Surveillante en prison, le contre-champ des barreaux

Un film de Hélène Trigueros

 2008  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision

 Musique : Laurent Worms  Image : Pierre Maïllis-Laval  Son : Cécile Foucher  Montage : Laurence Crotet-Beudet

Producteurs :
Dynamo productions (Pôle Pixel - 24, rue Emile Decorps, 69100 Villeurbanne – France, tél: +33 (0)4 78 30 85 65, fax : +33 (0)4 78 30 85 66, dynamoprod(@)club-internet.fr)
France 3 Bourgogne Franche-Comté (8, avenue de la Gare d’Eau, BP 1207 - 25004 Besançon cedex, Tél : 03 81 65 85 00, Fax : 03 81 65 85 85)
Distributeur :
Dynamo Productions (Pôle Pixel - 24, rue Emile Decorps, 69100 Villeurbanne – France, tél : +33 (0)4 78 30 85 65, fax : +33 (0)4 78 30 85 66, dynamoprod(@)club-internet.fr)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

Dans les années 2000, les femmes ont investi l’un des derniers endroits où elles ne pouvaient pas travailler : les quartiers hommes des prisons. Conséquence : la profession s’est rapidement féminisée, créant d’imperceptibles changements à l’intérieur des établissements pénitenciers.

Hélène Trigueros choisit de suivre le quotidien de quatre surveillantes de la maison d’arrêt de Dijon pour nous faire comprendre quelle influence mais aussi quel regard ont les femmes sur l’univers carcéral. Corinne, Véronique, Patricia et Emmanuelle, chacune avec sa sensibilité, son rôle, sa façon d’exercer un métier peu attirant à la base, racontent, dissèquent un quotidien singulier mais jamais glauque ou oppressant. Elles avouent leur choc à la découverte de la prison, comme celle de la dureté des conditions de vie à l’intérieur des murs.

Hélène Trigueros pousse son envie de savoir pourquoi ces femmes ont choisi d’être là. La question des rapports hommes-femmes n’est pas éludée. Elle participe à l’intérêt du film tout comme la question de savoir si le système carcéral actuel est perfectible. Avec une relative mais réelle liberté de parole, les quatre interviewées nous font comprendre que beaucoup reste à faire.

(source : CNDP)

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :
Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :