Ania Szczepanska

Née à Varsovie en 1982, Ania Szczepanska a tourné ses premiers courts-métrages à l’École Normale Supérieure avant d’étudier la philosophie et le cinéma à Berlin, puis à Paris. Elle y a écrit des travaux sur les cinéastes qui lui avaient fait aimer le cinéma polonais : Kieślowski d’abord, puis Wajda.

En travaillant sur les archives de la période communiste et sur le groupe de production X dirigé par Wajda, elle a soutenu une thèse sur le cinéma d’opposition dans la Pologne populaire des années 1970.

Nous filmons le peuple  !, son premier documentaire long, s’inscrit dans la continuité de ce travail sur les liens entre cinéastes et communistes au pouvoir en Pologne populaire. Maître de conférences en histoire du cinéma à l’Université Paris I, elle continue aujourd’hui à explorer les archives cinématographiques polonaises.

(source : Dossier de presse du film Nous filmons le peuple  !

Films dans la base

Nous filmons le peuple  !

D’un côté des cinéastes, de l’autre, des fonctionnaires de l’État et des représentants du Parti communiste.La partie se déroule en Pologne, entre 1948 et 1989. Les protagonistes sont Wajda, Lozinski, Holland, Zanussi, Bugajski, ceux qui ont fait l’âge d’or du cinéma polonais.Comment des cinéastes formés et financés par l’État, ont-ils réussi à mener une critique ouverte du système communiste jusqu’à filmer la chute d’un régime qu’ils étaient censés servir  ?