Profs sur le fil

Un film de Rebecca Houzel

 2010  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision

 Scénario : Rebecca Houzel  Image : Zoltan Hauville, ­ Philippe Herpain  Son : Maya Rosa, ­ Laurent Benaïm  Montage : Matilde Grosjean

Producteurs :
Point du jour (23 rue de Cronstadt, 75015 Paris, Tel: 01 75 44 80 80, Fax: 01 45 31 08 95, Mail : agence@pointdujour.fr)
France 5 (2-4, rue Marceau, 92785 Issy-Les-Moulineaux, téléphone : 01 56 22 93 93, fax : 01 56 22 95 95)
Distributeur :
Point du jour International (POINT DU JOUR INTERNATIONAL, 37-39, rue Saint-Sébastien, 75011 Paris, Tél. : 01 75 44 80 80, Fax : 01 45 31 13 05)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

Avec les professeurs du collège Doisneau à Paris et du lycée Jean Macé à Vitry-sur-Seine, au travers de séquences filmées dans le quotidien des enseignants, nous explorons plusieurs dimensions de leur métier : de l’importance de la discipline qu’ils transmettent, aux difficultés nouvelles auxquelles ils se confrontent avec des élèves qui ne possèdent pas forcément les codes scolaires ; de la dimension éducative du métier et la gestion de la discipline au sein de la classe à l’orientation des élèves, en particulier en fin de troisième et en fin de seconde. Au collège, les professeurs exercent leur métier avec une contradiction permanente : ils doivent enseigner à tous les élèves et en même temps opérer la sélection entre ceux qui iront au lycée général et ceux qui seront orientés vers les filières professionnelles. Comment font-ils pour continuer à faire avancer chaque élève dans la connaissance de leur discipline quand la pression est de plus en plus forte sur le temps dont ils disposent : il faut transmettre des savoirs mais aussi éduquer, contenir, sélectionner ? Au lycée, les professeurs retrouvent dans une moindre mesure cette contradiction : seuls 60 % des élèves de collège sont admis en seconde générale. Mais à la fin de celle-ci, il faut orienter les élèves entre les différentes filières, avec à la clé un écart de diplômes de plus en plus grand. En terminale, les professeurs constatent qu’une partie des élèves n’ont pas acquis la même autonomie dans les apprentissages. Espaces précieux, les réunions d’échanges entre collègues permettent de débattre du métier. L’enseignant, trop seul dans sa classe, peut enfin y partager ses interrogations et son savoir-faire collectivement. C’est parce que ces moments sont trop rares et peu favorisés par l’Institution, que des démarches comme celle de la Clinique de l’activité ont vu le jour. Des chercheurs et des enseignants s’y retrouvent pour commenter ensemble comment se passent concrètement leurs cours. Cette expérience donne à voir ce que ces discussions peuvent apporter à la vision du métier, et au-delà, à la manière dont ce service public peut progresser.

(source : Point du jour)

Pour découvrir ce film

Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :