Noces éphémères

Un film de Reza Serkanian

 2011  France, Iran  Fiction  83 min  Couleur  35 mm  Mode de production : Cinéma  VOSTF (persan)

 Scénario : Reza Serkanian  Musique : Hossein Ali Zade  Image : Medhi Jafari  Son : Mehdi Saleh Kermani  Montage : Caroline Emery

Producteur :
Overlap films (47 rue Myrha, 75018 Paris, overlapfilms(@)yahoo.fr)

Décentrement. On ne regarde pas de la même manière avant et après Noces Ephémères. C’est absolument aujourd’hui, et c’est absolument hors des clichés d’aujourd’hui. Une famille en Iran, une fête, une mort, un mariage qui se fait attendre – des « noces éphémères » entre-temps, peut-être (surtout ne pas révéler ici en quoi elles consisteraient). Tout cela constitue un texte, un tableau, que le film met en place avec élégance, fluidité, dans une forme d’harmonie joyeuse. Et à l’intérieur de quoi, tout en restant inscrits dans la trame harmonieuse des jours, sans crise, les personnages émergent peu à peu comme singularités, les fils commencent à se tisser en un réseau de contradictions, les désirs individuels à se faire entendre. Et là, peut-être, les problèmes commencent. « Peut-être » : parce que peut-être aussi il y aura une solution. On la cherche en permanence : par la négociation, la bonne combinaison, l’arrangement, avec Dieu, la communauté, la police, la famille. Qui peut dire s’il y a une solution ? Mais à l’inverse, qui peut décréter à l’avance qu’on n’en trouvera pas ? Noces éphémères nous met face à la question avec une douceur magnifique : et dans cette douceur, dans cette harmonie – le film ouvre un espace de regard inédit.

Marina Déak, cinéaste (source : ACID)

Pour découvrir ce film

À télécharger :
Dossier de presse (PDF - 1,7 Mio)

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans le festival :