Naissance d’une nation, naissance d’une contestation (Birth of a movement)

Un film de Bestor Cram

 2017  États-Unis  Documentaire  60 min  N&B et Couleur  Mode de production : Télévision  VOSTF (anglais)

 Scénario : Kwyn Bader, Dick Lehr  Musique : Paul D. Miller aka DJ Spooky, John Kusiak  Image : Jesse Beecher, Bestor Cram, Dan Mooney  Son : Matthew MacLean, Ben Avishai, Malaika Woluchem  Montage : Daniel Mooney

Producteurs :
Northern light productions (300 Western Ave, Boston, MA 02134, ÉTATS-UNIS, @ : info@nlprod.com)
Thirteen (825 Eighth Avenue, New York, NY 10019, ÉTATS-UNIS)

Le long-métrage de D. W. Griffith, Naissance d’une nation a transformé Hollywood et ouvert la voie à de nombreuses techniques qui ont fait du cinéma américain l’export culturel le plus acclamé. Vu par un quart du pays en 1915, ce film était, sans conteste, raciste et à la gloire du Ku Klux Klan. Particulièrement aimé du président Woodrow Wilson, il fût le premier film à être projeté à la Maison Blanche et contribua à diviser un pays qui peinait encore à se remettre des conséquences de la guerre civile.

Ce documentaire inédit retrace les luttes et victoires d’un journaliste et défenseur oublié des droits civiques pour les afro-américains, William Monroe Trotter. Avec W. E .B. Du Bois, il fut le cofondateur du Niagara Movement, un réseau national d’activistes afro-américains qui se battait pour l’égalité des droits, qui allait devenir le NAACP.

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :