité radieuse au XIXe siècle

Catherine Adda, 1999

André Godin n’est pas un patron comme les autres, c’est un fouriériste qui a décidé de passer à l’acte – « on ne peut me traiter d’utopique… » –, et de construire son propre phalanstère, chez lui à Guise : une cité idéale pour les employés de son usine, toutes classes confondues.

Ça commence aujourd’hui

Bertrand Tavernier, 1999

Daniel Lefebvre est directeur d’école maternelle à Hernaing, près de Valenciennes. Fils de mineur, il exerce avec passion son métier d’instituteur dans une région qui fut riche et qui maintenant est rongée par le chômage. Entouré d’une équipe compétente et dévouée, il encourage l’éveil et la parole des enfants, stimule leur créativité.

Enfants du Borinage (Les)

Patric Jean, 1999

En 1933, Henri Storck et Joris Ivens réalisaient Misère au Borinage, véritable pavé dans la mare de la paix sociale chère à la bourgeoisie d’alors. Soixante-cinq ans plus tard, Patric Jean revient sur les lieux du tournage de Storck et Ivens.

Commission de la vérité (La)

André Van In, 1999

Avant 1994, l’Afrique du Sud n’avait jamais connu la démocratie  ; il lui a donc fallu inventer son propre modèle. Ce fut la tâche du nouveau gouvernement et celle de tous les Sud-Africains.

Vers un commerce équitable

Jean Lefaux, Martine Bouquin, 1999

L’écart entre pays riches et pauvres n’a cessé de s’aggraver dans le monde. Conscients des limites du système caritatif, depuis 15 ans des hommes jettent les bases d’un nouveau rapport commercial. Ils se lancent dans l’aventure d’un commerce «  équitable  ».

Europe au pied du mur (L’)

Philippe Baqué, Arlette Girardot, 1999

À Melilla, minuscule enclave espagnole sur la côte méditerranéenne du Maroc, ils sont des centaines, venus d’Afrique noire ou d’Algérie, qui rêvent de passer en Europe pour échapper à la misère ou à la guerre.

Doulaye, une saison des pluies

Henri-François Imbert, 1999

C’est l’histoire de deux hommes, de deux familles, de deux mondes. Vingt ans après le départ de cet homme pour l’Algérie, puis sa surprenante et mystérieuse disparition, le réalisateur part à sa recherche et à la découverte de l’Afrique.

Mout tania, Mourir deux fois

Ivan Boccara, 1999

Les travaux et les jours d’Hammadi et sa famille qui, isolés dans le Haut-Atlas, vivent pourtant en parfaite autarcie. Une philosophie de vie qu’Hammadi aime partager.

Histoire(s) du cinéma

Jean-Luc Godard, 1999

Citant, juxtaposant, triturant, célébrant le 7e art comme une synthèse des six autres, Godard refait le XXe en un vertigineux rébus.

Nalan Turkeli, une femme des bidonvilles

Evelyne Ragot, 1999

Ce film raconte l’histoire et le combat d’une femme singulière et révèle la réalité quotidienne de ces quartiers d’Istanbul dominés par l’anarchie et la violence.

Attentat (L’)

Simone Bitton, 1999

Mix d’images filmées sur le vif, au shooting incontrôlé, d’images de JT et d’extraits d’entretiens, ce film est l’histoire de ces familles israéliennes et palestiniennes qui ne se connaissent pas, mais quit ont toutes perdu un enfant dans le même attentat-suicide.

Terriens (Les)

Ariane Doublet, 1999

Un film qui parle de façon décalée de la nature, de la place laissée aujourd’hui aux paysans et de l’évolution d’un métier d’homme libre…Et enfin la merveilleuse sensation qui unit tous les terriens de la Terre devant le spectacle de l’éclipse du 11 août 1999.

The big one

Michaël Moore, 1999

Michael Moore, contestataire américain, profite de la tournée de diffusion de son dernier livre dans un grand nombre de villes américaines pour interpeler l’opinion publique sur les méfaits des abus de la mondialisation, particulièrement les délocalisations au sein des grandes multinationales.

Sicilia !

Jean-Marie Straub, Danièle Huillet, 1998

Voyage initiatique d’un homme qui part à la recherche de son enfance, «  non seulement pour retrouver les lieux et les morts, les personnages, les sensations, les bruits, les odeurs, les interrogations de ses sept ans mais pour se comprendre lui-même  ».

Lettre à Senghor

Samba Félix NDiaye, 1998

Le narrateur (le cinéaste) rassemble ses souvenirs, explore sa propre mémoire et celle des siens, en Afrique, pour écrire «  une lettre cinématographique  » à Léopold Sédar Senghor, le poète, l’académicien, mais aussi l’ex-chef d’État du Sénégal.

Procès de Berlin : terrorisme iranien condamné

Jamshid Golmakani, 1998

Cette enquête-documentaire se base sur les assassinats de quatre dirigeants du Parti Démocratique du Kurdistan d’Iran, en septembre 1992 à Berlin. Le film suit de près, et dans ses moindres détails les tenants et les aboutissements de ces assassinats. En octobre 1993 commence le procès de cinq accusés, d’avoir mené cette action terroriste. Le procès a duré trois an et demi.

Petite vendeuse de soleil (La)

Djibril Diop Mambety, 1998

Depuis longtemps, la vente des journaux à la criée dans les rues de Dakar était l’apanage des garçons. Mais ce matin, cette mainmise est contestée.

Pas vu, pas pris

Pierre Carles, 1998

«  Pas vu, pas pris  » part d’un sujet tourné il y a 2 ans, commandé puis interdit d’antenne par Canal + : c’était «  Pas vu à la télé  ». Bernard Benyamin, Henri de Virieux, Patrick de Carolis, Anne Sinclair, Charles Villeneuve (entre autres) défilent devant la caméra candide de Pierre Carles, pour une fois sujets d’une enquête qui concerne leur profession.

Cahiers de Medellin (Les)

Catalina Villar, 1998

Pour sortir de la violence omniprésente dans le quotidien d’un bidonville de Medellin, capitale colombienne de la drogue tristement célèbre, cinq lycéens écrivent leur journal intime, parfois crus, parfois poète…

2001, l’odyssée de l’assiette

Alain Lasfargues, 1998

80 % des aliments que nous consommons sont transformés industriellement. Derrière ces millions de repas vite faits, vite mangés, se cache une industrie aussi puissante que discrète. La recherche du profit annonce-t-elle la fin des bons petits plats ?

D’une brousse à l’autre

Jacques Kébadian, 1998

À Paris, en mars 1996, les familles africaines des sans-papiers sont expulsées de l’église Saint-Ambroise puis regroupées au gymnase Japy. Durant six mois, Jacques Kébadian a suivi et filmé ces exilés pour témoigner.

Massoud, l’Afghan

Christophe De Ponfilly, 1998

« Afghanistan. Pays lointain, en guerre, dont tout le monde se fout. Lorsque j’ai commencé ce film, il y a 16 ans, j’allais rencontrer des hommes remarquables dont le commandant Massoud.

Quelques choses de notre histoire

Jean Druon, 1998

A travers un cas de figure particulier, celui de la libéralisation des télécommunications, Jean Druon met en image l’installation progressive du néolibéralisme comme système économique mondial et analyse le discours qui se présente souvent comme l’ordre naturel des choses.

Derniers Mots - Ma sœur Joke

Johan Van der Keuken, 1998

Ma soeur Yoke, de 2 ans et demi mon aînée, est morte d’un cancer le 8 août 1997. Huit jours avant sa mort, ma femme Noshka et moi avions eu une longue conversation avec elle que j’ai filmée avec une caméra vidéo digitale.

Algérie, la vie quand même

Djamila Sahraoui, 1998

Dans une petite ville de Kabylie située dans la morne plaine de la Soummam épargnée par les fusils mais touchée de plein fouet par la crise, Abdenour et Sadek racontent leur quotidien.

Avenir ne tombera pas du ciel (L’)

Jean-Luc Cohen, 1998

Huit mois durant, la caméra de Jean-Luc Cohen s’est fait oublier pour restituer les petits moments ordinaires du quotidien d’Emmanuel Poirier, délégué syndical à la SCR, filiale troyenne du groupe Eiffage.

Juillet à Quiberville

Didier Nion, 1998

Film tourné au bord de la mer dans un camping «  chez les pauvres en vacances  » : au rythme des journées qui passent, la bagarre de la vie traverse doucement la plage des vacances.

Charbons ardents

Jean-Michel Carré, 1998

Ce film relate l’aventure extraordinaire des mineurs gallois de la Tower Colliery, qui, en 1994, à la veille d’être brisés par la fermeture de leur mine, décident de racheter leur entreprise.

Armand Gatti

Stéphane Gatti, 1997

Portrait d’Armand Gatti

De l’autre côté du périph’

Bertrand Tavernier, Nils Tavernier, 1997

1997. Un mois en plein cœur de la cité des Grands Pêchers, à Montreuil. Rencontres, témoignages, récits de vies ordinaires : De l’autre côté du périf’ est un document réalisé en réponse à la Loi Debré. Une idée instiguée par Pascale Ferran et Arnaud Desplechin ; dès février 1997, 66 cinéastes prenaient le relais.

Monte Verità - Utopie d’un nouvel âge

Henry Colomer, 1997

A la fin du siècle dernier, naît en Allemagne un mouvement tourné vers le passé, vers la pureté des origines, un idéal de liberté et de beauté : le mouvement de réforme de la vie

Cherche avenir avec toit

Stéphane Mercurio, 1997

Au travers de l’histoire de Joseph, Rosalie, David, Lou et Nathalie qui tentent - en retrouvant un « chez soi » - de recommencer une vie « normale », le film montre ce qu’est l’exclusion non pas au moment de la dégringolade mais au moment où s’offre une chance de la quitter.

Terre et la peine (La)

Frédéric Letang, 1997

En Amazonie brésilienne, des colons pauvres luttent pour s’installer et défricher un coin de forêt. Ils rejoignent le Mouvement des Sans-Terres et se heurtent aux fazendeiros et à la police militaire.

Chili, la mémoire obstinée

Patricio Guzmán, 1997

Patricio Guzmán a tourné «  La Bataille du Chili  » en 1974, et a dû ensuite, comme nombre de ses compatriotes, prendre le chemin de l’exil. Vingt-deux ans plus tard, il reprend sa caméra pour comprendre comment et jusqu’où l’oubli imposé par Pinochet a pu détruire la mémoire de l’énergie d’un peuple.

Enfants de la piste (Les)

Patrick Séraudie, 1997

Tous les étés, Nexon, un petit village du Limousin, accueille les stages d’initiation de l’Ecole Nationale du Cirque d’Annie Fratellini.

Tableau avec chutes

Claudio Pazienza, 1997

Voyage dans un tableau de Pieter Brueghel ‘Paysage avec la chute d’Icare’ peint vers 1555 quelque part en Belgique.

Level five

Chris Marker, 1997

L’Histoire interactive, ou comment se prendre au jeu… Laura, en compagnie d’un interlocuteur invisible, doit terminer l’écriture d’un jeu vidéo consacré à la bataille d’Okinawa. Au fur et à mesure que Laura accumule témoignages et documents, ceux-ci commencent à interférer avec sa propre vie…

Question des alliances (La)

Jean-Louis Comolli, 1997

La Droite et l’Extrême Droite aux législatives 1997 dans les Bouches-du-Rhône. Sixième film de la Série « Marseille contre Marseille » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

Nos amis de la banque

Peter Chappell, 1997

Histoire des négociations entre l’Ouganda et la Banque Mondiale, moment exceptionnel qui permet de comprendre le fonctionnement de cette institution omniprésente et la situation des pays soumis à sa politique. Une occasion de suivre pas à pas le parcours des Ougandais, l’étroitesse de leur marge de manoeuvre, leurs réussites, leurs échecs.

Sem terra

Jean Timmerman, 1997

En Amazonie brésilienne, la question agraire est plus que jamais d’actualité. La pression des paysans sans terre pour exiger l’application des mesures concernant la réforme agraire est chaque fois plus grande et les oppose aux grands propriétaires terriens des latifundia et aux forces de police.

Des murs ou des oreilles

Valérie Vanhoutvinck, 1997

Rencontre exceptionnelle entre une réalisatrice et deux graffeurs belges, ce film en mouvement circule à travers une Europe en pleine évolution.

Enfants de Summerhill (Les)

Bernard Kleindienst, 1997

Summerhill est une école pour enfants de cinq à quinze ans dits « difficiles ». Ce film pose un autre regard sur cette insertion sociale qu’est l’école obligatoire.

Au soleil même la nuit

Éric Darmon, Catherine Vilpoux, 1996

Depuis plus de 30 ans, Ariane Mnouchkine suit avec sa compagnie un trajet unique et exemplaire. Avec ce film, tout au long des répétitions du Tartuffe de Molière, elle exprime au quotidien sa vie de théâtre. Le film montre les diverses étapes du travail.

Gigi, Monica et Bianca

Benoît Dervaux, Yasmina Abdellaoui, 1996

L’histoire d’amour de deux adolescents, Gigi et Monica, livrés à eux-mêmes dans les rues de Bucarest .

Oma

Catherine Bernstein, 1996

Première partie de la trilogie Kassel

Amsterdam global village

Johan Van der Keuken, 1996

Le cinéaste appréhende la diversité de la capitale ainsi que l’existence simultanée des différents mondes qu’elle abrite avec un effort constant d’explorer l’inconnu et de redécouvrir le familier

Joseph Kosma

Serge Le Péron, 1996

Ce portrait de Joseph Kosma, compositeur d’origine hongroise, riche en extraits de films et en témoignages de musiciens et de musicologues, retrace la vie de l’auteur des plus belles chansons du cinéma francais.

Café et l’Addition (Le)

Philippe Goyvaertz, 1996

Le film traite de la place du café dans les rapports Nord-Sud. Il permet de découvrir la vie quotidienne d’une famille d’ouvriers indiens dans une grande plantation du Guatemala et de suivre le circuit de commercialisation du café en Europe.

Dockers de Liverpool : un récit de morale contemporaine (Les)

Ken Loach, 1996

Sous-titré « Un Récit de morale contemporaine », ce film retrace la pugnacité et la rigueur des 500 dockers licenciés en 1995 par la Société portuaire de Liverpool. Une lutte ignorée, minorée, trahie, que le cinéaste Ken Loach s’attache à restituer dans son extraordinaire dignité.

Marseille contre Marseille

Jean-Louis Comolli, 1996

Marseille, élections municipales de 1995. Cinquième episode, en forme de fable politique, d’une saga marseillaise commencée en 1989.

Age d’or ? (L’)

Laurent Hasse, 1996

Ce film propose un voyage au pays des vieux en partageant le quotidien de Manou, Elfriede et Manouzette qui vivent seules et habitent la même ville de province.

Moindre des choses (La)

Nicolas Philibert, 1996

Nicolas Philibert investit la clinique psychiatrique, hors norme, de La Borde, fondée par Jean Oury dans les années 50.

Arrêt de tranche, les trimardeurs du nucléaire

Catherine Pozzo Di Borgo, 1996

Ce documentaire met en lumière la précarité d’emploi, pose la question des risques auxquels «  ces trimardeurs du nucléaire  » sont exposés. Une interrogation sur la sûreté des installations nucléaires françaises.

Reprise

Hervé Le Roux, 1996

Le 10 juin 1968, des étudiants en cinéma filment la reprise du travail aux usines Wonder de Saint-Ouen. Une jeune ouvrière dit qu’elle ne rentrera pas. De nos jours, la recherche de cette femme prend le tour d’une enquête quasi-obsessionnelle…

Out of the present

Andrei Ujica, 1995

En mai 1991, les cosmonautes soviétiques de la mission Ozon, Anatoli Artsebarski et Sergeï Krikalev sont envoyés sur la station orbitale MIR. Tandis que le commandant revient sur terre à la date fixée, c’est-à-dire cinq mois plus tard, Krikalev, contraint par les circonstances politiques, passe près de dix mois à bord…Parti de l’URSS, il revient en Russie…

JLG/JLG, autoportrait de décembre

Jean-Luc Godard, 1995

Sous forme d’autoportrait, Godard se filme et évoque sa conception de l’art, du cinéma et de la vie… Une succession de collages et de surimpressions sonores, d’aphorismes et de syllogismes, d’images lumineuses traduisent la pensée inclassable d’un artiste prophète…

Berlin, premier procès du terrorisme iranien

Jamshid Golmakani, 1995

Le film débute par des assassinats de quatre opposants kurdes iraniens, le 17 septembre 1992 à Berlin. Il suit minutieusement le procès d’un Iranien et quatre Libanais, commencé en octobre 1993, présumés coupables des assassinats. Le gouvernement iranien se trouve aussi dans le box des accusés en tant que commanditaire de ces assassinats. Le public découvre pour la première fois le fonctionnement du terrorisme iranien. Et aussi, comment les pays occidentaux cèdent devant le terrorisme iranien pour raison d’État et pour sauvegarder leurs intérêts nationaux.

Middle of the moment

Nicolas Humbert, Werner Penzel, 1995

Le film est le résultat d’un voyage de deux ns passés avec avec trois groupes de nomades : une compagnie d’artiste de cirque, des nomades touaregs, et le poète américain Robert Lax.

Capitaine Conan

Bertrand Tavernier, 1995

Des tranchées des Balkans aux pillages de Bucarest, l’histoire de soldats qui deviennent des salauds… L’horreur de la guerre face aux discours…

Sur la route de Madison

Clint Eastwood, 1995

Michael Johnson et sa soeur Caroline reviennent dans la ferme de leur enfance régler la succession de leur mère, Francesca. Ils vont découvrir tout un pan de la vie de leur mère ignoré de tous, sa brève, intense et inoubliable liaison avec un photographe de passage.

My Vote is my Secret

Julie Henderson, Donne Rundle, Thulani Mokoena, 1995

1991 : Nelson Mandela est libéré et l’apartheid aboli. Après une période d’euphorie, les tensions s’exacerbent à nouveau. C’est dans ce climat que se préparent les premières élections auxquelles sont conviées pour la première fois toutes les composantes de la population sud-africaine, le 27 avril 1994.

Université des exclus (L’)

Jean-Claude Poirson, 1995

Le film témoigne et accompagne l’expérience de 80 exclus réunis pendant neuf mois, à Strasbourg, sous la direction d’Armand Gatti. Une expérience originale de réinsertion sociale pour leur offrir un nouveau départ dans la vie.

Couleurs de « Jour de fête »(Les)

Jacques Deschamps, 1995

Ce documentaire raconte la restauration du chef d’œuvre de Jacques Tati, « Jour de fête ».

Haine (La)

Mathieu Kassovitz, 1995

Après une bavure policière, une nuit d’émeutes éclate entre les jeunes de la cité des Muguets et la police. Parmi ces jeunes aveuglés par la haine, 3 amis vont vivre la journée la plus importante de leur vie. Aujourd’hui, ils ne sont plus 3… ils sont 4 avec le Smith & Wesson 44 chromé qu’un des policiers a perdu pendant les émeutes…

À Bamako les femmes sont belles

Christiane Succab-Goldman, 1995

Rencontre sensible et respectueuse des femmes de Bamako et de Ségou qui construisent le Mali. Une vingtaine d’entre elles, de milieu et de niveau d’éducation différents, parlent de leur quotidien et le film fait ressortir la force de chacune.

Quai des ombres (Le)

Luc Verdier-Korbel, 1995

Du cœur de l’hiver, où ils trouvent refuge, gare de l’Est, quai 31, dans les deux wagons mis à la disposition des sans-abri par la SNCF, jusqu’à la fin de l’été suivant, la caméra suit Christian, Didier, Michel à la recherche d’un travail, un logement, une autre vie.

Algériennes 30 ans après

Ahmed Lallem, 1995

30 ans après avoir réalisé « Elles », le réalisateur retrouve les jeunes lycéennes algériennes devenues femmes, qui vivent soit en exil soit en Algérie.

Moissons de l’utopie (Les )

Yves Billon, 1995

L’arrivée dans les années 68-70 en Ardèche des «  hippies  », «  poilus  », «  bourrus  », «  babas  ». Cette population d’origine urbaine en rupture avec la société capitaliste, fuyant la ville et la société de consommation, évoque aujourd’hui les préoccupations qu’ils partagent avec la population locale.

Gens des baraques (Les)

Robert Bozzi, 1995

En 1970, de nombreux bidonvilles encerclaient Paris et Saint-Denis et comptaient une multitude d’immigrés portugais fuyant la misère et la dictature de Salazar. Robert Bozzi y tournait alors un documentaire. 25 ans après, il part à la recherche de certaines personnes filmées, dont un bébé et sa mère…

Coûte que coûte

Claire Simon, Frédéric Chéret, 1995

Produire coûte que coûte  ! Le film raconte l’histoire d’une petite entreprise, toute jeune, où l’on fabrique des plats cuisinés pour les grandes surfaces. Le patron et les employés mènent la guerre économique avec les moyens du bord.

Flaca Alejandra (La)

Carmen Castillo, Guy Girard, 1994

Carmen Castillo revient au Chili vingt ans après l’arrestation et la disparition de son camarade Miguel Henrique, dirigeant du MIR (mouvement de résistance), et des aveux sous la torture de la militante Marcia Morino, qui ont provoqué la chute du réseau. Soumise à ses tortionnaires pendant dix-huit ans, Marcia rompt aujourd’hui le silence et demande publiquement pardon de cette trahison.

Lucebert, temps et adieux

Johan Van der Keuken, 1994

Fasciné depuis toujours par l’art de Lucebert (1924-1994), l’un des poètes les plus influents de la littérature néerlandaise, également artiste visuel, Johan van der Keuken lui a consacré trois courts métrages en 1962, en 1967 et en 1994. Ce triptyque est réuni en un seul film dont le dernier volet a été tourné dans l’atelier de Lucebert peu après sa mort.

Loi du collège (La)

Mariana Otero, 1994

Chaque jour de l’année scolaire 1992-1993, Mariana Otero a filmé les élèves d’un collège implanté au cœur d’une cité en banlieue parisienne

Télé Flux - Le Gué Daney

Bernard Mantelli, 1994

Serge Daney parle de la télévision : «  Media… Medium… Médiocre… tout ça c’est un peu la même chose…".

Marseille en mars

Jean-Louis Comolli, 1994

Mars 1993, Marseille, les élections législatives, quatrième film de la Série « Marseille contre Marseille » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

Vie est immense et pleine de dangers (La)

Denis Gheerbrant, 1994

La vie de Cédric et de ses amis au sein du service cancérologie de l’Institut Curie à Paris. Le réalisateur les accompagne au gré de leurs combats contre la maladie, de leurs réflexions, de leurs questions et de leurs révoltes.

Délits flagrants

Raymond Depardon, 1994

Dans le dépôt de la préfecture de Police au Palais de Justice, Raymond Depardon filme l’itinéraire procédural de plusieurs personnes prises en flagrant délit, notamment leur audition par un substitut du procureur.

Journal Intime

Nanni Moretti, 1994

Nanni Moretti se met en scène et nous invite à partager son jardin secret. A travers les rues de Rome en Vespa, dans la pittoresque île de Lipari au Nord de la Sicile, chez son ami Gerardo et de visites en visites chez une multitudes de médecins, incapables de diagnostiquer le mal mystérieux dont il souffre.

Ernesto Che Guevara, le journal de bolivie

Richard Dindo, 1994

Guidé par le journal du guérillero, Richard Dindo suit pas à pas les traces d’Ernesto « Che » Guévara dans les maquis boliviens et fait entendre le récit, émouvant et grave, de son combat, de son échec et de sa mort.

Poste à la Courneuve (Une)

Dominique Cabrera, 1994

À la poste, les habitants des 4000 à La Courneuve attendent leurs allocations. L’argent circule, l’argent manque. Les jeunes postiers, salariés ordinaires, reçoivent de plein fouet le choc de la pauvreté de l’autre.

Belovy

Victor Kossakovsky, 1993

Entre documentaire sur la condition paysanne et poème à la gloire de la Russie éternelle, Belovy est une œuvre enthousiasmante qui redéfinit la frontière entre fiction et réalité.

Sarajevo Film Festival

Johan Van der Keuken, 1993

Un festival de films à Sarajevo sous les balles ou comment rêver encore quand on a tout perdu  ?

Sous le niveau de la mer

Gianfranco Rosi, 1993

Une rencontre avec des hommes et des femmes qui ont refusé la société de consommation au point d’en être exclus.

Poussins de la Goutte d’or

Jean-Michel Carré, 1993

Ils ont huit ou neuf ans et rêvent de football… Ces enfants, ce sont d’abord une équipe de football, un quartier, une histoire… Chronique d’un vécu parisien d’enfants issus de familles immigrées et la découverte d’un quartier livré à la promotion immobilière et baigné par la drogue et la violence…

Fleuve aux grandes eaux (Le)

Frédéric Back, 1993

Film d’animation québécois consacré au fleuve Saint-Laurent. “Magtogoek”, tel que le nomment les Amérindiens Micmacs, prend sa source dans les Grands lacs et se jette dans l’Atlantique après sa longue traversée du Québec. Ses eaux, où abondaient autrefois d’innombrables espèces animales et végétales, se sont appauvries sous les coups d’une exploitation abusive et de la pollution industrielle.

Réjane dans la tour

Dominique Cabrera, 1993

Réjane fait le ménage dans une tour du Val Fourré. En l’écoutant, en regardant ses gestes et en suivant ses pas, on voit ce que c’est qu’être aujourd’hui une femme de quarante-cinq ans sur un fil !

Dans la vallée de la Wupper

Amos Gitaï, 1993

À partir de ce microcosme qu’est la vallée de Wupper et du fait divers du 13 novembre 1992 où deux skinheads ont immolé un homme qu’ils croyaient juif dans un bar de la ville, un parcours archéologique à travers l’Allemagne d’aujourd’hui.

Trottoirs de Paris (Les)

, 1993

Devant la caméra pudique et attentive de Jean-Michel Carré, les prostituées disent leur solitude, leur dégoût des hommes, leur vie perdue mais aussi cette liberté et cette dignité qu’elles ont conquises.

Germinal

Claude Berri, 1993

Embauché comme mineur à Montsou, dans le Nord de la France, le jeune Etienne Lantier découvre la souffrance d’une population misérable et déshéritée. Gagné aux idées socialistes, il appelle les mécontents à faire la grève et à constituer une caisse de prévoyance. Le mouvement se durcit…

Cinéphile et le Village (Le) : Entretien sur la télévision avec Serge Daney

Pascal Kané, 1993

Serge Daney parle de la télévision en France, du rôle social qu’elle joue et de celui qu’elle pourrait jouer, de sa capacité d’accueillir, voire d’intégrer l’« autre » à un système de valeurs dont elle est encore – malgré tout – dépositaire.

Damned Daney 2

Bernard Mantelli, 1993

Dernier volet d’une collection autour de Serge Daney : Ce que dit Daney sur le rapport cinéma-télévision, puis sur la télévision, est l’objet-même de ce film.

Ni travail, ni famille, ni patrie - Journal d’une brigade FTP-MOÏ

Mosco Boucault, 1993

De 1943 à 1945, les membres de la 35ème brigade FTP-MOI - pour la plupart des adolescents immigrés ou fils d’immigrés - ont combattu l’occupant allemand dans la région de Toulouse à l’aide de bombes artisanales et d’armes volées. Leur tactique : la guérilla urbaine.

Pays des sourds (Le)

Nicolas Philibert, 1993

A quoi ressemble le monde pour des milliers de gens qui vivent dans le silence  ? Ce film raconte l’histoire des sourds et de la langue des signes et nous fait voir le monde à travers leurs yeux.

Conversation Nord-Sud : Daney-Sanbar

Simone Bitton, Catherine Poitevin, 1993

Conversations entre Serge Daney et Elias Sanbar, historien, directeur de la « Revue d’etudes palestiniennes ». Un échange entre deux cultures, deux histoires qui se retrouvent dans un même désir de parole.

Galères de femmes

Jean-Michel Carré, 1993

Fleury Mérogis est la plus grande prison de femmes d’Europe. Ce long métrage documentaire trace les portraits de sept femmes pendant leurs détentions puis dans leur tentative de réinsertion.

Tombeau d’Alexandre (Le)

Chris Marker, 1993

En hommage au cinéaste Alexandre Ivanovitch Medvedkine, mort en 1989, Chris Marker écrit six lettres, à titre posthume, pour rattraper le temps perdu…

Ramona, quand les compteurs s’arrêtent…

Véronique Sanson, Rosy Chumillas, 1993

C’est le récit intimiste d’un drame banal de notre époque : l’éclatement et la désintégration d’une grande entreprise de la région parisienne. Ce drame, inscrit dans la mutation silencieuse qui bouleverse depuis quinze ans le paysage industriel français, est vécu de l’intérieur par deux anciennes ouvrières spécialisées de la Compagnie des compteurs de Montrouge, aujourd’hui démantelée. Ce sont-elles, les réalisatrices du film.

Chomsky, les médias et les illusions

Peter Wintonick, Mark Achbar, 1992

Un documentaire sur Noam Chomsky, linguiste et philosophe, militant politique de renom international.

L 627

Bertrand Tavernier, 1992

Lucien Marquet, enquêteur de police de 35 ans, croit, contrairement à bon nombre de ses collègues, encore en son métier. A travers ses investigations, ses découragements et ses espoirs, l’évocation du milieu des policiers affectés aux brigades des stupéfiants.

Salzbourg, une utopie

Andy Sommer, 1992

Dés 1917 dans une Europe en ruine, des artistes et intellectuels ont choisi Salzbourg comme lieu pour créer un festival dédié au théâtre et à l’opéra, afin d’exorciser les nationalismes exacerbés et de reconstituer une Europe unie.

En remontant la rue vilin

Robert Bober, 1992

Classée en 1863, une petite rue de Ménilmontant, à Paris, est déclarée insalubre et est détruite 100 ans plus tard. L’écrivain Georges Perec y a vécu enfant. À partir de ses écrits et de clichés pris par de grands photographes, Robert Bober fait revivre la rue.

Frères des frères (Les)

Richard Copans, 1992

Pendant la guerre d’Algérie, des Français aident l’organisation du FLN en France. Attachés aux idéaux de la République (Liberté, Égalité, Fraternité) ou révolutionnaires tiers mondistes, ils sont considérés comme des traîtres par la majorité de la population.

Epicerie de ma mère (L’)

Jean-Marie Barbe, 1992

Ce film est le portrait d’une épicerie où défile quotidiennement la foule apparemment anonyme des villageois. Écouter ou informer, le rôle central de l’épicerie se dessine au long d’une journée imaginaire rythmée par les allées et venues, les gestes du quotidien et le son incessant du rideau en bois qui annonce l’entrée ou la sortie des clients.

Campagne de Provence (La)

Jean-Louis Comolli, 1992

De juin 1991 à mars 1992, neuf mois d’une bataille politique violente et angoissante, en Provence, à l’occasion des élections régionales. Troisième film de la Série « Marseille contre Marseille » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

Récréations

Claire Simon, 1992

Dans la cour de l’école maternelle, une poignée d’enfants jouent, crient, se battent, rient et pleurent…on appelle ça «  Récréation  ».

Chronique d’une banlieue ordinaire

Dominique Cabrera, 1992

Avant la destruction des tours HLM du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, certains habitants offrent à travers leurs témoignages, une réflexion sur l’habitat social en banlieue parisienne.

Naissance d’un hôpital

Jean-Louis Comolli, 1991

En 1980, l’Assistance publique lance un appel d’offre pour la construction d’un hôpital pédiatrique dans le nord de Paris. Le film suit l’un des architectes retenus pour concourir, Pierre Riboulet, dans l’intimité du lent processus de création dont émergera le projet lauréat.

Damned Daney 1

Bernard Mantelli, 1991

Rencontre avec Serge Daney portée par le désir d’écouter celui qui reste pour nous l’un des rares encore, à savoir éclairer les images et les sons avec lesquels nous avons vécu (cinéma), vivons (télévision) et vivront (les machines).

De jour comme de nuit

Renaud Victor, 1991

Un film documentaire tourné à la maison d’arrêt des Baumettes à Marseille. Approche distante et discrète à la fois, franche et pudique, loin des clichés du milieu carcéral. Renaud Victor s’est immergé dans la vie de la prison, il a pris le temps qu’il fallait pour regarder, avant même de filmer, ceux qui sont «  dedans  », pour longtemps ou proches de sortir, pour de bonnes ou mauvaises raisons, de jour comme de nuit.

Et la vie

Denis Gheerbrant, 1991

Corps et décors, paroles et paysages tissent une cartographie sensible d’un pays ignoré des médias : la France telle qu’elle advient.

Wadi, dix ans après

Amos Gitaï, 1991

Amos Gitai retourne à Wadi Rushmia pour retrouver, dix ans après son premier Wadi, les habitants juifs et arabes de cette vallée de Haïfa.

Femmes de Fleury (Les)

Jean-Michel Carré, 1990

Sept détenues de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (91), pour la plupart toxicomanes, témoignent de leurs conditions de détention et des circonstances qui les ont menées en prison.

Autre futur - L’ Espagne rouge et noire (Un)

Richard Prost, 1990

50 ans après, l’histoire des anarcho-syndicalistes espagnols qui menèrent une révolution autogestionnaire au cœur de la guerre civile. Cette série est née de la volonté des vieux libertaires espagnols de reconstituer la mémoire collective de leur génération, et de nous en laisser témoignage.

Milou en mai

Louis Malle, 1990

Une vieille dame s’éteint dans une grande demeure du Sud-Ouest. Son fils, Milou, qui a soixante ans et qui s’occupe de la propriété, convoque pour l’enterrement toute la famille. Mais nous sommes en mai 1968 et depuis deux semaines Paris est en effervescence.

Ville Louvre (La)

Nicolas Philibert, 1990

À quoi ressemble le Louvre quand le public n’y est pas  ? Pour la première fois, un grand musée dévoile ses coulisses à une équipe de cinéma.

Tombeau des lucioles (Le)

Isao Takahata, 1989

Dans le Japon de la Seconde Guerre mondiale, deux enfants se trouvent livrés à eux-mêmes après la mort de leur mère, suite au bombardement massif à la bombe incendiaire de Kōbe par les États-Unis.

Route One USA

Robert Kramer, 1989

Robert Kramer, cinéaste-voyageur, parcourt la route numéro 1, caméra à la main. Il dresse le portrait étrangement prophétique d’une société en décomposition.

De bruit et de fureur

Jean-Claude Brisseau, 1988

Une banlieue parisienne déshéritée, des enfants livrés à eux-mêmes, deux mondes : celui d’une réalité violente et quasi apocalyptique, et celui onirique d’un adolescent en quête d’amour…

Camps du silence (Les)

Bernard Mangiante, 1988

L’histoire des camps du midi de la France est une longue descente aux enfers en février 1939.

Festin de Babette (Le)

Gabriel Axel, 1987

Babette, cuisinière française, fait ses adieux à une communauté pieuse du Danemark où elle s’est réfugiée pendant la Commune. Un conte sur les plaisirs de la vie, éphémères et mémorables.

Homme qui plantait des arbres (L’)

Frédéric Back, 1987

L’homme qui plantait des arbres raconte l’histoire d’Elzéard Bouffier, un berger provençal, qui reboise patiemment un coin de pays d’où la vie s’était retirée. La fascination du narrateur pour l’homme et sa mission l’amène à retourner à la montagne à plusieurs reprises.

Urgences

Raymond Depardon, 1987

Tourné au service des urgences psychiatriques de l’Hôtel-Dieu à Paris, il filme des personnages du quotidien dans leurs demandes, leurs drames et leurs souffrances grâce à un dispositif d’une rigueur absolue.

Noce en galilée

Michel Khleifi, 1987

Le Moukhtar, chef d’un village arabe palestinien, vient demander au gouverneur israëlien de lever le couvre-feu pour pouvoir marier son fils.

Welcome in Vienna (Welcome in Vienna : troisième partie)

Axel Corti, 1986

Troisième partie de la trilogie d’Axel Corti autour du sort de réfugiés juifs durant la seconde guerre mondiale.

I love $

Johan Van der Keuken, 1986

New-York, Genève, Hong-Kong, Amsterdam sont des plaques tournantes de l’économie mondiale. L’argent y circule et tandis que la pauvreté est omniprésente dans les rues de New-York, la richesse est bien protégée derrière les façades propres de Genève.

Santa Fé (Welcome in Vienna : deuxième partie)

Axel Corti, 1985

Deuxième partie de la trilogie d’Axel Corti autour du sort de réfugiés juifs durant la seconde guerre mondiale.

Shoah

Claude Lanzmann, 1985

Un documentaire constitué exclusivement de témoignages de survivants, de témoins et de complices de l’holocauste, qui mettent au jour l’implacable logique de l’horreur.

Yeux des oiseaux (Les)

Gabriel Auer, 1983

En mars 1980, trois délégués du Comité International de la Croix Rouge sont autorisés à pénétrer en Uruguay dans le pénitencier militaire “Libertad”. Ils découvrent alors quelles sont les conditions réelles de détention dans cette prison soit-disant modèle. La déchéance physique et psychique de détenus, l’interdiction de communiquer entre eux, la repression systématique de leurs proches. Un film de fiction fondé sur des évènements réels.

Faits divers

Raymond Depardon, 1983

«  Faits divers  » est un reportage en direct, sans commentaire, sur les activités quotidiennes des gardiens de la paix du commissariat du 5e arrondissement de Paris.

The Store

Frederick Wiseman, 1983

« La vente » voilà ce qui, selon son directeur du marketing, unit tout le personnel de Neiman Marcus, célèbre « departmental store » de Dallas. Frederick Wiseman y promène sa caméra et nous montre les rites, les artifices, les mises en scène ; tout un décorum au service d’un mot d’ordre : vendre.

Mississippi Blues

Bertrand Tavernier, Robert Parrish, 1983

Mississippi Blues est une balade  ; une ballade dans un pays accroché à son histoire, à ses racines, à son passé… mais aussi, désireux de bouger, de changer, de bouleverser ses structures et ses préjugés. Un pays mythique pour nous Français : le vieux sud, Mississippi.

Biquefarre

Georges Rouquier, 1983

A Biquefarre, petit domaine situé près de Farrebique, 40 ans ont presque passé et le monde rural, à grands renforts d’investissements coûteux, a connu de véritables transformations. Acquérir encore et toujours plus de terre est devenu primordial pour rentabiliser les efforts financiers consentis. Justement, Raoul, le propriétaire de Biquefarre souhaite vendre ses 10 ha de terre. Ceux de Farrebique décident alors de se porter acquéreurs…

Dieu ne croit plus en nous (Welcome in Vienna : première partie)

Axel Corti, 1982

Première partie de la trilogie d’Axel Corti autour du sort de réfugiés juifs durant la seconde guerre mondiale.

Mille milliards de dollars

Henri Verneuil, 1982

Paul Kerjean dénonce dans les colonnes de La Tribune, le journal pour lequel il travaille, un homme politique corrompu. Ne supportant pas ces accusations, le politicien, innocent, se suicide. Kerjean, pris de remords, approfondit ses recherches et découvre que les services secrets américains sont impliqués dans l’affaire…

Sans soleil

Chris Marker, 1982

Réflexion sur l’image, la représentation du monde et la responsabilité morale de ceux qui fabriquent cette mémoire visuelle.

Mourir à 30 ans

Romain Goupil, 1982

Après le suicide de son ami Michel Récanati, Romain Goupil s’interroge sur son passé militant d’extrême gauche, de membre des CAL (Comités d’action lycéens). Il insère au milieu d’images d’assemblées générales et de manifestations tournées en 1968, des documents intimes et des témoignages d’anciens camarades qui participent de ce portrait d’une génération.

Nous étions tous des noms d’arbres

Armand Gatti, 1981

Pour filmer la réalité irlandaise, Gatti mise, en 1981, sur le workshop de Derry, une sorte de maison des jeunes dirigée par un personnage haut en couleurs, Paddy Doherty.

Reporters

Raymond Depardon, 1981

Photographes de presse et paparazzi : un monde laborieux et cynique, avec ses codes, ses règles, ses audaces. Raymond Depardon suit pas à pas les reporters de l’agence Gamma.

Extérieur nuit

Jacques Bral, 1980

Après avoir plaqué copine et boulot, Léo s’installe chez son ami de toujours, Bony, un écrivain en manque d’inspiration. Un soir, Léo rencontre Cora, une jeune femme chauffeur de taxi qui rêve d’Amérique du Sud et qui pour cela rançonne occasionnellement ses clients…

San Clemente

Raymond Depardon, 1980

À San Clemente, dans un hôpital psychiatrique situé sur une île au large de Venise, les malades y mènent une vie libre. Un bouleversant voyage au cœur de la folie.

Voix de son maître (La)

Gérard Mordillat, Nicolas Philibert, 1978

Douze patrons de grandes entreprises parlent face à la caméra du pouvoir, de la hiérarchie, des syndicats, des grèves, de l’autogestion… Leurs voix se mêlent, se dispersent, se démultiplient dans la ville, les usines… Sous le discours patronal apparaît progressivement l’image d’un monde futur…

Arbre aux sabots (L’)

Ermanno Olmi, 1978

Chronique détaillée et minutieuse de l’histoire de cinq familles de métayers vivant dans une ferme lombarde à la fin du siècle dernier.

Grande lessive (La)

Jean-Pierre Mocky, 1978

Un professeur de lettres part en croisade contre les méfaits de la télévision. Il sabote les antennes des parents de ses élèves, provoque des orages qui brouillent la réception des programmes.

Paysans (Des)

Jean-Claude Bringuier, 1978

En 1978, Jean-Claude Bringuier a tourné quatre films pour cette série en forme de témoignage sur la vie des paysans. De ces paroles, il ressort un portrait marquant, celui de Léonce Chaleil réalisé dans le film La terre.

Grands soirs et petits matins

William Klein, 1978

Le mois de mai 1968 à Paris par le cinéaste et photographe américain William Klein. La caméra se porte dans les rues du Quartier latin, de la Sorbonne à l’Odéon, tout près des manifestants, enregistrant les débats sur le vif et au jour le jour.

Résistance du 2 septembre (La)

Isaac Isitan, 1977

Spéculateurs de terres : les travailleurs venus se construire des taudis à la périphérie d’Istanbul.

Journée particulière (Une)

Ettore Scola, 1977

A Rome le 6 mai 1938. Alors que tous les habitants de l’immeuble assistent au défilé du Duce Mussolini et d’Hitler, une mère de famille nombreuse et un homosexuel se rencontrent. Oeuvre d’une extrême richesse qui à travers deux anodins citoyens, décrypte les sombres méandres du fascisme …

Fond de l’air est rouge (Le)

Chris Marker, 1977

Montage de documents pour la plupart inédits, couvrant dix années capitales de l’histoire mondiale : 1967-1977. Première partie, « Les mains fragiles : du Vietnam à la mort du Che, Mai 68 et tout ça ». Deuxième partie, « Les mains coupées : du printemps de Prague au Programme commun ».

Cécilia (La)

Jean-Louis Comolli, 1976

Le premier film de fiction de Jean-Louis Comolli évoque la communauté fondée par l’anarchiste italien Rossi au Brésil, au XIXème siècle.

La Bataille du Chili

Patricio Guzmán, 1975

La Bataille du Chili est un document historique exceptionnel tourné pendant les deux dernières années du gouvernement d’Unité populaire de Salvador Allende.

Daguerréotypes

Agnès Varda, 1975

A travers leurs témoignages, la vie de quelques commerçants de la rue Daguerre à Paris.

Vincent, François, Paul et les autres

Claude Sautet, 1974

La référence du film choral dramatique sur fond de chronique sociale, où l’amitié reste omniprésente.

Valseuses (Les)

Bertrand Blier, 1974

Le film raconte la cavale de deux jeunes marginaux. Il illustre la frénésie de la libération sexuelle et des mœurs après l’épisode soixante-huitard.

Gardarem Lou Larzac

Dominique Bloch, Isabelle Lévy, Philippe Haudiquet, 1974

Pendant dix ans, le refus obstiné des paysans du plateau du Larzac devant l’extension du camp militaire. « Des moutons, pas des canons ».

Edvard Munch

Peter Watkins, 1974

« Edvard Munch » est une biographie très subjective des jeunes années du peintre expressionniste norvégien, aux prises avec les conventions de la société puritaine de son temps. Un film considéré par beaucoup comme la meilleure œuvre jamais consacrée à l’acte créatif et à la peinture (« un travail de génie » selon Ingmar Bergman).

Pourquoi Israël

Claude Lanzmann, 1973

Ce film constitue, entre autres, une réponse aux anciens compagnons de luttes anticolonialistes, qui se refusaient à comprendre qu’on puisse, ayant voulu l’indépendance de l’Algérie, vouloir la survie d’Israël…

Kashima paradise

Yann Le Masson, Benie Deswarte, 1973

Entre Kashima et Tokyo, se construit vers 1970 l’aéroport de Narita : les paysans refusent de vendre leurs terres et affrontent les gardes mobiles envoyés pour les expulser. Portrait sociologique d’une nation au début des années mille neuf cent soixante-dix.

Humain trop humain

Louis Malle, 1972

Un regard insistant sur les conditions de travail à la chaîne dans une usine d’automobiles.

Festival panafricain d’Alger (Le)

William Klein, 1972

Documentaire sur le festival culturel panafricain à Alger en 1969.

An 01 (L’)

Jacques Doillon, 1972

«  On arrête tout, on réfléchit, et c’est pas triste…  ». L’An 01 narre un abandon utopique, consensuel et festif de l’économie de marché et du productivisme. Financé grâce à la bonne volonté des lecteurs de Charlie-Hebdo, ce film reste emblématique de la contestation des années 1970.

Tambours d’avant : Tourou et Bitti (Les)

Jean Rouch, 1971

Une danse de possession se déroule dans la concession du Zima Dauda Sido, au Niger. Jean Rouch a filmé le quatrième jour de la cérémonie.

Pays de Cocagne

Pierre Étaix, 1971

Les Français partent en vacances. Pierre Etaix les suit. Il les interviewe, les filme et constitue ainsi un documentaire. L’opinion de « l’homme de la rue » sur les sujets d’actualité tels que l’érotisme, le succès artistique, la publicité, la musique et le mariage, alterne avec les concours de chants et les jeux organisés pour les adultes par les grandes marques publicitaires.

Trois-quarts de la vie (Les)

Groupe Medvekine de Sochaux, 1971

Les jeunes immigrés de Sochaux démontent le mécanisme de l’exploitation dans leur vie quotidienne telle qu’elle a été organisée par Peugeot

Bonheur dans vingt ans (Le)

Albert Knobler, 1971

Le film retrace avec des documents d’archives l’histoire de la Tchécoslovaquie depuis l’entrée des troupes soviétiques, acclamées par toute la population, jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Dubeck.

Basic Training

Frederick Wiseman, 1971

A l’été 1970, pendant la guerre du Vietnam, dans la chaleur du Kentucky, le 16ème bataillon de l’US Army fait ses classes.

Classe ouvrière va au paradis (La)

Elio Pétri, 1971

Un ouvrier communiste et taciturne perd un doigt dans un accident du travail et découvre a cette occasion la solidarité avec ses compagnons d’usine.

Punishment Park

Peter Watkins, 1971

Fable politique inspirée par l’application du McCarren Act, une loi d’exception votée en 1970 à la faveur d’une aggravation du conflit au Nord-Vietnam, autorisant à placer en détention «  toute personne susceptible de porter atteinte à la sécurité intérieure  ».

Train en marche (Le)

Chris Marker, 1971

Portrait d’Alexandre Medvedkine et de son expérience ciné-train transformé en unité de production mobile pour filmer les problèmes de la révolution Russe et du développement économique en 1930.

Salamandre (La)

Alain Tanner, 1971

Pierre et Paul, respectivement journaliste et écrivain, s’associent pour écrire un scénario d’après un fait divers : l’histoire d’une jeune fille accusée par son oncle d’avoir tenté de le tuer. Le procès se termine par un non-lieu. Ils décident d’aller chercher la vérité directement à la source, auprès de la jeune fille.

Family Life

Ken Loach, 1971

Janice, une jeune fille de dix-neuf ans vit avec ses parents dans un pavillon de la banlieue londonienne. Ecartelée entre un père absent et une mère dominatrice, elle se réfugie peu à peu dans un mutisme qui la conduit à être internée.

Deep end

Jerzy Skolimowski, 1970

Mike vient de sortir du collège et trouve un emploi dans un établissement de bains londonien. Susan, son homologue féminin, arrondit ses fins de mois en proposant ses charmes à la clientèle masculine. Amoureux jaloux de la jeune femme, Mike devient encombrant.

Paris Musette

Jean-Pierre Beaurenaut, 1970

Evocation des liens qui, du début du siècle à l’après-guerre, ont uni Paris et l’accordéon. Extraits de films, décors reconstitués de bals et de guinguettes populaires, interprétations de morceaux à l’accordéon et témoignages d’accordéonistes composent ce documentaire musical, teinté de nostalgie

Sochaux 11 juin 68

Groupe Medvekine de Sochaux, 1970

En juin 1968, après vingt-deux jours de grève, la police investit les usines Peugeot de Sochaux. Une sanglante répression s’ensuit qui fait deux morts et cent cinquante blessés. Pour commémorer l’anniversaire du massacre, des témoins, réunis au Centre culturel du comité d’entreprise de Clermoulin, se souviennent.

Grand amour (Le)

Pierre Étaix, 1969

Pierre est marié avec Florence. Tout va bien dans son couple et son travail. Les années passent, monotones, et quand arrive une nouvelle et jeune secrétaire, il en tombe amoureux et se met à rêver…

Easy rider

Denis Hopper, 1969

Billy et Wyatt parcourent le sud des Etats-Unis à moto… Un film symbole de la jeunesse américaine de la fin des années 60, devenu film culte…

Sept jours ailleurs

Marin Karmitz, 1969

Un jeune compositeur, Jacques, étouffe dans son milieu social et familial. Il voudrait partir, recommencer sa vie ailleurs… Avec une troupe de ballets, Jacques part en tournée en province. Il rencontre une danseuse, Catherine, avec qui il entrevoit une possibilité de retrouver le bonheur. Mais la tournée se termine… C’est une « brève rencontre ».

More

Barbet Schroeder, 1969

À Ibiza, un jeune Allemand se laisse entraîner dans la drogue et une passion destructrice.

Parcelle (La)

Jacques Loiseleux, 1969

En mai 1970, à Avessac, en Loire-Atlantique, le C.D.J.A. et la F.N.S.E.A. deux syndicats d’exploitants agricoles décident d’engager une action de masse. C’est le film de cette exemplaire journée, illustrant l’action syndicale en milieu paysan.

Charles mort ou vif

Alain Tanner, 1969

Portrait d’un homme qui décide de quitter sa vie confortable de patron bourgeois pour mener une vie retirée auprès d’un couple bohème : là, il retrouve sa liberté de pensée et le goût de vivre.

Rhodia 4x8

Groupe Medvekine de Sochaux, 1969

Colette Magny interprète une chanson tirée de son album Mai 68 et dédiée aux luttes ouvrières à l’usine Rhodiaceta de Besançon.

Classe de lutte

Groupe Medvedkine de Besançon, 1969

Réponse des ouvriers de la Rhodiaceta de Besançon au film « A bientôt, j’espère ». Il suit la création d’une section syndicale CGT dans une usine d’horlogerie par une ouvrière dont c’est le premier travail militant en 1968. On y découvre comment Suzanne réussit à mobiliser les autres femmes de l’entreprise, malgré la méfiance des dirigeants syndicaux et les intimidations du patronat.

Chagrin et la pitié (Le) (Chronique d’une ville française sous l’occupation)

Marcel Ophüls, André Harris, 1969

Clermont-Ferrand et l’Auvergne, pendant les années 40 à 45, la guerre, la défaite, l’occupation allemande, le départ de l’occupant, la résistance triomphante, la fin de la guerre.

Salesman - Le vendeur de bibles

Albert Maysles, David Maysles, Charlotte Zwerin, 1968

Quatre américains moyens font du porte à porte à travers la Nouvelle-Angleterre. Ils vendent des bibles, «  le plus bel ouvrage de littérature de tous les temps  ».

2001 : l’odyssée de l’espace

Stanley Kubrick, 1968

A l’aube de l’Humanité, dans le désert africain, une tribu de primates subit les assauts répétés d’une bande rivale, qui lui dispute un point d’eau. La découverte d’un monolithe noir inspire au chef des singes assiégés un geste inédit et décisif. Brandissant un os, il passe à l’attaque et massacre ses adversaires. Le premier instrument est né.

Révélateur (Le)

Philippe Garrel, 1968

Le Révélateur, premier film muet annonciateur d’une longue série s’avère en tout point un chef-d’œuvre atypique. Le contexte politique de l’époque (mai 1968) influe considérablement sur sa réalisation.

One + one (Sympathy for the devil)

Jean-Luc Godard, 1968

Film mythique réalisé en 1968 avec les Rolling stones

Gendarme se marie (Le)

Jean Girault, 1968

Le Maréchal des logis-chef Cruchot rencontre, suite à un accident, Josépha, la veuve d’un colonel de gendarmerie. Sous le charme, et pour plaire à la belle, Cruchot fait de nombreux efforts.

Mister freedom

William Klein, 1968

Mister Freedom, membre d’une organisation fasciste américaine, arrive en France pour mettre de l’ordre dans cette nation de 50 millions de « pleurnichards ». Ce justicier international a pour mission de libérer la France…

Deux ou trois choses que je sais d’elle

Jean-Luc Godard, 1968

« Elle », c’est la région parisienne, ses grands ensembles et le malaise qu’ils drainent… Un constat noir sur la perdition de la société industrielle… Portrait psycho-sociologique d’une jeune femme vivant dans un grand ensemble de banlieue.

Bande à Bonnot (La)

Philippe Fourastié, 1968

Le film raconte les activités de Jules Bonnot dans les années 1910. Entouré d’associaux et d’idéalistes, il se livre à des faits criminels qui mettent la France dans la tourmente.

Deux marseillaises (Les)

Jean-Louis Comolli, André S. Labarthe, 1968

À l’occasion de la campagne électorale pour les élections législatives de juin 1968 à Asnières, ce documentaire filme au jour le jour les élections marquées par les événements de Mai 68.

Jeudi on chantera comme dimanche

Luc de Heusch, 1967

Luc de Heusch, à la fois cinéaste et ethnologue, signe avec Jeudi on chantera comme dimanche son unique film de fiction. Jean qui rêve de devenir son propre patron saute sur l’occasion qui, pense-t-il va lui permettre d’accéder à son rêve, abandonnant par la même occasion ses camarades en grève. Mettant à profit ses talents de documentariste, le réalisateur dépeint les conséquences néfastes de la société de consommation sur les individus et le délitement de la conscience de classe.

Belle de jour

Luis Buñuel, 1967

Séverine et Pierre forment un jeune couple apparemment sans histoires. En fait, Séverine, épouse réservée, est en proie à des fantasmes tenaces et déstabilisants. Un jour, la jeune femme apprend l’existence de la « maison de madame Anaïs », une maison de rendez-vous. Troublée par cette révélation et poussée par une étrange pulsion, elle contacte madame Anaïs et devient bientôt la troisième « pensionnaire ». Elle y retourne chaque après-midi. L’effet thérapeutique de cette activité clandestine se fait peu à peu sentir.

Noire de… (La)

Ousmane Sembene, 1967

C’est le premier long métrage africain. L’histoire est celle d’un couple de coopérants qui ramènent en France la bonne qu’ils avaient durant leur séjour au Sénégal. En France, la vie de cette femme n’est pas celle dont elle avait rêvée.

Manuela

Groupe Medvedkine de Besançon, 1967

Manuela est avant tout un divertissement, une façon de passer un dimanche de grève dans la bonne humeur avec un appareil photo et un magnétophone.

Week-end

Jean-Luc Godard, 1967

À la veille de mai 68, la société de consommation débouche sur une série d’embouteillages et d’accidents.

Titicut follies

Frederick Wiseman, 1967

L’effroyable quotidien des détenus du pénitencier psychiatrique de Bridgewater dans le Massachusetts.

Blow up

Michelangelo Antonioni, 1967

Dans un parc de Londres, un jeune photographe surprend ce qu’il croit être un couple d’amoureux. Il découvre sur la pellicule une main tenant un revolver et un corps allongé dans les buisssons…

Tante Zita

Robert Enrico, 1967

Alors que sa tante adorée se meurt, Anne erre dans les rues de Paris et fait des rencontres insolites, amicales et amoureuses… Un film plein de charme sur le douloureux passage à l’âge adulte…

Au feu les pompiers

Milos Forman, 1967

Dans une petite ville de Tchécoslovaquie le bal des pompiers se prépare mais tourne à la catastrophe. Farce provocante de Milos Forman qui utilise le registre de la comédie pour livrer un pamphlet politique et social virulent.

Alexandre le bienheureux

Yves Robert, 1967

Alexandre, cultivateur et force de la nature, décide à la mort de sa femme de prendre un repos bien mérité. Il se déclare en congé à vie. Une joyeuse fable qui fait l’éloge de la paresse.

Tant qu’on a la santé

Pierre Étaix, 1966

Pierre est un jeune homme sérieux et posé. Mais il se sent peu à l’aise dans son siècle et toutes sortes de mésaventures l’attendent. Un petit chef-d’œuvre satirique et burlesque.

Signore e signori

Pietro Germi, 1966

3 histoires dans une ville catholique italienne ou chacun discute des affaires privées d’autrui sur une térasse de café et ou la trahison semble la règle. Le clergé avec la morale chrétienne et les moeurs sociales forcent tout ce petit monde a essayé de sauver les apparences en public. Et si l’affaire devient trop public, la police se charge de constater l’adultère.

Paris Vu Par…

Jean Rouch, Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, Jean Douchet, Jean-Daniel Pollet, Eric Rohmer, 1966

Un jeune producteur, Barbet Schroeder, a eu l’idée de confier une caméra 16 mm et de la pellicule à six amis cinéastes en leur demandant de réaliser un court-métrage sur un quartier de la capitale.

Bombe (La)

Peter Watkins, 1966

Une bombe atomique soviétique tombe sur le Kent. Description minutieuse et sobre des effets immédiats et à court terme.

Yoyo

Pierre Étaix, 1965

Un riche petit garcon s’ennuie, seul et entoure de ses domestiques, jusqu’au jour ou passe un cirque. Il reconnait dans l’ecuyere la jeune fille qu’il aime en secret.

Amours d’une blonde (Les)

Milos Forman, 1965

Conte de fée cruel, le film est le reflet d’une jeunesse insouciante mais bien vivante.

Bonheur (Le)

Agnès Varda, 1964

Un menuisier aime sa femme, ses enfants et la nature. Ensuite il rencontre une autre femme, une postière, qui ajoute du bonheur à son bonheur.

Tontons flingueurs (Les)

Georges Lautner, 1963

Sur son lit de mort, le Mexicain fait promettre à son ami d’enfance, Fernand Naudin, de veiller sur ses intérêts et sa fille Patricia. Fernand découvre alors qu’il se trouve à la tête d’affaires louches dont les anciens dirigeants entendent bien s’emparer. Mais, flanqué d’un curieux notaire et d’un garde du corps, Fernand impose d’emblée sa loi.

Soupirant (Le)

Pierre Étaix, 1963

Un jeune chercheur solitaire, obéissant à une suggestion de son père, décide soudain de se marier. Avec qui ? Il se lance dans une aventure aux pièges multiples et jette son dévolu sur une idole inatteignable. Sans regarder tout près de lui.

Main basse sur la ville

Francesco Rosi, 1963

Sous l’impulsion de l’entrepreneur Nottola, la municipalité de Naples transforme des terrains agricoles en terrains constructibles. Les spéculateurs construisent sans précaution et le chantier provoque l’écroulement d’une maison ancienne et des morts. Ce drame ayant lieu peu avant les élections municipales, les débats font rage dans la majorité qui cherche à évincer Nottola tandis que l’opposition, menée par le conseiller communiste De Vita, pousse à la création d’une commission d’enquête.

Adieu Philippine

Jacques Rozier, 1963

Paris, 1960. Michel doit partir faire son service en Algérie, il séduit deux amies inséparables « comme les amandes philippines »… Improvisation, lyrisme et fausse légèreté sur fond de guerre annoncée…

Lawrence d’Arabie

David Lean, 1963

Le destin hors du commun de l’officier britannique T. E. Lawrence, qui mena la révolte arabe contre l’oppresseur turc au cours de la Premiere Guerre mondiale.

Mourir à Madrid

Frédéric Rossif, 1963

A partir d’archives cinématographiques, l’histoire de l’Espagne de 1931 à 1939.

Pour la suite du monde

Michel Brault, Pierre Perrault, 1962

Documentaire poétique et ethnographique sur la vie des habitants de l’Isle-aux-Coudres rendue d’abord par une langue, verte et dure, toujours éloquente, puis par la légendaire pêche au marsouin, travail en mer gouverné par la lune et les marées. Un véritable chef-d’œuvre du cinéma direct.

Heureux anniversaire

Pierre Étaix, Jean-Claude Carrière, 1962

Une jeune femme prépare la table pour fêter son anniversaire de mariage. Le mari se trouve coincé dans les encombrements parisiens. Les quelques arrêts pour les derniers achats ne font que le retarder davantage.

Jules et Jim

François Truffaut, 1962

1912, deux amis inséparables s’éprennent de la même femme. Truffaut adapte le roman d’Henri-Pierre Roché pour réaliser cet hymne à l’amour. Ce film a soufflé les premiers airs de liberté de ces « années 68 ».

Jetée (La)

Chris Marker, 1962

Une catastrophe nucléaire a détruit toute vie humaine à la surface de la terre. Paris a été rayé de la carte. Les « vainqueurs » de cette guerre nucléaire cherchent le moyen de sauver la race humaine.

Muriel ou le temps d’un retour

Alain Resnais, 1962

Muriel est un des rares films linéaires de Resnais, sur le poids des souvenirs, du passé, l’angoisse du temps qui passe. Muriel n’étant pas un film sur l’Algérie, mais un film où il en est question comme d’une pensée gênante, Resnais par ce propos subtil échappa à la censure très pointilleuse de l’époque.

Amour existe (L’)

Maurice Pialat, 1962

Aubervilliers, Pantin, Courbevoie, Nanterre…Un itinéraire à travers la banlieue parisienne de la fin des année cinquante.

Brutalité des pierres (La)

Alexander Kluge, 1961

Avec son premier film, le cinéaste allemand Alexander Kluge décide de faire face à l’histoire de son pays. Son court métrage s’attarde sur le passé et le présent du Reichsparteitagsgelände, complexe construit par l’architecte en chef du parti nazi Albert Speer.

Rupture

Pierre Étaix, Jean-Claude Carrière, 1961

Un jeune homme reçoit une lettre de sa bien-aimée. Hélas, il s’agit d’une lettre de rupture. Il entreprend de lui répondre…

Rocco et ses frères

Luchino Visconti, 1961

Une famille du sud de l’Italie est contrainte par la misère d’émigrer vers le nord pour y trouver du travail. Simone réussit à devenir boxeur professionnel mais sera laminé par ce milieu malsain. Rocco s’essaie à différents métiers avant d’être poussé à faire de la boxe, sport qu’il déteste mais où il devient un champion. Tous deux aiment la même femme, Nadia, une prostituée.

Cléo de 5 à 7

Agnès Varda, 1961

Cléo, belle et chanteuse, attend les résultats d’une analyse médicale. Cléo vit quatre-vingt-dix minutes particulières. Son amant, son musicien, une amie puis un soldat lui ouvrent les yeux sur le monde.

Belle américaine (La)

Robert Dhéry, 1961

En achetant pour 500 francs une superbe voiture américaine, Marcel, ouvrier en usine, a fait l’affaire de sa vie. Cette « belle américaine » va néanmoins lui causer de nombreux déboires…

Zazie dans le métro

Louis Malle, 1960

La découverte de Paris par une petite provinciale, qui veut absolument prendre le métro.

Primary

Richard Leacock, 1960

Le film relate, sous la forme d’une chronique au jour le jour, la campagne du futur président Kennedy et du sénateur Humphrey pour les élections primaires du Wisconsin.

À bout de souffle

Jean-Luc Godard, 1960

L’itinéraire d’un jeune délinquant qui, après avoir volé une voiture et tué un policier, est traqué par la police…

Chronique d’un été

Jean Rouch, Edgar Morin, 1960

Etes-vous heureux  ? Edgar Morin et Jean Rouch interviewent la france des années 1960. Le film est également un questionnement sur le cinéma.

Hiroshima mon amour

Alain Resnais, 1959

En août 1957, à Hiroshima, une actrice française termine un film sur la paix. Elle s’éprend d’un architecte japonais le dernier jour du tournage. Ils ont vingt-quatre heures devant eux pour vivre cette passion fulgurante.

Opera mouffe (L’)

Agnès Varda, 1958

Carnet de notes d’une femme enceinte sur la rue Mouffetard (5e) et son marché. L’Opéra-mouffe nous donne un aperçu de ce qu’était le Paris des années 50, plein de misère, de mort et de vie.

Mon oncle

Jacques Tati, 1957

Hulot, qui habite une pittoresque maison d’un quartier populaire, vient de temps en temps distraire son neveu, qui s’ennuie dans la villa ultra-moderne de ses parents.

Ballon rouge (Le)

Albert Lamorisse, 1956

C’est l’histoire d’un petit garçon et d’un ballon magique. Dans le Paris des années 50, un petit garçon libère un ballon accroché à un réverbère. À la surprise des habitants du quartier, suscitant la convoitise des autres enfants, le ballon rouge va le suivre partout dans les rues de la capitale…

Soufrière

Vittorio De Seta, 1955

Le centre de la Sicile regorge de mines de soufre. À cinq cents mètres sous le niveau du sol, à peine protégés, mal équipés, les mineurs s’épuisent et souffrent pour l’extraire des entrailles de la terre. Parfois les galeries se mettent à gronder et leurs gestes se suspendent.

Nuit du chasseur ( La)

Charles Laughton, 1955

Régulièrement cité dans les classements des plus grands chefs-d’oeuvre cinématographiques, La Nuit du chasseur est l’unique film réalisé par l’acteur Charles Laughton. Dans une atmosphère remplie de visions obscures, deux enfants sont traqués par un ange exterminateur.

Mystère Picasso (Le)

Henri-Georges Clouzot, 1955

Le Mystère Picasso est un film d’action. L’inventivité d’Henri-Georges Clouzot fait de ce documentaire d’art un film de suspense, d’aventures, un drame psychologique et un dessin animé !

Nuit et brouillard

Alain Resnais, 1955

Réalisé en 1955, le célèbre film d’Alain Resnais Nuit et Brouillard est resté le documentaire de référence sur la déportation. A l’aide de documents d’archives, il retrace le lent calvaire des déportés.

Ferme des animaux (La)

John Halas, Joy Batchelor, 1954

Les animaux d’une ferme sont opprimés par un fermier brutal et stupide lorsqu’un vieux cochon leur fait prendre conscience de leur aliénation. Ils se rebellent, chassent le fermier et créent une société égalitaire

Sel de la terre (Le)

Herbert Biberman, Michaël Wilson, 1954

Dans une mine du nouveau mexique, des mineurs se mettent en grève pour l’égalité entre mineurs mexicains et blancs.

Voyage à Tokyo

Yasujiro Ozu, 1953

Un couple âgé entreprend un voyage pour rendre visite à ses enfants. D’abord accueillis avec les égards qui leur sont dus, les parents s’avèrent bientôt dérangeants.

Crin-Blanc

Albert Lamorisse, 1953

Crin-Blanc est un magnifique étalon, chef d’un troupeau de chevaux sauvages, trop fier pour se laisser dompter par les hommes. Seul Folco, un petit pêcheur, réussira à l’apprivoiser. Une profonde amitié va naître entre l’enfant et le cheval. Ensemble, ils partiront à la conquête d’une liberté que les hommes leur refusent…

Bataille sur le grand fleuve

Jean Rouch, 1951

En 1951, 21 «  grands pêcheurs  » Sorko se rassemblent sous la direction du chef Oumarou pour lutter contre les hippopotames sur le grand fleuve du Niger. Pendant plusieurs mois, Jean Rouch suit ces pêcheurs avec sa caméra d’ethnologue-cinéaste.

Troisième homme (Le)

Carol Reed, 1949

Sur invitation de Harry Lime, son ancien ami d’études, Holly Martins, auteur de romans de western, arrive à Vienne. À peine arrivé, il a juste le temps d’assister aux obsèques de son ami, prétendument tué dans un accident de voiture. Dans cette Vienne de l’après Seconde Guerre mondiale encore en ruine et divisée en différents secteurs d’occupation alliés, Harry Lime aurait participé activement à la vente de médicaments contrefaits — la pénicilline — sur le marché noir. Troublé, Holly Martins va mener son enquête.

Jour de fête

Jacques Tati, 1949

Des forains s’installent dans un calme village. Parmi les attractions se trouve un cinéma ambulant où le facteur découvre un film documentaire sur ses collègues américains. Il décide alors de se lancer dans une tournée à « l’americaine ».

Roi et l’oiseau (Le)

Paul Grimault, 1948

Le roi Charles V et III font-huit-et-huit-font-seize règne en tyran sur le royaume de Takycardie. Seul un oiseau osera l’affronter. Le roi est amoureux d’une bergère qui orne un tableau de sa chambre royale, mais elle est déjà éprise d’un ramoneur.

Terre tremble (La)

Luchino Visconti, 1948

L’aîné des Valastro, une famille de pêcheurs, se révolte contre les mareyeurs. Propriétaires des bateaux et des filets, ils sont en position de force pour acheter le poisson au plus bas prix, réduisant du même coup les pêcheurs à la misère.

Ecole buissonnière (L’)

Jean-Paul Le chanois, 1948

Les révolutionnaires méthodes d’un jeune instituteur, Pascal Laurent, qui débarque dans un petit village provencal, Salaizes, pour remplacer un enseignant sur le point de partir à la retraite…

Dame de Shanghaï (La)

Orson Welles, 1947

Le marin Michael O’Hara vole au secours d’Elsa Bannister, aux prises avec des malfaiteurs. Le lendemain, le mari de celle-ci embauche le matelot sur son yacht pour une croisière. Une idylle naît entre Michael et Elsa, surprise par Grisby, l’associé de Bannister. Celui-ci veut conclure avec le jeune marin un étrange marché…

Bataille du rail (La)

René Clément, 1946

Hommage aux cheminots qui pour la plupart luttèrent corps et âmes pour entraver le bon fonctionnement de l’organisation allemande.

Assassins d’eau douce

Jean Painlevé, 1945

Découverte d’un monde parallèle au nôtre, dans les étangs où tout semble tranquille et donne, sous les nénuphars, l’apparence de la sérénité. Jean Painlevé donne une vision fantastique et cruelle d’un univers où chacun ne peut survivre qu’au détriment d’un autre.

Farrebique (ou les 4 saisons)

Georges Rouquier, 1945

La chronique d’une famille de paysans aveyronnais au rythme des quatre saisons.

Corbeau (Le)

Henri-Georges Clouzot, 1943

Les habitants d’une petite ville française reçoivent des lettres anonymes et inquiétantes signées “Le corbeau”. L’enquête menée par la préfecture piétine…

The Land

Robert J. Flaherty, 1942

Sur un texte de Robert Flaherty, des images désolantes d’un sud des États-Unis qui voit sa terre, autrefois riche, s’appauvrir et devenir désert.

Jour se lève (Le)

Marcel Carné, 1939

François, ouvrier sableur sans histoire, a assassiné Valentin qui a séduit Françoise, la jeune fille dont il était amoureux. Alors que la police assiège l’immeuble, il se remémore les événements qui l’ont conduit à commettre ce meurtre, et se suicide avant d’être arrêté.

Dictateur (Le)

Charles Chaplin, 1939

Dans le ghetto juif vit un petit barbier qui ressemble énormément à Adenoid Hynkel, le dictateur de Tomania qui a décidé l’extermination du peuple juif. Au cours d’une rafle, le barbier est arrêté en compagnie de Schultz, un farouche adversaire d’Hynkel…

Vampire (Le)

Jean Painlevé, 1939

Le Vampire est avant tout un document scientifique sur la chauve-souris du Brésil.

Grande illusion (La)

Jean Renoir, 1937

Souvent cité parmi les films les plus importants du vingtième siècle, La Grande Illusion est le symbole d’un cinéma universel et pacifiste. À travers les aventures du lieutenant Maréchal, le soldat mécano immortalisé par Jean Gabin, c’est l’amitié naturelle entre des personnages très différents et contre tout système qui est ici racontée. Ni film historique, ni vraiment film de guerre, l’œuvre de Renoir saisit les hommes dans leur complexité individuelle, hors de toute appartenance aux nations, fussent-elles en guerre.

Temps modernes (Les)

Charles Chaplin, 1936

Les Temps modernes marque la dernière apparition de Charlot, le Petit Homme qui avait apporté une gloire mondiale à Charles Chaplin, et qui reste le personnage de fiction le plus universellement reconnu de l’histoire.

Homme d’Aran (L’)

Robert J. Flaherty, 1934

La vie quotidienne d’une famille de pécheurs vivant sur une île de l’archipel d’Aran, au large de l’Irlande.

Atalante  = Le chaland qui passe (L’)

Jean Vigo, 1934

L’Atalante est en rupture totale avec la majeure partie du cinéma français des années trente, cinéma de prose dur et réaliste, parfois cynique. Fragile et souvent balbutiant, L’Atalante n’est au contraire que poésie, traversée de quelques éclairs surréalistes.

Bonheur (Le)

Alexandre Medvedkine, 1934

Le bonheur, c’est l’histoire d’un paysan naïf à la recherche du bonheur, qui finit par le trouver, après bien des vicissitudes, en rejoignant un kolkhoze. Film muet mythique, au ton comique chaplinesque, Le Bonheur a été salué lors de sa sortie par les plus grands maîtres.

Zéro de conduite

Jean Vigo, 1933

Trois internes se rebellent et organisent une révolte dans un collège de province. Une oeuvre longtemps censurée toujours d’avant-garde du cinéma français.

Enthousiasme, la symphonie du Donbass

Dziga Vertov, 1931

Un documenatire qui dépeint la situation générale du pays au lendemain de la révolution russe. Le travail sur le son évoque la descente au coeur de la matière par le ralenti sonore de la sirène qui rythme la vie des ouvriers.

À nous la liberté

René Clair, 1931

Emile et Louis cherchent à s’évader de prison. Louis réussit et devient le patron d’une usine de phonographes. Emile est libéré et se retrouve employé dans l’usine de son ancien compagnon, quittant ainsi les chaînes pour la chaîne. Les deux anciens camarades se retrouvent.

Natation par Jean Taris (La )

Jean Vigo, 1930

Jean Taris, champion de natation, donne ici une souriante leçon aux néophytes à qui s’adresse ce film de commande.

A propos de Nice

Jean Vigo, 1930

Jean Vigo tourne un pamphlet virulent où Nice devient le lieu clos d’un conflit entre deux mondes.

Ange bleu (L’)

Josef von Sternberg, 1929

Un professeur très autoritaire sombre dans la déchéance en succombant à la passion dévastatrice qu’il éprouve pour une chanteuse de cabaret…

Chien andalou (Un)

Luis Buñuel, 1929

Le chef-d’œuvre du cinéma surréaliste. Un énigmatique cadavre exquis, radical et provocant, fruit de la rencontre entre deux génies : Dali et Buñuel. Tout commence sur un balcon ou un homme aiguise un rasoir… La suite est une serie de metamorphoses surrealistes.

Homme à la caméra (L’)

Dziga Vertov, 1928

Une journée de la vie quotidienne à Odessa : un opérateur filme, une monteuse visionne ses images, des spectateurs regardent le film qui est fait.

Métropolis

Fritz Lang, 1927

Des ouvriers travaillent dans les souterrains d’une fabuleuse métropole de l’an 2026. Ils assurent le bonheur des nantis qui vivent dans les jardins suspendus de la ville. Un androïde mène les ouvriers vers la révolte.

Emak Bakia

Man Ray, 1926

Premier film expérimental de Man Ray.

Cuirassé Potemkine (Le)

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1925

La mutinerie de l’équipage du Potemkine pendant la Révolution de 1905.. Le massacre sur l’escalier d’Odessa reste gravé dans toutes les mémoires. Un chef-d’oeuvre incontournable.

Croisière du Navigator (La)

Buster Keaton, Donald Crisp, 1924

Les aventures d’une jeune milliardaire et sa promise sur un bateau à la dérive…

Ballet mécanique

Fernand Léger, 1924

Dans son film Le Ballet mécanique, Fernand Léger invente des formes de collages et de montage ultrarapides, et applique au cinéma le principe cubiste de l’analyse des formes.

Nanouk l’esquimau

Robert J. Flaherty, 1922

La vie des Esquimaux dans le Grand Nord canadien. Ce film reste dans l’histoire du cinéma comme l’invention du genre documentaire.

Esprit de 45 (L’)

Ken Loach, 201

Militant et engagé, L’esprit de 45 retrace un moment clé de l’histoire du Royaume-Uni. L’unité nécessaire pendant la guerre fait émerger un nouvel idéal social. Ken Loach nous fait vivre un moment de conscience collective dont le mot d’ordre est la fraternité. Le jeu formel entre images d’archives et témoignages contemporains, tous en noir et blanc, nous renvoie à la crise actuelle où l’union s’offre comme une solution pour sortir de l’impasse.

Blessure, la tragédie des harkis (la)

Isabelle Clarke, Daniel Costelle

C’est l’histoire encore brûlante des 200 000 harkis - les « supplétifs musulmans » - recrutés par l’armée française durant la guerre d’Algérie (1954-1962). Pour quelles raisons ont-ils rejoint l’armée française ? Pourquoi plusieurs dizaines de milliers de harkis ont-ils été massacrés après l’indépendance de l’Algérie ? Pourquoi le gouvernement français les a-t-il désarmés et abandonnés ? Pourquoi seulement 50 000 à 60 000 ex-harkis ont-ils été rapatriés en France avec leur famille ? Pourquoi ont-ils été placés pour la plupart dans des camps de triste mémoire comme Rivesaltes, rendant leur intégration difficile ?

Nouvelle Société

Groupe Medvedkine de Besançon, 1969-1970

La lutte de classes existe à l’échelle mondiale. Partout la classe dirigeante s’invente de nouveaux masques pour survivre. En France le dernier en date s’appelle nouvelle société. Nous n’y croyons pas. Nous n’en voulons pas. La société nouvelle nous la bâtirons sans eux, contre eux, avec vous.

Terre des âmes errantes (La)

Rithy Panh

Survivants d’un immense génocide, des familles cambodgiennes creusent des tranchées au milieu des mines anti-personnelles pour faire passer un réseau de fibre optique d’Est en Ouest. De la frontière thaïlandaise à la frontière vietnamienne, ces individus vont traverser le pays mais aussi leur histoire.

Portraits

Alain Cavalier, 1988;1991

24 magnifiques portraits de femmes. Chacun a pour but d’archiver le travail manuel féminin. C’est l’histoire d’une rencontre, un recueil de souvenirs, la mémoire d’une époque.