Hygiène raciale

Un film de Guillaume Dreyfus

 2012  France  Documentaire  90 ou 52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision

Producteurs :
Senso films (4 passage dallery, 75011 paris, tél/fax: 01 55 86 37 61, mob: 06 08 76 04 53)
LCP - La Chaîne parlementaire Assemblée nationale (280 boulevard Saint-Germain, 75007 Paris, Tel. 01 40 63 90 16, Fax. 01 40 63 90 19)
Distributeur :
ZED (39 rue des Prairies, 75020 Paris, Tel: 01 53 09 96 96, Fax: 01 42 62 64 60)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

« Hadamar, Grafeneck, Brandenburg, Hartheim, Sonnenstein, Bernburg, aucun de ces noms n’est ancré dans la mémoire collective de l’humanité. Pourtant, ce sont les noms des premiers centres d’extermination inventés par les nazis. Y furent anéantis des malades et des handicapés, des aliénés et des dépressifs, des marginaux et des détenus de camps de concentration. » (Edouard. Husson)

«Hygiène raciale» fut le nom donné à l’eugénisme, en Allemagne, dans les années 1930. Ce film retrace l’histoire de cette idéologie, en se concentrant sur l’eugénisme négatif. Son but était d’empêcher la propagation de certaines maladies, que la science de l’époque estimait alors héréditaires. L’eugénisme fut l’un des piliers idéologiques du nazisme. Toutefois, celui-ci n’a pas seulement été appliqué dans l’Allemagne nazie, mais aussi dans d’autres pays occidentaux (Etats-Unis, Suède) - avant 1933 et après 1945.

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans les festivals :