Merci Ovide !

Un film de Catherine Harnois, Jacques Meaudre

 2010  France  Documentaire  78 mn et 52 mn  Couleur

Producteur :
Aiguemarine Compagnie (701 rue Maurice Thorez, 94500 Champigny, Tél : 01 43 96 91 23, @ : aiguemarine.co@neuf.fr)
Distributeur :
Aiguemarine Compagnie (701 rue Maurice Thorez, 94500 Champigny, Tél : 01 43 96 91 23, @ : aiguemarine.co@neuf.fr)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

Depuis plus de 60 ans l’école Decroly de Saint-Mandé dans le Val de Marne propose, de la maternelle à la fin du collège, une pédagogie différente qui respecte le rythme de l’enfant et ses centres d’intérêt, afin qu’il ait du plaisir à apprendre et à découvrir. Enfants, parents et enseignants y vivent une scolarité riche et épanouie. Jour après jour, l’équipe enseignante y mène un véritable travail de prévention au décrochage scolaire.

Nous n’avons pas souhaité réaliser un film exhaustif et didactique sur la pédagogie Decroly mais plutôt faire ressortir le plaisir d’apprendre et l’intérêt que portent les enfants et les enseignants à leur travail. C’est sur cette toile de fond où se mêlent enseignement et plaisir – un cocktail plutôt inhabituel, mais tellement naturel quand on y assiste – que se situe notre film.

C’est en tant qu’anciens élèves et parents d’enfants «decrolyens» que nous avons voulu témoigner. Nous n’avons pas eu à faire de recherches ni de repérages, nous connaissons bien cette école. Tout au long du tournage, nous avons travaillé avec l’équipe enseignante et les enfants afin que ce documentaire restitue au mieux un des principes fondamentaux de l’école Decroly selon lequel parents ; enfants et enseignants défendent ensemble un projet d’école et que les enfants soient aussi acteurs de leur apprentissage.

Le tournage s’est inscrit sur la durée d’une année scolaire. C’est ainsi que nous avons réussi à nous fondre dans la vie de l’école, notre caméra s’est voulu discrète et nous n’avons pas souhaité influer sur le déroulement des choses. Nous n’avons pas cherché pour autant à nous faire oublier smais plutôt à participer à la vie quotidienne, à établir une connivence avec tous, enfants, enseignants, parents et personnels.

Les images sont tournées à l’Intérieur de l’école mais aussi hors les murs, en effet pour Ovide Decroly l’école se trouve partout : dans la classe, en récréation, à la cantine, au musée, dans la rue, dans le bus… Le cheminement de la vie scolaire est ponctué de témoignages, de parents, qu’est-ce qui les a incité à choisir une pédagogie différente pour leurs enfants? D’anciens élèves, comment cette école a influé dans la suite de leurs études puis sur leur vie d’adulte ? Nous avons aussi, bien sûr, la parole des enfants.

Nous avons clairement décidé que les transitions seraient aussi importantes que les séquences elles-mêmes. Elles mettent en évidence la souplesse du temps, l’importance de l’environnement, une sensation de liberté d’être et met en lumière l’atmosphère inventive et vivante qui règne dans cette école publique où une place est faite à la différence sans jamais la stigmatiser.

L’équipe du film

(Source : Aiguemarine compagnie)

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans le festival :