Nadir Moknèche

Films dans la base

Viva Ladjérie

Alger, hiver 2003. La maman,ancienne danseuse de cabaret, la fille émancipée et l’amie, prostituée, sont installées, depuis le début des violences terroristes, dans un hôtel du centre ville. Et même si la mort les poursuit, elles lui disent : non !

Harem de Madame Osmane (Le)

A Alger en 1993, alors que débute la guerre civile, les locataires de Mme Osmane doivent subir ses accès d’humeur. Son mari l’a abandonnée et la peur de perdre sa respectabilité la hante. L’ancienne maquisarde de la guerre d’indépendance s’acharne a contrôler les faits et gestes de sa maisonnée plutôt que de lutter contre ses propres frustrations.