Tourisme international

Un film de Marie Voignier

 2014  France  Documentaire  48 mn  Couleur  Dvd, DCP, Fichier numérique  Mode de production : Cinéma

 Scénario : Marie Voignier  Image : Marie Voignier  Son : Thomas Fourel  Montage : Marie Voignier

Producteurs :
Bonjour cinéma (@ : bonjourcinema.contact@gmail.com)
CAC Brétigny (centre d’art contemporain) (Espace Jules Verne, Rue Henri Douard, 91220 Brétigny s/Orge, Tél : 01 60 85 20 76, Fax : 01 60 85 20 90, @ : info@cacbretigny.com)
Distributeur :
Vendredi (3 avenue Simon Bolivar, 75019 Paris, Tél : 06 65 38 38 56, @ : marie@vendredivendredi.fr)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

Comment une dictature se présente à ses touristes ? Quel récit, quels acteurs, quelle mise en scène mobilise-t-elle ? Tourisme International a été tourné comme la captation d’un spectacle à l’échelle d’un pays, la Corée du Nord. Musées, ateliers de peinture, studios de cinéma ou usine chimique nous sont présentés par des guides nord-coréens dont on n’entendra jamais les voix. Car le film a été entièrement re-sonorisé au montage pour créer de toute pièce un univers sonore déconnecté des discours officiels : tous les sons ont été réenregistrés pour restituer l’épaisseur des espaces, le frémissement des touristes, les gestes des guides, à l’exception des voix. Les guides parlent mais on ne les entendra jamais ; et paradoxalement, ce mutisme des discours donne mieux à voir, en creux, la contrainte du régime sur les espaces et les corps.

Des intertitres viennent ponctuer ce périple où l’on apprend que le Président a écrit des scénarios de films, où la peinture remplace souvent photographies et documents, où tout le cinéma est post-synchronisé. Le film interroge la manière dont la nation fabrique ses images, entre politique, mythologie et imaginaire. Dans cette confrontation entre les images du pouvoir et le regard des touristes se dessine la chorégraphie silencieuse des guides touristiques, acteurs à la fois rigides et gracieux d’un pays en perpétuelle représentation de lui-même.

(source : site de la réalisatrice)

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :
Projeté dans le festival :