Tous les films - K

0-9ABCDEFGHIJ – K – LMNOPQRSTUVWXYZ

Kabyles du Pacifique

Mehdi Lallaoui, 1994

Durant l’année 1871, éclate en Algérie l’une des plus grandes insurrections après la chute de l’émir Abdelkader. Comme pour la commune de Paris, cette révolte sera vaincue, et les survivants, Kabyles et Communards déportés vers la Nouvelle-Calédonie. Plus d’un siècle après cet évènement, « Kabyles du Pacifique » reconstitue le périple de ces déportés ayant fait souche dans le Pacifique.

Kadhafi, notre meilleur ennemi

Antoine Vitkine, 2011

Alors que le long règne de Mouammar Kadhafi a pris fin dans le sang, le documentaire du réalisateur Antoine Vitkine analyse comment l’Occident a pactisé avec lui, sur fond de realpolitik, de pétrole, de terrorisme.

Kafka au Congo

Marlène Rabaud, Arnaud Zajtman, 2010

Il y a quinze ans que Gorette Mawazu, qui s’est fait ravir son terrain, se défend seule devant la justice congolaise. De son côté, le député questeur Bahati Lukwebo, en charge des finances de l’Assemblée Nationale du pays, tente de conserver son poste, très convoité. Plongée dans les tribunaux du Congo…

Kanehsatake, 270 ans de résistance

Alanis Obomsawin, 1993

Documentaire sur la confrontation historique qui a propulsé les problèmes des Autochtones de Kanehsatake et du village d’Oka au Québec au premier plan de la scène internationale et de la conscience des Canadiens.

Kapitan Diwalwal, l’or maudit des Philippines

Philippe Couture, 2012

À DIWALWAL, une citée aurifère oubliée du Min­danao, province rebelle du Sud des Philip­pines, un homme s’oppose aux politi­ciens locaux et aux multi­na­tionales au péril de sa vie. Franco Tito défend le droit des 40.000 « Aban­teros », les mineurs qui sur­vivent à peine de l’or qu’ils extraient de la mon­tagne dans de con­di­tions dignes du 19ème siè­cle.

Karajan dirige la Symphonie n°5 de Beethoven

Henri-Georges Clouzot, 2170

Henri-Georges Clouzot filme l’Orchestre philharmonique de Berlin interprétant la Symphonie n° 5 de Beethoven sous la baguette de Karajan.

Karakoram

Marcel Ichac, 1936

Récit de la première expédition française dans l’Himalaya, en 1936, des préparatifs du voyage jusqu’au terme de l’ascension.

Karaoké domestique

Inès Rabadan, 2013

Karaoké domestique est une performance et une expérience : celle d’articuler les paroles - de se mettre à la place - de trois duos de femmes dont l’une fait pour l’autre le travail ménager qui, sinon, lui incomberait.

Karnaval

Thomas Vincent, 1999

A Dunkerque, le carnaval bat son plein nuit et jour. Un soir, Larbi tombe sous le charme de Béa, mariée à Christian, et va tenter de la convaincre de tout larguer avec lui…

Kashima paradise

Yann Le Masson, Benie Deswarte, 1973

Entre Kashima et Tokyo, se construit vers 1970 l’aéroport de Narita : les paysans refusent de vendre leurs terres et affrontent les gardes mobiles envoyés pour les expulser. Portrait sociologique d’une nation au début des années mille neuf cent soixante-dix.

Kataev, la classe du maître

Jean-Louis Comolli, 1988

Le chef d’orchestre russe Vitali Kataev, professeur au conservatoire de Moscou, est venu au conservatoire de Paris offrir le fruit de son expérience. Jean-Louis Comolli a suivi ces quelques jours de travail.

Katanga business

Thierry Michel, 2010

Ce film prend pour décor cette province du sud-est de la République démocratique du Congo, l’une des plus riches régions du globe en ressources minières. Pourtant, la population du Katanga continue de vivre dans une pauvreté extrême, tandis que des multinationales se trouvent concurrencées par l’arrivée de la Chine et ses milliards de dollars.

Kateb Yacine, écrivain public (Émission : Un Certain regard)

Isidro Romero, 1971

Charles Haroche et Isidro Romero ont rencontré l’écrivain algérien Kateb Yacine lors d’un passage à Paris en 1971. Ils évoquent avec lui sa vie et son œuvre littéraire. «  Kateb  », en arabe, veut dire écrivain, et selon la tradition, écrivain public, poète anonyme.

Kateb Yacine, l’amour et la révolution

Kamal Dehane, 1960

Kateb Yacine, écrivain et poète algérien d’origine berbère, instruit dans la langue du colonisateur, considérait la langue française comme « le butin de guerre » des algériens. « la Francophonie est une machine politique néo-coloniale qui ne fait que perpétuer notre aliénation, mais l’usage de la langue française ne signifie pas qu’on soit l’agent d’une puissance étrangère et j’écris en français pour dire aux français que je ne suis pas français » déclarait-il en 1960. Ce film reste l’archive principale sur ce personnage lumineux dont l’œuvre traduit la quête d’identité d’un pays aux multiples cultures et les aspirations de son peuple

Katia et le crocodile

Vera Simkova, jan Kucera, 1966

Katia, petite fille de huit ans, se voit confier par un garçon les étonnants animaux de sa classe qu’il doit garder pendant les vacances. Inconsciente, sa petite sœur libère l’animalerie. Une délirante course-poursuite s’ensuit alors dans tout le quartier…

Les Kazakhs - Minorité Nationale- Xinjiang

Joris Ivens, Marceline Loridan, 1977

Documentaire sur les Kazakhs, une minorité nomade dans la province Iling dans le Nord-Ouest de la Chine.

Kelly

Stéphanie Régnier, 2013

À portée de regard, l’Europe se profile comme une entité floue. Elle reste inatteignable pour Kelly qui l’observe avec rage. Devant la caméra elle rejoue son destin : sa vie sage au Pérou, sa vie clandestine en Guyane française, la famille, l’amour, la débrouille…

Ken Bugul : personne n’en veut

Silvia Voser, 2013

Ken Bugul est une écrivaine sénégalaise, qui vit là où son âme est ancrée, en Afrique. Roman après roman, elle compose une peinture de sa vie de femme, de ses amours, de ses peines et des rapports entre son continent et l’occident. D’où que l‘on vienne, où que l’on vive dans ce monde, ses rires sont nos rires, ses larmes sont nos larmes, ses espoirs sont les nôtres. Ils ont le même éclat, le même goût de sel, la même fraîcheur. Écrire, dit Ken Bugul, c’est éblouir les sens, et les sens n’ont pas de couleurs. Ce documentaire part à sa rencontre.

Kérity, la maison des contes

Dominique Monféry, 2009

Natanaël a bientôt 7 ans, mais il ne sait toujours pas lire… Lorsque sa tante Eléonore lui lègue sa bibliothèque contenant des centaines de livres, Natanaël est très déçu  ! Pourtant, chacun de ces contes va livrer un merveilleux secret : à la nuit tombée les petits héros, la délicieuse Alice, la méchante fée Carabosse, le terrible capitaine Crochet, sortent des livres…

Khaos. Les visages humains de la crise grecque

Ana Dumitrescu, 2012

Grèce 2012. Ce documentaire aborde – à partir de nombreux témoignages et portraits – sans fards, la vie quotidienne du peuple grec, avec Panagiotis Grigoriou – historien et blogueur de guerre économique – pour fil conducteur.

Khiam

Joana Hadjithomas, Khalil Joreige, 2008

Khiam 2000-2007 pose la question des limites de la représentation en évoquant la (sur)vie des prisonniers de guerre dans les camps de détention, à l’exemple de celui de Khiam au sud du Liban.

Khmer rouge et le non-violent (Le)

Bernard Mangiante, 2011

En 2009, à Phnom Penh, Douch, l’ex-directeur du terrible centre de détention S21, est le premier haut dignitaire du régime khmer rouge à être jugé pour crimes contre l’humanité. François Roux, un avocat adepte de la non-violence, accepte de le défendre. Ce film suit le face-à-face entre le disciple de Pol Pot et celui de Gandhi, de la préparation du procès au verdict.

Kiamou

Benoit Guîchon, 2015

La vieille Kiamou, de la tribu de Néouta à Ponérihouen, se remémore avec nostalgie «  la vie d’avant  ». Elle raconte son quotidien en préparant les feuilles de pandanus qui serviront à la confection des nattes pour les coutumes.

Kiba, Tokyo micropole

Catherine Cadou, 2004

Comment vit-on de nos jours à Tokyo ? Dans ce portrait d’un quartier de la mégalopole, nous vivons au rythme des gens de Kiba : des immeubles d’habitation jouxtant des maisons individuelles modestes, une usine et des ateliers d’artisans, dont le centre était le petit sanctuaire. Loin de la frénésie des métros bondés, de la consommation de produits de luxe, des restaurants chics, des tours ultra-modernes, c’est le Tokyo des bas quartiers, là où les gens habitent et vivent.

Kigali, des images contre un massacre

Jean-Christophe Klotz, 2006

Pourquoi le monde a-t-il sciemment abandonné quelque 800 000 Rwandais au génocide  ? Jean-Christophe Klotz, l’un des rares reporters présents sur place au plus fort des tueries, confronte ses images d’hier aux témoignages d’aujourd’hui. Un récit intime et universel, hanté par cette question sans réponse.

Killer of sheep

Charles Burnett, 1977

Ghetto afro-américain de Watts à Los Angeles. Stan, ouvrier mélancolique, épuisé par son emploi dans un abattoir de moutons et par ses responsabilités de père de famille, résiste à la tentation de l’argent facile, sous le regard de sa femme qui n’arrive plus à communiquer avec lui…

Killing Time - Entre deux fronts

Lydie Wisshaupt-Claudel, 2015

La ville de Twentynine Palms se situe à proximité de la plus grande base de marines du monde, au milieu du désert californien. Des militaires en transit y tuent le temps entre deux guerres. A travers une déambulation dans la ville, le film propose des rencontres éphémères avec cette jeunesse meurtrie qui erre jour et nuit.

Kings of the world

Valérie Mitteaux, Anna Pitoun, Rémi Rozié, 2007

Que pensent les Américains de l’influence de leur pays sur le reste du monde ? Issus d’une génération élevée sous hégémonie américaine, trois réalisateurs français partent sur les routes du grand Ouest questionner le discours que donne à entendre une puissance aujourd’hui contestée.

Kinshasa symphony

Claus Wischmann, Martin Baer, 2010

Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo est la troisième plus grande ville d’Afrique. Presque dix millions de personnes vivent ici et et comptent parmi les habitants les plus pauvres de la planète. Kinshasa est le siège du seul et unique orchestre symphonique d’Afrique centrale - L’Orchestre Symphonique Kimbanguiste. Kinshasa Symphony est un film sur le Congo, sur les habitants de Kinshasa et sur la musique.

Kipsi

Philippe Cassard, 1996

A travers les péripéties d’un petit garçon, parti accompagner une expédition d’approvisionnement de nourriture pour son village au Mali, ce film explique de manière simple la cohabitation entre zones déficitaires et zones agricoles productrices au Sahel.

Knokk le doute

Frédéric Guillaume, 2005

Knokke le Zoute déroute car tout y paraît conforme à l’idée d’un bonheur envoûtant. Cependant, ce documentaire agrémente Knokke le Zoute de certains doutes : est ce que le bonheur est de vivre en harmonie avec le monde qui nous entoure : celui qui correspond à notre avoir économique  ? Le bonheur et l’argent doivent-ils se protéger et se vivre en vase clos ?

Knowledge is the beginning

Paul Smaczny, 2006

Pianiste et chef d’orchestre, Daniel Barenboim travaille depuis des années à rapprocher Arabes et Israéliens.

Kommunisten

Jean-Marie Straub, 2014

Conçu en six parties, Kommunisten est un parcours dans l’histoire du XXe siècle, mêlant Malraux et des fragments des films précédents de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet. C’est un film d’aventures dont il s’agit là, de l’aventure Humaine, du siècle passé et de celui qui vient. Ou comment vivre ensemble, un jour, peut-être…

Komsomol ou Le chant des héros

Joris Ivens, 1932

Ce film, entièrement tourné à la gloire des travailleurs de l’Union Soviétique, nous montre la construction d’un haut fourneau dans une région quasiment désertique.

Kosmos

Ruben Desiere, 2014

«  Kosmos  » se déroule dans le couvent du Gesù à Bruxelles, où environ 250 personnes, dont de nombreuses familles Roms d’origine slovaque, se sont réfugiées jusqu’en novembre 2013. Ruben Desiere y tournait un film, basé sur le roman «  Cosmos  » de l’écrivain polonais Witold Gombrowicz, avec la participation d’une partie des occupants. Pendant le tournage, l’expulsion des occupants devient de plus en plus probable.

Koukan Kourcia, les médiatrices

Sani Elhadj Magori, 2014

La voix magique de la chanteuse nigérienne Zabaya Hussey est capable d’envoûter les âmes. Deux années après les émeutes qui ont déchiré son village, le réalisateur lui demande de l’aider à organiser un concert pour apaiser les rivalités. Ils partent alors sur les routes afin de convaincre la nouvelle génération de chanteuses de participer à cet appel à la paix.

Koukan Kourcia ou le Cri de la tourterelle

Sani Elhadj Magori, 2010

Un long voyage du Niger à la Côte d’Ivoire, à la rencontre des Nigériens poussés à l’exil il y a vingt ans par les chants d’une cantatrice, qui les incitaient à quitter leur pays pour trouver du travail et subvenir aux besoins de leur famille.

Koundi et le jeudi national

Ariane Astrid Atodji, 2010

Situé à 22 km de Bertoua, chef-lieu de la région de l’Est Cameroun, Koundi est un grand village de 1200 habitants. Conscients de leur richesse forestière, les villageois ont eu l’idée de l’utiliser pour lutter contre la pauvreté. C’est ainsi qu’ils s’organisent en GIC (groupement d’intérêt communautaire) et ont finalement obtenu l’autorisation de créer une forêt communautaire.

Kugelhof (Le)

Ginette Lavigne, 1991

Dans la famille de la réalisatrice, le kugelhof est une tradition qui se transmet par les filles. La recette a été apportée par la mère, de Roumanie. C’est l’histoire de sa famille que Ginette Lavigne veut ressaisir à travers la confection de ce gâteau.

Kung-Fu Master

Agnès Varda

Au cours d’un printemps pluvieux, une femme de presque 40 ans, Mary-Jane, tombe amoureuse ou plutôt glisse amoureuse d’un garçon de presque 15 ans, Julien, camarade de classe de sa fille Lucy. Mystères des attirances, des désirs et des timidités, errances et erreurs du cœur…

Kwassa Kwassa Creuse

Patrick Watkins, 2005

Depuis 1997, le lycée professionnel d’Aubusson dans la Creuse, accueille une trentaine de Mahorais. A travers leurs récits, c’est aussi l’histoire coloniale occultée et refoulée que nous redécouvrons…