Combattante (La)

Un film de Camille Ponsin

 2020  France  Documentaire  Prise de vue réelle  94 min  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Camille Ponsin  Musique originale : Pauline Buet, Jonathan Saguez, Emmanuel Touchard  Image : Camille Ponsin  Son : Sabrina Calmels, Emmanuel de Boissieu  Montage : Luc Martel

 Participants : Marie-José Tubiana

Producteur :
Minima productions (56 rue du ruisseau, 75018 Paris, Tél : 01 48 57 72 20, @ : contact@minimaprod.com)
Distributeur :
KMBO (61 rue de Lancry, 75010 Paris, Tél : 01 43 54 47 24, @ : info@kmbofilms.com)

Marie-José Tubiana, 90 ans, est une ethnologue à la retraite, spécialiste du Darfour. Chaque jour, elle recueille minutieusement des témoignages de réfugiés pour authentifier leur récit et compléter leur dossier de demandeur d’asile. Malgré son âge, elle met à contribution son savoir et le travail de toute une vie de recherche, pour mener son combat. Le combat d’une vie dédiée à autrui.

Extraits de la note de soutien de la Ligue des droits de l’Homme

« Au fil des 5 rendez-vous entre Marie-José Tubiana et les demandeurs d’asile qu’elle va interroger longuement avec une bienveillance et une attention immenses, tout en exigeant d’eux des précisions capitales pour étayer leur témoignage, on remonte aux origines du génocide du Darfour déclenché par le président du Soudan Omar el-Béchir en 2003 et qui perdure au-delà de sa chute en 2019. Ce dernier, musulman issu d’une tribu arabe, prend le pouvoir en 1989, instaure au Soudan la charia et un islamisme radical, qu’il veut imposer aux populations noires–africaines musulmanes du Darfour, celles-là mêmes qui vont se rebeller contre le gouvernement en 2002. Omar el-Béchir décide alors de les anéantir et de rayer leurs territoires de la carte en pratiquant le pillage et la politique de la terre brûlée avec l’aide de l’armée soudanaise et des terribles milices « janjawid » : depuis 2003, 3000 villages du Darfour ont entièrement disparu, et avec eux les preuves de l’origine de millions de réfugiés. Or l’Ofpra refuse de leur accorder l’asile politique quand elle ne dispose pas des moyens de vérifier leurs récits. C’est là qu’intervient Marie-José Tubiana, cette combattante de l’ombre, qui a conservé tous les documents et cartes de son travail. »

Pour découvrir ce film

À télécharger :
Dossier de presse (PDF - 290 Kio)
Vidéo à voir en ligne :
Plus d’informations sur le film :

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :

Pour aller plus loin

La Ligue des droits de l’Homme soutient le film : lire la note de soutien