Tous les films - N

0-9ABCDEFGHIJKLM – N – OPQRSTUVWXYZ

Nada a ver

Elisabeth Gonçalves, Florence Bresson, 2008

Nada a ver raconte le quotidien d’une prison brésilienne et des hommes qui y cohabitent. Au travers de leurs récits intimes, gardiens et prisonniers racontent une histoire commune.

Nadia et les hippopotames

Dominique Cabrera, 2000

Novembre 1995. La France est paralysée par la grève des transports. Serge, Claire, Jean-Paul et plusieurs autres employés de la SNCF se mobilisent contre le plan Juppé.

Nadia, Naïma, Fatima, Djamila, et les autres

Fadhila Djardem, Anne Brillot, 2002

Quatre jeunes femmes issues de l’immigration maghrébine se racontent et s’interrogent sur leur identité.

Nadie se fue

Collectif, 2004

En Argentine, suite à l’insurrection de 2001, ont émergé des luttes sociales innovantes, des réalisations alternatives, notamment des expériences d’autogestion et d’organisations horizontales. Beaucoup de travailleurs ont récupéré les entreprises qui les avaient précédemment licenciés, pour en reprendre la production, sous contrôle ouvrier ou sous forme de coopératives améliorées.

Naissance du cinéma

Roger Leenhardt, 1945

Roger Leenhardt rend hommage à tous les inventeurs du cinéma en présentant les premières recherches qui vont aboutir à l’invention de la caméra d’Edison et des Frères Lumière : expériences de laboratoire, lanterne magique, baraques foraines, théâtre optique de Reynaud, études de mouvements de Marey et Muybridge…

Naissance d’un hôpital

Jean-Louis Comolli, 1991

En 1980, l’Assistance publique lance un appel d’offre pour la construction d’un hôpital pédiatrique dans le nord de Paris. Le film suit l’un des architectes retenus pour concourir, Pierre Riboulet, dans l’intimité du lent processus de création dont émergera le projet lauréat.

Naissance d’un lieu de travail

Christian Lallier, 2001

Pendant un an et demi, de juin 1997 à janvier 1999, j’ai suivi la construction d’un bâtiment d’entreprise à travers les différentes situations de négociation et de coopération entre les architectes, les salariés de l’entreprise et la coordination des travaux.

Naissance retrouvée (La)

Dominique Guerrier, Kitty Kortes Lynch, 1998

Des femmes, des couples ont décidé de vivre pleinement la naissance de leur enfant, de choisir une naissance à domicile pour ne pas se sentir dépossédés et pour se réapproprier ces moments essentiels que sont l’accouchement et l’accueil d’un bébé. Ce film est une invitation à la réflexion sur la naissance.

Nalan Turkeli, une femme des bidonvilles

Evelyne Ragot, 1999

Ce film raconte l’histoire et le combat d’une femme singulière et révèle la réalité quotidienne de ces quartiers d’Istanbul dominés par l’anarchie et la violence.

Namibie : le Génocide du IIe Reich

Anne Poiret, 2012

Entre 1904 et 1907, en Namibie - aux confins de l’Afrique Australe- pour la première fois, un État a planifié explicitement l’extermination de deux peuples : les Namas et les Héréros. L’Allemagne y a commis son premier génocide, le premier du XXème siècle.

Nancy professeur d’anglais (Série Travailler à domicile)

François Caillat, 1986

Un portrait issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986. Nancy est professeur d’anglais à Paris. Elle donne des cours d’anglais de 30 minutes depuis son domicile par téléphone.

Nanos et nous (Les)

, 2007

Suite à la conférence de citoyens sur les Nanotechnologies qu’il a organisée en 2007, le Conseil régional d’Ile-de-France a produit ce documentaire qui retrace le déroulement de cette opération et en présente les conclusions. Qu’est-ce qu’une conférence de citoyens  ? Que sont les nanotechnologies  ? Que pouvons-nous en attendre  ? Y-a-t-il des risques  ? Ce film tente de répondre à ces questions en suivant sur plusieurs mois 16 franciliennes et franciliens, acteurs de la conférence.

Nanouk l’esquimau

Robert J. Flaherty, 1922

La vie des Esquimaux dans le Grand Nord canadien. Ce film reste dans l’histoire du cinéma comme l’invention du genre documentaire.

Nanterre en colère

Hélène Clément, Virginie Ougier, Cédric Robise, Laura Courtin, 2006

La mobilisation anti-CPE vécue à Nanterre.

Nantes, mémoires d’escale

Pierre-François Lebrun, 1999

Le port de Nantes s’est vidé de toute vie. Reste le halo idéal, formé par les rêves, les images, les souvenirs…

Naoshima (dream on the tongue)

Claire Laborey, 2014

Naoshima (dream on the tongue) est la traversée d’une petite île japonaise de la mer intérieure de Seto. Depuis les années 90, elle est menacée d’exode, sa population décroît et vieillit, son industrie périclite. Sous l’impulsion d’un impressionnant projet de mécénat d’art contemporain, Naoshima se transforme, ce qui bouscule les représentations des habitants en les confrontant à cette obsédante question : qu’est-ce que la beauté  ?

Narita : le printemps de la grande offensive

Réalisation collective, 1978

Avec les paysans de Narita (Japon), les ouvriers et les étudiants luttent pour empêcher l’ouverture de l’aéroport : le 25 mars 1978 ils détruisent la tour de contrôle.

Natation par Jean Taris (La )

Jean Vigo, 1930

Jean Taris, champion de natation, donne ici une souriante leçon aux néophytes à qui s’adresse ce film de commande.

Nathalie perd le Nord

Frédéric Compain, 2005

C’est l’histoire de Nathalie, 45 ans. Elle a été mariée, a eu des enfants, une carrière… Après un licenciement et une séparation, elle a voulu essayer de changer de vie, ses indemnités de licenciement aidant, c’était le moment ou jamais…

Nature contre nature

Lucas Belvaux, 2005

Sébastien Chantoux, psychanalyste, décide de partir s’installer dans la Creuse. S’adaptant peu à peu aux usages locaux, il s’inscrit à « Troc’en Creuse », une association qui met en valeur l’échange entre les individus.

Nature et nostalgie

Digna Sinke, 2010

De 1999 à 2009, Digna Sinke a filmé les transformations de la dernière île des Pays-Bas encore habitée, Tiengemeten.

Nature, le nouvel eldorado de la finance

Sandrine Feydel, Denis Delestrac, 2014

Combien vaut la nature  ? Combien peut-elle rapporter  ? À l’heure où l’on craint le pire pour la biodiversité, ce documentaire révèle la financiarisation croissante des ressources naturelles par les banques et les investisseurs privés.

Nature morte berlinoise

László Moholy-Nagy, 1931

Film d’un photographe réaliste qui est aussi sociologue.

Naufragés du Fol espoir (Les) (Aurores)

Ariane Mnouchkine, 2011

Été 1914. Alors que l’Europe est sur le point de basculer dans le chaos de la Grande Guerre, la guinguette du Fol Espoir abrite encore les enthousiasmes du siècle commençant… Emmenée par les charismatiques Jean et Gabrielle La Palette, une équipe de cinéma tourne un film d’aventures utopiste qui raconte le voyage d’un groupe de migrants vers la Terre de Feu. Les désillusions vont malmener les idéaux dans la réalité comme dans la fiction, mais l’espérance demeurera.

Near Death

Frederick Wiseman, 1989

Maintenir artificiellement et temporairement en vie ou laisser la mort s’emparer de ceux dont les organes vitaux ne peuvent plus fonctionner de façon autonome : Frederick Wiseman filme à l’unité de soins intensifs de l’hôpital Beth Israël de Boston les familles des patients.

Nécessaire(s) Territoire(s)

Benoît Perraud, 2007

À travers des rencontres à Limoges et à La Rochelle, des images et des sons glanés ici ou là, une recherche de ce qu’est et ce que peut être le squat, les alternatives, et par là même, l’utopie. Dans sa recherche, le réalisateur s’interroge aussi sur comment générer, au travers d’un film, cette utopie…

Ne dis rien

Iciar Bollain, 2004

C’est l’histoire de Pilar, femme mariée, un enfant, battue régulièrement. C’est l’histoire d’Antonio, mari, père et bourreau sans sentiment. C’est l’histoire de ce couple où règne le mâle dominant l’être fort. Les agressions physiques et psychologiques dont une femme souffre à cause de son mari.

Négociant

Philippe Roussilhe, 2017

Une immersion au cœur de la foire aux bestiaux du marché de Laissac, où se retrouvent chaque semaine les négociants.

Neiges du Kilimandjaro (Les)

Robert Guédiguian, 2011

Bien qu’ayant perdu son travail, Michel vit heureux avec Marie-Claire. Ces deux-là s’aiment depuis trente ans. Leurs enfants et leurs petits-enfants les comblent. Ils ont des amis très proches. Ils sont fiers de leurs combats syndicaux et politiques. Leurs consciences sont aussi transparentes que leurs regards. Ce bonheur va voler en éclats avec leur porte-fenêtre devant deux jeunes hommes armés et masqués qui les frappent, les attachent, leur arrachent leurs alliances, et s’enfuient avec leurs cartes de crédit… Leur désarroi sera d’autant plus violent lorsqu’ils apprennent que cette brutale agression a été organisée par l’un des jeunes ouvriers licenciés avec Michel.

Nénette

Nicolas Philibert, 2010

Nénette, orang-outan pensionnaire à la ménagerie du Jardin des Plantes depuis 1972, a plus d’ancienneté que n’importe quel membre du personnel. Vedette incontestée des lieux, elle voit, chaque jour, des centaines de visiteurs défiler devant sa cage…

Ne pas s’avouer vaincu

Susana Arbizu, Henri Belin, 2012

Exilé républicain à Bobigny Daniel Serrano, aujourd’hui âgé de 91 ans, se bat depuis son pavillon de banlieue pour réhabiliter la mémoire de son frère Eudaldo, fusillé en 1941 à l’issue de la Guerre Civile Espagnole. Malgré les démarches répétées de Daniel, la figure de ce frère, maire-adjoint du Front Populaire, n’est toujours pas reconnue dans ce village tolédan où la mairie socialiste se refuse aussi à débaptiser les rues et édifices publics qui exhibent encore une toponymie franquiste..

Nés derrière les pierres

Carina Freire, 2011

La réalisatrice réalise à l’aide de photographies un portrait de sa famille : d’un côté, ses parents, qui ont immigré en Suisse, de l’autre les parents de son compagnon, des universitaires suisses.

Né sous Z

Frédérique Pollet Rouyer, 2010

Un film sur les enfants métis en Indochine «  rapatriés  » en France, arrachés à leur mère après la chute de Saigon.

Nestor Makhno, paysan d’Ukraine

Hélène Chatelain, 1996

Peu de cinéastes ont permis un véritable travail d’introspection de l’histoire russe contemporaine, à l’instar d’Hélène Châtelain et Iossif Pasternak…l’occasion d’une réflexion en profondeur sur la Russie passée et présente.

Nettoyeurs (Les)

Jean-Michel Papazian, 2007

Didier Bonnet dirige une petite entreprise de nettoyage qui s’attaque à la crise qui touche certains quartiers dits sensibles à Marseille. Avec deux habitants des lieux, il va commencer le nettoyage, l’entretien puis la réhabilitation des parties communes.

Neuvième grand prix cycliste de l’humanité (le)

Collectif & Anonyme, 1937

Compte rendu du neuvième grand prix cycliste de l’Humanité Le Havre-Rouen-Paris en juin 1937. Ce reportage sportif et « touristique » au ton léger, témoigne de la mobilisation sociale sous le Front populaire, ainsi que de l’intérêt du Parti communiste pour le sport.

Ne vivons plus comme des esclaves

Yannis Youlountas, 2013

Venu des catacombes grecques de l’Europe, un murmure traverse le continent dévasté : « Ne vivons plus comme des esclaves » (prononcer « Na mi zisoumé san douli » en grec). Sur les murs des villes et sur les rochers des campagnes, sur les panneaux publicitaires vides ou détournés, dans les journaux alternatifs et sur les radios rebelles, dans les lieux d’occupation et d’autogestion qui se multiplient, tel est le slogan que la résistance grecque diffuse, jour après jour, et nous invite à reprendre en chœur sur les mélodies de ce film à ses côtés. Un grand bol d’air frais, d’enthousiasme et d’utopies en marche, venu de la mer Égée.

News from home

Chantal Akerman, 1977

Sur des travellings ou des longs plans fixes de New York (métro, rues, façades, passants) qui racontent en creux son quotidien, la cinéaste lit les tendres lettres envoyées de Belgique par sa mère. À la fois chronique familiale douce-amère et formidable portrait de ville, un film riche, puissant, bouleversant.

News from home : Des nouvelles de la maison

Amos Gitaï, 2006

Les propriétaires palestiniens de la maison ont fui en 1948. C’est la maison d’un quartier de Jérusalem Ouest qui donna son nom en 1980 au premier volet d’une trilogie : « Bait (House)".

New York : 11 septembre

Jules & Gédéon Naudet, 2001

Le matin du 11/09/01, à 8h30, Jules Naudet accompagne le capitaine Pfeifer et son équipe de pompiers à proximité du World Trade Center. Ça devait être un jour comme les autres. À 8h45 a lieu l’impact du premier avion avec la Tour 1. La caméra de Jules Naudet saisit, minute après minute, la catastrophe.

New York, N.Y.

Raymond Depardon, 1986

Essai. Pendant deux mois, Raymond Depardon tourne quotidiennement quatre minutes de pellicule à New York.

Nicaragua 1: Voyages

Marc Karlin, 1985

En 1978-79, la photographe américaine Susan Meiselas a pris des clichés des deux insurrections ayant conduit au renversement de cinquante ans de dictature par la famille Somoza au Nicaragua. Ces photographies constituent la matière visuelle du film. Accompagnés d’un commentaire épistolaire imaginaire, cinq travellings traversent les photos, exprimant les réflexions de Meiselas sur son rapport à cette histoire dont elle fut témoin.

Nicaragua 2: Making of a Nation

Marc Karlin, 1985

Tourné en 1983-84, ce film documente la période de convalescence du Nicaragua.

Nicaragua 3: In their time

Marc Karlin, 1985

Ce documentaire est centré sur le quotidien du travail des journalistes et des photographes de Barricada, la publication officielle du Front sandiniste de libération nationale.

Nicaragua 4 : Changes

Marc Karlin, 1985

Ce film dresse le portrait d’une zone isolée du nord rural du Nicaragua au moment des élections de 1984.

Nicaragua après Somoza

Sylvie Dreyfus, 1980

Après la victoire des Sandinistes, regards sur le Nicaragua libéré.

Nicole Notat

Michel Kaptur, 1999

Nicole Notat est la première femme responsable d’une grande confédération syndicale, la CFDT et, à ce titre, elle appartient déjà à l’histoire des femmes.

Nightcleaners Part 1

Berwick Street film collective, Mary Kelly, Marc Karlin, Humphrey Trevelyan, James Scott, 1972-1975

Un film réflexif puissant sur une campagne de syndicalisation de femmes sous-payées et victimisées nettoyant les bureaux la nuit, au Royaume-Uni.

Night Mail

Basil Wright, Harry Watt, 1936

Night Mail a des origines modestes : un film pour expliquer aux employés de poste comment le transport du courrier entre Londres et l’Écosse a fonctionné.

Nikita Kino

Vivian Ostrovsky, 2002

La famille de Vivian Ostrovsky réside au Brésil, quand, en 1960, son père découvre que sa sœur et son frère sont vivants et habitent Moscou. Ils n’ont pas le droit de sortir d’URSS. C’est donc Vivian et sa famille qui leur rendront visite tous les ans pendant une quinzaine d’années. À travers cet ingénieux montage d’images familiales en super 8, d’archives d’actualités, d’extraits de films de fiction ou de propagande soviétique,Vivian Ostrovsky retrace l’histoire de sa famille, en abordant l’histoire de l’URSS des années Khrouchtchev-Brejnev.

N’importe qui

François Bégaudeau, 2015

Un certain François, dont on ne saura rien, semble avoir atterri en Mayenne. Il s’y promène de maison en maison, d’associations en mairies, de cabinet de sénatrice en ferme chevrière, et demande à ceux qu’il rencontre, brebis comprises, s’ils se sentent représentés. Façon d’enclencher des discussions sur la démocratie, et comment la faire advenir enfin.

De Niña a Madre

Florence Jaugey, 2006

Ce documentaire raconte la vie, au Nicaragua, de trois jeunes filles mères entre 14 et 16 ans.

Nino’s place

Aude Léa Rappin, Adrien Selbert, 2009

Quinze ans après le génocide de Srebrenica, le combat d’une mère pour retrouver son fils…

Ni olvido ni perdón

Richard Dindo, 2003

Durant l’été 1968, peu de temps avant l’ouverture des Jeux Olympiques, des étudiants venant des quatre coins du pays se rendirent à la capitale pour réclamer la démocratie, un élan qui fut réprimé avec violence par le gouvernement.

Nioro du Sahel, une ville sous tension

Christian Lallier, 1999

L’enjeu social et politique de la mise en place du réseau d’électricité dans une ville isolée du Mali.

Nisida, grandir en prison

Lara Rastelli, 2006

Dans la prison de l’île de Nisida, à Naples, vivent une quarantaine de jeunes âgés de 14 à 21 ans. Les gamins fabriquent des masques pour préserver leur anonymat et permettre le tournage du film. C’est grâce à cet expédient qu’une relation de plus en plus intime s’établit avec trois d’entre eux.

Ni travail, ni famille, ni patrie - Journal d’une brigade FTP-MOÏ

Mosco Boucault, 1993

De 1943 à 1945, les membres de la 35ème brigade FTP-MOI - pour la plupart des adolescents immigrés ou fils d’immigrés - ont combattu l’occupant allemand dans la région de Toulouse à l’aide de bombes artisanales et d’armes volées. Leur tactique : la guérilla urbaine.

Njaka Kely

Michael Andrianaly, 2016

À Tamatave, sur la côte est de Madagascar, Saholy, une femme énergique d’une cinquantaine d’années, gère seule une entreprise de location de cyclo-pousse, un métier habituellement réservé aux hommes. Ses jokers (les conducteurs) trouvent chez elle un moyen de subsistance, mais aussi un nouveau foyer où ils se font materner.

No border - Aspettavo che scendesse la sera

Sylvain George, 2007

Paris du point de vue des réfugiés qui y survivent, ville désolée, ville funèbre, « pestilent city »

No Burqas Behind Bars

Nima Sarvestani, Maryam Ebrahimi, 2012

Ce film a été tourné dans son intégralité au sein d’une prison pour femmes en Afghanistan. Cet accès exceptionnel et sans précédent permet d’explorer la façon dont les «  crimes moraux  » sont utilisés pour contrôler les femmes en Afghanistan.

Noce en Bretagne (Une)

, 1908

Un mariage traditionnel en Bretagne.Un mariage traditionnel en Bretagne.

Noce en galilée

Michel Khleifi, 1987

Le Moukhtar, chef d’un village arabe palestinien, vient demander au gouverneur israëlien de lever le couvre-feu pour pouvoir marier son fils.

Noces

Philippe Béziat, 2011

Charles Ferdinand Ramuz écrit Souvenirs sur Igor Stravinsky quelques années après leur collaboration sur Les Noces, en Suisse en 1916. De nos jours, sur les berges du Lac Léman, une comédienne et une chef d’orchestre se retrouvent pour répéter Les Noces. Entre les souvenirs d’une collaboration unique et le travail de deux artistes confrontés aujourd’hui à la création d’un chef d’œuvre de la musique moderne, Noces raconte la force d’une amitié musicale.

Noces d’or ou la Mort d’un chorégraphe

Marie-Hélène Rebois, 2006

C’est l’histoire d’une œuvre inaboutie, d’une pièce fantôme, Noces d’or, que le chorégraphe Dominique Bagouet voulait offrir à ses parents et à son public

Noces éphémères

Reza Serkanian, 2011

Une société qui étouffe les désirs et les aspirations individuelles. Une relation entre le jeune et fougueux Kazem et sa belle-soeur Mariam. Une ville iranienne où se pratique une coutume étrange : le mariage à durée déterminée.

Noche herida

Nicolás Rincón Gille, 2015

En Colombie, portrait d’une grand-mère qui veille sur l’avenir des siens, un regard sur la tradition orale colombienne confrontée à la violence.

No comment

Nathalie Loubeyre, 2008

Ils sont Afghans, Iraquiens, Kurdes, Palestiniens, Erythréens, Somaliens, Soudanais… Ils ont fui la guerre, les massacres, l’insécurité, la misère. Six ans après la fermeture de Sangatte, ils sont toujours aussi nombreux à tenter de passer en Grande-Bretagne.

No es una crisis

Fabien Benoit, Julien Malassigné, 2013

Depuis 2008, l’Espagne s’enfonce dans le crise. Les politiques d’austérité s’abattent sur Madrid. La ville est exsangue, meurtrie. Pourtant, le peuple résiste.

Nœud cravate (Le)

Jean-François Lévesque, 2008

Le Nœud cravate allie animation de marionnettes et dessin animé. Le film raconte quinze ans de la vie de Valentin. Employé dévoué à sa tâche, leurré par des patrons imbus de pouvoir, Valentin lutte contre l’absurdité avec toute la force de ses espérances.

No gazaran

Doris Buttignol, Carole Menduni, 2014

Carnet de route d’une mobilisation citoyenne imprévue autour du mouvement de résistance contre l’exploitation du gaz de schiste.

Nogent, Eldorado du dimanche

Marcel Carné, Michel Sanvoisin, 1929

Marcel Carné a 20 ans. Avec Michel Sanvoisin, il tourne à Nogent-sur-Marne tous les dimanches d’été.

No gravity

Silvia Casalino, 2011

L’enquête de la réalisatrice, qui a toujours rêvé d’être spationaute, mais qui a été refusée, et son interrogation sur la place des femmes dans la conquête spatiale, a ouvert une réflexion plus globale sur les limites de la notion de « genre » et ses représentations.

No home movie

Chantal Akerman, 2015

Ce film est avant tout un film sur la mère de la réalisatrice. Sur cette femme arrivée en Belgique en 1938 fuyant la Pologne, les pogroms et les exactions. Cette femme qu’on ne voit que dans son appartement. Un appartement à Bruxelles. Un film sur le monde qui bouge et qu’elle ne voit pas.

Noir Coton

Jérôme Polidor, Julien Després, 2009

Noir Coton est un voyage dans la région cotonnière du Burkina Faso. Au gré des rencontres avec paysans, agronomes, syndicalistes, représentants du monde agricole, le film expose les enjeux d’une agriculture basée sur l’exportation et son articulation avec la souveraineté alimentaire du pays.

Noire de… (La)

Ousmane Sembene, 1967

C’est le premier long métrage africain. L’histoire est celle d’un couple de coopérants qui ramènent en France la bonne qu’ils avaient durant leur séjour au Sénégal. En France, la vie de cette femme n’est pas celle dont elle avait rêvée.

Noire finance

Jean-Michel Meurice, 2012

Une enquête au cœur d’un capitalisme financier que plus personne ne maîtrise, et qui a plongé le monde dans de graves turbulences.

Noirs de France

Juan Gelas, 2011

Être Noir en France c’est être l’héritier de plusieurs siècles de luttes, de sacrifices et de passions pour obtenir la liberté, l’égalité et la fraternité. C’est aussi une histoire de rencontres et de combats partagés. Pour la première fois, une grande série documentaire nous plonge au cœur d’une histoire encore mal connue, avec ses pages sombres et ses moments de lumière.

Noir sur blanc

Pagonis Pagonakis, Suzanne Jäger, Gherard Schmidt, Günter Wallraff

Une succession de caméras cachées dans lesquelles Gunter Wallraff se fait passer pour une somalien.

Nokoué - Grand Lieu, les lacs frères

Yolande Josèphe, 1999

Entre le lac Nokoué au Bénin, sur lequel vivent 60 000 Toffinous ou «  hommes de l’eau  », et le lac Grand Lieu près de Nantes, réserve naturelle entourée de neuf communes, s’écrit depuis quelques années une belle histoire de coopération. Un documentaire sur cette complicité…

No land’s song

Ayat Najafi, 2014

En Iran, depuis la révolution islamique de 1979, le régime interdit aux femmes le droit de chanter en public si elles le font en solo et devant des hommes. L’auteure-compositrice Sara Najafi tient à changer les choses.

No London today

Delphine Deloget, 2007

Ce documentaire est une plongée dans l’errance et l’attente à Calais de Chafik, Aron, Abraham, Henok et Ermias, des jeunes réfugiés qui tentent de passer illégalement en Angleterre.

No man’s land

Danis Tanovic, 2000

Durant la guerre de Bosnie, en 1993, Tchiki et Nino, deux soldats ennemis, l’un bosniaque et l’autre serbe, échouent dans un no man’s land d’où ils ne peuvent sortir, étant sous le feu des deux camps. Les deux hommes essaient de trouver une solution à leur problème, en utilisant les Casques Bleus français de la FORPRONU, bien que ces derniers n’aient pas l’aval de leurs supérieurs. Les médias s’en mêlent, transformant un simple fait divers en un show médiatique international.

Nom des 86 (Le)

Emmanuel Heyd, Raphael Toledano, 2014

86 juifs sélectionnés au camp d’Auschwitz sont déportés à l’été 1943 au camp de Natzweiler-Struthof où une chambre à gaz a été spécialement aménagée pour les tuer, afin de constituer une collection de squelettes juifs. Comment ce sinistre projet a-t-il vu le jour  ? Que sont devenus les 86 juifs gazés pour cette collection anatomique  ? Sur les lieux du crime, experts, témoins et acteurs de la mémoire font le récit d’un des plus tragiques épisodes de la Seconde Guerre mondiale, emblématique de la Shoah et des dérives de la science sous le nazisme, tout en questionnant la difficile mémoire du crime et ses implications éthiques.

No More Smoke Signals

Fanny Bräuning, 2008

Pine Ridge Reserve, la réserve des Sioux Lakota, la plus pauvre des États-Unis. État des lieux à travers la vie de Kili Radio – la plus ancienne station de radio amérindienne en Amérique du Nord – et les portraits de quelques-uns de ses animateurs et de ses fondateurs. Plus de signaux de fumée dans le ciel, ni de guerriers indiens à cheval, mais un beau message d’espoir. À l’ère du numérique, armés de leur seule fierté retrouvée d’être Indiens, le combat qu’ont engagé les Lakota est celui de l’esprit. Et celui-là, ils entendent bien le gagner.

No news from home

Patrick Zocco, 2015

Dans une mer tumultueuse, No News from Home dévoile un Manhattan post 11 septembre et entre en résonance avec le dernier plan du film de Chantal Akerman News from Home, filmé lui en 1977. La confrontation entre la radicalité de la composition sonore et l’image hypnotique d’un New York mutilé, suscite un climat anxiogène.

Noor

Çağla Zencirci, Guillaume Giovanetti, 2012

Noor veut être un homme. Il ne fait plus partie des Khusras, la communauté des transgenres du Pakistan. Et il a définitivement tourné la page de l’histoire d’amour qu’il a eue avec l’un d’entre eux. Désormais, il a un travail d’homme dans un centre de décoration de camions, et il sait ce qu’il veut : trouver une femme qui l’acceptera tel qu’il est…

No ouestern

Les Scotcheuses, 2015

Un film tourné par les Scotcheuses à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes avec ses habitant-e-s. Entre fiction et documentaire, western post-apolitique et chevauchée fantastique…

No pasarán, album souvenir

Henri-François Imbert, 2003

Enfant, le cinéaste avait trouvé chez ses grands-parents une série incomplète de cartes postales photographiées dans le village de sa famille, à la fin de la guerre d’Espagne en 1939. Vingt ans plus tard, il remonte le fil de leur histoire.

No place for tears

Reyan Tuvi, 2017

La ville kurde de Kobane, dans la région du Rojava située à la frontière de la Turquie, a subi le siège des milices de Daesh, une conséquence des ravages causés par la guerre en Syrie. Après quatre mois de combats sans relâche, Kobane a été reprise par les forces kurdes de l’YPG (acronyme dont la traduction signifie les Unités de protection du peuple). Au cœur des combats, de nombreuses personnes ont trouvé refuge en Turquie, de l’autre côté de la frontière, où les gens, horrifiés par la guerre qui se déroule sous leurs yeux, ont entrepris de forger des liens de solidarité avec ceux qui ont fui Kobane.

Nora

Alla Kovgan, David Hinton, 2008

La danseuse Nora Chipaumire, née au Zimbabwe en 1965, revient vers les paysages de son enfance et entreprend un voyage à travers quelques souvenirs vivaces de sa jeunesse. Grâce aux représentations et à la danse, elle fait revivre son histoire.

Nord-Paradis

Christophe Lamotte, 2007

Dans le nord de la France, Marie-Rose, 69 ans, dirige, avec un mélange étonnant d’autorité et de don de soi, un clan d’origine manouche qui travaille dans une casse.

Nord pour mémoire, avant de le perdre

Isabelle Ingold, 1996

Ce documentaire, composé presque exclusivement d’images d’archives, retrace la mémoire de la mine dans le bassin houiller du Nord-Pas-de-Calais, tout au long de ce siècle.

Normal !

Merzak Allouache, 2011

Après les émeutes de décembre et les premières marches pacifiques, alors que le printemps arabe commence en Tunisie et en Egypte, Fouzi veut réunir ses comédiens pour leur montrer le montage inachevé du film qu’il a réalisé deux ans auparavant sur la désillusion d’une jeunesse qui cherche à exprimer ses idées artistiques…

Normale sup - 5 colonnes à la une -

Pierre Dumayet, 1968

Interviews d’élèves entre 20 et 25 ans. Ils envisagent leur avenir, leurs rapports avec les anciens, leurs modèles. Ils évoquent leur vie dans le cadre de l’école, regrettant parfois son aspect hermétique et élitiste. Chacun apporte, avec plus ou moins d’optimisme, sa vision du monde de demain.

Norma Rae

Martin Ritt, 1979

1978. Norma Rae, une ouvrière du textile dans une petite ville du Sud des Etats-Unis, se bat pour créer une section syndicale dans l’usine où elle travaille, malgré la méfiance des collègues et l’hostilité des autorités…

Nos amis de la banque

Peter Chappell, 1997

Histoire des négociations entre l’Ouganda et la Banque Mondiale, moment exceptionnel qui permet de comprendre le fonctionnement de cette institution omniprésente et la situation des pays soumis à sa politique. Une occasion de suivre pas à pas le parcours des Ougandais, l’étroitesse de leur marge de manoeuvre, leurs réussites, leurs échecs.

Nos ancêtres les gauloises

Christian Zerbib, 2011

Dix femmes venues de très loin, installées en Bourgogne, racontent « leur » France. Leurs souvenirs ont donné naissance à une pièce de théâtre, dont ce film raconte l’aventure.

Nos deux marseillaise

Jean-Louis Comolli, 2002

C’est l’histoire de Nadia et Samia, femmes d’origine maghrébine, militantes associatives, qui incarnent une manière nouvelle de faire de la politique aux cantonales 2001.

Nos enfants nous accuseront

Jean-Paul Jaud, 2008

La courageuse initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d’introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération

Nos fiançailles

Chloé Mahieu, Lila Pinell, 2011

La vie de jeunes gens au sein de la communauté catholique traditionaliste, et leur apprentissage spirituel, social et amoureux.

Nos inquiétudes

Judith Du Pasquier, 2003

Le film est parti d’une idée très simple : donner la parole, à propos de la psychanalyse, à ceux qui en ont fait ou font l’expérience  ; ceux qu’on appelle les «  analysants  ». Des gens ordinaires, comme vous et moi, qui souffrent dans leurs têtes, dans leurs corps, comme tout le monde.

Nos jours, absolument, doivent être illuminés

Jean-Gabriel Périot, 2011

Le 28 mai 2011, des détenus chantent depuis l’intérieur de la maison d’arrêt d’Orléans pour le public venu les écouter de l’autre côté du mur.

Nos jours à venir

, 2004

A la maison de retraite des Bords de Marne à Bonneuil (Val de Marne), un accueil collectif de qualité, respectueux des personnes âgées, est possible.

Nos mères de Méditerranée

Simone Bitton, 1982

Un hymne à quatre voix auxquelles s’ajoute celle de la réalisatrice pour célébrer la mère de Méditerranée, partout la même en dépit des déchirures d’une actualité trop violente.

Nos mères, nos daronnes

Marion Stalens, Bouchera Azzouz, 2014

La «  daronne  », en argot issu du vieux français, c’est la mère, la patronne. Dans nos quartiers populaires les daronnes sont les femmes sur qui tout - ou presque – repose. Des vigies qui ne baissent jamais la garde. À travers l’histoire des daronnes, ces mères courage des quartiers, ce film est un hommage à toutes celles qui incarnent le féminisme populaire.

Nosotros del Bauen (Nous autres du Bauen)

Didier Zyserman, 2010

Le film plonge au cœur de l’autogestion et rend compte de l’Argentine d’aujourd’hui, avec l’hôtel Bauen, construit au moment du mondial de football en Argentine, qui a accueilli pendant 25 années l’élite argentine, et qui est aujourd’hui autogéré par ses salariés.

Nos petites Espagnes

Ismaël Cobo, Xavier Baudoin, 2012

Ce documentaire se propose de donner un aperçu de la richesse et de la diversité de l’immigration espagnole en France à travers les lieux de vie et de mémoire que sont ses « casas, centros, hogares, colonias » disséminés dans tout l’Hexagone.

Nos plumes

Keira Maameri, 2016

Un documentaire sur une «  nouvelle vague  » littéraire hétéroclite. On la dit urbaine pour définir sa modernité, sa langue traficotée à partir d’une oralité contemporaine née dans les banlieues. Littérature de la ville, littérature de la banlieue, littérature jeune  ?

Nos rendez-vous

Pascale Thirode, Angelo Caperna, 2001

C’est par «  vidéo-lettres  » que vont communiquer, pendant toute une année scolaire, les deux groupes participant physiquement et techniquement au film : des détenus de la maison d’arrêt de La Santé à Paris et des élèves du collège Georges Rouault en banlieue parisienne.

Nossa terra

Mario Marret, 1966

Mario Marret, ancien Résistant, entretenait des liens étroits avec le PAIGC, mouvement d’indépendance de la Guinée Portugaise. Il se rendit plusieurs fois dans les forêts et lagunes tenues par la guérilla et en ramena plusieurs films, dont Nossa Terra.

Nos sillons

Sophie Delvallée, 2008

Rahim, qui a quitté l’Algérie en 1948, se décide aujourd’hui à demander la nationalité française. Pour voyager… pour voter… tout autant que pour saisir où en sont nos blessures franco-algériennes…

Nostalgie de la lumière

Patricio Guzmán, 2010

Au Chili, à trois mille mètres d’altitude, les astronomes venus du monde entier se rassemblent dans le désert d’Atacama pour observer les étoiles. Car la transparence du ciel est telle qu’elle permet de regarder jusqu’aux confins de l’univers. C’est aussi un lieu où la sécheresse du sol conserve intacts les restes humains : ceux des momies, des explorateurs et des mineurs. Mais aussi, les ossements des prisonniers politiques de la dictature. Tandis que les astronomes scrutent les galaxies les plus éloignées en quête d’une probable vie extraterrestre, au pied des observatoires, des femmes remuent les pierres, à la recherche de leurs parents disparus…

Nos traces silencieuses

Myriam Aziza, Sophie Bredier, 1998

Sophie Bredier est une jeune Coréenne de 26 ans, adoptée à l’âge de quatre ans par un couple français. Elle remonte dans son passé asiatique à partir des cicatrices de brûlures qu’elle a sur le mollet, seuls témoins de sa vie d’avant.

Nos vies discount

Frédéric Brunnquell, 2012

Et si, à force de discount, de prix cassés qui nous arrangent, nos vies elles-mêmes se trouvaient soldées…Ou quand la crise devient pour les leaders du discount, une véritable poule aux œufs d’or.

Notre-Dame des Landes, au cœur de la lutte

Christophe Kergosien, Pierrick Morin, 2013

Les réalisateurs ont suivi la lutte contre la construction d’un aéroport à Notre-Dame des Landes.

Notre-Dame des luttes !

Jean-François Castell, 2012

Le documentariste Jean-François Castell a passé trois semaines au cœur de la Zone à défendre de Notre-Dame-des-Landes et nous livre son regard « à hauteur d’homme » sur la lutte contre la construction de l’aéroport à Notre-Dame des Landes qui a pris une ampleur exceptionnelle depuis le début de la répression policière le 16 octobre 2012 et surtout avec la manifestation de réoccupation du 17 novembre.

Notre front russe

Joris Ivens, 1941

Film de montage, co-réalisé avec L. Milestone, à partir de matériaux empruntés aux actualités soviétiques, ce film montre l’avant et l’après de l’attaque hitlérienne et vise à expliquer que les américains ont un allié naturel en l’Union Soviétique dans la lutte contre le fascisme…

Notre Monde

Thomas Lacoste, 2012

Faîtes de la politique…Si possible, autrement. ce film donne la parole à 35 intervenants, qui parlent d’un sujet précis pour répondre à ce thème : économie, santé, travail, féminisme, migrations…

Notre pain capital

Sani Elhadj Magori, 2008

Dans les rues de Saint-Louis du Sénégal, Sani Elhadj Magori, alors étudiant en Master documentaire à l’Université Gaston Berger, s’attache à filmer la chaîne alimentaire qui gravite autour du pain, de sa fabrication jusqu’au marché noir qui irrigue les réseaux de la mendicité.

Notre pain quotidien

King Vidor, 1934

Un jeune ménage sans ressources va exploiter une ferme abandonnée avec l’aide de chômeurs, eux aussi à la recherche du pain quotidien. Ils forment une communauté où chacun apporte son travail et ses connaissance spéciales.

Notre pain quotidien

Nikolaus Geyrhalter, 2006

Pendant deux ans, Nikolaus Geyrhalter a placé sa caméra au coeur des plus grands groupes européens agricoles, nous donnant accès des zones inaccessibles.

Notre poison quotidien

Marie-Monique Robin, 2010

Au cours des 30 dernières années, le cancer, les maladies neurologiques (Parkinson et Alzheimer) ou auto-immunes, le diabète et les dysfonctionnements de la reproduction n’ont cessé de progresser. Comment expliquer cette inquiétante épidémie, qui frappe particulièrement les pays dits «  développés  »  ? C’est à cette question que répond Notre poison quotidien, fruit d’une enquête de deux ans en Amérique du Nord, en Asie et en Europe.

Notre refus

Claude Lefevre-Jourde, 2005

Plus de 150 millions de femmes et de petites filles sont toujours victimes de mutilations génitales qui vont de l’excision à l’infibulation. Ce film montre différentes facettes de la lutte de femmes et d’hommes africains en Guinée et en Ethiopie et la vigueur avec laquelle ils s’acharnent à faire cesser ces pratiques.

Notre siècle

Artavazd Pelechian, 1982

Une méditation sur la conquête de l’espace, les mises à feu qui ne vont nulle part, le rêve d’Icare encapsulé par les Russes et les Américains, le visage des cosmonautes déformés par l’accélération, la catastrophe imminente… Pelechian procède à la mise en orbite d’un corps désorienté, pris dans la turbulence de la matière. Là, il n’y a plus rien d’humain, ce n’est plus l’homme dans le cosmos, mais le cosmos dans l’homme.

Not who we are

Carol Mansour, 2013

Ce documentaire dépeint la vie de cinq femmes syriennes de différents milieux culturels et sociaux. Réfugiées au Liban, elles luttent au quotidien avec force et persévérance et tentent de reconstruire leur vie détruite par la guerre.

Noua

Abdelaziz Tolbi, 1972

La veille du 1er Novembre 1954 dans un village des Aurès où règne une misère insondable. Contre les pauvres, il y a les administrateurs coloniaux et les Algériens possédants. Noua, amoureuse du fils d’un vieux paysan dépossédé de ses terres, doit être vendue à un riche propriétaire.

Nouakchott point kilométrique O

Fiorentino Julien, Stanislas Duhau, 2011

Les habitants de Nouakchott, capitale de la Mauritanie, sont préoccupés par le traitement des déchets qui jonchent leur ville et leur mer. L’arbre ne grandit plus car le sol est recouvert de sacs en plastique qui empêchent l’eau de s’infiltrer. Les poissons « déménagent » car leur milieu de vie est perturbé par les produits toxiques déversés dans la mer.

Nourrir les villes, un enjeu pour demain

Irja Martens, 2013

On estime qu’en 2050, les deux tiers des habitants du monde vivront dans les villes. Comment garantir l’approvisionnement en nourriture quand les villes engloutissent de plus en plus de terres agricoles  ? Complexes agro-industriels à la périphérie des villes ou maraîchage urbain  ? Différents modèles ont récemment vu le jour, aux antipodes les uns des autres, soit autant de propositions qu’examine ce documentaire, parfois provocant. Pour répondre à l’enjeu, quelles sont les voies déjà explorées et celles qui restent à imaginer  ?

Nous

Artavazd Pelechian, 1969

Film réalisé à partir d’images d’archives qui composent une lyrique inquiète, d’un humanisme vibrant, où les regards succèdent aux visages, où le peuple arménien semble résister à toutes les blessures.

Nous avons lu le protocole

Collectif d’artistes et techniciens intermittents du spectacle, 2003

Explication du protocole d’accord du 26 Juin 2003, relatif à l’application du régime d’assurance chômage aux professionnels intermittents du cinéma, de l’audiovisuel, de la diffusion et du spectacle, signé par : le MEDEF, la CGPME, l’UPA, la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC.

Nous batissons

Joris Ivens, 1930

Plans d’ensemble de constructions modernes, Une oeuvre muette, simple et méthodique qui dévoile tout le talent de Joris Ivens.

Nous étions tous des noms d’arbres

Armand Gatti, 1981

Pour filmer la réalité irlandaise, Gatti mise, en 1981, sur le workshop de Derry, une sorte de maison des jeunes dirigée par un personnage haut en couleurs, Paddy Doherty.

Nous filmons le peuple !

Ania Szczepanska, 2012

D’un côté des cinéastes, de l’autre, des fonctionnaires de l’État et des représentants du Parti communiste.La partie se déroule en Pologne, entre 1948 et 1989. Les protagonistes sont Wajda, Lozinski, Holland, Zanussi, Bugajski, ceux qui ont fait l’âge d’or du cinéma polonais.Comment des cinéastes formés et financés par l’État, ont-ils réussi à mener une critique ouverte du système communiste jusqu’à filmer la chute d’un régime qu’ils étaient censés servir  ?

Nous l’avons tant aimé la révolution

Daniel Cohn-Bendit, Steven De Winter, 1985

Entre histoire, mémoire et nostalgie, que sont devenus les militants de 1968 ?

Nous les gosses

Louis Daquin, 1941

Le courage et l’ingéniosité d’une classe de primaire devant la caméra de Louis Daquin. Marcel Aymé signe les dialogues de cette comédie entraînante qui porte haut les valeurs d’entraide et de solidarité

Nous les intranquilles

Nicolas Contant, Le Groupe Cinéma du Centre Artaud, 2016

Un documentaire collectif qui commence au centre Artaud, centre d’accueil psychothérapeutique. Le Groupe Cinéma du centre raconte la maladie, la thérapie, leur rapport au monde. Après un premier geste documentaire, le film devient participatif et met en scène son élaboration collectif.

Nous, les sans papiers de France

Collectif, 1997

Suite à l’appel à la désobéissance, une quinzaine de réalisateurs, rassemblés autour de Nicolas Philibert ont tourné un court-métrage de trois minutes sur la lutte des sans-papiers.

Nous, ouvrières de la Sogantal

Nadejda Tilhou, 2008

En 1974, dans un Portugal libéré de sa dictature, les ouvrières de la Sogantal exigèrent d’autres conditions de travail. Aujourd’hui, l’usine a disparu, la lutte et celles qui l’ont menées semblent oubliée.

Nous, princesses de Clèves

Régis Sauder, 2010

L’action se déroule en 1558, à la cour du roi Henri II. Mademoiselle de Chartres, devenue Princesse de Clèves après son mariage, rencontre le Duc de Nemours. Naît entre eux un amour immédiat et fulgurant, auquel sa mère la conjure de renoncer. Aujourd’hui à Marseille, des élèves du Lycée Diderot s’emparent de La Princesse de Clèves pour parler d’eux. A 17 ans, on aime intensément, on dissimule, on avoue. C’est l’âge des premiers choix et des premiers renoncements.

Nous sommes debout ce matin. Les Cotonculteurs du Burkina Faso en route vers le Forum Mondial de Dakar 2011

Guylène Brunet, 2011

Depuis 2003, le Burkina Faso est devenu le terrain d’expérimentation de Monsanto. Le SYNTAP (syndicat des travailleurs de l’Agro Pastorale) organise la lutte des paysans contre les OGM, pour le droit a utiliser leurs semences, contre l’accaparement de leur terre, et pour qu’ils ne soient pas réduits pas au statut d’ouvriers agricoles au service de l’Agro-business.

Nous sommes nés pour marcher sur la tête des rois

Vincent Sorrel, 2006

La petite île d’Eigg en Écosse a toujours appartenu à un Landlord. En 1997, les îliens ont récolté des fonds pour acheter la terre et leur liberté. Alors que certains pensaient ainsi acheter aussi leur tranquillité, ils doivent désormais construire une société pour l’île…

Nous sommes vivants

Pascale Hannoyer, 2013

Ce documentaire dresse le portrait d’une bande de jeunes dans les quartiers pauvres de Rio.

Nous vieillirons ensemble, la saga des Babayagas

Jean-Marc La Rocca, 2013

La Maison des Babayagas est une alternative aux maisons de retraite traditionnelles. Cette structure d’habitation autogérée, créée à Montreuil-sous-Bois, accueille des femmes âgées aux revenus modestes. Jean-Marc La Rocca a suivi les futures pensionnaires dès leur emménagement.

Nous voulons un autre monde

Mariana Otero, 2001

Ce film traite, à travers le portrait d’un groupe d’adolescents, de l’engagement et tente de comprendre comment une conscience naît au politique et comment en s’éveillant au monde, on l’analyse et on songe à le changer, à l’améliorer.

Nouveau centenaire, 40 années de lutte

Michael Hoare, 2018

Depuis 1973, 200 immigrés maliens soninkés de la région de Yélimané se battent à Montreuil pour la construction d’un foyer qui leur permettrait de maintenir leur mode de vie collectif et solidaire. Le 22 décembre 2015, ils ont enfin emménagé dans le bâtiment si longtemps souhaité. Le film raconte les multiples épisodes de cette lutte.

Nouveau monde

Yann Richet, 2016

Pendant 4 ans, le réalisateur a parcouru la France à la recherche des personnes et des initiatives locales qui portent l’espoir d’une société plus solidaire, un monde meilleur pour ses deux enfants. De l’intelligence collective à l’économie circulaire, des monnaies locales à l’idée d’un revenu de base, ce film nous guide à la découverte de ce Nouveau Monde.

Nouveaux chiens de garde (Les)

Gilles Balbastre, Yannick Kergoat, 2011

Les médias se proclament «  contre-pouvoir  ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations prémâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.

Nouveaux hussards de la République (Les)

Marguerite Cros, Benoît Califano, 2006

Ils s’appellent Nacéra, Ben, Wadi, ont en commun d’être enseignants en Languedoc-Roussillon, et de parents immigrés venus du Maghreb. Ils sont aujourd’hui nombreux en France, ces jeunes enseignants issus des immigrations, purs produits de l’école publique qui vivent une ascension sociale. Comment ces enseignants issus d’une histoire migratoire et sociale particulière, mettent-ils en jeu ce qu’ils sont, pour former leurs élèves à être les citoyens de demain ? Leurs histoires croisées nous montrent le quotidien, les pratiques et les interrogations de ces pédagogues. Elles nous parlent aussi de leur histoire personnelle et familiale.

Nouvel âge glaciaire (Le)

Johan Van der Keuken, 1974

Regard sur les relations entre pays riches et pays pauvres.

Nouvelle Babylone (La)

Grigori Kozintsev, Leonid Trauberg, 1929

Au début de la révolution industrielle, en 1871, alors que la Commune de Paris est violemment réprimée par l’armée, se tisse une histoire d’amour entre Jean, un soldat, et Louise, jeune vendeuse communarde du grand-magasin La Nouvelle Babylone.

Nouvelle France

Michael Hoare, 1995

Réflexions sur un reportage de la télévision française et sur une certaine manipulation de l’opinion publique.

Nouvelle-Orléans, laboratoire de l’Amérique

Alexandra Kandy Longuet, 2017

Le 29 août 2005, Katrina, l’ouragan le plus meurtrier de l’histoire des États-Unis, ravage la Nouvelle-Orléans. La catastrophe devient rapidement l’occasion d’une renaissance, d’un nouveau départ rempli d’opportunités, où chacun a sa carte à jouer. L’occasion de se réinventer  ? Oui mais pour qui au juste  ? À situation d’urgence, mesures d’urgences, et le désastre devient rapidement l’occasion de mener en accéléré une politique ultra libérale avec pour effet d’intensifier les inégalités économiques, sociales et raciales préexistantes.

Nouvelle Société

Groupe Medvedkine de Besançon, 1969-1970

La lutte de classes existe à l’échelle mondiale. Partout la classe dirigeante s’invente de nouveaux masques pour survivre. En France le dernier en date s’appelle nouvelle société. Nous n’y croyons pas. Nous n’en voulons pas. La société nouvelle nous la bâtirons sans eux, contre eux, avec vous.

Nouvelle Terre

Joris Ivens, 1933

Un nouveau montage du film tourne en 1930 : « Zuiderzee » plus concentré, insistant plus sur la dimension sociale et politique.

Nouvelle Vague : quand le cinéma prend des couleurs

Édouard Mills Affif, 2012

A travers des extraits de films et des témoignages, ce film raconte la saga d’acteurs et de cinéastes issus de l’immigration maghrébine ayant su renouveler en profondeur le cinéma français.

N. U.

Michelangelo Antonioni, 1948

Quant à la forme du documentaire, précisément pour N.U., je sentais le besoin d’échapper à certains schémas qui s’étaient créés, et qui pourtant étaient alors très pertinents.

Nucléaire et l’homme (Le)

René Baratta, 2003

Ce documentaire traite des conditions de travail et de santé des salariés de la soustraitance dans le secteur nucléaire. Il analyse également les questions de statut et de représentation syndicale.

Nucléaire : l’impasse française

Patrick Benquet, 2018

Depuis cinquante ans, la France produit 75% de ses besoins en électricité grâce à la filière nucléaire. Un cas unique au monde. Alors que de plus en plus de pays sortent du nucléaire, que l’on ne sait toujours pas comment démanteler les centrales en fin de vie et que le coût des énergies renouvelables ne cesse de baisser, la France est de plus en plus isolée dans ses choix pro-nucléaires. Des choix qui pèsent très lourds sur le budget de l’Etat et qui font prendre à la France un retard colossal en termes de transition énergétique. Qui paiera la facture du nucléaire  ?

Nuestro culpable

Fernando Mignoni, 1937

Comédie satirique sur la justice, le système carcéral, l’argent et l’hypocrisie de la morale bourgeoise

Nueva Medellin (La)

Catalina Villar, 2016

Juan Carlos et son ami Manuel étaient adolescents quand je les ai filmés il y a 18 ans à Medellin, la ville la plus violente du monde à l’époque. Juan Carlos le poète a été tué peu après. À l’aube d’une paix fragile, ses parents analphabètes cherchent à obtenir réparation. Devenu leader de son quartier, Manuel s’affronte aux paradoxes de l’innovation urbaine dans une ville qui s’est métamorphosée trop vite…

Nuit à l’opéra (Une)

Sam Wood, 1935

Un des films les plus burlesques des Marx avec la célèbre scène de la cabine de bateau.

Nuit américaine (La)

François Truffaut, 1973

Splendeurs et misères d’une équipe de tournage aux studios de la Victorine à Nice le temps de la conception d’un film.

Nuit debout

Sylvain Louvet, Aude Favre, 2016

Ce documentaire, diffusé dans le cadre de l’émission «  Le Monde en face  » revient sur le mouvement social Nuit debout qui a ébranlé la société française pendant 100 jours et 100 nuits au printemps 2016.

Nuit du chasseur ( La)

Charles Laughton, 1955

Régulièrement cité dans les classements des plus grands chefs-d’oeuvre cinématographiques, La Nuit du chasseur est l’unique film réalisé par l’acteur Charles Laughton. Dans une atmosphère remplie de visions obscures, deux enfants sont traqués par un ange exterminateur.

Nuit du coup d’état - Lisbonne, avril 74 (La)

Ginette Lavigne, 2001

Le 25 avril 1974, la Révolution des Oeillets met fin au Portugal à la plus vieille dictature d’Europe. Le film est le récit de l’organisateur de ce coup d’Etat, Otelo de Carvalho, de la nuit du 25 avril.

Nuit et brouillard

Alain Resnais, 1955

Réalisé en 1955, le célèbre film d’Alain Resnais Nuit et Brouillard est resté le documentaire de référence sur la déportation. A l’aide de documents d’archives, il retrace le lent calvaire des déportés.

Nuit et Jour à Saint-Géry

Comité Quartier Saint-Géry (Frans, Henriette, Jadranka , Jean-Marie, Marie, Monique, Sébastien, avec Andrée, Anne-Sophie, Carlo , Daniel, Dorian, Edith, Filiz , Larissa, Nancy, Philipp, Yvan), 2017

Dans le quartier Saint-Géry, au centre de Bruxelles, la vie nocturne dégrade la qualité de vie des résidents. À l’instar de Barcelone, Berlin, Paris, le marketing urbain sévit à Bruxelles, qui cherche à faire des centres-villes du 21e siècle des lieux de réjouissance dédiés au tourisme et à l’événementiel. Un groupe de résidents tente de faire entendre sa voix…

Nuit noire, 17 octobre 1961

Alain Tasma, 2005

Le 17 octobre 1961, 30 000 Algériens gagnent le centre de Paris pour une manifestation pacifique, à l’appel du FLN. Dans la soirée, des milliers de personnes sont arrêtées. Dans les jours qui suivent, on repêche des cadavres dans la Seine.

Nuit remue (La)

Bijan Anquetil, 2012

« La nuit remue » montre ce qui se passe parfois la nuit tombée autour d’un feu de fortune allumé au cœur de nos villes. Un film sur les passagers de nuit de l’Europe. Sur une jeunesse afghane qui se vit dans l’exil et qui, clandestinement, écrit son histoire. Avec des actes, des mots et des téléphones portables.

Nuit s’achève (La)

Cyril Leuthy, 2015

Ce documentaire est le récit de multiples tentatives de réconciliation… Un fils qui cherche son père. Un père qui retrouve son enfance. Un amant qui découvre un grand-père kabyle. Et l’Algérie, celle d’hier et d’aujourd’hui… D’une Lorraine hivernale aux confins des Aurès, dans une approche documentaire où souffle avec force le vent de la fiction, le film trace plusieurs lignes, oscillant entre intime et collectif et cherchant à capter l’épaisseur de la vie.

Nuits blanches à l’hôpital

Carine Lefebvre-Quennell, 2003

Hôpital de Bligny, région parisienne, tandis que la plupart des médecins ont quitté les lieux, les infirmières de nuit veillent sur les malades . Anne Solivères, surveillante, arpente depuis plus de vingt ans les couloirs déserts et les salles de soins et nous guide dans un hôpital souvent au bord de la crise de nerfs.

Nuits fauves (Les)

Cyril Collard, 1992

Jean, la trentaine, bisexuel, tombe amoureux de Laura, 17 ans. Il lui annonce qu’il est séropositif, mais la jeune fille lui pardonne.

Nulle part en France

Yolande Moreau, 2016

Yolande Moreau a passé une dizaine de jours dans les jungles de Calais et de Grande-Synthe en janvier 2016, et elle en revient avec un film témoignage dans lequel alternent les interviews réalisées sur le «  terrain  » avec les textes écrits par Laurent Gaudé et lu par l’actrice et réalisatrice.

Nulle part terre promise

Emmanuel Finkiel, 2008

Trois personnages sillonnent l’Europe d’aujourd’hui. Un jeune cadre. Une étudiante. Un kurde et son fils. Vers l’est ou vers l’ouest, en camion, en business class, en stop, en train, avec ou sans papier, à travers l’Europe contemporaine, chacun en quête de sa terre promise.

Numéros zéro

Raymond Depardon, 1977

1977, Claude Perdriel, directeur du Nouvel Observateur, décide de lancer un quotidien d’information : «  Le Matin de Paris  ». Raymond Depardon s’immerge au coeur d’une rédaction en ébullition qui prépare les essais avant parution du premier numéro du journal. Un document passionnant sur la presse dans les années 70.

De Nuremberg à Nuremberg

Frédéric Rossif, 1988

En 1935, à Nuremberg, au congrès du parti nazi, Hitler est acclamé au cri de « Quoi que tu ordonnes, ô fürher, nous l’accomplirons ». En 1945, la défaite des nazis, le suicide de Hitler, la bombe atomique d’Hiroshima puis le jugements des criminels de guerre nazis à Nuremberg concluent ce récit.

Nu Shu

Yang Yue-Qing, 2002

Dans la région Jiang-Jong, en Chine, des paysannes illettrées ont développé leur propre langue secrète, nommée Nu-Shu, ce qui veut dire « écriture féminine ». Ce documentaire bouleversant, centré sur Huan-Yi Yang, une femme de 86 ans, la seule personne vivante qui sait encore lire et écrire le Nu Shu, dévoile une culture née de la résistance à la domination masculine.