Que chacun·e devienne « l’obligé·e du monde »

Immigration, personnes déplacées, sans territoire… Hannah Arendt espérait qu’un jour, toutes et tous deviennent « l’obligé(e)du monde », c’est-à-dire qu’il n’y ait plus de personnes déplacées, sans territoire, de sans papiers, de personnes poursuivies pour délit d’opinion, du fait de leur sexualité « déviante » ou pour leur religion…

Sentiers : Sans-papiersDiscriminationDroit d’asileRéfugiésEsclavageMinoritésMigrationsPersonnes affamées

Films dans la base

  • Je ne sais pas où vous serez demain

    Emmanuel Roy, 2023

    Emmanuel Roy filme les consultations médicales de personnes internées au Centre de Rétention Administrative de Marseille, menées par la Docteur Reem Mansour. Son bureau est un espace d’écoute et de respect, où la dignité est rendue aux retenus menacés d’être expulsés du territoire français.

  • Colline (La)

    Denis Gheerbrant, Lina Tsrimova, 2022

    Une colline au Kirghizistan parcourue par des hommes, des femmes, quelques enfants. Des fumées, des oiseaux, une déchetterie comme un Léviathan. Parmi eux, un ancien soldat, une mère éplorée, des jeunes privés d’avenir… Tous font face à leur destin.

  • Mauvaises Filles

    Émérance Dubas, 2022

    Aujourd’hui portées par une incroyable force de vie, quatre femmes racontent le calvaire des maisons de correction dans lesquelles elles ont été placées et maltraitées parce qu’insoumises, rebelles, incomprises… ou tout simplement mal-aimées.

  • Mauvaises Filles

    Émérance Dubas, 2022

    Aujourd’hui portées par une incroyable force de vie, six femmes racontent le calvaire des maisons de correction dans lesquelles elles ont été placées parce qu’insoumises, rebelles, incomprises… ou tout simplement mal-aimées.

  • Un moment sans retour

    Raymond Macherel, 2022

    Un long métrage documentaire réalisé pour le cinéma au cœur du mouvement de révolte populaire des Gilets jaunes.

  • Sitos, Kinshasa sur le qui-vive

    Florent de la Tullaye, 2022

    À Kinshasa le “Zagué” sature le son des quartiers populaires. Le court métrage suit l’un de ces musiciens à travers la ville, à la recherche d’une nouvelle reconnaissance.

  • Je verrai toujours vos visages

    Jeanne Herry, 2022

    Depuis 2014, en France, la justice restaurative permet à des personnes victimes et à des auteurs d’infraction de dialoguer dans le cadre de dispositifs sécurisés. Au bout de cette fiction, qui suit plusieurs parcours engagés au sein de ce dispositif, se trouvent des réparations intimes, enfantées par la rencontre de ces individualités.

  • Réparer la Terre, réparer les hommes

    Marion Stalens, 2022

    À l’Île-Saint-Denis, aux portes de Paris, sur un terrain pollué situé en bord de Seine, une association se lance dans un double défi : relancer la filière de fleurs locales, produites sans pesticides et vendues en circuit court, tout en formant à des métiers d’avenir des personnes en recherche d’emploi.

  • Cobalt, l’envers du rêve électrique

    Quentin Noirfalisse, Arnaud Zajtman, 2022

    L’or bleu, le cobalt, est indispensable à la voiture électrique qui porte la promesse d’une transition écologique propre. Mais à quel prix, humain et environnemental  ?

  • Notre pain quotidien

    Șerban Georgescu, 2022

    En Roumanie, MamaPan est une boulangerie pratiquant qui pratique l’économie sociale en employant des mères célibataires en situation précaire. Mais les meilleures intentions, des patronnes comme des employées, se heurtent à la concurrence.

  • Free Money

    Sam Soko, Lauren DeFilippo, 2022

    Pendant 12 ans, des villageois kenyans participent à la plus grande expérience de revenu de base universel au monde. Leur vie en est bouleversée, pour le meilleur et pour le pire.

  • Nous, étudiants

    Rafiki Fariala, 2022

    Naviguant entre les salles de classe surpeuplées, les petits jobs qui permettent aux étudiants de survivre, la corruption qui rôde partout, le réalisateur, lui-même étudiant, nous montre ce qu’est la vie à l’université en République centrafricaine, une société brisée où les jeunes continuent de rêver à un avenir meilleur pour leur pays.

  • Interdit aux chiens et aux Italiens

    Alain Ughetto, 2022

    Début du XXe siècle, dans le nord de l’Italie. La vie dans cette région étant devenue très difficile, les Ughetto rêvent de tout recommencer à l’étranger. Selon la légende, Luigi Ughetto traverse alors les Alpes et entame une nouvelle vie en France, changeant à jamais le destin de sa famille tant aimée. Son petit-fils retrace ici leur histoire.

  • Travailler ensemble, en territoire zéro chômeur de longue durée

    Guillaume Dreyfus, Sylvie Alphandéry, 2022

    Une rencontre entre des chômeurs de longue durée qui ont retrouvé du travail grâce au projet Territoire zéro chômeur (TZC) et la chercheuse Florence Jany-Catrice, tel est le fil conducteur de ce documentaire qui s’inscrit dans la tradition de l’éducation populaire et de l’échange de savoirs.

  • Exploités du Qatar (Les)

    Arnaud Constant, Nicolas Thomas, 2022

    Le Mondial de football s’ouvrira le 20 novembre au Qatar, sur fond de polémique. Dans son documentaire d’information Les Exploités du Qatar, Amnesty International donne la parole à des travailleurs immigrés traités de manière inhumaine sur les chantiers qataris.

  • Utopie(s) ?

    Henri Poulain, 2022

    Aux quatre coins du monde, des communautés humaines réactivent la force des récits, guidées par l’idée que ce qui devrait exister manque juste d’avoir été essayé quelque part. Que tout ce qui manque à nos sociétés pour espérer à nouveau se résume en un mot où s’unissent idée, lieu et mouvement : l’utopie. À travers des portraits singuliers, ces voix et ces vécus ancrés dans des contextes tous radicalement différents sont pour nous une façon de participer à ces tentatives centrales.

  • Voies jaunes (Les)

    Sylvestre Meinzer, 2022

    Derrière l’image tranquille des paysages et de scènes de la vie ordinaire, des voix d’anonymes racontent ce moment de l’histoire où, revêtus d’un gilet jaune, des femmes et des hommes se sont rassemblés pour exprimer leur colère et leur détermination à changer de monde.

  • À même le sol

    Lucie Dupeyrat, 2021

    Lily, une jeune femme ambitieuse et pétillante, fait la rencontre d’Édi, un drôle de SDF très timide, et de Bélix, son joyeux compagnon à quatre pattes. Voulant bien faire, elle tente tant bien que mal de les aider à sortir de la rue, en dépit de leurs réticences.

  • Polaris

    Ainara Vera, 2021

    Capitaine de bateaux dans l’Arctique, Hayat navigue loin de son passé. Quand sa sœur cadette Leila met au monde une petite fille, leurs vies s’en trouvent bouleversées. Surmonteront-elles le lourd destin familial qui les lie  ?

  • Maison des cimes (La)

    Johanna Bedeau, 2021

    C’est l’histoire d’un projet fou, née au sein d’un village ariégeois où l’on ne s’arrête plus beaucoup. Un soir d’hiver, les institutrices et le maire ont l’idée de transformer l’école en structure d’accueil pour mères isolées victimes de violence.

  • Flee

    Jonas Poher Rasmussen, 2021

    L’histoire vraie d’Amin, un Afghan qui a dû fuir son pays à la fin des années 1980 alors qu’il n’était qu’un enfant. Trente ans plus tard, désormais universitaire au Danemark, il confie à son meilleur ami la véritable histoire de son voyage et de son combat pour la liberté, de l’Afghanistan au Danemark.

  • Pour ne pas les oublier

    Nicolas Ducrot, 2021

    Avec les morceaux de vie qu’il récolte sur les personnes précaires et isolées qui, bien souvent, meurent seules dans l’indifférence, le collectif Les Morts de la Rue tricote des textes en mémoire de celles et ceux que la vie n’a pas épargnés. Pour ne pas les oublier.

  • Ostrov - L’île perdue

    Laurent Stoop, Svetlana Rodina, 2021

    Sur une île désertique de mer Caspienne, une poignée d’habitants vit sans route, ni électricité, ni emploi, délaissée de l’État russe depuis la chute de l’Union soviétique. Dans cette atmosphère dystopique se tisse le portrait d’une famille forcée de s’imaginer un avenir au milieu de ruines ou de se tourner vers l’extérieur, vers la Russie et son actualité.

  • Habiter ses vieux jours

    Florence Mary, 2021

    L’habitat est au cœur de nos quotidiens, d’autant plus après le passage à la retraite. Anticipation du besoin d’aide et de soins, envie de liens, de se sentir chez soi et bien entouré, de trouver un équilibre financier, ce documentaire propose un tour d’horizon des modes d’habitats seniors qui sortent des sentiers battus.

  • Notre mémoire nous appartient

    Signe Byrge Sørensen, Rami Farah, 2021

    Yadan, Odai et Rani sont réunis sur la scène d’un théâtre parisien. Ces trois Syriens exilés viennent de Deraa, l’épicentre de la contestation contre le régime de Bachar el-Assad. Sur l’écran derrière eux défilent les images qu’ils ont clandestinement tournées presque dix auparavant pendant la révolution. Comment survivre à toute cette violence : par l’oubli ou la mémoire  ?

  • Incorrectes (Les). Alice Milliat et les débuts du sport au féminin

    Anne-Cécile Genre, 2021

    Mise en lumière l’histoire de celle qui, il y a 100 ans, s’est opposée à Pierre de Coubertin pour permettre aux femmes d’entrer, enfin, dans la compétition et de participer aux Jeux olympiques.

  • Be Jacob

    Malik Bourkache, 2021

    Jacob, un enfant des rues du Kenya, se retrouve projeté très jeune dans une vie qu’il n’a pas souhaitée. Son rêve est de devenir avocat.

  • Au cœur du bois

    Claus Drexel, 2021

    Dans le légendaire Bois de Boulogne, Samantha, Isidro, Geneviève et les autres font le plus vieux métier du monde. Entre confidences, humour et dignité, elles nous emmènent au cœur du Bois…

  • Révolte des femmes de chambre (La)

    Thibault Férié, 2021

    Pendant vingt-deux mois, les femmes de chambre de l’hôtel Ibis Batignolles ont fait grève pour dénoncer la surexploitation et sortir de la sous-traitance. Ces «  invisibles  » ont décidé de se dresser face au géant de l’hôtellerie Accor.

  • Histoire à soi (Une)

    Amandine Gay, 2021

    Iels s’appellent, Anne-Charlotte, Joohee, Céline, Niyongira, Mathieu. Iels ont entre 25 et 52 ans, sont originaires du Brésil, du Sri Lanka, du Rwanda, de Corée du Sud ou d’Australie. Ces cinq personnes partagent une identité : celle de personnes adoptées. Séparé·es dès l’enfance de leurs familles et pays d’origine, iels ont grandi dans des familles françaises. Leurs récits de vie et leurs images d’archives nous entraînent dans une histoire intime et politique de l’adoption internationale.

  • Dernier refuge (Le)

    Ousmane Samassekou, 2021

    La Maison des migrants à Gao, au Mali, est un refuge situé à la limite sud du désert du Sahara. Elle accueille les personnes en transit vers l’Algérie au nord, ou sur le chemin du retour après une tentative ratée de rejoindre l’Europe.

  • Little Palestine. Journal d’un siège

    Abdallah Al-Khatib, 2021

    Little Palestine est un journal filmé pendant la guerre civile syrienne. Il suit le destin de civils pendant le siège brutal de Yarmouk, quartier de Damas où sont réfugiés des milliers de Palestiniens.

  • Retour à l’union

    Damien Delmarre, 2021

    En mars 2021, des dizaines de théâtres fermés pour cause de Covid sont soudainement occupés à travers toute la France. Réclamant d’abord la réouverture des lieux culturels, les occupantes alertaient bientôt sur la réforme de l’assurance chômage. Ce court métrage offre une immersion au sein du Théâtre de l’union de Limoges.

  • Bibliothèque publique

    Clément Abbey, 2021

    Chaque jour, habitués, étudiants et simples visiteurs viennent se réfugier à la Bibliothèque publique d’information, en plein cœur de Paris. Déambulant au milieu de la foule, dans les rayons et dans les marges de la bibliothèque, nous rencontrons des étudiants inspirés, des amateurs éclairés, des solitaires endurcis, des habitués désœuvrés, des artistes enfiévrés…

  • Bigger than Us

    Flore Vasseur, 2021

    De Rio à Jakarta, des jeunes se lèvent et portent une humanité magnifique, celle du courage et de la joie, de l’engagement pour plus grand que soi. Ils nous disent comment vivre. Et ce qu’être au monde signifie.

  • Bouche cousue

    Karine Dusfour, 2020

    Au tribunal de Bobigny, le juge Edouard Durand écoute les enfants pour mettre des mots sur les violences physiques et psychologiques qu’ils subissent. Faut-il maintenir le lien familial à tout prix ou, au contraire, le couper  ?

  • Précieux

    Paul Mas, 2020

    Julie n’arrive pas à s’intégrer dans son école. L’arrivée d’Émile, un enfant autiste, va changer la donne…

  • La compréhension de l’argile

    Étienne Husson, Azul Paola Meza, 2020

    Dans un monde contraint au confinement, une jeune femme s’interroge sur le mal-être de ceux que l’on disait équilibrés et qui, pourtant, se retrouvent démunis dans une société bouleversée.

  • Moria, par-delà l’enfer

    Mortaza Behboudi, Laurence Monroe, 2020

    Sur l’île grecque de Lesbos, Moria, le plus grand camp de réfugiés d’Europe, est devenu un immonde bidonville. Quand l’Europe se confine, les réfugiés se sentent totalement abandonnés. C’est le moment que choisit le père Maurice Joyeux et son ami Mortaza Behboudi pour y retourner.

  • Autre santé est possible (Une)

    Benoit Blaes, Julien Aron, Clotilde Chanal, Amel M’Harzi, 2020

    Benoit va effectuer un remplacement médical au «  Village 2 santé  », un centre de santé communautaire, pluri-professionel et autogéré à Échirolles, dans la banlieue de Grenoble. Un projet de centre de santé inspirant, qui propose une alternative réaliste pour construire une santé collective, engagée et participative.

  • The Filmmaker’s House

    Marc Isaacs, 2020

    Lorsque le cinéaste apprend que son prochain film doit comporter du crime, du sexe ou des célébrités pour être financé, il prend les choses en main et commence un tournage chez lui, avec un casting de personnages liés à sa propre vie.

  • Fin des rois (La)

    Rémi Brachet, 2020

    Portrait de Clichy-sous-Bois en 2019, La Fin des rois raconte l’état et les évolutions du rapport de genre dans une ville de grande banlieue.

  • Imagine, demain on gagne

    Arthur Thouvenin, François Langlais, 2020

    À Saint-Nazaire, des personnes aux trajectoires hétéroclites ont endossé un gilet jaune fluo, devenu symbole d’une révolte inattendue. Cinq mois durant, ils ont découvert la puissance du collectif, ses impasses et la joie de la fraternité retrouvée, au cœur d’un mouvement guidé par la colère.

  • Folie douce, folie dure

    Marine Laclotte, 2020

    Une balade dans le quotidien de plusieurs institutions psychiatriques, à la rencontre de personnes hors normes qui nous laissent entrer dans leur intimité.

  • The Last Hillbilly

    Diane Sara Bouzgarrou, Thomas Jenkoe, 2020

    Dans les monts des Appalaches, à l’Est du Kentucky, les gens se sentent moins Américains qu’Appalachiens. On les appelle souvent «  hillbillies  » (bouseux, péquenauds des collines). Ce documentaire est le portrait d’une famille à travers les mots d’un des leurs qui a écrit et interprété la voix-off, témoin d’un monde en train de disparaître.

  • Combattante (La)

    Camille Ponsin, 2020

    Marie-José Tubiana, 90 ans, est une ethnologue à la retraite, spécialiste du Darfour. Chaque jour, elle recueille minutieusement des témoignages de réfugiés pour authentifier leur récit et compléter leur dossier de demandeur d’asile. Malgré son âge, elle met à contribution son savoir et le travail de toute une vie de recherche, pour mener son combat. Le combat d’une vie dédiée à autrui.

  • Stolen Fish

    Gosia Juszczak, 2020

    En Gambie, le plus petit pays du continent africain, le poisson est maintenant réduit en poudre par des entreprises chinoises et destinée à nourrir les animaux de l’élevage industriel. Privée de sa principale source de protéines, la population locale lutte pour sa survie.

  • Dentro da minha pele

    Toni Venturi, Val Gomes, 2020

    Comment un cinéaste blanc de classe moyenne, descendant d’immigrés italiens, peut-il parler du racisme au Brésil, le dernier pays au monde à avoir aboli l’esclavage  ? Toni Venturi, documentariste brésilien, a invité la sociologue Val Gomes, noire et amérindienne, à remonter les origines de la question raciale en créant de nouveaux points de vue dans lesquels les perspectives des Noirs et des Blancs s’entremêlent.

  • Voix d’Aïda (La)

    Jasmila Zbanic, 2020

    Bosnie, 11 juillet 1995. Aida, enseignante en anglais, est traductrice pour les Nations unies dans la ville de Srebrenica. Lorsque l’armée serbe prend le pouvoir dans la ville, sa famille fait partie des milliers de citoyens à la recherche d’un abri dans le camp de l’ONU. Aida en sait beaucoup, trop pour se contenter d’accepter les promesses de ceux qui décident.

  • Pôle Emploi, être ou savoir être

    Rémi Lainé, 2020

    Les Hauts-de-France est une des régions les plus affectées par le chômage de longue durée. Rivalisant d’imagination, les conseillers d’une agence Pôle Emploi expérimentent de nouvelles méthodes pour développer les «  savoir-être » et espérer résorber le socle des irréductibles du chômage.

  • Confinés dehors

    Julien Goudichaud, 2020

    Dans un Paris vidé de sa population, vidé de ses voitures, de son bruit et de sa pollution suite à l’une des plus grandes pandémies mondiales, il reste encore une partie de la population française qui n’a pas d’autre choix que de se confiner dehors. Jusqu’alors perçus comme des fantômes urbains, Sarah, Nelson et Katia nous présentent une réalité exacerbée par la situation. Comment continuer à survivre alors que le monde entier semble s’être arrêté  ?

  • Huntsville Station

    Jamie Meltzer, Chris Filippone, 2020

    Chaque jour de la semaine, des dizaines de détenus sont libérés de la prison de Huntsville, au Texas. Munis d’un bon pour un billet de bus et d’un chèque de libération de 100$, dans ce moment charnière entre l’incarcération et la liberté, une myriade d’émotions complexes surgissent avant que le bus n’arrive pour les ramener chez eux.

  • République de Saillans (La)

    Dorine Brun, Sarah Jacquet, 2020

    En 2014, une liste citoyenne est élue à mairie de Saillans dans la Drôme. Le film La République de Saillans revient sur six années de démocratie participative. Entre utopie, réalité et désenchantement, la parole est donnée à ceux et celles qui l’ont vécue.

  • Nous ne sommes rien, soyons tout !

    Baya Bellanger, 2020

    Un autre monde est-il possible  ? Cette question a guidé la révolte des ronds-points. Dans son documentaire, la réalisatrice Baya Bellanger observe avec empathie et justesse le combat démocratique des Gilets jaunes de Lorraine.

  • Paris de Porte d’Aubervilliers

    Payam Maleki Meighani, 2020

    La vie des réfugiés dans un campement au Nord de Paris.

  • Bachar à la ZAD

    Pierre Boulanger, 2020

    Adil et Bilel n’avaient jamais entendu parler de Notre-Dame-des-Landes avant d’accepter l’idée d’y faire un court séjour. Originaires de Grigny en banlieue parisienne, ils découvrent sur la ZAD une conception du vivre ensemble qui leur est étrangère et qui les conduit à questionner leur rapport à la société et à l’engagement politique.

  • Méditerranée, le nouveau cimetière des réfugiés

    Étienne Huver, Jean-Baptiste Renaud, 2020

    Ce documentaire ausculte les ressorts de la catastrophe humanitaire qui se joue en mer, les atermoiements européens, les exactions des milices libyennes.

  • Visages de la victoire (Les)

    Lyèce Boukhitine, 2020

    Ce film est le portrait de la mère du réalisateur et de trois autres femmes d’immigrés, venues du Maghreb et arrivées en France dans les années 50 et 60. Elles, qui n’ont pas choisi leur mari, qui n’ont pas choisi d’immigrer et qui n’ont pas choisi d’avoir beaucoup d’enfants, comment ont-elles tenu ? Comment ont-elles été les exutoires d’hommes souvent frustrés et méprisés, en réussissant pourtant à donner de l’amour ?

  • Demain est si loin

    Muriel Cravatte, 2020

    Chaque jour, des exilés tentent de traverser la frontière franco-italienne à pied pour rejoindre la France, empruntant des itinéraires de montagne dangereux pour échapper aux traques policières. Arrivés à Briançon, ils sont accueillis pendant quelques jours au Refuge Solidaire, hébergement d’urgence géré par des bénévoles. Entre harcèlement policier et criminalisation, les solidaires qui viennent en aide aux exilés s’organisent pour continuer à agir.

  • Défi de solidarité

    Anne Richard, Caroline Darroquy, 2020

    Portraits d’hébergeurs solidaires à Paris qui se relaient pour offrir un toit et un peu de soutien à de jeunes mineurs venant d’arriver en France. En attendant que l’État daigne les prenne en charge…

  • On achève bien les gros

    Laurent Follea, Valentine Oberti, Gabrielle Deydier, 2019

    Notre société génère mais réprouve l’obésité qui n’est pas le résultat d’une gourmandise mal contrôlée, ni d’un manque de volonté. L’histoire personnelle de Gabrielle Deydier et celles d’autres personnes dénoncent la discrimination méconnue de la grossophobie.

  • Punks

    Maasja Ooms, 2019

    Quatre jeunes délinquants néerlandais sont placés dans une ferme isolée de la campagne française sous la direction d’une éducatrice, Petra, comme ultime recours à l’enfermement dans un centre de détention pour mineurs.

  • Crevettes pailletées (Les)

    Cédric Le Gallo, 2019

    L’histoire véridique d’une équipe de water-polo gay participant aux Gay Games.

  • Numéro 387 disparu en Méditerranée

    Madeleine Leroyer, 2019

    C’est la tragédie la plus meurtrière en Méditerranée depuis la Seconde Guerre mondiale. Le 18 avril 2015, un bateau fantôme convoyant entre 800 et 1100 migrants coule au large des côtes libyennes. Très peu d’entre eux survivent. Qui étaient les disparus, d’où venaient-ils  ? Comment leur redonner une identité et honorer leur mémoire  ?

  • Mon enfance au CADA

    Anne Kunvari, 2019

    Les personnes filmées par Anne Kunvari ont vécu une partie de leur enfance dans le Centre d’accueil pour les demandeurs d’asile (CADA) de Brou-sur-Chantereine (77). Aujourd’hui jeunes adultes, ils se remettent dans leur peau d’enfant et nous racontent. À leurs côtés, leurs parents reviennent aussi sur ces années d’attente quand l’avenir était suspendu à l’acceptation par la France de leur demande d’asile.

  • À l’orée du regard

    Ilias Jaoui, 2019

    L’existence en société est le reflet de la considération de nos semblables. Mais comment existe-t-on quand on est sans abris  ?

  • Sous silence

    Anne Paq, Dror Dayan, 2019

    La vie de Ramsis et Layla Kilani, nés et élevés en Allemagne, a été bouleversée par la mort de leur père palestinien, Ibrahim, tué avec leurs cinq demi-frères et sœurs dans les bombardements israéliens à Gaza en 2014. Choqués par le silence de leur pays d’adoption alors même qu’Ibrahim et ses enfants ont la citoyenneté allemande, Ramsis et Layla n’ont de cesse depuis de se rapprocher de leurs racines palestiniennes et de réclamer justice.

  • Vallée (La)

    Nuno Escudeiro, 2019

    Face à la détresse de celles et ceux qui se réfugient dans les vallées de la Roya et de la Durance, entre l’Italie et la France, des habitant·es ont décidé de braver les interdits et de les accueillir malgré tout.

  • Chômage, mirages, naufrages (Série #DATAGUEULE)

    Henri Poulain, Julien Goetz, 2019

    Ah, les chanceux qui ne font rien de leur journée  ! Ils «  profitent  »  ! Et donc nécessairement ils «  abusent  »  ! Et si on osait imaginer qu’en réalité, ce n’est pas forcément «  un peu de leur faute  »  ? Si on osait se dire que la solution au chômage se trouve moins dans le contrôle et la répression que dans le changement de notre regard  ?

  • Nocturne

    Gianfranco Rosi, 2019

    De combien de douleurs, de combien de vies se compose l’existence au Moyen-Orient  ? Notturno a été tourné au cours des trois dernières années le long des frontières de l’Irak, du Kurdistan, de la Syrie et du Liban  ; tout autour, des signes de violence et de destruction, et au premier plan l’humanité qui se réveille chaque jour d’une nuit qui paraît infinie.

  • Que m’est-il permis d’espérer ?

    Vincent Gaullier, Raphaël Girardot, 2019

    Dans le centre de premier accueil ouvert en novembre 2016 par la Mairie de Paris, des hommes sont en transit. Pendant quelques jours, ils se reposent de la rue où ils ont échoué en arrivant en France, puis sont envoyés en car dans d’autres centres…

  • Chão (Sans terre)

    Camila Freitas, 2019

    Des familles de petits agriculteurs se sont installées sur les terres d’une usine de canne à sucre en faillite. Avec le Mouvement des travailleurs sans terre (MST), elles se battent pour que le gouvernement engage la réforme agraire. Elles souhaitent s’établir pour réaliser une expérience agro-écologique.

  • Paris Stalingrad

    Hind Meddeb, Thim Naccache, 2019

    Ce film est un portrait de Paris vu par Souleymane, 18 ans, réfugié du Darfour. Arrivé en France après un périple traumatisant de cinq longues années, la «  ville lumière  » dont il avait rêvé, loin de répondre à ses attentes, lui inflige de nouvelles épreuves. A la dureté des situations répond sa poésie douce-amère.

  • Grands Voisins, la cité rêvée (Les)

    Bastien Simon, 2019

    Un village où priment le partage et la solidarité en plein cœur de Paris  ? Ce documentaire revient sur cinq ans d’expérience collective dans un lieu hors du commun.

  • Regard noir

    Aïssa Maïga, Isabelle Simeoni, 2019

    Ce documentaire interroge la représentation des femmes noires à l’écran et se présente comme un road-movie à la recherche d’initiatives pour plus de diversité dans le cinéma.

  • Sociétés HLM : loyers modérés pour business démesuré (Cash investigation)

    Sophie Roland, 2019

    Aujourd’hui, dix millions de Français habitent en HLM et la moitié du parc est gérée par des entreprises privées. Élise Lucet et l’équipe de « Cash Investigation » ont poussé la porte de ces HLM qui génèrent chaque année plus de vingt milliards d’euros de chiffre d’affaires et ils ont mis la main sur des informations totalement inédites. Villa avec piscine, hôtel : un organisme HLM aurait préféré investir des millions d’euros dans des projets pharaoniques plutôt que d’entretenir ses logements sociaux. Dans son enquête en région parisienne, Sophie Roland a découvert que des sociétés HLM privées pratiquent des loyers pas vraiment modérés. Pour décrocher un logement, certains locataires auraient été contraints de verser une enveloppe en cash de plusieurs milliers d’euros.

  • Mandela, un symbole contre l’apartheid

    Francois-Xavier Destors, 2019

    Retour sur l’itinéraire politique de Nelson Mandela et sur l’aura de ce grand héros qui fit tomber le régime de l’apartheid en Afrique du Sud.

  • Santiago, Italia

    Nanni Moretti, 2019

    Après le coup d’État militaire du général Pinochet de septembre 1973, l’ambassade d’Italie à Santiago (Chili) a accueilli des centaines de demandeurs d’asile. À travers des témoignages, le documentaire de Nanni Moretti raconte cette période durant laquelle de nombreuses vies ont pu être sauvées grâce à quelques diplomates italiens.

  • Gandhi, de l’homme à l’icône

    Mathilde Damoisel, 2019

    Mohandas Gandhi, icône planétaire, s’est imposé comme l’un des leaders de la non-violence et le symbole de l’indépendance de l’Inde. Quelles ont été les stratégies de Gandhi pour incarner cette lutte  ? Comment a-t-il fait de son propre corps (qu’il n’hésita pas à mettre en scène et en danger au travers de grèves de la faim) et de son image les armes majeures d’une guerre de communication mondiale, en Inde, en Europe et jusqu’aux Etats-Unis  ? Enquête sur ce qui perdure aujourd’hui du mythe Gandhi, ce qu’il continue à inspirer, ses échecs et la façon dont, finalement, il a été trahi.

  • Tout là-haut

    Martina Svojikova, 2019

    Une famille girafe visite une forêt pour les vacances. Le girafon se perd et rencontre les animaux, mais rapidement un écureuil acariâtre remet en cause son intégration auprès de ses nouveaux amis. Grâce à sa gentillesse et à son inventivité, le girafon réussira à séduire les animaux, au grand dam de l’écureuil, et il retrouvera ses parents.

  • Zibilla

    Isabelle Favez, 2019

    Zibilla, jeune zèbre adoptée par des parents chevaux, subit des moqueries dans sa nouvelle école. Elle en vient à détester ses rayures  ! Quand on lui vole son doudou, ni une ni deux, elle part à sa recherche et l’aventure commence…

  • Bel été (Le)

    Pierre Creton, 2019

    Robert, Simon et Sophie, fermiers et artistes vivant en bon voisinage, reçoivent parmi eux un petit groupe d’étrangers, des hommes pour la plupart très jeunes, qui ont traversé la Méditerranée et vont transformer leurs habitudes. Le film choisit de ne rien raconter, mais tient la chronique des instants de bonheur, scènes de genre délibérément flottantes et ouvertes, qui se succèdent sur le versant rayonnant de l’été, d’où peuvent parfois surgir des bouffées de solitude ou de doute.

  • Damien veut changer le monde

    Xavier de Choudens, 2019

    Damien et sa sœur Mélanie ont vécu une enfance heureuse, bercée par les engagements militants de leurs parents. Lorsque leur mère disparait brutalement, la fibre militante de cette famille s’éteint. Vingt ans plus tard, Damien, est devenu pion dans une école primaire, et mène une vie tranquille. Pour sauver l’un de ses jeunes élèves Bahzad, et sa mère, d’une expulsion de territoire imminente, Damien renoue avec son passé et convainc Mélanie, devenue redoutable avocate d’affaires, son meilleur ami Rudy et une bande de potes improbables de l’accompagner dans son nouveau combat. Ensemble, ils vont enfreindre la loi par solidarité. Et très vite se faire complètement dépasser…

  • À Mansourah, tu nous as séparés

    Dorothée-Myriam Kellou, 2019

    De retour à Mansourah, son village natal, Malek collecte avec sa fille Dorothée-Myriam une mémoire historique que la plupart des jeunes ignorent. Pendant la guerre d’Algérie, 2,35 millions de personnes ont été déplacées par l’armée française et regroupées dans des camps. Dans le village, fille et père interrogent ce silence.

  • Mes mots/maux

    Collectif - atelier du Centre vidéo de Bruxelles, 2019

    «  Elle ressemble à une statue vous ne trouvez pas ? Figée par la honte que cette société lui renvoie. On lui colle des étiquettes, des post-it jour après jour. Elle subit tous ces préjugés, ces maux sans détour Quelle est son tort  ? Qu’a t’elle fait  ? Elle est juste elle même, mais on veut l’effacer comme de la craie  » Extrait du poème des participantes

  • Paroles de bandits

    Jean Boirons-Lajous, 2019

    Depuis la fermeture de la frontière entre la France et l’Italie en 2015, la vallée de la Roya est devenue le symbole de l’insoumission. À travers le récit de celles et ceux qui sont dans l’illégalité pour faire respecter des droits fondamentaux, Paroles de bandits raconte l’histoire de ce territoire et de tant d’autres…

  • Char et l’olivier (Le). Une autre histoire de la Palestine

    Roland Nurier, 2019

    L’histoire de la Palestine, de son origine à aujourd’hui, loin de ce que les médias appellent le conflit israélo-palestinien.

  • Gosses de France

    Andrea Rawlins-Gaston, Caroline Le Hello, 2019

    Ce documentaire met en lumière le quotidien de quatre enfants et adolescents pauvres. Benjamin, Sofia, Brocéliande et Jassim incarnent les 3 millions de mineurs qui vivent encore sous le seuil de pauvreté, en 2019, en France. Le documentaire aborde tour à tour les questions de l’accès des jeunes en grande précarité à l’éducation, à la cantine, aux activités extrascolaires ou encore à la santé et au logement.

  • Cyrano et la petite valise

    Marie Frapin, 2019

    Une formidable aventure collective pour exister à nouveau se déroule chaque mardi, semaine après semaine, dans l’Atelier théâtre d’Emmaüs animé par Ombeline, comédienne. Nous assistons à la transformation des participants, six, parfois huit, abîmés par la vie.

  • Part des autres (La)

    Jean-Baptiste Delpias, Olivier Payage, 2019

    En 1960 une promesse a été faite aux femmes et aux hommes de notre pays : celle de les nourrir tous de manière satisfaisante. Cette promesse, le complexe agro-industriel construit pour moderniser l’agriculture ne l’a pas tenue. Ce documentaire d’information interroge les conditions d’un accès digne pour tous à une alimentation de qualité et durable, tout en donnant à voir les initiatives qui vont dans ce sens.

  • Pour Sama

    Waad al-Kateab, Edward Watts, 2019

    Waad al-Kateab est une jeune femme syrienne qui vit à Alep lorsque la guerre éclate en 2011. Sous les bombardements, la vie continue. Elle filme au quotidien les pertes, les espoirs et la solidarité du peuple d’Alep. Waad et son mari médecin sont déchirés entre partir et protéger leur fille Sama ou résister pour la liberté de leur pays.

  • Green boys

    Ariane Doublet, 2019

    Alhassane est un jeune guinéen de dix-sept ans. Accueilli dans un petit village au bord de la mer en Normandie, il rencontre Louka, treize ans. Une amitié est née. Elle se construira jour après jour, comme leur cabane, lieu secret de l’enfance et refuge aux blessures.

  • Nouvelle cordée

    Marie-Monique Robin, 2019

    L’histoire de l’expérimentation TZCLD (Territoires zéro chômeur de longue durée) à Mauléon, racontée par celles et ceux qui l’ont vécue.

  • Ceux qui restent

    Anne Schiltz, Charlotte Grégoire, 2019

    Mâlăncrav, un village en Roumanie aujourd’hui. Nombreux sont ses habitants qui partent vers l’Europe de l’Ouest pour des emplois précaires et de courte durée, dans l’espoir d’une vie meilleure au village. Ces allers-retours continus affectent la vie de toutes les familles. A travers le paysage intime de ceux qui font vivre le village, le film raconte l’histoire de Natalia, Alina, Andrei, Ioan et Niculae. Des femmes combatives et désabusées, des jeunes encore insouciants et les derniers bergers s’accrochant à leurs terres et leur troupeau.

  • Loi de la vallée (La)

    Nuno Escudeiro, 2019

    Les vallées de la Roya et de la Durance, entre l’Italie et la France voient passer un nombre croissant de réfugiés quand ils sont refoulés à la frontière à Menton et Vintimille. Face à leur détresse, des habitants ont décidé de les accueillir et de leur accorder “le gite et le couvert”. Mais leur geste humain les mettait en danger, c’était contre la loi… Ce film raconte leurs histoires personnelles mais aussi leurs interactions collectives.

  • Déplacer les montagnes

    Isabelle Mahenc, Laetitia Cuvelier, 2019

    Pendant plus d’un an, Isabelle Mahenc et Laetitia Cuvelier ont filmé de l’intérieur les rencontres entre les personnes exilées qui arrivent après un long périple et celles et ceux qui les accueillent entre les montagnes du Briançonnais.

  • J’veux du soleil !

    Gilles Perret, François Ruffin, 2019

    C’est parti pour un road-movie dans la France d’aujourd’hui  ! Avec leur humour et leur caméra, Gilles Perret et François Ruffin traversent le pays à la rencontre des Gilets jaunes : à chaque rond-point en jaune, c’est comme un paquet-surprise qu’on ouvrirait. Les deux compères saisissent cet instant magique où des femmes et des hommes, d’habitude résignés, se dressent et se redressent, avec fierté, avec beauté, pour réclamer leur part de bonheur.

  • Objectif Zéro Chômeur : l’incroyable histoire d’une entreprise pas comme les autres

    Marie-Monique Robin, 2019

    Un reportage pour l’émission Zone interdite qui a suivi pendant trois ans une expérimentation de l’opération «  Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée  ».

  • Un chez soi d’abord

    Aubin Hellot, 2018

    Dans le Grand Lille, d’anciens SDF atteint de maladies mentales suivent le programme «  Un Chez Soi D’abord  », qui part du principe qu’il y a plus de bénéfice à loger des SDF qu’à les laisser dans la rue.

  • Nous, Tikopia

    Corto Fajal, 2018

    Depuis 3000 ans, les Tikopiens considèrent leur île comme un être vivant qui les abrite, les protège et les nourrit. Le documentaire Nous, Tikopia se construit autour de cette relation entre l’île et ses habitants et se raconte à travers le point de vue et la parole de l’île.

  • Belle équipe (Une)

    Mohamed Hamidi, 2018

    Un petit club de foot risque de disparaître quand toute son équipe est suspendue pour cause de bagarre sur le terrain. Seule solution pour finir la saison : remplacer les joueurs par… des joueuses  !

  • Gagner sa vie

    Yuval Orr, Malika Zouhali-Worrall, Hyoe Yamamoto, Peter Murimi, 2018

    Une série documentaire interactive et une expérience de docu-fiction, dans un futur où l’humanité est passée du plein emploi à la pleine automatisation.

  • Sous la douche, le ciel

    Effi & Amir, 2018

    A Bruxelles, un groupe de citoyens tâche pendant 5 ans de trouver, financer et réhabiliter un bâtiment qui accueillera des services sanitaires permettant aux plus démunis de «  se refaire une beauté et redresser la tête  ». Leur parcours du combattant, tant financier qu’administratif, prend les allures d’un film à suspense. Sous la douche, le ciel donne à voir la transformation d’une idée en réalité, revendiquant la place de l’imagination comme moteur d’action citoyenne face à un horizon politique bouché.

  • Green Book : Sur les routes du Sud

    Peter Farrelly, 2018

    En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité. Dans un pays où le mouvement des droits civiques commence à se faire entendre, les deux hommes vont être confrontés au pire de l’âme humaine, dont ils se guérissent grâce à leur générosité et leur humour. Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune.

  • Parlons utopie

    Dominique Gautier, 2018

    Ce documentaire explore une alternative systémique puissante à un ordre social défaillant. Accueillir et faire sens, telle est la matrice du village Emmaüs de Pau-Lescar, devenu probablement le plus gros acteur de l’ESS en Nouvelle-Aquitaine.

  • Routes de l’esclavage (Les)

    Daniel Cattier, Juan Gelas, Fanny Glissant, 2018

    Domination, violence, profit : le système criminel de l’esclavage a marqué l’histoire du monde et de l’humanité. Au fil de ses routes, la série Les routes de l’esclavage retrace la tragédie des traites négrières.

  • Histoires d’une nation

    Françoise Davisse, Carl Aderhold, 2018

    Les «  histoires d’une nation  », ce sont celles de toutes ces générations venues faire leur vie dans un nouveau pays, la France. Elles nous racontent 150 ans de l’histoire de France, 150 ans qui ont conduit à ce qu’aujourd’hui, un quart de la population française trouve ses racines à l’extérieur du territoire.

  • Hamada

    Eloy Domínguez Serén, 2018

    Avec vitalité et humour, «  Hamada  » dresse un portrait inhabituel d’un groupe de jeunes amis vivant dans un camp de réfugiés au milieu du désert saharien. Le deuxième mur militaire le plus grand du monde les sépare de leur patrie et ils y vivent depuis 40 ans. On les appelle les Sahraouis, également connus comme le peuple oublié.

  • Les Alpes: le nouveau front de la migration (C’est vous la France)

    Nathalie Verdier, 2018

    Elus locaux ou simples citoyens, ce documentaire donne la parole aux populations vivant dans ce point de passage de la route des migrants.

  • Murs de papiers

    Olivier Cousin, 2018

    Ce documentaire nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l’espérance en une vie meilleure, apaisée.

  • Rosie Davis

    Paddy Breathnach, 2018

    Rosie, la trentaine, vit avec son compagnon et leurs quatre enfants à Dublin. Mais depuis que le propriétaire de leur maison a décidé de vendre, la famille se trouve sans logement, et bascule dans la précarité…

  • Invisibles (Les)

    Louis-Julien Petit, 2018

    Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent : falsifications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis  !

  • Like dolls, I’ll rise

    Nora Philippe, 2018

    200 cents poupées noires artisanales venues des États-Unis tissent un film poétique et politique qui donne la parole, d’un siècle l’autre, aux combats des femmes afro-américaines.

  • Chez Jolie coiffure

    Rosine Mbakam, 2018

    Après avoir fuit le Liban où elle était réduite en quasi esclavage, Sabine, orginaire du Cameroun s’installe dans le quartier Matongé à Bruxelles, où elle est gérante d’un salon de coiffure, en attendant que sa situation se régularise. Dans ce salon de 8m2, Sabine et les autres coiffeuses s’organisent et s’entraident pour faire face à la clandestinité.

  • Xalco

    Sami Mermer, Hind Benchekroun, 2018

    Xalko, un village kurde en Anatolie subsiste encore grâce aux femmes qui gardent le fort tandis que leurs hommes sont tous ou presque exilés en Europe.

  • La tête haute, au coeur de la vallée de la Roya

    Thierry Leclère, 2018

    Dans les Alpes-Maritimes, à la frontière italienne, les habitants de la Roya ont été confrontés à l’arrivée inattendue de centaines de migrants. Entre doutes et engagement spontané, ils témoignent. Ce film donne aussi la parole à des migrants qui ont trouvé un refuge provisoire dans la vallée.

  • A Lua Platz

    Jérémy Gravayat, 2018

    Aux marges d’une banlieue parisienne en grande mutation, quelques familles roumaines cherchent des lieux où vivre. Depuis le village quitté, le bidonville rasé, les maisons occupées, leurs trajectoires retissent une histoire commune, faite de solidarités autant que de relégation. Devenus compagnons de route, nous fabriquons ce film ensemble, comme d’autres espaces habitables.

  • On nous appelait Beurettes

    Bouchera Azzouz, 2018

    On nous appelait Beurettes est un portrait de la première génération de femmes d’origine maghrébine nées en France après la guerre d’Algérie. À travers les témoignages de Mina, de Aourdia, de Dalila et celui de la réalisatrice elle-même, le film retrace l’histoire méconnue de ces femmes qui ont été les premières à affronter la question de la double identité, et, comme femmes, à trouver les chemins de leur émancipation entre les traditions familiales et les préjugés de la société d’accueil. Thématique

  • Ville-Monde (La)

    Antarès Bassis, 2018

    Mars 2016, faisant face à l’arrivée massive de réfugiés dans sa ville, le maire de Grande-Synthe crée le premier camp UNHCR de France. De son emménagement à sa destruction, le film suit l’expérience dans toute sa complexité, ses espoirs, ses impasses, témoignant du rêve des uns devenu cauchemar des autres.

  • Au pied du mur : Italie - France, la frontière solidaire

    Peggy Bruguière, James Keogh, 2018

    À 1700 mètres d’altitude, les cols des Hautes-Alpes sont les nouveaux points de passage des migrants arrivés en Europe. Faisant fi des conditions extrêmes, ils risquent leurs vies dans cette périlleuse traversée. Sur leur route, ils croisent des habitants de la région  ; parmi eux, Benoit Ducos, menuisier et père de famille de Briançon qui a rejoint un réseau de citoyens bénévoles. Mais la menace du délit de solidarité plane. Entre l’Italie qui souhaite se débarrasser des migrants et la France qui ne veut pas les accueillir se croisent ces destins d’exilés et de bénévoles solidaires.

  • Cantines scolaires de la région de Dakar (Les)

    Dominique Guélette, 2018

    A Dakar, seulement 1,7% des écoles primaires disposent d’une cantine scolaire. Pourtant la région de Dakar est une zone de production importante. Depuis 2 ans, le GRDR participe à la mise en place et à l’organisation de cantines dans 5 écoles des quartiers pauvres de ville en les mettant en relation avec des producteurs locaux.

  • Place au soleil (Une)

    Julia Pinget, 2018

    La plage de Piémanson, en Camargue, est fréquentée par des milliers de gens en vacances, en toute illégalité. Ce film montre une pratique de loisirs populaire et met en scène d’une façon très chaleureuse des gens qui ont peu d’argent, en décrivant leur façon de vivre en vacances.

  • Monde est à nous (Le)

    Lluna Abeil, 2018

    Formée au théâtre, Nadjette Boughalem n’a eu de cesse de pratiquer mais aussi de partager sa passion, notamment dans les structures sociales de l’extra-muros d’Avignon. Également médiatrice culturelle, elle encourage et accompagne les habitants des quartiers à passer la frontière symbolique des remparts qui les sépare du cœur de la ville. Le Festival d’Avignon a décidé de programmer intra-muros, à la Maison Jean Vilar, son spectacle Paroles de Gonz’ porté par des comédiens issus des quartiers.

  • Bon grain et l’ivraie (Le)

    Manuela Frésil, 2018

    Dans une ville de montagne, chic et bourgeoise, des familles de migrants vivent à la rue. Les enfants rassemblent leurs forces pour tenir le coup et «  avoir l’air  » de mener une vie normale.

  • Grande-Synthe : la ville où tout se joue

    Béatrice Camurat Jaud, 2018

    Crise migratoire, pollution industrielle, chômage record… Sous l’impulsion du maire Damien Carême, les citoyens, associations et pouvoirs publics de la ville de Grande-Synthe se remontent les manches pour trouver des solutions avec enthousiasme et humanisme.

  • Libre

    Michel Toesca, 2018

    Cédric Herrou, agriculteur dans la vallée de la Roya, voit son quotidien bouleversé par l’arrivée de réfugiés qui cherchent à traverser la vallée. Avec d’autres habitants, ils décident de les accueillir et de leur apporter leur aide.

  • Procès contre Mandela et les autres (Le)

    Nicolas Champeaux, Gilles Porte, 2018

    L’histoire de la lutte contre l’apartheid ne retient qu’un seul homme : Nelson Mandela. Il aurait eu cent ans en 2018. Au cours d’un procès historique en 1963 et 1964, huit de ses camarades de lutte risquaient aussi la peine de mort mais ont décidé, ensemble, de transformer le tribunal en tribune contre l’apartheid.

  • Regarde ailleurs

    Arthur Levivier, 2018

    Arthur Levivier a rencontré les exilés à Calais pendant et après le démantèlement de la «  jungle  ». Durant plus d’un an, il a parlé avec des hommes et des femmes d’origine soudanaise, afghane, éthiopienne, érythréenne, mais aussi des habitants de Calais. Surtout, il a filmé ce que les médias mainstream ne montrent jamais : les violences policières, les injustices… et la force des réfugiés, leurs espoirs et leur capacité à rire de la situation, quoiqu’il arrive.

  • Nouveau centenaire, 40 années de lutte

    Michael Hoare, 2018

    Depuis 1973, 200 immigrés maliens soninkés de la région de Yélimané se battent à Montreuil pour la construction d’un foyer qui leur permettrait de maintenir leur mode de vie collectif et solidaire. Le 22 décembre 2015, ils ont enfin emménagé dans le bâtiment si longtemps souhaité. Le film raconte les multiples épisodes de cette lutte.

  • Enseignez à vivre

    Abraham Ségal, 2017

    Comment faire en sorte que pédagogie rime avec plaisir de transmettre  ? Comment des jeunes exclus du système éducatif, des «  décrocheurs  », peuvent-ils devenir des êtres créatifs, désireux d’apprendre  ? Edgar Morin et le réalisateur trouvent des réponses concrètes en découvrant des expériences vivifiantes, en allant au contact des élèves et des équipes éducatives.

  • Enzo

    Serena Porcher-Carli, 2017

    Enzo est un documentaire photographique et sonore à la forme atypique qui raconte les déboires du quotidien d’un homme trans.

  • Is it a true story telling ?

    Clio Simon, 2017

    Un film à écouter, ponctué par quelques minutes Lumière burlesques, celles du Palais des Nations à Genève où a été défini ce qu’est un réfugié. Dans ce film où la parole est dissociée de l’image, trois récits sont accueillis par l’écran noir qui constitue une grande partie du film. La réalisatrice Clio Simon interroge non pas le mythe médiatique de la crise migratoire, mais bien la réalité brute et invisible de la crise de l’accueil des institutions françaises.

  • Syriens au pays de la cancoillotte (Des)

    Vanessa Rousselot, 2017

    Aya, Yazan, Aurélie et leur troupe partent en tournée pendant 5 jours en Franche-Comté. Leur spectacle raconte leur histoire. Ils sont Syriens, étudiants, réfugiés et parlent parfaitement français. Depuis la création de leur pièce de théâtre, Winter Guest, ils jouent la plupart du temps en Seine Saint Denis pour un public d’initiés. Pour la première fois, ils quittent la région parisienne pour les routes de province à la rencontre d’une autre France. Une France où souvent seule la télévision donne l’image des réfugiés, une France de lycées professionnels, d’étudiants en sciences sociales ou d’agriculteurs. La rencontre aura-t-elle lieu  ? Aya et Yazan seront-ils compris  ? Vont-ils parvenir, comme il le souhaitent, à faire voler en éclats nos préjugés  ?

  • Te merau

    Juliette Guignard, Fanny Corcelle, 2017

    Edera est une jeune mère de 17ans. Elle vit dans un campement rom à la périphérie de Paris. Pour s’affranchir de sa vie qui semble toute tracée, elle tente de se construire un autre avenir.

  • Barber shop (The)

    Gustavo Almenara, Emilien Cancet, 2017

    Livrés au rasoir et aux ciseaux, Emran, Gadisa et Maher se font couper les cheveux ou tailler la barbe. Devant le miroir, leurs pensées s’égarent entre souvenirs du pays et drames du voyage qui les a menés ici, dans la Jungle de Calais.

  • Au pied de la lettre

    Marianne Bressy, 2017

    Aujourd’hui, à 47 ans, Gérard sait enfin lire et écrire. Entouré de sa famille, il apprend et transmet avec passion et sans relâche cette ouverture sur le savoir. Un combat obstiné pour reconquérir son image, sa place dans la société.

  • Œuvres vives (Les)

    Bertrand Latouche, 2017

    Bertrand Latouche, installé sur son bateau, sur les rives de Port-Lavigne près de Saint-Nazaire, nous fait partager la vie d’un petit groupe de nomades à quai.

  • Prendre le large

    Gaël Morel, 2017

    Édith, 45 ans, ouvrière dans une usine textile, voit sa vie bouleversée par un plan social. Loin de son fils et sans attache, plutôt que le chômage, elle est la seule à choisir de rejoindre son usine délocalisée au Maroc…

  • Illettré

    Jean-Pierre Améris, 2017

    La honte, l’isolement puis le courage d’apprendre… À travers le parcours de Léo, jeune ouvrier, Jean-Pierre Améris décrit la réalité sociale et intime de l’illettrisme.

  • Meeting Snowden

    Flore Vasseur, 2017

    Le temps d’une rencontre clandestine, Edward Snowden, Lawrence Lessig et Birgitta Jónsdóttir, figures de la lutte pour les libertés, s’interrogent sur l’avenir de la démocratie.

  • Atelier de conversation

    Bernhard Braunstein, 2017

    Plongée dans les ateliers de conversation pour parler français qui se tiennent chaque semaine à la bibliothèque du Centre Pompidou, à Paris. Les réfugiés de guerre côtoient les hommes d‘affaire, les étudiants croisent les victimes de persécutions politiques.

  • Jour ça ira (Un)

    Stan Zambeaux, Édouard Zambeaux, 2017

    Une plongée au cœur de l’Archipel, un centre qui propose une façon innovante d’accueillir les familles à la rue, en suivant Djibi et Ange, deux adolescents à la rue.

  • Human flow

    Ai Weiwei, 2017

    Plus de 65 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur pays : il s’agit du plus important flux migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale. Réalisé par l’artiste de renommée internationale Ai Weiwei, «  Human flow  » aborde l’ampleur catastrophique de la crise des migrants et ses terribles répercussions humanitaires.

  • Et toujours nous marcherons

    Jonathan Millet, 2017

    Simon s’enfonce dans les tréfonds de la ville, là où la lumière du jour n’est plus. Il doit retrouver rapidement celui qu’il cherche. Un Camer sans-papiers, comme lui.

  • Taste of Cement

    Ziad Kalthoum, 2017

    Le jour, des réfugiés syriens reconstruisent un gratte-ciel détruit par la guerre. La nuit, contraint par le couvre-feu, ils retournent en pensées vers les vieux démons du conflit syrien. Les sons des machines qu’ils construisent au Liban se confondent avec ceux des bombardements en Syrie.

  • RUMBLE: The Indians who Rocked the World

    Catherine Bainbridge, Alfonso Maiorana (co-réalisateur), 2017

    RUMBLE est un long métrage documentaire retraçant le rôle joué par les Autochtones dans l’histoire de la musique populaire.

  • No place for tears

    Reyan Tuvi, 2017

    La ville kurde de Kobane, dans la région du Rojava située à la frontière de la Turquie, a subi le siège des milices de Daesh, une conséquence des ravages causés par la guerre en Syrie. Après quatre mois de combats sans relâche, Kobane a été reprise par les forces kurdes de l’YPG (acronyme dont la traduction signifie les Unités de protection du peuple). Au cœur des combats, de nombreuses personnes ont trouvé refuge en Turquie, de l’autre côté de la frontière, où les gens, horrifiés par la guerre qui se déroule sous leurs yeux, ont entrepris de forger des liens de solidarité avec ceux qui ont fui Kobane.

  • Lendemains de fête

    Yann Maury, 2017

    Le sujet du film porte sur les expulsions immobilières massives qui ont cours à Barcelone depuis 2009 et qui touchent des milliers de petits propriétaires ruinés, alors même que le marché immobilier barcelonais a produit plus de 30 000 logements vacants.

  • Performants autrement

    Sebastiano d’Ayala Valva, 2016

    Matthis, Rodrigue et Lucas ne sont pas des sportifs de haut niveau comme les autres. Atteints d’un handicap mental ou psychique, ils portent avec fierté les couleurs de l’équipe de France de sport adapté et n’ont qu’un objectif : se qualifier pour les Jeux paralympiques.

  • Insertion est un sport d’endurance (L’)

    Jean-Marc Surcin, 2016

    À Moulins dans l’Allier, Viltaïs, une association à caractère social, prend en charge des jeunes de moins de 25 ans en grande difficulté. Pendant sept mois, ces jeunes vont suivre un stage qui les aidera à trouver des solutions pour reprendre les rênes de leur vie.

  • Assistanat : un mythe qui ronge la solidarité (Série #DATAGUEULE)

    Julien Goetz, Henri Poulain, 2016

    Ah la France et son bon vieux mythe de l’assistanat  ! Mais que trouve-t-on derrière cette stigmatisation des «  assistés  »  ? Sans doute des questions bien plus profondes sur notre rapport à la pauvreté, à la solidarité et la valeur que l’on attribue au travail.

  • Clandestins : d’autres vies que les vôtres

    Andrea Rawlins-Gaston, Laurent Follea, 2016

    Ils représentent à peine 1% de la population française, ils travaillent - souvent dans des boulots ingrats -, ils paient parfois des impôts. Et pourtant, au mieux ils n’existent pas, au pire on veut les expulser. Ils, ce sont ces « sans-papiers », aussi souvent appelés (de manière réductrice) « migrants économiques ». Ils participent à la vie du pays, puisque des pans entiers de l’activité ne tourneraient pas sans leur concours. Exceptionnellement, cinq d’entre eux ont accepté de raconter leurs parcours dans ce documentaire.

  • USA, les noirs dans le viseur de la police

    Laurence Gemperle, Steven Artels, 2016

    Le basketteur Thabo Sefolosha, star de la NBA aux États-Unis, a été brutalisé par la police de New York et, fait exceptionnel, a obtenu réparation en justice. Le Suisse, métis, a ressenti dans sa chair le vent de haine raciale qui traverse encore ce pays après des siècles de discrimination qu’on espérait abolie. À Dallas, le 7 juillet 2016, un réserviste noir de l’armée a abattu, tel un sniper, cinq représentants des forces de l’ordre en marge d’une manifestation anti-police. Son but : venger dans le sang la mort de tous ses frères afro-américains victimes de brutalités policières. Comment en sommes-nous arrivés à un tel degré de haine  ? La situation est-elle aussi tranchée chez nous  ? Et surtout des démarches sont-elles entreprises pour rétablir la confiance entre ces deux camps qui n’ont jamais été aussi opposés  ? C’est ce qu’ont cherché à savoir les deux réalisateurs.

  • Kachach, au-dessus de Zaatari

    Bruno Pieretti, 2016

    Dans le camp de réfugiés de Zaatari, on attend que se termine cette guerre syrienne qui n’en finit plus. Parmi les exilés, une communauté s’est reformée : celle des Kachach, éleveurs d’oiseaux culturellement méprisés, qui vont faire revivre une tradition millénaire délaissée.

  • Syrie, retour à Alep

    Marcel Mettelsiefen, 2016

    Le réalisateur suit une famille syrienne dont le père a été kidnappé par Daech et la mère a décidé de fuir l’enfer en s’exilant avec ses quatre enfants.

  • Ceux qui disent oui

    Sylvie Texier, Marie Ferrier, 2016

    Suite à la création d’un Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile (CADA) dans une petite commune rurale du Limousin en mai 2014, un élan de solidarités a vu le jour. Bénévoles et militants se sont mobilisés pour faire face à des situations humaines complexes, parfois dramatiques. Les suivre au fil des mois, dans leurs engagements, leurs convictions, leurs doutes et leur enthousiasme est l’occasion unique de révéler les enjeux d’une expérience solidaire en terre d’asile.

  • Moi, Daniel Blake

    Ken Loach, 2016

    Dans le Royaume-Uni des années 2010, Daniel Blake, un homme de 59 ans souffrant de graves problèmes cardiaques, et Katie Morgan, une mère célibataire de deux enfants, sont malmenés par les services sociaux. Ils essaient alors de s’entraider.

  • Good postman (The)

    Tonislav Hristov, 2016

    Les 38 électeurs d’un village bulgare à la frontière avec la Turquie, doivent élire un nouveau maire. Un des candidats propose, pour donner une deuxième vie à son village, d’accueillir les réfugiés syriens qui traversent chaque jour la frontière à quelques pas du village. En suivant les campagnes des trois candidats, ce film dresse le portrait tragi-comique d’un village endormi soudainement secoué par la crise européenne.

  • Inside the labyrinth

    Caroline D’Hondt, 2016

    Dans le désert, à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, ce documentaire nous emmène à la découverte du territoire des Indiens Tohono O’odhams. En quête d’un avenir meilleur, de nombreux migrants venus du Mexique transitent par ce désert malgré la militarisation accrue. Victimes, eux aussi, de l’intensification du contrôle des frontières, ces Indiens tentent comme ils peuvent de prendre soin des migrants de passage

  • Permanence (La)

    Alice Diop, 2016

    Pendant un an, Alice Diop a filmé les consultations d’un médecin généraliste intervenant deux fois par semaine et sans rendez-vous auprès de personnes migrantes à l’hôpital Avicenne de Bobigny. Les maux disent la douleur de l’exil et les témoignages déchirants racontent notre époque.

  • Spectres hantent l’Europe (Des)

    Maria Kourkouta, Niki Giannari, 2016

    La vie quotidienne des migrants (Syriens, Kurdes, Pakistanais, Afghans et autres) dans le camp d’Idomeni. En attendant de traverser la frontière gréco-macédonienne : des queues pour manger, pour boire du thé, pour consulter un médecin. Un jour, l’Europe décide de fermer ses frontières une bonne fois pour toutes.

  • Food coop

    Tom Boothe, 2016

    En pleine crise économique et dans l’ombre de Wall Street à New York, la coopérative alimentaire de Park Slope est, elle, en pleine croissance.

  • Merci patron !

    François Ruffin, 2016

    Ce documentaire, signé par le journaliste François Ruffin, raconte le combat d’un couple d’ouvriers au chômage, Jocelyne et Serge Klur, contre Bernard Arnault, le président du groupe LVMH.

  • Trop noire pour être française ?

    Isabelle Boni-Claverie, 2015

    Éclairé par les analyses d’Eric Fassin, Pap Ndiaye, Achille Mbembe, Patrick Simon et Sylvie Chalaye, ainsi que par les témoignages d’anonymes, ce documentaire propose une réflexion sur les inégalités et les discriminations raciales, tout en interrogeant le racisme ordinaire au sein de notre société.

  • Souffre-douleurs, ils se manifestent

    Andrea Rawlins-Gaston, Laurent Follea, 2015

    Le harcèlement scolaire est un phénomène longtemps nié en France où la première campagne nationale de sensibilisation n’a vu le jour qu’en 2011, alors que certains pays anglo-saxons et scandinaves le combattent depuis près de 20 ou 30 ans. Dans ce film choral, six jeunes ont accepté d’être les figures de proue du combat pour la reconnaissance de ce fléau.

  • Rue des sœurs noires

    Aïcha Thiam, 2015

    Une enquête à Anvers sur l’histoire familiale de négociants en diamants mène une jeune réalisatrice sénégalaise à des questionnements sur les migrations d’aujourd’hui.

  • N’importe qui

    François Bégaudeau, 2015

    Documentaire hybride, entre réalité et fiction, N’importe qui interroge de façon passionnante le concept de démocratie.

  • Choucha

    Sophie Bachelier, Djibril Diallo, 2015

    Un camp au sud de la Tunisie, Choucha. Le désert. Le 30 juin 2013, le camp ferme : l’eau, l’électricité sont coupées. Les ONG se retirent, plus de soins. Pourtant 700 rescapés du conflit libyen, réfugiés sans pays d’accueil et déboutés de leur demande d’asile, survivent dans ce lieu fantômatique depuis deux ans et demi. Survivre au milieu du désert ou tenter l’improbable aventure maritime pour Lampédusa via la Libye  ? Comment ce système, censé protéger, finit-il par exclure les plus vulnérables  ?

  • Vers la tendresse

    Alice Diop, 2015

    Ce documentaire propose une exploration sensible du sentiment amoureux en «  banlieue  », une errance avec une bande de jeunes de cité, la découverte d’un univers où les corps féminins ne sont plus que des silhouettes fantomatiques et virtuelles.

  • Afectados (Rester debout)

    Silvia Munt, 2015

    Frappée de plein fouet par la crise économique de 2008, l’Espagne a vu son taux de chômage frôler les 27% en 2012. Des centaines de milliers de personnes, incapables de rembourser leur crédit immobilier, sont expulsées de leur logement, tout en restant endettées auprès de leur banque. À Barcelone, un collectif citoyen s’est mis en place pour proposer son aide à ces victimes de prêts toxiques.

  • Seulement l’inconnu

    Anne-Lise Maurice, 2015

    Une femme fait irruption dans un monde réduit à une vie souterraine. Elle se heurte à l’organisation stricte d’un poste-frontière, gardé par un homme qui contrôle chaque jour les migrants en attente d’un ailleurs. Rituel immuable et absurde, que la présence de cette femme va lentement bouleverser.

  • Guerrières du babassu (Les)

    Paul Redman, 2015

    Ce court documentaire raconte l’histoire de femmes qui vivent de la collecte de noix de babassu au nord-est du Brésil. Face aux grands propriétaires agricoles qui leur refusaient l’accès aux palmiers de babassu, elles se sont organisées et font valoir leurs droits tout en préservant la forêt.

  • Liberté

    Paul Redman, 2015

    Liberté raconte l’histoire des Quilombolas, une communauté afro-brésilienne descendant des esclaves. Malgré une reconnaissance progressive de leurs droits par le gouvernement brésilien, l’accaparement des terres par des entreprises d’extraction met en danger leur territoire et leur mode de vie.

  • Échappée solidaire (L’) : Sur les chemins de la finance solidaire

    Renaud Barret, Jérôme Porier, 2014

    Qu’est-ce que la finance solidaire  ? Pour tenter de répondre à cette question, ce documentaire part à la rencontre d’autres méthodes de production, de management et de gestion de Lille à Besançon, de Montpellier à Nantes et en passant par Bagnolet.

  • Nourrir à tous prix

    Yves Billy, Sylvain Roumette, 2014

    Agriculture biologique, aliments fortifiés, OGM ; spéculation sur les terres arables, croissance démographique galopante… : du Niger à l’Inde en passant par les États-Unis, Yves Billy et Sylvain Roumette étudient les facteurs qui ont conduit à la redéfinition des paradigmes de l’aide alimentaire, et explorent les options qui se dessinent pour l’avenir du monde agricole. Alors que 72 % de la nourriture produite en 2013 provient des petites fermes, donnerons-nous les moyens aux paysans, soumis à la menace des expropriations, de développer les cultures vivrières  ? Étayée par des chiffres édifiants et des témoignages d’experts, une enquête rigoureuse sur un enjeu crucial du XXIe siècle.

  • Maria Graham : journal de mon séjour au Chili

    Valeria Sarmiento, 2014

    En 1822, l’écrivaine voyageuse Maria Graham arrive à Valparaíso après une traversée où elle a perdu son mari. Elle devient le témoin privilégié des bouleversements politiques et sociaux du Chili de l’époque : c’est cette vie d’aventures qu’elle raconte dans son journal.

  • Llévate mis amores

    Arturo González Villaseñor, 2014

    Le Mexique et les États-Unis partagent la plus longue frontière Nord-Sud du monde. Cela fait du pays une passerelle pour des milliers de migrants qui le traversent, perchés sur le dos du train La Bestia (La Bête), exposés à tous les dangers. Las Patronas sont un groupe de femmes qui, chaque jour depuis 1995, cuisine des repas pour les lancer aux voyageurs du train en marche. Un film choral, où les voix de quinze personnages relatent la dure réalité de la vie paysanne.

  • Endives, carottes ou poireaux

    Lisa Matuszak, Pierre Grillère, Marie-Noëlle Battaglia, 2014

    Ce documentaire animé nous plonge au cœur de l’épicerie sociale de Basseau : un univers sonore et visuel fourmillant où les histoires de chacun s’entremêlent.

  • Glasgow contre Glasgow

    Julien Brygo, 2014

    «  En août 2008, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié une enquête révélant que la différence d’espérance de vie entre un enfant né dans un quartier riche de Glasgow – au sud et à l’ouest – et un autre mis au monde dans un quartier pauvre de la même ville – à l’est – atteignait vingt-huit ans  », écrivait Le Monde diplomatique en 2010 dans «  Vivre riche dans une ville de pauvres  », une enquête inspirée par cette effrayante statistique, mise en images dans ce film par le photographe Julien Brygo.

  • Revenu pour la vie (Un)

    Michaël Le Sauce, 2014

    Un documentaire sur le revenu de base inconditionnel qui vise à découpler le revenu du travail. Il s’agit de remettre le travail à sa place et de redonner de la valeur aux activités bénéfiques mais non rémunératrices d’un point de vue monétaire : activités sociales, associatives, politiques, artistiques, spirituelles… Pour que chaque être humain, dignement, puisse apporter sa contribution à la société.

  • Quand les éléphant se battent, les herbes sont piétinées

    Jan Ven den Berg, 2014

    Ce court documentaire nous donne un aperçu de la culture cambodgienne et de la situation socio-économique dramatique des agriculteurs familiaux au Cambodge.

  • Ady gasy

    Nantenaina Lova, 2014

    Le temps d’un film, amusons-nous à renverser les rôles. Imaginons que ce ne soit plus aux économistes d’exposer leur modèle de croissance, mais aux paysans, artistes, artisans, et débrouillards en tous genres de présenter leurs réalités singulières et leurs savoir-faire à appliquer en temps de crise. Place au système D… ou plutôt au système M  ! M comme Madagascar, cette grande île où l’on préfère la langue imagée des ancêtres aux équations…

  • Des murs et des hommes

    Dalila Ennadre, 2013

    Tel un esprit qui refuse de mourir, l’ancienne Médina de Casablanca incarnée par une Voix nous mène vers ses habitants. Ce film est un conte, il est l’un des récits possibles de la Médina, une façon de se frotter à l’Histoire sociale récente et de faire du cinéma avec elle.

  • Snowpiercer

    Bong Joon Ho, 2013

    2031. Une nouvelle ère glaciaire. Les derniers survivants ont pris place à bord du Snowpiercer, un train gigantesque condamné à tourner autour de la Terre sans jamais s’arrêter. Dans ce microcosme futuriste de métal fendant la glace, s’est recréée une hiérarchie des classes contre laquelle une poignée d’hommes entraînés par l’un d’eux tente de lutter.

  • Aventure est un secret (L’)

    Pierre Linguanotto, 2013

    Mamadou, Mahamadou et Fodé ont quitté leurs pays respectifs et tenté l’aventure pour venir vivre et travailler en France. Film-enquête, ce documentaire interroge chacun de ses trois personnages sur les raisons qui les ont amenés à partir, sur leur vie et leur travail ici, sur la lutte qu’ils ont menée pour leur régularisation. En les suivant en tous lieux, le réalisateur documente leur quotidien et questionne, en creux, ce qui relève des circonstances et de la contrainte, ce qui relève du choix et de déterminations propres.

  • Toit à moi

    SideWays, 2013

    Se rassembler pour acheter des logements : le concept innovant de l’association «  De toit à moi  » pour loger et réinsérer les sans-abri.

  • Étrangers dans la ville (Des)

    Marcel Trillat, 2013

    En 1969, Marcel Trillat réalisait Étranges étrangers. 43 ans plus tard, il reprend la caméra et retourne à la rencontre des étranges étrangers d’aujourd’hui. Avec la volonté de poser une simple question : ces Étrangers dans la ville, toujours aussi indispensables, sont-ils accueillis plus dignement par la société française en plein XXIème siècle  ?

  • Quand Sisyphe se révolte. Albert Camus aujourd’hui

    Abraham Ségal, 2013

    Quand Sisyphe se révolte est une investigation documentaire, tournée en Algérie, en France et en Grèce. Elle va du mythe grec de Sisyphe revu par Albert Camus et ses résonances actuelles à l’appel de Camus pour une juste révolte, qui exclut le meurtre.

  • Touch of sin (A)

    Jia Zhang-ke, 2013

    Dans cette fiction se croisent quatre personnages, quatre provinces, mais un seul et même reflet de la Chine contemporaine : celui d’une société au développement économique brutal, gangrenée par la violence.

  • Se battre

    Jean-Pierre Duret, Andrea Santana, 2013

    Aujourd’hui, pour plus de 13 millions de Français, la vie se joue chaque mois à 50 euros près. Derrière ces statistiques, se livrent au quotidien des combats singuliers menés par des hommes et des femmes qui ont la rage de s’en sortir et les mots pour le dire. À leurs côtés, des bénévoles se donnent sans compter pour faire exister un monde plus solidaire.

  • Land between (The)

    David Fedele, 2013

    The Land Between dépeint dans un style intime, mais sans concession, la vie sur le mont Gourougou et suit le quotidien de migrants qui rêvent de sauter de l’autre côté des barbelés pour gagner l’Europe via le camp de Melilla. Le film relate aussi la violence extrême que les clandestins subissent chaque jour dans les zones frontalières, de la part des autorités marocaines comme espagnoles.

  • Pour Ulysse

    Giovanni Cioni, 2013

    Le réalisateur invente un film avec des ex-toxicomanes, des gens sortis de prison, des sans abris, des personnes avec des problèmes psychiatriques… pensionnaires d’un centre de socialisation.

  • Pôle emploi, ne quittez pas !

    Nora Philippe, 2013

    Dans une agence Pôle Emploi du 93, c’est l’histoire d’une équipe de quarante agents qui font face à quatre mille demandeurs d’emploi. Soutenir, surveiller, faire du chiffre, obéir aux directives politiques et aux injonctions de communication, trouver du travail là où il n’y en a pas… La vie d’une équipe qui a intégré l’impossible à son quotidien.

  • Marche d’après (La) : 30 ans de combat pour l’égalité

    François Hume-Ferkatadji, Lucas Roxo, Jenna Le Bras, 2013

    En décembre 1983, la Marche pour l’égalité et contre le racisme arrivait à Paris. Retour sur les grands enjeux à travers quatre villes où les marcheurs sont passés.

  • Jours heureux (Les)

    Gilles Perret, 2013

    Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes vont rédiger le programme du Conseil national de la résistance intitulé magnifiquement «  Les jours heureux  ». Un programme qui a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc.

  • Albert Camus. Le journalisme engagé

    Joël Calmettes, 2013

    Dans ce documentaire, le réalisateur s’intéresse à la figure de l’intellectuel engagé qu’a incarnée Albert Camus sous l’angle de son travail en tant que journaliste. Le film suit les traces des articles de presse de l’auteur de la montée du nazisme à la guerre d’Algérie, en passant par le Seconde Guerre mondiale.

  • On a grèvé

    Denis Gheerbrant, 2013

    Documentaire sur la grève des femmes de chambre d’un hôtel Sofitel, qui correspond, pour beaucoup d’entre elles, à leur première grève. La rencontre entre leur force de vie et une stratégie syndicale pertinente va leur permettre de gagner, pour la première fois, un vrai statut de travailleuses.

  • Route 60 - un itinéraire au-delà des frontières

    Alaa Ashkar, 2012

    Un périple poétique dans la vie quotidienne des Palestiniens, en Cisjordanie, à la rencontre de rêves et de passions, de l’espoir et du désespoir…

  • Madame la France, ma mère et moi

    Samia Chala, 2012

    En revisitant les stéréotypes qui collent à la femme arabe depuis l’histoire coloniale, Madame la France, ma mère et moi interroge le regard que portent les Français sur les femmes d’origine maghrébine.

  • Mémoires tsiganes, l’autre génocide

    Juliette Jourdan, Idit Bloch, 2012

    Ce documentaire est le premier film documentaire à couvrir sur l’ensemble européen, la tragédie des tsiganes pendant la Seconde Guerre mondiale.

  • Ce qu’ils savaient, les alliés face à la Shoah

    Virginie Linhart, 2012

    Les informations dont disposaient les Alliés sur l’holocauste pendant la seconde guerre mondiale auraient-elles pu sauver une partie des juifs européens de la folie meurtrière nazie ? Sur la base des révélations issues de documents déclassifiés, le film dévoile les choix et les motivations qui guidèrent Roosevelt, Churchill, Staline et de Gaulle pour sauver le monde du désastre tout en négligeant la question juive.

  • Haute couture au service de l’insertion (La)

    Étudiants du Master MIESS de la promotion 2011 – 2012 : Laura Barru, Halimata So, Floriana Antoine, Ingyin Ingyin, 2012

    Documentaire réalisé par des étudiants de la Chaire Économie sociale et solidaire de Marne-La-Vallée sur une boutique-atelier de haute couture d’insertion, à Paris.

  • Desnudos (Los) (Série Notre corps est une arme)

    Clarisse Hahn, 2012

    Des paysans mexicains sans terre originaires de l’État de Veracruz inventent une nouvelle forme de lutte en utilisant leur corps comme un lieu de résistance politique et sociale : ils manifesteront entièrement nus dans les rues de la ville de Mexico, deux fois par jours, jusqu’à obtenir gain de cause. Les femmes sont aux premiers rangs.

  • Court-circuit : association dionysienne pour le maintien d’une agriculture paysanne

    (Michel et Elsa) Court-circuit, 2012

    Court-circuit - Association dionysienne pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) - s’inscrit dans une réflexion globale sur les alternatives en actes. Il s’agit de fédérer plusieurs centaines de personnes autour d’un projet touchant un acte essentiel de l’activité humaine : se nourrir.

  • Histoires du carnet anthropométrique

    Raphaël Pillosio, 2012

    En interrogeant la permanence d’une exception juridique au cœur de la République Française, ce film propose de réfléchir à la situation passée et actuelle des Gens du Voyage.

  • Réhabilitations 3 : du « non-droit » aux « nouveaux droits »

    Michael Hoare, 2012

    On parle des droits, ou plutôt de leur absence. Pour les résidents des foyers de travailleurs ou les résidence sociales, pas le droit de visite après 22h00, un droit strictement limité à héberger un tiers ou un membre de sa famille, pas le droit de changer sa serrure, pas le droit d’avoir un animal. On a surtout le droit de se replier dans sa petite cellule et crever de misère et de solitude.

  • Réhabilitations 1 : ce que nous enseignent les archives

    Michael Hoare, 2012

    Couvrant les années 50 jusqu’à la fin des années 90, ce film raconte l’histoire des foyers de travailleurs immigrés depuis leur création jusqu’à l’annonce du plan de leur transformation en « résidences sociales », ambition politique visant à terme leur disparition.

  • Ladies’Turn. Le Défi d’un tournoi de foot féminin au Sénégal

    Hélène Harder, 2012

    Organiser un tournoi de football féminin, investir le terrain en bravant tabous et préjugés, tel est le défi de l’association sénégalaise «  Ladies’ Turn  ». À travers le suspense de la compétition et les différents parcours des personnages apparaît une société africaine et musulmane en pleine mutation.

  • Invisibles fragilités

    Élisabeth Montlahuc, 2012

    Documentaire sur un groupement d’entreprises, dont la vocation est de favoriser l’insertion de personnes en situation d’exclusion.

  • Matières et des hommes (Des)

    Élisabeth Montlahuc, Max Renault, 2012

    Immersion au cœur d’une entreprise d’insertion dont l’activité consiste à recycler des bâches géantes et affiches papiers récupérées dans la rue, ainsi que des airbags et ceintures de sécurité cherchée dans des casses.

  • Identité nationale (L’)

    Valérie Osouf, 2012

    Étranger, Délinquant : ces deux termes seraient-ils devenus synonymes  ? Contrairement à l’effet d’annonce de Nicolas Sarkozy en 2003, la double peine existe toujours. L’identité nationale est construit autour d’une parole rarement entendue : celle d’anciens détenus étrangers ayant été condamnés à l’expulsion après la prison. Avons-nous franchi le seuil de la xénophobie d’État  ? Porté par des témoignages rares et forts et des analyses fines, L’Identité Nationale nous invite à questionner les fondements de notre propre identité française et à redéfinir notre position de citoyen.

  • Ceuta, douce prison

    Jonathan Millet, Loïc H Rechi, 2012

    Camer­ounais, Soma­lien et Indien, ils ont tout quitté pour ten­ter leur chance en Europe mais se retrou­vent enfer­més dans une prison à ciel ouvert, l’enclave espag­nole de Ceuta, au Nord du Maroc.

  • Terraferma

    Emanuele Crialese, 2012

    Sur une petite île au large de la Sicile, les touristes affluent l’été. Le jour où arrive également une embarcation de migrants clandestins, sauvés par les protagonistes de ce conte, la question se pose : faut-il les dénoncer aux autorités pour la quiétude des touristes ou respecter les valeurs morales de solidarité héritées du travail de la mer  ?

  • Inventaire avant liquidation

    Rémy Ricordeau, 2012

    À travers les témoignages de travailleurs et de chômeurs, jeunes ou plus âgés, femmes ou hommes, ce documentaire esquisse des perspectives de transformations sociales où l’utopie se substitue au réalisme mortifère.

  • Nouvelle vague : quand le cinéma prend des couleurs

    Édouard Mills Affif, 2012

    A travers des extraits de films et des témoignages, ce film raconte la saga d’acteurs et de cinéastes issus de l’immigration maghrébine ayant su renouveler en profondeur le cinéma français.

  • Je suis un reporter citoyen

    John Paul Lepers, Smaïn Belhadj, 2011

    Le film raconte la première année de formation des Reporters citoyens, un projet d’ateliers d’éducation populaire aux médias mené par l’association éponyme afin de former des jeunes des quartiers au métier de journaliste. Des extraits de certaines de leurs productions sont diffusés pour illustrer les différentes étapes de leur initiation au métier de web-journaliste.

  • Help ou visibilité

    Sarah Franco-Ferrer, 2011

    Des personnalités s’expriment à travers ce film sur ce qui leur semble fondamental pour l’avenir en s’appuyant sur les réalités auxquelles ils sont confrontés à travers leur profession et leur vision du monde.

  • Misère bleue (La)

    Brigitte Lavégie, 2011

    Le soleil ne brille pas au même prix pour tout le monde… Une plongée dans la violence de la guerre aux pauvres qui sévit à Cannes.

  • Chants de Mandrin (Les)

    Rabah Ameur-Zaïmeche, 2011

    Bélissard perpétue le geste de Mandrin après sa mort et débute une nouvelle campagne de contrebande… Cette fiction, sorte de manifeste mêlant histoire et politique, est un récit poétique et actuel d’une grande beauté formelle.

  • Joseph l’insoumis

    Caroline Glorion, 2011

    En 1957, alors que se posent les bases de la future Union Européenne, Joseph Wresinski créé une alliance entre les très pauvres et les autres citoyens, au nom de leur égale dignité. Il était convaincu que cette alliance s’imposait au nom de leur humanité.

  • Cinq caméras brisées

    Emad Burnat, Guy Davidi, 2011

    Au milieu du village de Bil’in, en Palestine, Israël a élevé un «  mur de séparation  » pour «  protéger  » la colonie juive de Modi’in Illit. Les villageois de Bil’in s’engagent dès lors dans une lutte non-violente qu’Emad Burnat va filmer pendant cinq ans.

  • Moulin-Galant, la question rom

    Mathieu Pheng, 2011

    Le département de l’Essonne compte une vingtaine de bidonvilles roms sur son territoire. Environ 900 personnes vivent ainsi en marge de la société, entre installations clandestines et expulsions à répétition. Le documentaire, « Moulin-Galant, la question Rom » raconte plus d’un an de la vie du plus grand bidonville du département.

  • Éclats. Ma gueule, ma révolte, mon nom (Les)

    Sylvain George, 2011

    Éclats de voix, éclats de rire, éclats de rage  ; bribes de mots, d’images et de mémoire  ; paroles du proche et du lointain, d’hier et d’aujourd’hui, d’Afrique, Moyen-Orient, Europe  ; maladies disparues, mains de métal, souffle du vent, geste du soleil au couchant, reflets rouge-sang  ; rafles policières, cortèges guerriers, cour d’injustice… Pour une cartographie de la violence infligée aux personnes migrantes, de la répétition de la geste coloniale, et du caractère inacceptable du «  monde comme il va  ».

  • Black Power Mixtape 1967-1975 (The)

    Göran Olsson, 2011

    Ce documentaire retrace l’évolution du mouvement Black Power de 1967 à 1975 au sein de la communauté noire.

  • Voix de garage

    Philippe Guilloux, 2011

    En zone rurale, la logique est implacable : sans voiture pas de travail, sans travail pas de voiture. À Carhaix, au cœur de la Bretagne, une association a créé une structure inédite et généreuse pour briser cette logique : un garage solidaire où des employés en réinsertion réparent les voitures des titulaires de minimas sociaux.

  • Face cachée des agrocarburants (La)

    An Baccaert, Nico Muñoz, Cristiano Navarro, 2011

    À l’ouest du Brésil, dans le Mato Grosso do Sul, les Guarani-Kaiowá ont perdu 90 % de leur territoire depuis 1915. Aujourd’hui confinés dans des réserves, ils se battent pour retrouver leurs droits et leurs terres.

  • Babylon

    Ismaël Chebbi, Youssef Chebbi, Slim Ala Eddine, 2011

    Entre le poste frontalier tuniso-lybien de Ras Jdir et la petite ville de Ben Guerdanne, c’est rase campagne. Au printemps 2011, fuyant les combats qui s’intensifient en Libye entre les révolutionnaires et les troupes loyalistes de Kadhafi, plus d’un million de réfugiés, de toutes nationalités et d’autant de langues, affluent en Tunisie. Pour pouvoir les héberger rapidement, c’est là, au Sud du pays, quelques semaines seulement après la révolution nationale, qu’une ville éphémère surgit de terre.

  • Vol spécial

    Fernand Melgar, 2011

    Pour la première fois en Europe, une équipe de cinéma peut pénétrer dans un centre de détention pour sans-papiers. Dans ce huis clos carcéral, la tension monte au fil des jours dans l’attente de l’expulsion.

  • Le Havre

    Aki Kaurismäki, 2011

    Marcel Marx est cireur de chaussures au Havre. Le jour où un jeune garçon africain arrive clandestinement en cargo, Marx décide de le protéger et le cacher.

  • Frontière reconduite

    Cécile Canut, 2011

    Frontière reconduite va à la rencontre de ceux qui ont tenté ce qu’ils appellent «  l’aventure  » : quitter l’Afrique de l’Ouest pour l’Europe.

  • Monique Hervo : Nanterre 1961

    Mehdi Lallaoui, 2011

    Cette lecture de texte filmée s’inspire de l’engagement militant de Monique Hervo dans le bidonville de Nanterre où elle commence à travailler dans le cadre du Service civil international. Elle revient sur les évènements d’octobre 1961 et sur le quotidien des habitants.

  • Gaza-Strophe, Palestine

    Samir Abdallah, Khéridine Mabrouk, 2011

    La Palestine ressemble de plus en plus à une métaphore au moment où Samir Abdallah et Khéridine Mabrouck pénètrent dans Gaza, le 20 janvier 2009. Au lendemain de la dernière guerre israélienne contre Gaza, ils y découvrent l’étendue de la «  Gaza Strophe  ».

  • Mort de Danton (La)

    Alice Diop, 2011

    Steve a décidé de devenir acteur. Pendant trois ans, il a suivi l’enseignement délivré au Cours Simon. Steve vit en Seine-Saint-Denis, dans un quartier populaire, il est noir et il rêve de tenir le rôle de Danton…

  • On l’appelait Tom

    Daniel Kupferstein, 2011

    Le film retrace le parcours de Stanislaw Tomkiewicz (Tom), personnage qui a survécu aux camps de concentration, puis passe ensuite sa vie de médecin pédiatre à soutenir tous les « damnés de la terre », du FLN au peuple palestinien.

  • Eclaireurs (Les)

    Daniel Coche, Simone Fluhr, 2011

    Reportage sur des demandeurs d’asile à Strasbourg : après la violence subie dans leur pays, qui les a obligés à partir, une autre violence les attend, en France…

  • Mon combat pour un toit

    Stephan Moszkowicz, 2010

    Gérard, Fabienne, Dominique et papy Jacquot sont sans-abri à La Rochelle. Avec l’aide de Muriel Dumont, fondatrice de l’association Le Toî Kétatous, ils reprennent espoir : avoir un toit pour réapprendre à exister.

  • BM du Seigneur (La)

    Jean-Charles Hue, 2010

    Chez les Yéniches, communauté de gens du voyage, le respect des aînés et la ferveur religieuse côtoient indifféremment le vandalisme. Fred Dorkel est l un d entre eux : craint et estimé par les siens, il vit du vol de voitures. Une nuit, sa vie bascule : un ange lui apparait. Pour Fred, c est le signe d une seconde chance qu il doit saisir. Il décide de se ranger, mais ce choix va l opposer à sa famille…

  • Rrom, premier peuple européen

    Tania Rakhmanova, 2010

    Six siècles de présence en Europe n’auront pas suffi à diluer les préjugés : dix à douze millions de Rroms sont toujours relégués dans les marges de la société et traités en boucs émissaires des crises qui frappent les États où ils vivent. la réalisatrice tente de synthétiser leur passé, présent et avenir européen.

  • Entre deux vies

    Alberto, Shkendije, Abedin, Hordé, Imran, Sarah, Tresia, Petros, Souleymane, Mireille, Samuel. Atelier Passeurs d’images Limousin, 2010

    Film issu d’un atelier coordonné par Passeurs d’images (dispositif d’éducation à l’image) qui nous propose différentes visions de l’exil racontées par des demandeurs d’asile récemment arrivés à Limoges, après un long et douloureux voyage…

  • Ferme modèle au Bénin

    Philippe Brachet, Alexandre Rossignol, Hélène Giummelly, 2010

    Présentation de «  Sanghaï  », la ferme bio créée au Bénin par Godfrey Nzamujo, prêtre dominicain et ingénieur en électronique.

  • Bateau en carton (Le)

    José Vieira, 2010

    Au bord de l’autoroute à Massy-Palaiseau, des baraques de fortune abritent une centaine d’enfants, de femmes et d’hommes venus de Roumanie. Dans la Roumanie libérale et européenne, les Roms sont devenus plus que jamais des parias. Pour José Vieira, ce n’est que l’actualité d’une histoire qui n’en finit pas, celle de gens obligés de tout quitter pour conjurer la pauvreté. Ce bidonville de Massy n’est qu’à 300 m de celui où il a grandi. Comprendre cet exode, d’où viennent les gens qui habitent là, qui sont ces « étranges étrangers », comme l’ont été jadis les Portugais ou les Algériens, avec la volonté de nous les rendre familiers et de détruire les préjugés que nous avons à leur égard est l’ambition de son film.

  • Reel Injun

    Neil Diamond, 2010

    Ce road-movie, long métrage documentaire, retrace l’évolution de la représentation des Amérindiens de l’époque du cinéma muet jusqu’à nos jours.

  • Pivellina (La)

    Tizza Covi, Rainer Frimmel, 2010

    À Rome, une petite fille, abandonnée par sa mère, est recueillie dans une famille de gens du cirque, avec laquelle se développent des forts liens. Jusqu’au jour où la mère de la petite fille contacte sa « famille d’accueil ».

  • My land

    Nabil Ayouch, 2010

    Deux paroles : celles de vieux réfugiés palestiniens qui vivent dans des camps au Liban depuis soixante ans et celle de jeunes Israéliens de 20 ans qui construisent leur pays et se sentent viscéralement attachés à cette terre. Une réalité, celle de deux peuples qui se battent pour la même terre… Une mise en perspective humaine…

  • Planète à vendre

    Alexis Marant, 2010

    Les crises alimentaire et financière qui ont secoué le monde ont eu un effet méconnu du public : elles ont provoqué une véritable ruée vers les meilleures terres des pays pauvres. Ce documentaire d’information tourné sur trois continents raconte une seule et même histoire : celle du grand Monopoly en cours et de ses conséquences si rien n’est fait pour protéger les intérêts des petits paysans et des pays en développement.

  • Berlin 1885, la ruée sur l’Afrique

    Joël Calmettes, 2010

    26 Février 1885. À Berlin, le Palais Radziwill est en liesse. On y fête la fin des travaux de la « Conférence sur l’Afrique » qui aura duré quatre mois. Quatre mois pendant lesquels les plus grands diplomates Occidentaux ont décidé de l’avenir de l’Afrique, l’ont découpée en zones d’influence, y ont tracé arbitrairement des frontières. Et pourtant aucun Africain n’a été consulté !

  • Voyage en beurgeoisie

    Sonia Kichah, 2010

    L’élite issue de l’immigration maghrébine a désormais un nom : « la beurgeoisie ». Derrière ce concept attrape-tout se cache évidemment des parcours individuels que ce documentaire met en lumière.

  • Emmaüs, la force des faibles

    Hubert Dubois, 2010

    Des années d’épreuves, la misère et l’injustice ont appris aux Compagnons le sens de la générosité et celui de la solidarité. Ensemble, depuis 60 ans, ils ont fait d’Emmaüs un formidable «  laboratoire de récupération d’hommes broyés  ».

  • Ruée vers l’Est (La)

    Vincent Gaullier, Raphaël Girardot, 2010

    « A l’Est, qui sème le blé, récolte le pactole. » En Roumanie, entrée dans l’Union européenne en 2007, des fermes de plusieurs milliers d’hectares sont achetées par des investisseurs. Certains paysans français sont désormais attirés par ces mirages agricoles, ces nouveaux espaces de délocalisation. Suivons-les dans ce « road-movie rural », riche de contradictions.

  • Comme un oiseau dans un aquarium

    Thomas Roussillon, Joris Lachaise, 2010

    Le réalisateur a suivi des demandeurs d’asile, en 2009, alors qu’ils vivaient dans un ancien orphelinat laissé à l’abandon, puis durant leur expulsion de cet endroit. C’est le début d’un long chemin escarpé vers le relogement pour tous les habitants, c’est aussi l’affirmation d’un mouvement de réquisition et de défense du droit d’asile, qui permettra à plus de 400 demandeurs d’asile, un an plus tard, de bénéficier d’un relogement, suite à l’évacuation des trois derniers squats en juillet 2010.

  • Boxing Gym

    Frederick Wiseman, 2010

    Un documentaire sur Lord’s Gym, un club de boxe qui est une illustration du “melting pot” à l’américaine où les gens s’entraînent, se parlent, se rencontrent.

  • Sou Hami, la crainte de la nuit

    Anne-Laure de Franssu, 2010

    Mory Coulibaly, réfugié politique de Côte d’Ivoire, se trouvait à Cachan au moment de l’évacuation du bâtiment F. ; c’est là qu’il a commencé à filmer les traces d’une Lutte qui donne sens à sa vie. Il revient aujourd’hui au Mali, où il a transité en fuyant la Côte d’Ivoire, pour y projeter son film à ceux qui au début de l’évacuation de Cachan ont été placés en centre de rétention, puis expulsés. Chaque nuit, d’autres expulsés continuent d’arriver et chaque nuit leurs paroles résonnent en Mory, l’interrogent et révèlent d’autres destins.

  • Illégal

    Olivier Masset-Depasse, 2010

    Une femme d’origine russe, et son fils vivent en Belgique, sans papiers, depuis 8 ans. Un jour, ils se font contrôler par la police de l’immigration, et sont alors séparés : le fils s’échappe, la mère est envoyée dans un centre fermé pour sans papier…

  • Men of the City

    Marc Isaacs, 2009

    Marc Isaacs dresse la chronique des destinées de Londoniens de diverses classes sociales pendant la crise économique actuelle.

  • Oubliés de Cassis (Les)

    Sonia Kichah, 2009

    Ils ont construit le Cassis moderne, mais dorment dans des cabanes en bois. Tunisiens venus dans les années 1970, ils vivent oubliés depuis quarante ans au milieu d’une carrière de calcaire dans l’un des derniers bidonvilles de France. Le documentaire raconte la vie et la mémoire de ces hommes en marge.

  • Soundtrack for a revolution

    Bill Guttentag, Dan Sturman, 2009

    Ce documentaire raconte l’histoire du Mouvement des droits civiques américains vu à travers le prisme de la musique. Partout où ils menaient le combat pour la justice et l’égalité, les manifestants chantaient : sur les piquets de grève, dans les meetings, dans les fourgons de police et dans les cellules de prisons.

  • ¡Viva Mexico !

    Nicolas Défossé, 2009

    Au cours d’un voyage allant des montagnes du Sud-Est mexicain jusqu’à la frontière nord avec les États-Unis, le sous-commandant Marcos et le peuple du Mexique en lutte dessinent le visage oublié d’un pays. Une célébration de la lutte pour la terre et la dignité.

  • Lutter pour continuer à vivre

    Christophe Harrison, Joffrey Rossi, 2009

    Le quotidien des membres de la communauté Mapuche de Temucuicui au sud du Chili, qui lutte pour la restitution de ses terres ancestrales aujourd’hui entre les mains d’un grand propriétaire terrien. Le coût a payer est terrible pour ceux qui osent défier l’État chilien et le pouvoir économique : violences policières, procès politiques, peines de prison à répétition, vie en clandestinité et stigmatisation médiatique.

  • Direction des richesses humaines

    Carole Tresca, 2009

    Bretagne Ateliers est une entreprise sous-traitante dans l’industrie automobile. Depuis sa création, elle a connu une croissance continue et n’a jamais licencié. Pourtant, parmi ses 700 salariés, 80% sont des handicapés.

  • Physilogie de l’effort

    Amélie Labourdette, Benjamin Baudet, 2009

    Originaires du Daghestan, Nariman, Aïda et leurs enfants, sont demandeurs d’asile. Ils attendent la décision qui leur permettra ou non de rester en France. Derrière la condition instable de personnes en attente, c’est la prégnance du statut d’exilé avant celui de demandeur d’asile qui se révèle progressivement, pudiquement.

  • Atlantiques

    Mati Diop, 2009

    À la nuit tombée, autour du feu, Serigne, jeune dakarois, âgé d’une vingtaine d’années, raconte à ses deux amis son odyssée clandestine, récit épique de la traversée de l’Atlantique.

  • Alami

    Scandar Copti, Yaron Shani, 2009

    Le quartier d’Ajami, à Jaffa, est un lieu cosmopolite où cohabitent Juifs, Musulmans et Chrétiens. Le jeune Nasri, âgé de 13 ans, et son grand frère Omar vivent dans la peur depuis que leur oncle a tiré sur un membre important d’un autre clan. Malek, un jeune réfugié palestinien, travaille illégalement en Israël pour financer l’opération que sa mère doit subir. Binj, palestinien, rêve d’un futur agréable avec sa petite amie chrétienne. Dando, un policier juif recherche désespérément son jeune frère disparu… L’histoire de destins croisés au coeur d’une ville déchirée.

  • Carte postale de Palestine

    Kristen Falc’hon, 2009

    Ce film met en avant la vie quotidienne des Palestinien(ne)s sous l’occupation : leurs difficultés, leurs luttes, leurs espoirs et les solidarités qui peuvent naître avec celles et ceux qui sont de l’autre côté du mur.

  • Tribunal itinérant (Le)

    Zhang Wenqing, 2009

    Dans les villages isolés des hautes montagnes de Chine, la tradition des juges de paix est bien vivante, grâce à un système de justice ambulante.

  • Enfer au paradis (L’)

    Franck Garbely, 2009

    Les agro-carburants : de la recette miracle au scénario d’horreur, en Colombie, ou des populations sont déplacées pour faire pousser des palmiers africains.

  • Indices (de développement humain)

    Vincent Glenn, 2009

    Vincent Glenn s’est penché avec la coopérative DHR (Direction humaine des ressources) sur les indicateurs de richesse en général et sur le Produit intérieur brut (PIB) en particulier.

  • Capitalisme et philanthropie : l’impossible mariage?

    Sylvain Braun, 2009

    Du Bangladesh au fond de la jungle amazonienne, en passant par Paris et Washington, ce documentaire d’information va à la rencontre d’exemples qui explorent comment il est possible de mettre en place les bases solides d’un capitalisme responsable et nous éclairent sur les vraies valeurs du micro-crédit, du commerce équitable et de l’entrepreneuriat social.

  • Monde sans fous ? (Un)

    Philippe Borrel, 2009

    Faute de trouver une prise en charge adéquate dans les services psychiatriques, les malades psychotiques chroniques se retrouvent souvent exclus de la société… Sur fond de réforme gouvernementale, Philippe Borrel dresse un état des lieux d’une psychiatrie privée de moyens…

  • Runaway - Train en folie

    Cordell Barker, 2009

    Dans un train bondé, des passagers heureux font la fête sans se soucier du destin qui les attend au détour. Lorsque l’inévitable catastrophe se produit, une lutte des classes aussi amusante qu’impitoyable s’amorce.

  • Homme à la Gordini (L’)

    Jean-Christophe Lie, 2009

    Fin des années 1970, dans une banlieue imaginaire, la coutume est de ne porter ni slip, ni pantalon, uniquement des hauts oranges… Avec l’aide d’un insurgé masqué au volant de sa R8 Gordini bleue, Monsieur R et sa femme, habillés d’un sous pull bleu, préparent une révolution vestimentaire radicale et s’élancent à l’assaut du totalitarisme monochromatique orange.

  • Tumultueuse vie d’un déflaté (La)

    Camille Plagnet, 2009

    Après la privatisation de la société des chemins de fer du Burkina Faso, un conducteur de locomotive est licencié. Portrait tragi-comique d’un grand jouisseur impénitent, terrassé en pleine allégresse, qui coule depuis des jours bien sombres en attendant sa pension de retraite.

  • Gaza-strophe, le jour d’après…

    Samir Abdallah, Khéridine Mabrouk, 2009

    Des dizaines de témoins des exactions israéliennes témoignent devant la caméra. Leurs récits frappent par la précision des faits et nous font entrer dans le cauchemar palestinien

  • Fin de la pauvreté ? (La)

    Philippe Diaz, 2008

    Alors qu’il y a tant de richesse dans le monde, pourquoi y-a-t-il encore tant de pauvreté  ?Ce film nous offre une contribution éclairée et intelligente à la compréhension des mécanismes qui pérennisent la pauvreté dans le monde.

  • Marche des beurs, la marche pour l’égalité (La)

    Fouad Chergui, 2008

    Vingt-cinq ans après la Marche pour l’égalité et contre le racisme, Fouad Chergui de l’association CLAP de Villeurbanne, décide de tourner un documentaire sur cette marche historique.

  • Harguine Harguine

    Meriem Bouakaz, 2008

    Pourquoi veulent-ils tous partir coûte que coûte, acceptant tous les risques, malgré les dangers qu’ils savent terribles ? Qu’est ce qui les pousse à fuir leur pays ? Pourquoi sont-ils toujours plus nombreux à choisir cette voie ? Que cherchent-ils, qu’espèrent-ils y trouver ? Quel est donc ce rêve pour lequel ils sont prêts à mourir ?

  • March point

    Longhouse Media (Annie Silverstein; Tracy Rector; Cody Cayou; Nick Clark; Travis Tom), 2008

    Le parcours de trois adolescents swinomish qui enquêtent sur l’impact des deux raffineries situées sur les terres de leur communauté, au Canada.

  • Forteresse (La)

    Fernand Melgar, 2008

    Pour la première fois, une caméra franchit la porte d’un centre d’accueil pour requérants d’asile en Suisse, sans aucune restriction. Elle nous offre un regard à hauteur d’homme sur un lieu de transit austère où 200 hommes, femmes et enfants attendent, entre doute et espoir, que l’État décide de leur sort.

  • Sous le niveau de la mer

    Gianfranco Rosi, 2008

    À 300 kilomètres au sud-est de Los Angeles et 35 mètres sous le niveau de la mer, un groupe de marginaux vit au milieu du désert. Il ne s’agit pas d’une communauté de hippies, seulement de gens qui ont tourné le dos à la société autant qu’ils en ont été exclus.

  • Mayotte, où va la république ?

    Jean-Marie Pernelle, Frédéric Lambolez, 2008

    Ce documentaire décrit la situation des clandestins sur l’île française de Mayotte. Ce confetti de l’océan Indien, partie intégrante de l’archipel des Comores, subit de plein fouet les conséquences de la lutte contre l’immigration clandestine du gouvernement français. Avec plus de 16 000 reconduites à la frontière en 2007 contre 25 000 pour toute la France métropolitaine, où va la République dans un contexte si particulier  ?

  • Liberté

    Tony Gatlif, 2008

    En 1943, dans un petit village français de la zone occupée, les contrôles d’identité imposés par le régime de Vichy se multiplient. Une famille de bohémiens est harcelée, forcée à la sédentarisation, puis arrêtée. Les maire et l’institutrice du village décident de les aider.

  • It’s a free world

    Ken Loach, 2008

    Une jeune femme, qui vient de se faire licencier, décide d’ouvrir une boîte d’intérim et emploie des immigrés. Très vite, elle devient elle même celle qui exploite les ouvriers…

  • Babel-Caucase toujours !

    Mylène Sauloy, 2008

    L’aventure humaine et artistique de la caravane Babel Caucase, partie de France au printemps 2007 vers la Tchétchénie, avec huit camions attelés et une cinquantaine d’artistes, cuisiniers, musiciens, syndicalistes, danseurs, cinéastes, voltigeurs ou paysans. Sur un périple de 12 000 km, regards croisés d’artistes sur le Caucase, la Tchétchénie, l’envie d’agir.

  • Chacun sa peine

    Réjane Mouillot, 2008

    Ce film évoque la relation entre des consommateurs de produits bio (Les Pirates de Montreuil) et les producteurs (les paysans de Moyembrie) ainsi que des personnes en réinsertion. Finalement, manger bio est presque plus un prétexte au renforcement et à la création d’un lien social.

  • Bon logement pour tous (Un)

    Marina Galimberti, 2008

    «  Realise  », un groupement d’employeurs de l’économie sociale et solidaire, propose un modèle d’insertion professionnelle intégrant la question du logement.

  • Vérité et réconciliation

    Fadel Sadeh, 2008

    Trois expériences de commissions de vérité dans le monde

  • Stéphane Hessel, une histoire d’engagement

    Christine Seghezzi, 2008

    Ce film, évoque la vie de l’ambassadeur de France Stéphane Hessel, ancien résistant et déporté, né en 1917. Dans un monde qui a été secoué par des guerres, l’injustice et l’inégalité, Stéphane Hessel n’a de cesse de lutter pour que les hommes puissent vivre ensemble en harmonie.

  • Meilleur coin des Amériques (Le)

    Daniel Vin, 2008

    La population locale, noire et amérindienne, prise entre les feux des paramilitaires, de l’armée et des guerillas, est obligée de fuir la région. En 2007, les deux communautés luttent ensemble et pacifiquement pour récupérer leur terres confisquées par des grands propriétaires qui ravagent l’environnement en produisant massivement de l’huile de palme.

  • Boîte à idées (La)

    Thierry Maous, Richard Prost, 2008

    Comment un tas de palettes et la volonté d’aider le plus grand nombre possible d’exclus du marché du travail à retrouver un emploi en développant des productions écologiquement durables a donné vie à une success-story économique, une entreprise moderne et performante : la SCOP Scierie et Palettes du Littoral.

  • Sur deux roues

    Sonia Cabrita, 2008

    À Grigny, l’association « Deux roues pour l’emploi » loue des mobylettes et des scooters afin de favoriser la mobilité de personnes en difficulté

  • Prise de relais

    Thibault Dufour, Patrice Spadoni, 2008

    Histoire et présent d’un haut lieu des résistances sociales

  • Rue de la banque

    Michael Hoare, 2008

    D’octobre à décembre 2007, quelques centaines de familles de mal logés occupent la rue de la Banque, Paris 2e, avec l’association Droit au logement et le soutien de nombreuses personnalités. L’histoire de leur lutte.

  • Et notre vie sera douce

    Dominique Féret, 2008

    Et notre vie sera douce sera l’histoire de l’utopie de la rencontre au présent avec les SDF. En essayant d’éliminer deux peurs : leur passé et leur futur, laisser venir la magie du pur présent de la rencontre.

  • Petite Russie, récits d’un maquis (La)

    Patrick Séraudie, 2008

    La «  Petite Russie  » est le surnom donné par l’état major allemand, pendant la seconde guerre mondiale, à la région de la montagne limousine.

  • 68

    Patrick Rotman, 2008

    De Washington à Saïgon, de Rome à Mexico, de Paris à Prague, une vague de révolte secoue le monde. 68 propose un travelling arrière dans le Vietnam en guerre, Prague en liberté et occupé, Paris en contestation, l’Amérique en rébellion.

  • Libé je t’aime moi non plus

    Patrick Benquet, 2008

    Libé : je t’aime, moi non plus propose un autre regard sur Mai 68 et sur les années qui ont suivi à travers l’histoire du quotidien qui se voulait sans publicité ni actionnaires financiers.

  • Service social, tout contre l’exclusion

    Carole Tresca, 2007

    Chronique en deux volets au cœur du service social départemental à Créteil. En compagnie d’une équipe d’assistants sociaux en prise avec les réalités du terrain et ses limites, les espoirs à préserver et les combats à ne pas lâcher…

  • De l’autre côté

    Fatih Akin, 2007

    Un chassé-croisé de destins et de générations entre Hambourg et Istanbul.

  • Family motel

    Helene Klodawsky, 2007

    Quand on pense aux camps de réfugiés, on s’imagine généralement un amas de tentes dans un pays d’Afrique ravagé par la guerre ou une crise humanitaire. Mais au Canada, il arrive plus souvent qu’on ne le croit que des gens se retrouvent sans domicile pour une raison ou une autre, et nombre d’entre eux se voient forcés de vivre entassés dans des refuges improvisés, qui prennent parfois la forme de motels miteux.

  • Beit Al Hadad - La maison Al Hadad

    Sybille Spinola, 2007

    La politique de démolition des maisons entreprise par l’état israélien et un groupe de volontaires multinationaux et israéliens pour la reconstruction de la maison d’une famille palestinienne

  • Résister n’est pas un crime

    Marie-France Collard, Foued Bellali, Jérôme Laffont, 2007

    A travers les procédures menées par la justice belge à l’encontre des militants du DHKP-C, organisation marxiste turque placée sur les listes terroristes européennes, le film interroge la loi anti-terroriste ainsi que ses conséquences sur les mouvements de contestation sociale et de défense des libertés fondamentales.

  • Rostock. Chroniques vidéo quotidiennes de la marche contre la précarité

    Canal Marches, 2007

    Tenir chaque jour la Chronique de la marche vers Rostock, par textes, photos et vidéos, tel est le défi que se sont lancé une équipe de marcheurs militants.

  • Musiques de la ville ordinaire - Atlas sonore en Rhône-Alpes

    Grégory Mouret, Yaël Epstein, 2007

    Parcours à travers les musiques du quartier de la Guillotière à Lyon, ce film donne à voir les musiques qui composent la ville ordinaire, le quotidien des quartiers multiculturels de l’occident moderne

  • Un soir d’été, un étranger

    Olivier Bertrand, 2007

    Dix ans plus tôt, des habitants d’un village d’Île-de-France avaient caché un immigré clandestin marocain dans leurs greniers. Dix ans plus tard, je reviens dans ce village, pour essayer de comprendre pourquoi ils ont ouvert leurs portes. Qu’est-ce qui fait que l’on entre en résistance  ?

  • Option solidarité

    Thierry Kübler, 2007

    En Terminale au lycée Ravel, une lycéenne découvre stupéfaite que l’un de ses camarades de classe est sans-papiers et risque l’expulsion vers son pays d’origine, la Colombie. Elle monte avec quelques camarades un comité de soutien qui l’accompagnera au tribunal administratif dans une imposante manifestation de plus de 1 000 lycéens.

  • Cuba, l’art de l’attente

    Eduardo Lamora, 2007

    Cuba, la Havane 1977 : un vendredi d’août, j’ai pris le chemin de l’exil. Ce film retracera l’expérience du retour dans mon village natal après trente années d’absence.

  • Tout noir, tout blanc

    Gilles Perez, 2007

    Dans les années 80, Joseph Makutu est arrivé de son Congo natal à Limoges, via la Chine. Aujourd’hui, il est Proviseur du Collège-Lycée d’Aubusson, dans la Creuse.

  • Nettoyeurs (Les)

    Jean-Michel Papazian, 2007

    Didier Bonnet dirige une petite entreprise de nettoyage qui s’attaque à la crise qui touche certains quartiers dits sensibles à Marseille. Avec deux habitants des lieux, il va commencer le nettoyage, l’entretien puis la réhabilitation des parties communes.

  • Rêver c’est possible

    Nils Tavernier, 2006

    En Afrique du Sud, au Cap, l’association et école de danse Dance for All mène une action pédagogique et sociale auprès des enfants noirs les plus défavorisés de la ville, en plein cœur des «  townships  », ces bidonvilles urbains.

  • Tour du monde (La)

    Alice Diop, 2006

    «  La Rose des vents  » est un immense quartier constitué de plusieurs barres HLM construites en 1973, dans la banlieue nord de Paris. Le visiteur étranger dirait de ce lieu qu’il est lugubre, voire même insalubre. À travers la cage d’escalier d’un immeuble de cette rue, nous nous immergeons d’étage en étage dans les vestiges des habitudes et traditions culturelles de plusieurs familles. Ce périple nous mène du Sri Lanka au Mali en passant par la Turquie et le Congo, sans jamais quitter l’immeuble.

  • Dernier caravansérail (Le)

    Ariane Mnouchkine, 2006

    À partir des témoignages d’une cinquantaine de réfugiés venus de tous les horizons, Ariane Mnouchkine et les comédiens de sa compagnie du Théâtre du Soleil ont tissé une vaste épopée sur les exilés de notre monde moderne.

  • Rue du Nord

    Foued Bellali, 2006

    « Témoignages d’immigrés de la première génération : hommes et femmes maghrébins, en regard croisé avec un immigré polonais et un prêtre catholique belge. Vécu de l’immigration sous forme de récits personnels.

  • Venin

    Javier Rada, Tarik El Idrissi, 2006

    Entre 1923 et 1927, pendant la guerre du Rif, l’armée espagnole a bombardé la population civile avec du gaz moutarde. Ce fait est tristement célèbre pour avoir été l’une des premières utilisations de cette méthode d’extermination… Méthode que l’on a presque réussi à faire tomber dans l’oubli. À peine un siècle plus tard un jeune « rifeño » commence une course contre la montre afin de sauvegarder la mémoire des derniers témoins de ce massacre.

  • Temps des frontières (Le)

    Gulya Mirzoeva, 2006

    Avant l’effondrement de l’Union soviétique, les frontières du Tadjikistan, de l’Ouzbékistan, du Kirghizstan et du Kazakhstan étaient quasiment virtuelles. Depuis la chute de l’empire, elles sont devenues des barrières presque infranchissables. Ce film cherche à en comprendre les raisons et à savoir comment les gens de cette région vivent ce bouleversement.

  • Pêche d’enfer (Une)

    Vincent Bruno, 2006

    Au large des côtes africaines, on voit d’énormes chalutiers draguer les fonds marins. Ces chalutiers proviennent pour la plupart des pays du Nord : Japon, Etats Unis, et surtout Europe… Ils surexploitent les ressources halieutiques du Sénégal, laissant exsangues des milliers de petits pêcheurs de subsistance et vidant les mers. Un véritable drame national quand on sait que le poisson est l’aliment de base pour les Sénégalais.

  • Deuxième prise

    Jean-Jacques Pellerin, 2006

    Sur un quai du port du Havre, un petit groupe de sans-abri décide de construire une maison. Pour eux. Sans autorisation ni démarche officielle. Témoin de la naissance de cette utopie, Jean-Jacques Pellerin a filmé cette expérience unique. Sept ans plus tard, il retourne sur les lieux en quête des principaux protagonistes.

  • Arts de la résistance (Les)

    Alexandra Guité, 2006

    Filmé à Buenos Aires, ce documentaire nous plonge dans l’univers intense des créateurs et artistes qui utilisent l’art à la fois comme outil de dénonciation sociale, d’expression délirante, de participation et de construction de nouveaux horizons.

  • State of fear

    Pamela Yates, Paco de Onis, 2006

    Un pays confronté à une menace terroriste et en quête désespérée de sécurité, entre dans un état de peur. Ce pays, c’est le Pérou.

  • Radio Okapi, radio de la vie

    Pierre Guyot, 2006

    En 1994, au Rwanda, la Radio des mille collines a joué un rôle terrible dans le dernier génocide du XXe siècle. La République démocratique du Congo connait, elle aussi, une guerre civile. Pour que l’histoire ne se répète pas, les journalistes de Radio Okapi cherchent à apporter aux Congolais une information juste et équilibrée et de faire de cette radio un instrument de paix.

  • Marche des sans voix (La)

    Patrice Spadoni, Thibault Dufour, 2006

    1997 - 2007 : synthèse d’une odyssée, dix années de marches européennes contre le chômage, la précarité et les exclusions.

  • UNEDIC ta mère, ASSEDIC ton père

    Réalisation collective, 2006

    Des chômeurs et chômeuses précaires rencontrés à Paris racontent leurs situations de chômage, de revenu, de logement…

  • Jovanny et les saumons

    Patrice Spadoni, Thibault Dufour, Farid Zeroulou, 2006

    Jovanny est un jeune précaire. Venu de province, il habite une petite chambre dans un foyer de jeunes travailleurs à Belleville. Portrait d’un jeune révolté d’aujourd’hui, hors norme, dissertant sur la société et l’ennui…

  • Pain d’alouette (Le)

    Patrice Spadoni, 2006

    Film réalisé par l’association de chômeurs «  Ensemble pour un autre avenir  » dans le cadre d’un atelier d’initiation à la vidéo organisé à Liévin (Nord Pas-de-Calais) en 2004 et 2005.

  • Nouvelles de la maison (Des)

    Amos Gitaï, 2006

    25 ans après La Maison (1980) et 14 ans après Un maison à Jérusalem (1998), Amos Gitaï revisite la même habitation qui était au cœur des deux premiers volets ainsi que son voisinage. Dans Des nouvelles de la maison, comme un archéologue, Gitaï inspecte, couche par couche, le tissu humain et ses transformations successives au fil de ces dernières 25 années.

  • Sur le lutte

    Réalisation collective, 2006

    Du mois de juin au mois de novembre 2006, la ville de Oaxaca a connu une forme de gouvernance basée sur la participation de tous au sein de l’Assemblé populaire des peuples de Oaxaca.

  • Tierras si, aviones no !

    Réalisation collective, 2006

    Octobre 2001 : le tout nouveau gouvernement mexicain annonce la création d’un aéroport…sur les terres des paysans d’Atenco.

  • Traversée (La)

    Élisabeth Leuvrey, 2006

    Chaque été, ils sont nombreux à transiter par la mer entre la France et l’Algérie. Certains vont en France pour la première fois, d’autres terminent de brèves vacances au “bled”. Les plus âgés transportent avec eux les récits de la vie en France et ceux de l’histoire. Les plus jeunes disent l’Algérie, celle du manque de travail et de l’espoir de trouver un avenir.

  • Semailles, un jardin de cocagne

    Jean-Louis Léone, 2006

    À travers la production de légumes biologiques, les Jardins de Cocagne permettent à des adultes de trouver un emploi et de construire un projet personnel.

  • Figures humaines

    Rose Lallier, Élisabeth Logak, 2005

    1939-1945 - Que savaient les Français des mesures prises contre les juifs et comment se sont-ils comportés ?

  • Génération ONU

    Richard Puech, Charles Bernard, 2005

    60 ans après sa création, l’idéal de L’ONU continue d’inspirer des jeunes, les enfants du monde d’aujourd’hui… Ce film raconte les missions de trois jeunes agents de l’ONU engagés sur le terrain.

  • Survivants (Les)

    Patrick Rotman, 2005

    Ce sont quelques survivants, les uns « déportés raciaux », les autres « politiques » et parfois les deux à la fois, Juifs et résistants, résistants et Juifs qui relatent la dernière année, la plus terrible peut-être…

  • Devenir

    Loredana Bianconi, 2004

    Loredana Bianconi accompagne une amie dans sa recherche d’un emploi, quête ô combien périlleuse quand on a 45 ans.

  • Passeurs (Les)

    Laëtitia Moreau, 2004

    Depuis dix ans, près de quatre mille immigrés clandestins, pour la plupart marocains, sont morts en tentant la traversée du détroit de Gibraltar. Touchés par ces effroyables destins, deux frères, Martin et Angel Zamora, ont mis leur entreprise au service des défunts. Responsables d’une entreprise de pompes funèbres, prés d’Algeciras, ils identifient les corps, préviennent les familles, s’occupent des formalités et rapatrient les dépouilles de ces hommes et ces femmes jusque dans les villages les plus reculés du Maroc.

  • Mur

    Simone Bitton, 2004

    À la fois française, israélienne et marocaine, la réalisatrice signe une méditation cinématographique belle et humaniste sur le conflit israélo-palestinien en filmant la vie quotidienne des deux côtés du mur de séparation des territoires juif et palestinien… Un film généreux, pacifiste et indispensable…

  • Commune de Paris 1871 (La)

    Mehdi Lallaoui, 2004

    Estampes, gravures, dessins, caricatures, tableaux, et même quelques très rares photos… : le documentaire de Mehdi Lallaoui relate l’histoire de la Commune de Paris avec de nombreux documents historiques et une balade dans la capitale sur les traces de l’insurrection en compagnie du docteur en sciences sociales Alain Dalotel.

  • Combattants de la paix

    Bruno Vouters, Pascal Goethals, 2004

    Le souvenir de la Grande guerre peut-il nous aider à bâtir la Grande Paix ? Comment se battre pour un monde apaisé ?

  • Droits sociaux dans l’Europe élargie (Les)

    Patrice Spadoni, 2004

    Quels risques le projet d’une Constitution européenne fait-il peser sur les droits sociaux  ? Ce document est issu d’une conférence internationale organisée à Bruxelles en mars 2004 par le réseau des Marches européennes contre le chômage, la précarité et les exclusions.

  • Tuez-les tous ! - Rwanda : Histoire d’un génocide ″sans importance″

    Raphaël Glucksmann, David Hazan, Pierre Mezerette, 2004

    Que cachaient les termes de «  massacre inter-ethnique  », de «  guerres tribales  » que nous entendions sur toutes les ondes en 1994 …  ? Que se passait-il VRAIMENT au Rwanda  ? Quel a été le rôle des grandes puissances et de la France en particulier dans ce qui fut le dernier génocide du XXème siècle  ?

  • Carotte et le bâton (La)

    Stéphane Arnoux, 2004

    La France est confrontée à un choix de société : continuera-t-elle de détruire son héritage culturel et social au profit d’un rêve éculé de consommation pour le seul bénéfice des actionnaires  ? Ou retrouvera-t-elle le temps de penser, d’échanger, de vivre, à échelle humaine  ?

  • Terre est à ceux qui la travaillent (La)

    Réalisation collective, 2004

    Rencontre entre les autorités zapatistes et les fonctionnaires gouvernementaux mexicains qui offre un point de vue critique sur les conséquences réelles et pratiques du soit disant écotourisme.

  • Vie de la femme en résistance (La)

    Réalisation collective, 2004

    Le 8 mars 1993 a été déclarée la « loi révolutionnaire des femmes ». Depuis la situation et les conditions de vie de cette partie de la population est une préoccupation permanente. Est-ce que les femmes traversent elles aussi un processus d’égalité et de libération ?

  • Odessa odessa

    Michale Boganim, 2004

    À travers les histoires de différents personnages qui nous emmènent à Odessa, New York et Israël, le film évoque l’exil et l’errance d’une communauté particulière : les juifs d’Odessa.

  • Calais, la dernière frontière

    Marc Isaacs, 2003

    Mêlant les histoires de réfugiés, de migrants mais aussi d’expatriés anglais, ce documentaire peind un tableau de la vie dans une ville de transit où les habitants rêvent d’un avenir meilleur.

  • Repos du fakir (Le)

    Gilles Paté, Stéphane Argillet, 2003

    Un regard critique, caustique et humoristique sur le mobilier urbain, reflet et générateur d’exclusions sociales…

  • Déclic

    Caroline Chomicki, Isabelle Maltese, 2003

    «  Déclic  » (Développement d’échanges et de communication pour l’intégration culturelle), c’est le nom d’une association installée dans les quartiers Saussaie, Floréal et Courtille de St-Denis. Donner la parole, faciliter l’expression orale, permettre l’accès de tous à la musique et au chant, tel est l’objectif que ce sont fixé Florence, Natacha et Juliette, les trois animatrices de Déclic.

  • Femmes actives

    Caroline Chomicki, Isabelle Maltese, 2003

    Le film expose une initiative d’économie solidaire portée par des femmes.

  • Hôpital au bord de la crise de nerfs

    Stéphane Mercurio, 2003

    Plongée au cœur de l’institution hospitalière croisant deux niveaux de perception de la crise : d’un côté la direction, de l’autre les soignants en prise directe avec les malades. Entre deux réunions sans fin, discussions, incompréhension et un même discours : l’hôpital est au bord de la rupture.

  • Viva la vida 1er janvier 2003, la prise de san cristobal de las casas

    Réalisation collective, 2003

    La prise militaire de San Cristóbal de Las Casas en 1994 est une date phare de la symbolique zapatiste. Neuf ans après, ils rappellent leur présence en reprenant possession de la ville pacifiquement.

  • Rachida

    Yamina Bachir-Chouikh, 2002

    Rachida,institutrice est abordée par des hommes qui lui demandent de poser une bombe à l’école. Elle refuse et ils lui tirent dessus,la laissant pour morte.Rachida survit et se réfugie dans un village…

  • Jardin dans la ville (Un)

    Jean-Yves Yagound, 2002

    Trois femmes se retrouvent autour d’un projet citoyen : offrir un espace, un moyen de subsistance à des personnes démunies, à travers le quotidien d’un jardin à Nîmes.

  • Autrement citoyens, des associations en mouvement

    Habiba Djahnine, 2002

    Un regard sur des associations algériennes.

  • Exilé (L’) - Victor Hugo

    Henry Colomer, 2002

    À travers les textes et les dessins de Victor Hugo, une plongée autobiographique dans l’intimité créatrice du poète exilé.

  • Envoyés spécieux

    Les habitants du quartier des Courtillières à Pantin, 2002

    Cette série de films courts est le fruit d’un travail mêlant professionnels, semi professionnels et amateurs, qui abordent avec humour et sans préjugés, différents problèmes négligés par les médias dominants.

  • Xulum’chon, tisserandes en résistance sur les hautes terres du Chiapas

    Réalisation collective, 2002

    Comme pour le café et d’autres productions, certaines femmes ont décidé de s’organiser en coopératives autonomes des pouvoirs officiels.

  • Ticket pour Jérusalem (Un)

    Rashid Masharawi, 2002

    Jaber vit près de Ramallah. Il a mis sur pied un cinéma itinérant dans les territoires. Mais avec les tensions croissantes, Jaber a de plus en plus de mal à circuler.

  • 17 octobre 1961 : dissimulation d’un massacre

    Daniel Kupferstein, 2001

    Retour sur la censure et les difficultés rencontrées par les journalistes et les historiens à reconstituer les événements du 17 octobre 1961, à Paris.

  • Chambre noire de Jérusalem (La)

    Akram Safadi, 2001

    Le portrait intime d’une ville au cœur de l’actualité contemporaine à travers le quotidien de trois Palestiniens, leurs passions, leurs ambitions et la douleur du renoncement… Un film personnel sur l’occupation et la recherche d’identité…

  • Bonheur économique (Le)

    Patric Jean, 2001

    L’économie sociale est l’alternative mise en pratique en Europe pour instaurer un système économique plus équitable au service d’un développement plus humain… Rencontre avec ceux, entrepreneurs et travailleurs, qui ont choisi cette voie.

  • Porto Alegre : affirmer sa citoyenneté

    Benoît Théau, 2001

    Le budget participatif à Porto Alegre ou comment une ville prend ses décisions budgétaires à partir des besoins réels exprimés par ses habitants.

  • Magume

    Joachim Gatti, Jean-Baptiste Leroux, 2001

    Film sur la question du génocide au Burundi

  • Radio Schizo

    Karin Rondia, 2001

    C’est l’histoire de quelques jeunes, atteints de schizophrénie, qui préparent une émission de radio autour de leur maladie. Un film pour casser les préjugés.

  • Greniers de l’argent (Les)

    Jean-Michel Rodrigo, Marina Paugam, 2001

    Au Mali, des paysans, lassés de se voir interdire l’entrée des banques classiques, ont fondé leur propre banque… C’est une sorte de grenier collectif où ils engrangent les billets comme autrefois le mil ou le sorgho. Cette Union des greniers est symbolique de l’Afrique qui bouge…

  • Maîtres et Esclaves

    Bernard Debord, 2001

    L’histoire se déroule de nos jours, au niger, dans un monde jugé impossible et en un temps supposé révolu : ceux de l’esclavage archaïque.

  • El Batalett – Femmes de la médina

    Dalila Ennadre, 2001

    Le quotidien d’un groupe de femmes vivant dans une ruelle de l’ancienne médina de Casablanca. Ces femmes qui utilisent l’humour, l’amour, la solidarité pour vivre au quotidien nous révèlent leur peur de voir leurs enfants se jeter à la mer pour rejoindre l’occident, leurs espoirs quant à un changement pour les droits des femmes, leur vision de l’avenir du Maroc.

  • Romances de terre et d’eau

    Jean-Pierre Duret, Andrea Santana, 2001

    Les petits paysans du Nordeste du Brésil se battent pour leur survie économique mais aussi pour préserver la force d’imagination et de recréation de leur culture.

  • Fils du Benkos (Les)

    Lucas Silva, 2000

    La culture africaine en Colombie vue et racontée à travers le prisme de leurs musiques : le son palenquero, la musique venue de Cuba arrivée en Colombie en 1920. La Champeta, musique exclusive des pauvres et déshérités qui a tout balayé sur son passage.

  • Double peine : les exclus de la loi

    Valérie Casalta, 2000

    Reportage sur la double peine : Que faut-il faire pour obtenir le droit de vivre chez soi, dans le pays où l’on a passé toute son enfance et noué toutes ses attaches  ?

  • Travaux collectifs en résistance

    Réalisation collective, 2000

    Les travaux collectifs font partie de la culture des communautés indiennes de la région nord du Chiapas. Mais ils sont avant tout leur ultime moyen de survie aujourd’hui.

  • Commune : Paris, 1871 (La)

    Peter Watkins, 2000

    La Commune de Paris 1871, événement majeur dans les annales du mouvement ouvrier, reste pourtant l’une des pages les plus singulièrement méconnue de l’histoire de France.

  • Rivière des galets (La)

    Sylvaine Dampierre, Bernard Gomez, 2000

    Des stagiaires qui vont passer un an dans un jardin d’insertion sur l’Île de la Réunion vont tenter de construire, en retrouvant le chemin de la terre, un nouvel enracinement.

  • Ex-Moulinex. Mon travail, c’est capital

    Marie-Pierre Brêtas, Laurent Salters, Raphaël Girardot, 2000

    En juillet 1997, le site «  Moulinex  » de Mamers dans la Sarthe ferme ses portes. Nicole, Pascale, Josianne, Maurice et Dominique ont tous travaillé plus de 20 ans dans l’usine. Du jour au lendemain tout bascule.

  • Bonne conduite (La). Cinq Histoires d’auto-école

    Jean-Stéphane Bron, 1999

    Un documentaire construit autour de cinq tandems confinés dans une voiture d’auto-école, traitée comme un studio de cinéma embarqué où se déploient les ressorts de la comédie humaine.

  • Ces femmes en liesse

    Natacha Sautereau, 1999

    1998 : Hong Kong célèbre le 50e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. À l’écart des cérémonies officielles, des dizaines de milliers de domestiques philippines se retrouvent au cœur du quartier d’affaires.

  • Ma cousine lointaine

    Litsa Boudalika, 1999

    Israël-Palestine à l’heure d’un processus sans paix. Le film interroge les rapports interpersonnels entre individus issus des deux communautés.

  • Terre sacrée (La)

    Réalisation collective, 1999

    Ce film propose un récit original de l’exploitation des terres et de ses habitants originels par les grands propriétaires du Chiapas.

  • Journée d’Andrei Arsenevitch (Une)

    Chris Marker, 1999

    Retrouvailles du réalisateur russe Andreï Tarkovski, exilé à Paris et en fin de vie, avec sa famille retenue depuis cinq ans en URSS. Cette scène éprouvante est entrelacée d’images, plus anciennes, du cinéaste au travail et d’extraits de ses films.

  • Sud

    Chantal Akerman, 1999

    Sud est une évocation de la violence raciste qui fait le quotidien américain. Comment un crime peut s’inscrire dans un paysage, tant mental que physique.

  • Matti Ke lal

    Élisabeth Leuvrey, 1998

    En Inde, dans un quartier du vieux Delhi, un homme se bat chaque jour sans relâche. Fondateur d’une école, Guru Hanuman Ji y enseigne la lutte aux orphelins des rues, la lutte traditionnelle kushti, celle qui se pratique dans l’arène de boue, et celle de tous les jours, de l’homme face à l’homme, de l’homme face à lui-même.

  • Fragments sur la misère

    Christophe Otzenberger, 1998

    Christophe Otzenberger a passé une année à courir les rues avec une question : Comment vivez-vous avec la misère ?

  • Lissac

    Patrick Séraudie, 1998

    Lissac, commune rurale du Causse corrézien. Ses carrières de grès ont attiré dans les années 50 beaucoup de travailleurs Portugais. Seuls quatre couples de la première génération restent les témoins de cette histoire.

  • Maison à Jérusalem (Une)

    Amos Gitaï, 1998

    20 ans après Bait (La Maison), Amos Gitaï retourne sur les lieux de son premier film pour y observer les changements chez les nouveaux habitants comme dans le voisinage.

  • Orchestre souterrain (L’)

    Heddy Honigmann, 1997

    Un documentaire sur les musiciens dans le métro, tous déracinés. Un film qui n’est pas misérabiliste, mais joyeux, en raison de la qualité des interprètes.

  • Qui a peur des Tziganes roumains ?

    Evelyne Ragot, 1996

    Pendant plusieurs mois, Évelyne Ragot suit Leonardo Antoniadis, anthropologue et photographe, dans son travail au sein d’une communauté de Tziganes roumains de la banlieue parisienne. Une chronique sensible, qui illustre la difficulté d’une rencontre entre deux mondes qui s’ignorent et se craignent.

  • Nestor Makhno, paysan d’Ukraine

    Hélène Chatelain, 1996

    Anarchiste et communiste : une conjonction de deux termes impensable en Union soviétique. Pourtant, c’est bien ce que Nestor Makhno revendiqua en Ukraine au début du siècle. Sur un rythme haletant, Hélène Châtelain reconstitue sa vie à partir de ses écrits, de films de propagande soviétique, de réactions d’ouvriers aujourd’hui et de la mémoire qu’il a laissée dans le cœur des siens à Gouliaïpolié.

  • Athènes

    Eva Stefani, 1995

    1995. Les «  habitants permanents  » de la gare centrale d’Athènes : Madame Antonia, Florakis, Monsieur Yorgos et d’autres noctambules.

  • Université des exclus (L’)

    Jean-Claude Poirson, 1995

    Le film témoigne et accompagne l’expérience de 80 exclus réunis pendant neuf mois, à Strasbourg, sous la direction d’Armand Gatti. Une expérience originale de réinsertion sociale pour leur offrir un nouveau départ dans la vie.

  • À Bamako les femmes sont belles

    Christiane Succab-Goldman, 1995

    Rencontre sensible et respectueuse des femmes de Bamako et de Ségou qui construisent le Mali. Une vingtaine d’entre elles, de milieu et de niveau d’éducation différents, parlent de leur quotidien et le film fait ressortir la force de chacune.

  • Quai des ombres (Le)

    Luc Verdier-Korbel, 1995

    Du cœur de l’hiver, où ils trouvent refuge sur le quai 31 de la Gare de l’Est, jusqu’à la fin de l’été suivant, la caméra suit Christian, Didier, Michel à la recherche d’un travail, d’un logement, d’une autre vie.

  • Chômage : naissance du chômeur indemnisé

    Marion Garnier, Evelyne Goldman, 1993

    Rétrospective, à l’aide d’un montage d’archives, de la situation économique en France dans les années 1960, caractérisée par le plus faible taux de chômage en Europe, la création de l’UNEDIC et de l’ANPE, puis l’arrivée de main-d’œuvre immigrée.

  • Argent fait le bonheur (L’)

    Robert Guédiguian, 1993

    Dans une cité marseillaise, un curé et des mères de famille tentent d’apaiser une situation minée par des problèmes de chômage, de délinquance.

  • Jules César au secours des chômeurs

    Judith Du Pasquier, 1993

    Six hommes chômeurs de longue durée, exclus du système économique et social, retravaillent enfin grâce à l’action de leur centre social au sein de la maison des jeunes et de la culture de La Souterraine.

  • Germinal

    Claude Berri, 1993

    Embauché comme mineur à Montsou, dans le Nord de la France, le jeune Etienne Lantier découvre la souffrance d’une population misérable et déshéritée. Gagné aux idées socialistes, il appelle les mécontents à faire la grève et à constituer une caisse de prévoyance. Le mouvement se durcit…

  • Riff-Raff

    Ken Loach, 1991

    L’adaptation d’un jeune écossais tout juste sorti de prison à la vie des bas quartiers de Londres où il va trouver du travail comme manœuvre et une petite amie avec laquelle il va tenter d’affronter les aléas de la vie citadine.

  • Epoque formidable (Une)

    , 1991

    À travers l’épopée d’un ex-cadre supérieur parmi les SDF, une comédie pathétique et tendre sur ce qu’on appelle «  les nouveaux pauvres  ».

  • Comrades

    Bill Douglas, 1986

    Grande-Bretagne, Dorset, 1834. George Loveless et ses amis, laboureurs à Tolpuddle, sont de plus en plus exploités par les propriétaires terriens, avec la complicité du clergé. Ils s’organisent pour revendiquer des hausses de salaires et créent en secret la Société amicale des laboureurs. Dénoncés par un propriétaire, six d’entre eux sont condamnés à la déportation en Australie. Devenus très populaires et hérauts d’une classe de plus en plus pauvre, ils deviennent les «  martyrs de Tolpuddle  ».

  • Harka (La)

    José Jornet, Alain de Brock, 1986

    Ahmed a vingt ans, il est français musulman comme on dit, fils de harki. Pas facile pour un français bronzé de trouver du travail et l’amour. Ahmed s’accroche, l’humour en plus, mais dans les cités banlieues-béton, la tragédie n’est pas loin… La harka en arabe, ça veut dire « insurrection ».

  • Minguettes 1983 - Paix sociale ou pacification?

    Mogniss Abdallah, 1983

    Le film a été tourné au cœur des événements du printemps et de l’été 1983 aux Minguettes, dans la banlieue lyonnaise. Événements qui donneront naissance à la Marche pour l’égalité et contre le racisme, accueillie à Paris le 3 décembre 1983 par près de 100 000 personnes scandant à l’unisson : « Égalité des droits, justice pour tous !".

  • Zelig

    Woody Allen, 1983

    Des années folles à l’avènement du nazisme, les mille aventures de l’étrange vie de Leonard Zelig véritable caméléon humain ayant le don de se fondre dans n’importe quel environnement.

  • Nos mères de Méditerranée

    Simone Bitton, 1982

    Un hymne à quatre voix auxquelles s’ajoute celle de la réalisatrice pour célébrer la mère de Méditerranée, partout la même en dépit des déchirures d’une actualité trop violente.

  • Vers le Sud

    Johan Van der Keuken, 1981

    30 avril 1980, Amsterdam. Le jour de la fête du couronnement, l’occupation d’un immeuble par des squatters provoque une confrontation avec la police. Puis le film part en voyage vers le Sud. Paris, la Drôme, les Alpes, Rome, le Caire jusqu’en Haute-Égypte.

  • Zone immigrée

    Collectif Mohamed, 1980

    Une enquête dans la ville pour interroger l’agression d’un jeune par un chauffeur de bus. Film réalisé par le collectif Mohamed, composé de jeunes adolescents, habitant des cités d’Alfortville et de Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne.

  • Vacances en Giscardie (Simplement vivre + Une Place au soleil)

    René Vautier, 1980

    Deux reportages qui présentent la lutte de Tourisme et Travail. Le commentaire situe l’enjeu politique en matière de tourisme : se battre contre un tourisme de riches aux mains des promoteurs et défendre un tourisme social à la portée de tous.

  • Nicaragua après Somoza

    Sylvie Alphandéry, 1980

    Après la victoire des Sandinistes, regards sur le Nicaragua libéré.

  • Maison (La)

    Amos Gitaï, 1980

    À Jérusalem-Est, une maison est en cours de rénovation pour un nouveau propriétaire juif. Alors que le film révèle strate par strate son histoire, «  la maison  » se fait peu à peu le microcosme des conflits qui opposent Juifs et Arabes en Israël.

  • Récits d’Ellis Island (Parties 1 et 2)

    Robert Bober, 1980

    Entre 1882 et 1924, près de 16 millions d’émigrants en provenance d’Europe sont passés par le centre d’accueil d’Ellis Island, îlot de quelques hectares dans le port de New-York. Le réalisateur Robert Bober et l’écrivain Georges Perec ont voulu rendre compte de ce qui reste du lieu.

  • Grenade : six mois d’une révolution

    Olivier Landau, 1979

    Ancien leader paysan, Sir Eric Gairy a mené l’île de Grenade à l’indépendance.

  • Molière

    Ariane Mnouchkine, 1978

    Première époque du film d’Ariane Mnouchkine qui reconstitue la vie de Molière et l’épopée d’une troupe théâtrale au XVIIe siècle avec les comédiens du théâtre du Soleil.

  • 1788

    Maurice Failevic, 1978

    À travers la vie quotidienne d’un village près de Chinon, Maurice Failevic analyse dans cette fiction historique la montée d’une révolte, d’un espoir qui allait amener un des plus grands bouleversements de l’histoire française.

  • Fond de l’air est rouge (Le)

    Chris Marker, 1977

    Montage de documents pour la plupart inédits, couvrant dix années capitales de l’histoire mondiale : 1967-1977. Première partie, «  Les mains fragiles : du Vietnam à la mort du Che, Mai 68 et tout ça  ». Deuxième partie, «  Les mains coupées : du printemps de Prague au Programme commun  ».

  • Lost Lost Lost

    Jonas Mekas, 1976

    Le journal filmé d’un poète en exil qui observe avec mélancolie la vie quotidienne et bouillonnante du New York des années 1950.

  • Nationalité immigré

    Sidney Sokhona, 1975

    Mêlant documentaire et fiction, ce film, dans lequel le réalisateur joue le rôle principal, montre comment, aux prises avec le racisme et l’exploitation économique, les travailleurs immigrés se concertent et s’organisent.

  • Welfare

    Frederick Wiseman, 1975

    À New York, dans un bureau d’aide sociale, la caméra de Frederic Wiseman examine les nombreux marginaux qui sont présents. Parmi eux se trouvent des chômeurs, des SDF, des malades ou encore des enfants victimes de violence.

  • Vacances pas comme les autres (Des)

    Collectif, 1974

    Au cœur d’un village vacances géré par l’association Tourisme et Travail, ce film d’atelier montre le quotidien du lieu et des interventions qui retracent l’histoire de la structure et les difficultés auxquelles est confronté le «  tourisme social  ».

  • Sauvez Angela !

    Michel Duverger, 1971

    Le 3 octobre 1971 se tenait à Paris la manifestation pour la libération d’Angela Davis. Ce documentaire revient sur la forte mobilisation du PCF engagé dans la libération d’Angela Davis.

  • 46 jours qui précédèrent la mort de Françoise Guiniou (Les)

    Christian Boltanski, 1971

    En adoptant la forme du faux documentaire de reconstitution, ce film traite d’un fait divers tragique : les derniers jours d’une jeune femme menacée d’expropriation qui décide de se cloîtrer dans son appartement avec ses deux enfants, jusqu’à ce que mort s’ensuive.

  • Eux et nous

    René Vautier, 1970

    Montage de 3 courts métrages de René Vautier : « Les Ajoncs », « Les Trois cousins » et « Techniquement si simple »

  • On vous parle de Flins

    Guy Devart, 1970

    Les témoins du procès de Meulan dénoncent l’exploitation des immigrés, les trafics à l’embauche et la vente des cartes de travail.

  • Peuple et ses fusils (Le)

    Joris Ivens, 1970

    Documentaire militant sur la guerre du peuple dans la partie nord-est du Laos.

  • Armée des ombres (L’)

    Jean-Pierre Melville, 1969

    Les activités et la vie extrêmement difficiles d’un réseau de résistants sous l’occupation allemande.

  • Ian Palach

    Raymond Depardon, 1969

    Le 16 janvier 1969, Jan Palach s’immole par le feu à Prague pour protester contre l’invasion de la Tchécoslovaquie en août 1968… Raymond Depardon réalise son premier court-métrage en filmant l’hommage qui lui est rendu.

  • On vous parle d’Amérique Latine : Le message du Che

    Paul Bourron, 1968

    C’était en 1967. Fidel Castro lit à la tribune de la Tricontinentale un message de Che Guevara qui fait sensation aussi bien auprès des mouvements révolutionnaires, qu’auprès de ceux qui s’y opposent. Ce film a été interdit totalement à l’exportation par le Centre du Cinéma Français en 1968.

  • Deux ou trois choses que je sais d’elle

    Jean-Luc Godard, 1967

    Les transformations urbaines et l’histoire d’une jeune femme devenue prostituée.

  • Noire de… (La)

    Ousmane Sembene, 1967

    C’est le premier long métrage africain. L’histoire est celle d’un couple de coopérants qui ramènent en France la bonne qu’ils avaient durant leur séjour au Sénégal. En France, la vie de cette femme n’est pas celle dont elle avait rêvée.

  • Ouvriers noirs de Paris (Les)

    Jacques Krier, 1964

    Collection {Cinq colonnes à la Une} Du Sénégal à Paris en passant par Marseille, Jacques Krier suit le parcours des Africains voulant travailler en France

  • West Side Story

    Jerome Robbins, Robert Wise, 1961

    Deux bandes rivales s’opposent dans le West Side à New York. D’un côté, les Jets, américains blancs, de l’autre, les Sharks, portoricains. Les choses s’enveniment lorsqu’un ami de Riff, le chef des Jets, tombe amoureux de Maria, une portoricaine… Adaptation d’un spectacle théâtral librement inspiré de «  Roméo et Juliette  », le film est un témoin privilégié du mal-être d’une génération d’apatrides.

  • Demain à Nanguila

    Joris Ivens, 1960

    « Demain à Nanguila » retrace, à travers l’histoire de Sidibé Moussa et la chronique d’un petit village du Mali, la vie au quotidien de l’Afrique de la décolonisation et montre l’émergence de la conscience collective à propos de la signification du mot Indépendance.

  • Spartacus

    Stanley Kubrick, 1959

    La révolte de Spartacus, esclave de l’Empire romain.

  • Strange victory

    Léo Hurwitz, 1948

    « Strange Victory » aborde la question de la ségrégation raciale après la seconde guerre mondiale aux Etats-Unis.

  • Aubervilliers

    Eli Lotar, 1945

    Un film réalisé dans la banlieue parisienne au cours de l’été 1945 et dont le but est d’attirer l’attention sur les conditions d’existence des habitants des grandes villes.

  • Marseillaise (La)

    Jean Renoir, 1938

    En 1792, pendant la Révolution, le peuple marseillais forme un bataillon de volontaires qui part pour Paris où il participe à la prise du château des Tuileries, le 10 août. Ce grand classique est une exaltation de la liberté et un hymne à la gloire du peuple français.

  • Aurora de esperanza

    Antonio Sau, 1936

    La révolte d’un ouvrier de Barcelone. Devenu chômeur en 1935, il se porte à la tête d’une grande «  marche de la faim  » au cours de laquelle plusieurs centaines de chômeurs vont de villes en villages.

  • Maudite soit la guerre

    Alfred Machin, 1914

    Réalisé à la veille de la guerre de 1914, le film conte, dans le cadre d’une guerre entre deux puissances imaginaires, la rivalité de deux aviateurs

  • Commune (La)

    Armand Guerra, 1913

    Première et touchante tentative dans l’histoire du cinéma, qui plus est par une coopérative libertaire, de reconstituer les débuts de la Commune de Paris. Apparition, in fine, des derniers communards.

  • Affaire de l’étang de Lachamp (L’)

    Michel Escurat

    Reconstitution théâtrale de l’affaire de l’étang de Lachamp.