Films dans la base

Poète en Amazonie (Un)

José Huerta, 2022

Un poète en Amazonie est un documentaire poétique et politique. À travers le parcours de César, ses rencontres et son café de la poésie, devenu lieu d’une résistance à travers les mots, ce film propose une réflexion intime du Brésil de Bolsonaro, un pays fracturé qui a basculé dans un autre monde, celui de la peur et de l’incompréhension.

A ultima floresta

Luiz Bolognesi, Davi Kopenawa, 2021

Au Brésil, le territoire des Yanomami est menacé par les chercheurs d’or. Davi Kopenawa, chaman et chef de la communauté ainsi que co-auteur du film, se bat pour préserver ces terres pour les générations futures. Tourné dans une jungle luxuriante où mythe et réalité se confondent, A ultima floresta est une véritable leçon sur le sens de la résistance.

Décolonisons l’écologie. Reportage au cœur des luttes décoloniales et écologistes

Annabelle Aim, Cannelle Foudrinier, Jérémy Boucain, 2021

Voyage au cœur des problématiques et questionnements écologiques de la Martinique, ce reportage tente de répondre à la question : «  Pourquoi les luttes écologistes sont indissociables des luttes antiracistes  ?  ».

#Missions

Pascale Berlin Salmon, 2021

L’histoire d’une double rencontre : en 1843, celle des Kanak et des Maristes  ; en 2021, celle des jeunes Calédoniens avec leur Histoire. Évangélisation, colonisation et alphabétisation, un film mosaïque…

Lèv la tèt dann fenwar. Quand la nuit se soulève

Érika Étangsalé, 2021

Jean-René est un ancien ouvrier aujourd’hui à la retraite. Il vit en France, à Mâcon, depuis son émigration de l’île de La Réunion à l’âge de 17 ans. Aujourd’hui, pour la première fois, il brise un silence et raconte à sa fille son histoire. Son récit nous dévoile des rêves et des douleurs mystérieuses qui trouvent leurs racines dans les blessures de l’histoire coloniale française.

Sur les traces de Frantz Fanon

Mehdi Lallaoui, 2021

Qui était Frantz Fanon, l’auteur des «  Damnés de la terre  » et de «  Peau noire, masques blancs  », ce penseur et psychiatre panafricain engagé dans les luttes anti-colonialistes  ? 60 ans après sa disparition, ce documentaire télévisé part sur ses traces aux côtés de ceux qui l’ont côtoyé, pour redécouvrir cet homme d’exception.

Gigantes

Natalia Cano, 2020

Gigantes revisite le voyage du comte Henry de La Vaulx qui, lors de son expédition en Patagonie, a exhumé le corps du fils du cacique Liempichun et l’a emmené en France. Aujourd’hui, la communauté mapuche réclame la restitution des restes de l’ancêtre, rejoignant ainsi de nombreuses autres revendications qui mettent en défaut les musées européens.

Biabu Chupea. Un cri dans le silence

Priscilla Padilla, 2020

Luz, membre du peuple embera chamí de Colombie, découvre à l’âge de 17 ans qu’elle a été excisée durant sa petite enfance. Biabu Chupea expose, avec subtilité, le chemin qu’elle suit aux côtés de sa meilleure amie pour conforter sa spiritualité et explorer ses propres croyances sur le plaisir.

Dentro da minha pele

Toni Venturi, Val Gomes, 2020

Comment un cinéaste blanc de classe moyenne, descendant d’immigrés italiens, peut-il parler du racisme au Brésil, le dernier pays au monde à avoir aboli l’esclavage  ? Toni Venturi, documentariste brésilien, a invité la sociologue Val Gomes, noire et amérindienne, à remonter les origines de la question raciale en créant de nouveaux points de vue dans lesquels les perspectives des Noirs et des Blancs s’entremêlent.

Secretos del Putumayo

Aurélio Michiles, 2020

Partant d’un journal intime troublant, le documentaire retrace la découverte en 1910 par Casement, alors consul général britannique à Rio de Janeiro, d’un système d’extraction industriel basé sur les meurtres et l’esclavage au milieu de la jungle amazonienne.

Statues de la discorde (Les). S’attaquer aux symboles du passé pour changer le présent

Émile Rabaté, 2020

En allant à la rencontre de militants et d’intellectuels qui défendent la lutte contre le racisme de la Martinique à La Réunion, et de Paris à Saint-Ouen, Les Statues de la discorde explore la dynamique à l’œuvre derrière le déboulonnement de statues, mouvement contemporain aux multiples facettes qui s’attaque aux symboles du passé pour changer le présent.

Danyel Waro/Ann O’Aro. Deux voix du maloya

Guillaume Dero, 2020

Le maloya réunionais est descendu des champs de cannes à sucre et des rituels religieux afro-malgaches comme un chant revendicatif pour les peuples opprimés. Il est une affaire de transmission, mais aussi d’histoires personnelles. Ce documentaire réunit deux figures emblématiques de ce genre musical majeur de la Réunion, Ann O’Aro et Danyel Waro.

Entre deux mondes

Sonia Hedidi, 2020

Chaque année, de novembre à juin, une soixantaine de collégiens sélectionnés dans les quartiers sensibles de Paris et d’Ile-de-France suivent des cours tous les mercredis au très sélectif lycée Henri IV de Paris. À l’issue de cette période, seule une poignée d’entre eux intégrera la classe de seconde du plus prestigieux lycée de France.

Myth of a Colorblind France

Alan Govenar, 2020

Depuis plus d’un siècle, des artistes, auteurs, musiciens et autres noirs se sont rendus à Paris pour se libérer du racisme des États-Unis. Qu’est-ce qui a poussé ces innovateurs artistiques à choisir la France  ? Pourquoi les Français ont-ils été fascinés par les nouveaux arrivants  ? Et dans quelle mesure la France était-elle et est-elle encore indifférente à leur couleur de peau  ?

Qu’est-il arrivé aux abeilles ?

Adriana Otero, Robin Canul, 2019

Depuis que des millions d’abeilles sont mortes dans l’État de Campeche, au Mexique, les communautés apicoles mayas et leurs représentants décident de s’organiser pour en trouver la cause. Ils vont devoir affronter les autorités ainsi que la société Monsanto, qui ont mis en danger leurs moyens de subsistance en plantant du soja génétiquement modifié sur leur territoire.

Barbès Batailles

Lydie Marlin, Andrés Criscaut, 2019

Barbès est un quartier cosmopolite de Paris sur lequel sont projetés toutes sortes de désirs et de fantasmes. Les trajectoires individuelles et collectives de ses habitants nous font découvrir un lieu hanté par les combats politiques, sociaux et religieux qui s’y sont déroulés. En explorant les batailles de Barbès, ce documentaire propose un nouvel éclairage sur les fractures de la société française et son rapport aux immigrés.

Sous silence

Anne Paq, Dror Dayan, 2019

La vie de Ramsis et Layla Kilani, nés et élevés en Allemagne, a été bouleversée par la mort de leur père palestinien, Ibrahim, tué avec leurs cinq demi-frères et sœurs dans les bombardements israéliens à Gaza en 2014. Choqués par le silence de leur pays d’adoption alors même qu’Ibrahim et ses enfants ont la citoyenneté allemande, Ramsis et Layla n’ont de cesse depuis de se rapprocher de leurs racines palestiniennes et de réclamer justice.

Nocturne

Gianfranco Rosi, 2019

De combien de douleurs, de combien de vies se compose l’existence au Moyen-Orient  ? Notturno a été tourné au cours des trois dernières années le long des frontières de l’Irak, du Kurdistan, de la Syrie et du Liban  ; tout autour, des signes de violence et de destruction, et au premier plan l’humanité qui se réveille chaque jour d’une nuit qui paraît infinie.

Misérables (Les)

Ladj Ly, 2019

Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade anti-criminalité (BAC) de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux «  Bacqueux  » d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes…

Regard noir

Aïssa Maïga, Isabelle Simeoni, 2019

Ce documentaire interroge la représentation des femmes noires à l’écran et se présente comme un road-movie à la recherche d’initiatives inclusives pour plus de diversité dans le cinéma, en France et aux États-Unis, en passant par le Brésil et le Danemark.

Mandela, un symbole contre l’apartheid

Francois-Xavier Destors, 2019

Retour sur l’itinéraire politique de Nelson Mandela et sur l’aura de ce grand héros qui fit tomber le régime de l’apartheid en Afrique du Sud.

Dernier combat des capitaines de Guyane (Le)

David Morvan, Erwan Le Guillermic, 2018

Il ne manquait plus que ça à la Guyane  ! Après l’orpaillage illégal qui détruit son environnement depuis des décennies, voici que des projets de mines d’or industrielles voient le jour. Face à ce qu’ils considèrent comme un nouveau cataclysme aux portes de leurs villages, les Amérindiens ont décidé de résister.

Green Book : Sur les routes du Sud

Peter Farrelly, 2018

En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité. Dans un pays où le mouvement des droits civiques commence à se faire entendre, les deux hommes vont être confrontés au pire de l’âme humaine, dont ils se guérissent grâce à leur générosité et leur humour. Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune.

Routes de l’esclavage (Les)

Daniel Cattier, Juan Gelas, Fanny Glissant, 2018

Domination, violence, profit : le système criminel de l’esclavage a marqué l’histoire du monde et de l’humanité. Au fil de ses routes, la série Les routes de l’esclavage retrace la tragédie des traites négrières.

Unti, les origines

Christophe Yanouwana Pierre, 2018

Ce documentaire d’auteur nous emmène en voyage le long du fleuve Maroni. Des lieux comme la plage de Yalimapo ou Tumuc Humac se dévoilent devant nos yeux, mettant en évidence l’histoire des Autochtones et son lien avec le territoire. Entièrement réalisé en langue kali’na, il décrit également une quête identitaire et les problématiques auxquelles doit faire face la société guyanaise.

Like dolls, I’ll rise

Nora Philippe, 2018

200 cents poupées noires artisanales venues des États-Unis tissent un film poétique et politique qui donne la parole, d’un siècle l’autre, aux combats des femmes afro-américaines.

A Lua Platz

Jérémy Gravayat, 2018

Aux marges d’une banlieue parisienne en grande mutation, quelques familles roumaines cherchent des lieux où vivre. Depuis le village quitté, le bidonville rasé, les maisons occupées, leurs trajectoires retissent une histoire commune, faite de solidarités autant que de relégation. Devenus compagnons de route, nous fabriquons ce film ensemble, comme d’autres espaces habitables.

Ce silence qui tue

Kim O’Bomsawin, 2018

Au Canada, on estime que les femmes autochtones ont huit fois plus de risques d’être assassinées que n’importe quel autre citoyen. La cinéaste a multiplié les rencontres pour que soit brisé le silence.

Prince parmi les hommes

Stephan Crasneanscki, 2017

Documentaire consacré aux chants tsiganes qui sont transmis de génération en génération et qui retracent l’histoire du peuple rom. Originaire d’Inde, il a toujours été voué à l’exil et son histoire est tragique.

8, avenue Lénine

Anna Pitoun, Valérie Mitteaux, 2017

8, avenue Lénine est un documentaire qui conte l’histoire de Salcuta Filan et de ses deux enfants, Denisa et Gabi - une famille rom roumaine qui vit en banlieue parisienne depuis 15 ans.

Joséphine Baker - Première icône noire

Ilana Navaro, 2017

Chanteuse, danseuse et comédienne accueillie au Panthéon à Paris : Joséphine Baker avait tous les talents. Adulée en Europe, elle se heurtera au racisme de l’Amérique ségrégationniste, son pays natal. Serti de superbes archives, le récit du destin hors du commun de la première star noire et de ses combats.

Te merau

Juliette Guignard, Fanny Corcelle, 2017

Edera est une jeune mère de 17ans. Elle vit dans un campement rom à la périphérie de Paris. Pour s’affranchir de sa vie qui semble toute tracée, elle tente de se construire un autre avenir.

Cecovasa : une coopérative de café équitable !

José Huerta, 2017

Reportage dans la coopérative de café équitable Cecovasa, au Pérou.

RUMBLE: The Indians who Rocked the World

Catherine Bainbridge, Alfonso Maiorana (co-réalisateur), 2017

RUMBLE est un long métrage documentaire retraçant le rôle joué par les Autochtones dans l’histoire de la musique populaire.

Droit devant

Marie Clements, 2017

Ce documentaire musical rattache un moment charnière de l’histoire des droits civils au Canada - les origines du nationalisme autochtone vers 1930 - au souffle puissant qui anime aujourd’hui le militantisme des Premières Nations. Magnifiquement filmées et présentées par un groupe de chanteurs et de musiciens canadiens parmi les plus talentueux, les séquences musicales originales du film relient harmonieusement le passé et le présent, portées par la ferveur des voix, du blues, du rock et des rythmes traditionnels.

Rise

Michelle Latimer, 2016

Ce documentaire retrace l’histoire de l’un des plus grands mouvements de protestation autochtones : le combat contre la construction de l’oléoduc Dakota Access sur la réserve de Standing Rock aux États-Unis tout au long de l’année 2016.

Troisième rive (La)

Fabian Remy, 2016

Deux destinées s’entremêlent pour livrer un regard contemporain sur les rapports entre la société brésilienne et les minorités.

Inuk en colère

Alethea Arnaquq-Baril, 2016

Plus qu’une tradition, la chasse au phoque, pratiquée bien au-delà du golfe du Saint-Laurent, est aussi un élément essentiel de la fragile économie inuit. Alors que les campagnes-chocs s’opposant à cette chasse ne faiblissent pas, ce documentaire cerne avec finesse, humour et profondeur tous les enjeux du combat mené aujourd’hui par de nombreux Inuit.

Marron Bourbon

Marc Chailleby, 2015

Profondément marquée par plus d’un siècle de régime d’asservissement, la société réunionnaise s’est engagée depuis le début des année 2000 dans un approfondissement de sa connaissance du passé esclavagiste. Au fil de rencontres avec des habitants de l’Ile, le réalisateur développe un regard original et sensible qui met en lumière le rapport singulier qu’entretiennent les Réunionnais avec cette période de l’Histoire.

Trop noire pour être française ?

Isabelle Boni-Claverie, 2015

Éclairé par les analyses d’Eric Fassin, Pap Ndiaye, Achille Mbembe, Patrick Simon et Sylvie Chalaye, ainsi que par les témoignages d’anonymes, ce documentaire propose une réflexion sur les inégalités et les discriminations raciales, tout en interrogeant le racisme ordinaire au sein de notre société.

Sonita

Rokhsareh Ghaem Maghami, 2015

Sonita a 18 ans. Originaire d’Afghanistan, sans-papiers et illégale en Iran, elle vit dans la banlieue pauvre de Téhéran avec sa sœur et sa nièce. Téméraire et passionnée, Sonita se bat pour vivre sa vie comme elle l’entend et faire carrière dans le rap. Son rêve se confronte aux nombreux obstacles qu’elle rencontre en Iran et au sein de sa famille restée en Afghanistan. Celle-ci, sous l’impulsion de sa propre mère, envisage de vendre Sonita pour 9000$ à un homme qu’elle n’a jamais rencontré.

Guerrières du babassu (Les)

Paul Redman, 2015

Ce documentaire raconte l’histoire de ces femmes qui vivent de la collecte de noix de babassu au nord-est du Brésil. Face aux grands propriétaires agricoles qui leur refusent l’accès aux palmiers de babassu, elles s’organisent pour faire valoir leur droit, vivre dignement et préserver la forêt.

Liberté

Paul Redman, 2015

Liberté raconte l’histoire des Quilombolas, communauté afro-brésilienne descendant des esclaves. Malgré une reconnaissance progressive de leurs droits par le gouvernement brésilien, l’accaparement des terres par des entreprises d’extraction met en danger leur territoire et leur mode de vie.

Arbre (L’)

Hakob Melkonyan, 2015

Hakob Melkonyan évoque l’histoire de sa grand-mère, Azniv Martirosyan, seule survivante de sa famille du génocide arménien, en 1915. Le film est centré sur l’histoire et le point de vue des enfants, dont elle fut l’une des rares rescapées. Paroles et archives présentent la manière dont les autorités turques ont planifié le massacre d’un million et demi d’Arméniens, dont 300 000 enfants.

Taïga

Hamid Sardar, 2014

De ses deux principaux ennemis – le loup et la ville -, Purevjav, nomade mongol, ne sait pas quel est le plus terrible : la bête qui dévore ses troupeaux, qu’il chasse mais qu’il respecte ou la volonté des autorités de le voir rejoindre les bidonvilles de la capitale… Dans l’immensité de la vallée de Darkhad, un hymne splendide à la liberté et à la vie.

Sumé, Le Son d’une Révolution

Silis Høegh Inuk, 2014

Sumé fut le premier groupe rock à chanter en groenlandais. Ses chansons politiques dénonçaient les injustices sociales au Groenland et les textes poétiques du charismatique Malik ont inspiré aux auditeurs l’envie d’utiliser leur langue maternelle marginalisée et de devenir politiquement actifs. Les chansons de Sumé sont devenues la bande-originale des premières protestations de jeunes Groenlandais contre l’administration danoise et en faveur de l’autonomie.

Toto et ses sœurs

Alexander Nanau, 2014

Au cœur d’une famille rom en pleine désintégration, émerge la figure de Totonel, 10 ans, dit Toto. Avec passion il apprend à lire, écrire et danser. Surtout danser et gagner le grand concours de Hip Hop.

Souvenirs d’un futur radieux

José Vieira, 2014

Ce documentaire est l’histoire croisée de deux bidonvilles qui se sont construits, à 40 ans d’intervalle, sur un même territoire, hors la ville.

Adela

Avril Besson, 2013

Adela et son mari Georges, sont tous les deux Roms, originaires d’un village au Nord-Ouest de la Roumanie. Ils sont arrivés en France il y a dix ans et ont été ballottés de bidonvilles en hôtels sociaux avant de s’installer il y a quelques mois, au bord de la Nationale 7, au Sud de Paris. Adela évoque, face à la caméra d’Avril Besson, son quotidien, ses craintes et ses difficultés. Chaque jour, Adela construit l’avenir de ses enfants.

Pendule du Costel (Le)

Pilar Arcila, 2013

Issus de la communauté Rom de Roumanie, Costel et sa famille élargie se déplacent entre la France, la Suisse et leur propre pays, à la recherche d’un moyen de gagner leur vie. Film de famille et archive poétique du présent, le documentaire suit leur quotidien fait de débrouilles, de croyances et de survie. Entre errance et migration économique, le parcours de Costel traverse une Europe à économie variable, mise à l’épreuve de ses rêves et de ses communautés les plus démunies.

Betty’s blues

Rémi Vandenitte, 2013

Un jeune guitariste tente sa chance dans un vieux bar de blues de Louisiane. Il évoque la légende de Blind Boogie Jones, dans la Nouvelle Orléans des années 1920, une histoire d’amour et de vengeance…

Caravanes dans la tête (Des)

Sylvie Texier, 2013

Depuis l’école primaire d’un petit village rural du Limousin jusqu’à l’expérience pilote d’accueil des adolescents du voyage menée dans un collège de Brive, ce film propose un voyage scolaire atypique pour comprendre comment l’école de la république compose, encore aujourd’hui, avec les réalités culturelles et sociétales de la communauté des gens du voyage.

Lungone Dromença

Marie-Christine Duchalet, Pierre Gadrey, 2013

Des femmes Roms du Kosovo, sédentaires, vivant en France, filmées chez elles, racontent les raisons qui les ont fait fuir du Kosovo, là où elles ont toutes leurs attaches, leurs familles, leurs souvenirs. Deux, dix, vingt ans après leur départ, ces femmes relatent avec force la guerre, les violences, l’humiliation, le racisme envers les Roms mais gardent en elles, l’espoir de vivre en paix, en famille.

Considérant qu’il est plausible que de tels événements puissent à nouveau survenir

Sébastien Thiéry, 2013

Des images du bidonville rom de Ris-Orangis défilent, alors que Yves-Noël Genod lit l’arrêté municipal qui met en demeure les habitants du bidonville dit «  de la Nationale 7  » de quitter les lieux.

Comme un poisson dans l’eau

Marion Lary, 2013

Un film qui montre, preuves à l’appui, comment les chemins de l’intégration des populations immigrées empruntent aujourd’hui des modalités originales, propres à chacun, singularités qu’il s’agit de prendre en compte pour faire société.

Leur jeunesse

David Roux, 2012

Un court métrage qui s’inspire de faits réels survenus en 2004 : l’arrestation de deux fillettes Roms à l’école, pendant que les forces de l’ordre faisaient évacuer leur campement.

Montreuil-Bellay, un camp tsigane oublié

Alexandre Fronty, 2012

Documentaire sur l’histoire d’un camp de concentration dont il ne reste pratiquement plus rien et que la mémoire collective avait volontairement oubliée. A vingt kilomètres au sud de Saumur, près de la petite ville de Montreuil-Bellay, dans le Maine-et-Loire, des milliers de Tsiganes ont été internés entre novembre 1941 et janvier 1945.

Dayana mini market

Floriane Devigne, 2012

Comment se donner les moyens de réussir  ? Un conte documentaire aux accents bollywoodiens qui suit les joies et les déboires d’une famille d’origine sri lankaise.

Sharqiya

Ami Livne, 2012

Un fiction qui met en scène deux bédouins d’Israël confrontés à l’annonce e la démolition par l’État de leur village non-reconnu.

Ventre des femmes (Le)

Mathilde Damoisel, 2012

Entre 1995 et 2000, plus de 330 000 femmes et près de 30 000 hommes, Quechuas pauvres et analphabètes du Pérou, ont été stérilisés de force par le gouvernement d’Alberto Fujimori, soutenu par les instances internationales : parce qu’ils représentaient aux yeux des dirigeants péruviens et des décideurs du monde occidental la nouvelle grande menace pour l’avenir de l’humanité… Ce documentaire revient sur cette tragédie.

Namibie : le Génocide du IIe Reich

Anne Poiret, 2012

Entre 1904 et 1907, en Namibie - aux confins de l’Afrique Australe- pour la première fois, un État a planifié explicitement l’extermination de deux peuples : les Namas et les Héréros. L’Allemagne y a commis son premier génocide, le premier du XXème siècle.

Héros sans visage

Mary Jimenez, 2012

Documentaire sur trois moments d’une « guerre pour survivre » de groupes de migrants à Bruxelles, à Liège, et à la frontière tunisienne.

Puisqu’on nous envoie promener

Katie Baillot, Oriane Descout, Erwan Ricordeau, 2012

Ils sont une centaine de sans-papiers, de toutes origines, partis de Paris avec la ferme intention de parvenir à Nice pour le sommet France-Afrique. Ultime défi à l’interdiction de circuler qui les frappe, ils traversent le pays à pied.

Nuit remue (La)

Bijan Anquetil, 2012

« La nuit remue » montre ce qui se passe parfois la nuit tombée autour d’un feu de fortune allumé au cœur de nos villes. Un film sur les passagers de nuit de l’Europe. Sur une jeunesse afghane qui se vit dans l’exil et qui, clandestinement, écrit son histoire. Avec des actes, des mots et des téléphones portables.

Nouvelle vague : quand le cinéma prend des couleurs

Édouard Mills Affif, 2012

A travers des extraits de films et des témoignages, ce film raconte la saga d’acteurs et de cinéastes issus de l’immigration maghrébine ayant su renouveler en profondeur le cinéma français.

Change (The)

Fabian Ribezzo, 2011

Au Mozambique, une communauté vit au rythme des saisons. L’installation d’une ville à proximité du village modifie brutalement son environnement : déforestation, pollution de l’eau, changement climatique. Pleine d’inventivité, la population locale s’adapte, innove et redonne vie à la terre.

Peuple de la rivière Kattawapiskak (Le)

Alanis Obomsawin, 2011

Dans la réserve d’Attawapiskat, au nord de l’Ontario, la crise du logement touche les 1 700 personnes de la communauté des Cris. Entre demande de reconnaissance et appel à l’aide, la chef Teresa Spence déclenche l’état d’urgence. La réalisatrice dresse, ici, le portrait des conditions de vie misérables de la communauté autochtone des Cris.

Je suis un reporter citoyen

John Paul Lepers, Smaïn Belhadj, 2011

Le film raconte la première année de formation des Reporters citoyens, un projet d’ateliers d’éducation populaire aux médias mené par l’association éponyme afin de former des jeunes des quartiers au métier de journaliste. Des extraits de certaines de leurs productions sont diffusés pour illustrer les différentes étapes de leur initiation au métier de web-journaliste.

Romanès

Jacques Deschamps, 2011

Le cirque Romanès : un cirque à taille humaine, où la nature gitane est mise en valeur. Ce film est l’histoire de la vie de saltimbanques qui veulent préserver ce qui compte le plus pour eux : le droit d’être nomades et libres.

Moulin-Galant, la question rom

Mathieu Pheng, 2011

Le département de l’Essonne compte une vingtaine de bidonvilles roms sur son territoire. Environ 900 personnes vivent ainsi en marge de la société, entre installations clandestines et expulsions à répétition. Le documentaire, « Moulin-Galant, la question Rom » raconte plus d’un an de la vie du plus grand bidonville du département.

Éclats. Ma gueule, ma révolte, mon nom (Les)

Sylvain George, 2011

Éclats de voix, éclats de rire, éclats de rage  ; bribes de mots, d’images et de mémoire  ; paroles du proche et du lointain, d’hier et d’aujourd’hui, d’Afrique, Moyen-Orient, Europe  ; maladies disparues, mains de métal, souffle du vent, geste du soleil au couchant, reflets rouge-sang  ; rafles policières, cortèges guerriers, cour d’injustice… Pour une cartographie de la violence infligée aux personnes migrantes, de la répétition de la geste coloniale, et du caractère inacceptable du «  monde comme il va  ».

Convention : Mur noir/Trous blancs

Joris Lachaise, 2011

Comment un film qui prend comme point de départ la post-colonisation en Afrique rejoint la question plus générale de la colonisation des esprits et des corps par toutes les formes de « convention » ? Et comment, la célébration du cinquantenaire de l’indépendance au Mali, ce mois de septembre 2010, devient matière à interroger la fonction du rhapsode, de celui qui raconte et par conséquent crée ?

Noirs de France

Juan Gelas, 2011

Être Noir en France c’est être l’héritier de plusieurs siècles de luttes, de sacrifices et de passions pour obtenir la liberté, l’égalité et la fraternité. C’est aussi une histoire de rencontres et de combats partagés. Pour la première fois, une grande série documentaire nous plonge au cœur d’une histoire encore mal connue, avec ses pages sombres et ses moments de lumière.

Les Algériens de Marseille

Mehdi Lallaoui, 2011

Marseille ville carrefour a été depuis des siècles une porte pour les immigrants.

Mort de Danton (La)

Alice Diop, 2011

Steve a décidé de devenir acteur. Pendant trois ans, il a suivi l’enseignement délivré au Cours Simon. Steve vit en Seine-Saint-Denis, dans un quartier populaire, il est noir et il rêve de tenir le rôle de Danton…

Eclaireurs (Les)

Daniel Coche, Simone Fluhr, 2011

Reportage sur des demandeurs d’asile à Strasbourg : après la violence subie dans leur pays, qui les a obligés à partir, une autre violence les attend, en France…

Place (La)

Marie Dumora, 2010

Après la Seconde Guerre mondiale, la ville de Colmar a octroyé à une poignée de gitans le terrain d’une ancienne déchetterie. Gitans et manouches y vivent parfois depuis deux générations : certains ont construit des maisons, d’autres ne font que s’y poser pour quelques jours avec leur caravane. La réalisatrice suit la vie de la Place au jour le jour à travers ses habitants, alors que la ville a annoncé le démantèlement du camp. Au fil des échanges apparaissent les formes de discrimination qu’ils subissent ou ont subies.

Bateau en carton (Le)

José Vieira, 2010

Au bord de l’autoroute à Massy-Palaiseau, des baraques de fortune abritent une centaine d’enfants, de femmes et d’hommes venus de Roumanie. Dans la Roumanie libérale et européenne, les Roms sont devenus plus que jamais des parias. Pour José Vieira, ce n’est que l’actualité d’une histoire qui n’en finit pas, celle de gens obligés de tout quitter pour conjurer la pauvreté. Ce bidonville de Massy n’est qu’à 300 m de celui où il a grandi. Comprendre cet exode, d’où viennent les gens qui habitent là, qui sont ces « étranges étrangers », comme l’ont été jadis les Portugais ou les Algériens, avec la volonté de nous les rendre familiers et de détruire les préjugés que nous avons à leur égard est l’ambition de son film.

France des camps, 1938-1946 (La)

Jorge Amat, 2010

Dès 1938, bien avant d’être vaincue et occupée par les nazis,et jusqu’en 1946, la France a interné ceux qu’elles jugeait « potentiellement » dangereux pour l’État…

Ulysse clandestin

Thomas Lacoste, 2010

Réaction sur le débat de l’identité nationale.

Je pourrais être votre grand-mère

Bernard Tanguy, 2010

Un jeune avocat d’affaires, touché par une vieille SDF roumaine qui lui rappelle sa grand-mère, se met à proposer aux SDF des pancartes au style humoristique et accrocheur.

¡Viva Mexico !

Nicolas Défossé, 2009

Au cours d’un voyage allant des montagnes du Sud-Est mexicain jusqu’à la frontière nord avec les États-Unis, le sous-commandant Marcos et le peuple du Mexique en lutte dessinent le visage oublié d’un pays. Une célébration de la lutte pour la terre et la dignité.

Lutter pour continuer à vivre

Christophe Harrison, Joffrey Rossi, 2009

Le quotidien des membres de la communauté Mapuche de Temucuicui au sud du Chili, qui lutte pour la restitution de ses terres ancestrales aujourd’hui entre les mains d’un grand propriétaire terrien. Le coût a payer est terrible pour ceux qui osent défier l’État chilien et le pouvoir économique : violences policières, procès politiques, peines de prison à répétition, vie en clandestinité et stigmatisation médiatique.

District 9

Neill Blomkamp, 2009

Des extraterrestres réfugiés sur la Terre depuis 20 ans deviennent un problème international explosif. Parqués dans le District 9, leur destin est entre les mains d’une multinationale, le MNU, qui s’intéresse à leur extraordinaire armement qui ne fonctionne qu’avec de l’ADN extraterrestre

Romanes

Annja Krautgasser, 2009

Avec beaucoup de fraîcheur et sans prétention, de jeunes Roms se confrontent réciproquement avec la caméra, thématisant l’exclusion culturelle et politique en Italie.

Ofensiva de la memoria (La)

Collectif Koman Ilel, 2009

Trois films qui parlent de la justice au Mexique.

Gaza-Strophe, Palestine

Samir Abdallah, Mabrouck Khéridine, 2009

Samir Abdallah et Kéridine Mabrouk arrivent à Gaza au lendemain de la dernière guerre israélienne contre Gaza, ils y découvrent l’étendue de la « Gaza Strophe ».

Au nom du père, de tous, du ciel

Marie Violaine Brincard, 2009

D’avril à juillet 1994 au Rwanda, quelques Hutus résistent à la terreur génocidaire et décident d’accueillir et de sauver des Tutsis. Aujourd’hui malgré des tentatives symboliques de reconnaissance, ils sont toujours marginalisés.

Lakota Land, terre de survie

Sophie Gergaud, Edith Patrouilleau, 2009

Après plus d’un siècle de politique fédérale visant à déposséder les Amérindiens de leur territoire, les Lakota décident de mettre le passé douloureux de la colonisation de côté et de regarder de manière constructive vers l’avenir.

École nomade (L’)

Michel Debats, 2008

En Sibérie orientale, une école nomade évenk a vu le jour. Elle nomadise comme une famille nomade, ordinateurs, tables et chaises sanglés sur les traîneaux de rennes.

Parole de l’eau (La)

Ulises Chàvez Pacheco, Victor Guzmàn Cuevas, 2008

Documentaire sur Radio Ñomndaa, une radio communautaire, emblématique des projets de communication autochtone au Mexique. Elle s’inscrit dans le processus d’autonomie du peuple amuzgo.

March point

Longhouse Media (Annie Silverstein; Tracy Rector; Cody Cayou; Nick Clark; Travis Tom), 2008

Le parcours de trois adolescents swinomish qui enquêtent sur l’impact des deux raffineries situées sur les terres de leur communauté, au Canada.

Fièvre de l’or (La)

Olivier Weber, 2008

L’Amazonie est au coeur d’une nouvelle ruée vers l’or. Dans cette course, les hommes et les femmes s’enchaînent et détruisent l’un des derniers paradis, le poumon de la planète, la plus vaste forêt tropicale du monde.

Amendement (L’)

Kevin Papatie, 2007

Canada. Quatre générations. Trois pensionnats. Deux cultures. Une extinction. Court métrage issu du Wapikoni mobile : le réalisateur Kevin Papatie réalise ce film très sobre sur la perte de la langue algonquine.

El Ejido, la loi du profit

Jawad Rhalib, 2007

L’exploitation des ouvriers agricoles immigrés dans le sud de l’Espagne, un esclavage moderne qui garnit les assiettes de l’Europe. Autrefois déserte, la région d’Almeria, dans le sud de l’Espagne, produit aujourd’hui un tiers de la consommation européenne hivernale des fruits et légumes et engrange les deux tiers des profits agricoles du pays. Un « miracle économique » sous serre qui repose sur le travail de près de 80 000 immigrés, pour moitié des sans-papiers.

Nord-Paradis

Christophe Lamotte, 2007

Dans le nord de la France, Marie-Rose, 69 ans, dirige, avec un mélange étonnant d’autorité et de don de soi, un clan d’origine manouche qui travaille dans une casse.

Vers une terre sans douleur

José Huerta, 2007

Un voyage au cœur de la société civile brésilienne, où les hommes et femmes rencontrent des problématiques essentielles et luttent pour construire une société plus équitable, plus juste et plus humaine.

Clichy pour l’exemple

Alice Diop, 2006

De la cité à l’école, de l’école à la mission locale, en passant par le cabinet du maire, chacun essaie chaque jour de lutter contre les injustices sociales qui empoisonnent toujours un peu plus la vie dans les banlieues. Un an après les émeutes de 2005, ce film tente de sonder les raisons de la colère.

Tour du monde (La)

Alice Diop, 2006

«  La Rose des vents  » est un immense quartier constitué de plusieurs barres HLM construites en 1973, dans la banlieue nord de Paris. Le visiteur étranger dirait de ce lieu qu’il est lugubre, voire même insalubre. À travers la cage d’escalier d’un immeuble de cette rue, nous nous immergeons d’étage en étage dans les vestiges des habitudes et traditions culturelles de plusieurs familles. Ce périple nous mène du Sri Lanka au Mali en passant par la Turquie et le Congo, sans jamais quitter l’immeuble.

Autres hommes (Les)

Michel Viotte, 2006

À l’occasion de l’ouverture du musée des Arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques, situé quai Branly à Paris, ce documentaire retrace l’histoire du regard occidental porté sur les peuples longtemps considérés comme “primitifs”. Une histoire dans laquelle le cinéma et la photographie ont joué un grand rôle, fixant les ultimes confrontations entre les dernières sociétés traditionnelles et l’Occident triomphant.

Pêche d’enfer (Une)

Vincent Bruno, 2006

Au large des côtes africaines, on voit d’énormes chalutiers draguer les fonds marins. Ces chalutiers proviennent pour la plupart des pays du Nord : Japon, Etats Unis, et surtout Europe… Ils surexploitent les ressources halieutiques du Sénégal, laissant exsangues des milliers de petits pêcheurs de subsistance et vidant les mers. Un véritable drame national quand on sait que le poisson est l’aliment de base pour les Sénégalais.

Trudell

Heather Rae, 2006

Un portrait de John Trudell, l’artiste, poète, activiste et militant amérindien.

Unrepentant

Louie Lawless, Kevin Annett, 2006

Ce film retrace le combat de Kevin Annett, un ancien pasteur qui, depuis 10 ans, tente de lever le voile sur les souffrances subies par les jeunes Indiens du Canada enrôlés de force dans les « écoles résidentielles ».

Taïsa

Sébastien Balanger, 2005

Un été passé avec Taïsa et sa famille qui décident de reprendre la route du voyage après des années passées à habiter le même terrain. Leur chemin se frotte à la haine et aux préjugés : quand ce n’est pas la police, ce sont les voisins qui chassent la famille.

Laphia, histoire d’un exemple

Safinez Bousbia, Gwennaël Bolomey, Alexandre Morel, 2005

Au-dessus de la ville de Cochabamba, juchée sur la cordillère des Andes, Laphia est une communauté indigène dont les habitants vivent tant bien que mal d’une agriculture de subsistance. Face au développement incontrôlé de la zone péri-urbaine de Cochabamba, en altitude l’eau devient objet de toutes les convoitises, que ce soit pour des usages agricoles, domestiques ou industriels.

Lettre du dernier étage

Olivier Ciechelski, 2004

Un femme âgée décrit dans une lettre tout ce qu’elle voit de sa fenêtre…

Déclic

Caroline Chomicki, Isabelle Maltese, 2003

«  Déclic  » (Développement d’échanges et de communication pour l’intégration culturelle), c’est le nom d’une association installée dans les quartiers Saussaie, Floréal et Courtille de St-Denis. Donner la parole, faciliter l’expression orale, permettre l’accès de tous à la musique et au chant, tel est l’objectif que ce sont fixé Florence, Natacha et Juliette, les trois animatrices de Déclic.

Potager de Zapata (Le)

Réalisation collective, 2002

Un potager collectif rassemble les habitants du Municipio autonome de San Manuel comme un acte visible de résistance aux logiques de développement rural imposées par la «  globalisation  » de l’économie. Ce film permet de comprendre certains des projets communautaires des Zapatistes.

Ces femmes en liesse

Natacha Sautereau, 1999

1998 : Hong Kong célèbre le 50e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. À l’écart des cérémonies officielles, des dizaines de milliers de domestiques philippines se retrouvent au cœur du quartier d’affaires.

Frantz Fanon : peau noire, masque blanc

Isaac Julien, 1996

Né en 1925 à la Martinique, Fanon est surtout connu pour son dernier livre «  Les Damnés de la terre  ». Personnage emblématique des années 60 et 70, ce jeune homme noir dénonça avec passion le racisme et le colonialisme. Son portrait est ici dressé grâce à des documents d’archives, des entrevues et de scènes reconstituées.

Qui a peur des Tziganes roumains ?

Evelyne Ragot, 1996

Pendant plusieurs mois, Évelyne Ragot suit Leonardo Antoniadis, anthropologue et photographe, dans son travail au sein d’une communauté de Tziganes roumains de la banlieue parisienne. Une chronique sensible, qui illustre la difficulté d’une rencontre entre deux mondes qui s’ignorent et se craignent.

Bouillon d’Awara (Le)

Cesar Paes, 1996

Le bouillon d’Awara est une sorte de pot-au-feu aux multiples ingrédients. À partir de la recette de cuisine, prise à la fois comme métaphore et comme pratique concrète, le film s’infiltre dans la réalité multiculturelle qui compose la Guyane et apporte un regard neuf sur les questions d’immigration, d’intégration et de métissage.

Haine (La)

Mathieu Kassovitz, 1995

Après une bavure policière, une nuit d’émeutes éclate entre les jeunes de la cité des Muguets et la police. Parmi ces jeunes aveuglés par la haine, trois amis vont vivre la journée la plus importante de leur vie.

Du bidonville aux HLM

Agnès Denis, Mehdi Lallaoui, 1993

Mémoire des villes, des grands ensemble. Une histoire de ceux et celles qui habitent dans ces habitats : images d’archives, construction des HLM, des cités provisoires qui durent…

Kanehsatake, 270 ans de résistance

Alanis Obomsawin, 1993

Documentaire sur la confrontation historique qui a propulsé les problèmes des Autochtones de Kanehsatake et du village d’Oka au Québec au premier plan de la scène internationale et de la conscience des Canadiens.

Welcome in Vienna (Welcome in Vienna : troisième partie)

Axel Corti, 1986

Troisième partie de la trilogie d’Axel Corti autour du sort de réfugiés juifs durant la seconde guerre mondiale.

Question d’identité

Denis Gheerbrant, 1985

Nous sommes en 1985. Les jeunes issus de l’immigration viennent de bouleverser la France avec la marche pour l’égalité tandis que Charles Pasqua prépare son code de la nationalité. Durant six mois de confrontation/séduction avec Denis Gheerbrant, quatre jeunes d’Aulnay-sous-bois originaires de Kabylie parlent de leur identité, sa pluralité, sa complexité, et les stéréotypes dans lesquels les médias, et parfois même le cinéaste, tentent de les enfermer.

Debout les crabes la marée monte

Groupe des jeunes de Plabennec, 1976

Un témoignage sur le recul de la culture bretonne en milieu rural et sa folklorisation à des fins marchandes. Sur le recul de la langue également, avec un homme qui raconte sa honte à accompagner sa mère au marché où elle se ridiculise en parlant breton. Mais il y a également le renouveau de la culture bretonne avec la colère qui éclate de tous côtés sous forme de manifestations séparatistes, antinucléaires… et des descentes de police.

Etnocidio: notas sobre el mezquital

Paul Leduc, 1976

Ce documentaire relate une tragédie, celle des Indiens de la vallée du Mezquital, les Otomis, soumis à l’exploitation et au pillage. Constitué d’interviews, le film laisse le plus possible la parole aux victimes. Ceux-ci décrivent les raisons de leur marginalisation : aridité des terres qu’ils cultivent, émigration forcée vers la capitale voire aux États-Unis…

Noua

Abdelaziz Tolbi, 1972

La veille du 1er Novembre 1954 dans un village des Aurès où règne une misère insondable. Contre les pauvres, il y a les administrateurs coloniaux et les Algériens possédants. Noua, amoureuse du fils d’un vieux paysan dépossédé de ses terres, doit être vendue à un riche propriétaire.

Ajoncs (Les)

René Vautier, 1970

Fable poétique et humoristique dans laquelle un immigré algérien traverse la Bretagne à la recherche d’un travail. Il trouve une carriole et se met à vendre des ajoncs dans un village…

Noire de… (La)

Ousmane Sembene, 1967

C’est le premier long métrage africain. L’histoire est celle d’un couple de coopérants qui ramènent en France la bonne qu’ils avaient durant leur séjour au Sénégal. En France, la vie de cette femme n’est pas celle dont elle avait rêvée.

America, America

Elia Kazan, 1963

Au début du siècle, un jeune Anatolien fuit un pays où Grecs et Arméniens sont persécutés par les Turcs. Il désire émigrer en Amérique, mais s’aperçoit bien vite que ce périple vers la terre promise est un parcours semé d’embûches.

Spartacus

Stanley Kubrick, 1959

La révolte de Spartacus, esclave de l’Empire romain.

Afrique-sur-Seine

Robert Caristan, Jacques Mélo Kane, Mamadou Sarr, Paulin Soumanou Vieyra, 1955

La vie de Sénégalais, Africains (artistes, étudiants) à Paris : la nostalgie, les rencontres et échanges.

Au pays des chasseurs de têtes

Edward Sheriff Curtis, 1914

Réalisé par le photographe Edward S. Curtis, le film met en scène, par le biais d’une épopée romanesque, l’existence des Kwakiutl de la province de la Colombie-Britannique au Canada.

Chant de la fleur (Le)

Jacques Dochamps, 201

Un chant ancestral sauvera-t-il l’Amazonie ? Menacé par l’industrie du pétrole, le peuple Kichwa du Sarayaku mène un continuel combat pour survivre. Inspirés par une musique chamanique ancestrale, ils se lancent dans un incroyable défi de portée universelle : La frontière de la vie.

Noir sur blanc

Pagonis Pagonakis, Suzanne Jäger, Gherard Schmidt, Günter Wallraff

Une succession de caméras cachées dans lesquelles Gunter Wallraff se fait passer pour une somalien.