Corps du métier (Le)

Un film de Gwennaël Bolomey, Alexandre Morel

 2011  Suisse  Documentaire  31 mn  Couleur  Dvd  Mode de production : Cinéma

 Image : Gwennaël Bolomey, Alexandre Morel, Noé Cauderay  Son : Gwennaël Bolomey, Alexandre Morel, Noé Cauderay  Montage : Jean Reusser

Producteur :
Papaye Productions (Ysaline Rochat, Av. du Rond-Point 5, CH-1006 Lausanne, Tél : 41(0) 79 537 89 93, papaye.productions@gmail.com)
Distributeur :
Papaye productions (Ysaline Rochat, Av. du Rond-Point 5, CH-1006 Lausanne, Tél : 41(0) 79 537 89 93, papaye.productions@gmail.com)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

Sébastian et Kelly forment un jeune couple dynamique attentif à leur impact environnemental. Lorsqu’ils décident de construire une maison, ils n’ont pas conscience que leur future villa va constituer une innovation architecturale dans leur région. Sous l’impulsion du Collectif d’Architecture Participative et Ecologique (CArPE), formé de quatre architectes refusant les modes de construction conventionnels, ils décident de bâtir une maison en paille porteuse et en terre, une première en Suisse romande.

A Vers-chez-les-Blanc, c’est l’effervescence. Tel un énorme jeu Lego, les bottes de paille s’empilent rapidement au sein d’un chantier un peu particulier. Pas de contremaîtres ni d’ouvriers pour le gros œuvre, mais les architectes aidés par des hommes et des femmes de tous horizons venu-e-s échanger leur travail contre la (re)découverte de cette technique de construction pourtant centenaire. C’est le chantier participatif de formation, au cœur de la motivation des architectes, désireux de partager leur savoir faire.

De la matière prenant rapidement forme naissent de nombreuses histoires qui s’entrelacent. On découvre les avantages et les inconvénients de ce mode de construction, les peurs et les joies d’un couple face à un rêve devenant réalité, l’engagement de jeunes architectes pour une architecture respectueuse de l’environnement, l’apprentissage parfois difficile de méthodes à redécouvrir, le scepticisme de certains, l’engouement d’autres.

De manière récurrente, on s’éloigne de ce microcosme pour se renseigner sur l’état et l’avenir de la construction en paille dans notre région. On se rappelle de l’apparition tumultueuse, en 2007, d’une maison similaire au plein de centre de Lausanne, construite de manière illégale. On se demande à quel point l’emploi de techniques aussi écologiques pour la construction d’un logement individuel excentré fait du sens. On interroge la Ville de Lausanne sur sa volonté de promouvoir la paille et la terre, elle qui est sur le point de bâtir un de ses propres bâtiments avec les techniques utilisées par le collectif CArPE.

L’émergence de la future maison de Kelly et Sébastian sera donc le fil conducteur d’une mise en commun d’un savoir, le terreau d’une aventure humaine et d’une réflexion sur l’habitat tant à un niveau individuel que public.

Le corps du métier offre un regard nuancé et plein d’humour sur une démarche engagée qui révolutionnera peut-être l’habitat de demain.

(source : Papaye productions)

Pour découvrir ce film

Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :